Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7053
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Nolimits » 07 oct. 2018, 14:30:11

Il y a aussi des lobbis écologistes.
Mais bref, on revient au sujet.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 725
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Spartiate » 07 oct. 2018, 14:33:16

Je reste "générique" car je vais me faire taper sur les doigts pour "hors-sujet" (mais je pourrais toujours dire que c'est à cause d'un modo).
Sur l'interdiction du glyphosate par exemple, il y a eu un maintien de sa commercialisation alors qu'une majorité de Français sont pour son interdiction formelle. Ça coûtait quoi, au gouvernement, de prononcer son interdiction formelle ? Si l'on doute que c'est ce que veulent les Français, alors on soumet la question à la consultation populaire. C'est aussi simple que ça. Les "lobbys écologistes" ont eu zéro influence.

D'ailleurs, au sujet de l'interdiction des néonicotinoïdes, ce n'est même pas le "lobby écologiste" qui l'a obtenu mais celui des chasseurs contre celui des industriels. Si vous ne me croyez pas, regardez le dernier Complément d'enquête, ils fanfaronnent à ce sujet.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7053
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Nolimits » 07 oct. 2018, 14:41:51

Ok, on referme la parenthèse et on revient au sujet. ;)

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par albert » 07 oct. 2018, 14:42:28

Nolimits a écrit :
07 oct. 2018, 14:30:11
Mais bref, on revient au sujet.
Le vrai sujet, c'est qu'on va remplacer des ministres peu connus par d'autres ministres encore moins connus. Ca sera un chamboule-rien du tout. Ca va agiter le microcosme mais les Français ne s'en rendront même pas compte.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 725
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Spartiate » 07 oct. 2018, 14:43:36

Le chamboule-tout se fera au niveau des visages, pas des idées. Macron l'assure sans cesse : il a la science infuse, sa solution est la bonne et il n'en déviera pas d'un pouce. Les Français lui ont en effet décerné un certificat de "science infuse" le 6 mai 2017.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17864
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 oct. 2018, 14:46:21

C'est typiquement le genre de sujet OSEF.
Franchement qu'est-ce qu'on en a à faire de quelle trombine est à quel poste? les ministres ne sont que des employés chargé d’exécuter ce qu'on leur dit d'exécuter.

Le reste n'est que sodomie de mouches.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par johanono » 07 oct. 2018, 16:02:11

Spartiate a écrit :
07 oct. 2018, 14:06:25
On a déjà eu ce débat sur le fait que l'élection de Macron, bien que légitime, reposait dès mai 2017 sur des bases extrêmement fragiles. Tout le monde n'était pas à la pyramide du Louvre en train de l'applaudir et il y avait déjà des crispations importantes. Son rôle, en tant que président, car il n'est pas que le président de ses électeurs, est de faire le trait d'union entre les différentes aspirations du peuple, de le consulter si besoin pour les sujets les plus sensibles, et de les adapter au contexte.

C'est tout l'inverse qui se produit : non seulement il s'enferme peu à peu avec ses lieutenants mais en plus, Hulot a confirmé qu'il ne faisait pas le poids face aux lobbies, qui sont l'ennemi numéro un de la souveraineté populaire.
Admettons l'idée selon laquelle Macron n'a élu qu'en recueillant l'assentiment de 25% des électeurs (ceux qui ont voté pour lui au premier tour). Quelles sont les autres alternatives ?

Si Mélenchon avait été élu président, il y aurait eu deux possibilités :
- soit il aurait appliqué purement et simplement son programme, très clivant, au risque de mécontenter une majorité de Français, comme c'est le cas de Macron aujourd'hui,
- soit il se serait attaché à "faire le trait d'union entre les différentes aspirations du peuple", au risque alors de décevoir ses électeurs du premier tour.

Autre possibilité : on change de système, on passe à une proportionnelle intégrale. Dans ce cas, on se retrouve avec un gouvernement sans majorité, c'est l'immobilisme politique garanti.

Il n'y a donc pas de solution parfaite.
Jeff Van Planet a écrit :
07 oct. 2018, 14:46:21
C'est typiquement le genre de sujet OSEF.
Franchement qu'est-ce qu'on en a à faire de quelle trombine est à quel poste? les ministres ne sont que des employés chargé d’exécuter ce qu'on leur dit d'exécuter.

Le reste n'est que sodomie de mouches.
En effet. C'est pourquoi la question la plus importante est : pourquoi Macron est-il obligé de changer de gouvernement seulement 18 mois après son élection, pourquoi est-il déjà usé politiquement, comme ses prédécesseurs le furent avant lui ?

Avatar du membre
Calvero
Messages : 463
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Calvero » 07 oct. 2018, 17:41:23

"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17864
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 oct. 2018, 17:53:21

johanono a écrit :
07 oct. 2018, 16:02:11
Jeff Van Planet a écrit :
07 oct. 2018, 14:46:21
C'est typiquement le genre de sujet OSEF.
Franchement qu'est-ce qu'on en a à faire de quelle trombine est à quel poste? les ministres ne sont que des employés chargé d’exécuter ce qu'on leur dit d'exécuter.

Le reste n'est que sodomie de mouches.
En effet. C'est pourquoi la question la plus importante est : pourquoi Macron est-il obligé de changer de gouvernement seulement 18 mois après son élection, pourquoi est-il déjà usé politiquement, comme ses prédécesseurs le furent avant lui ?
Une des raisons pour que les gouvernements s'usent si vite, c'est la déferlante de haters sur les réseaux sociaux. Il est d'une facilité enfantine de coller des étiquettes. Par exemple combiend e gros beaufs entends-t-on parler de "jupiter" pour désigner le président? mais d'entre-eux combiens comprennent que ce sobriquet est la conséquence de la fin des offs avec les journalistes? ces derniers n'ont pas apprécié et ont lancé une campagne qui a plutôt bien marché car les offs furent rétablis, mais le sobriquet et toute sa connotation négative restent.

Pareil pour la supposée affaire ferrand ou hulot, toutes dépourvues de contenus et pourtant, qu'est-ce que les gens retiennent?


Bref si les gouvernements s'usent si vite, c'est surtout parce que les gens sont de plus en plus coincés dans des bulles cognitives et ne lisent que des ""infos"" qui disent toutes les mêmes choses et bien sûr, toujours en adéquation avec leurs convictions préalables.


A part retourné 30 ou 40 ans en arrière, il n'y a pas d'autres options que de s'habituer à ce phénomène. Phénomène qui sera toujours utilisé comme une "preuve" de l'inefficacité du gouvernement du moment.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32221
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par politicien » 07 oct. 2018, 18:42:01

Les grandes manœuvres de l'Élysée pour remanier le gouvernement

De nouveaux visages en personnalités reclassées, de personnages congédiés en ministères repensés, le nouveau gouvernement s'esquisse ce dimanche.

Image



Souffle au cœur ou second souffle. Le remaniement gouvernemental, qui sera opéré en ce début de semaine, est en tout cas crucial pour un Emmanuel Macron en grande difficulté depuis l'été dernier, et le déclenchement de l'affaire Benalla. Cité par le JDD ce dimanche, l'Elysée admet chercher "un contenu nouveau", un "élan politique" à travers ce reformatage de l'exécutif. Le tout sans toucher à la ligne définie au début du mandat ni à l'idée de départ dans la constitution des deux premières équipes d'Edouard Philippe: une moitié de ministres issus de la société civile et une moitié de ministres au profil politique. 

"Rebond majeur" 


L'opération peut sembler délicate et pourtant, toujours selon l'hebdomadaire dominical, le remaniement était pour ainsi dire bouclé dès ce samedi soir. On s'achemine vers une formule à cinq à dix mouvements, avec des ministères aux attributions repensées (certains comme l'Education nationale ou l'Intérieur pouvant se voir adjoindre de nouveaux secrétariats d'Etat). L'ampleur du changement montre l'importance de l'enjeu pour Emmanuel Macron:

"C'est clairement un élément de rebond majeur", a glissé une source au sein de la présidence de la République au même journal.

Un proche de l'Etat a expliqué que là où la démission de Nicolas Hulot fin août avait été analysé comme un cas isolé, celle de Gérard Collomb entraînait une réaction en chaîne:


"Collomb, on peut tirer les enseignements politiques: il y a dans l'équipe des gens essoufflés, d'autres qui veulent partir donc on en profite pour se remettre en dynamique."

Des noms prononcés avec insistance


Mais qui sont les condamnés, ou à tout le moins les personnalités risquant le plus d'être emportées par le coup de vent qui s'annonce au sommet de l'Etat? Françoise Nyssen devrait laisser le ministère de la Culture pour retrouver la maison d'édition Acte Sud, Delphine Gény-Stephann pourrait être limogée de son secrétariat d'Etat à Bercy. Stéphane Travert, à l'Agriculture, Jacques Mézard, qui avait remplacé Richard Ferrand au ministère de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, ministre auprès du titulaire du portefeuille de l'Intérieur, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, font également partie des biffages envisagés. Cependant, ceux-ci pourraient bien rester au gouvernement tout en changeant d'emploi en son sein. Ce dimanche, Le Parisien a ajouté un autre nom à cette liste déjà longue: Nicole Belloubet, dont les offices à la tête du ministère de la Justice n'ont pas toujours contenté l'Elysée.

(...)


Article complet sur https://www.bfmtv.com/politique/les-gra ... 39198.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 725
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Spartiate » 07 oct. 2018, 20:21:24

Jeff Van Planet a écrit :
07 oct. 2018, 17:53:21
johanono a écrit :
07 oct. 2018, 16:02:11
Jeff Van Planet a écrit :
07 oct. 2018, 14:46:21
C'est typiquement le genre de sujet OSEF.
Franchement qu'est-ce qu'on en a à faire de quelle trombine est à quel poste? les ministres ne sont que des employés chargé d’exécuter ce qu'on leur dit d'exécuter.

Le reste n'est que sodomie de mouches.
En effet. C'est pourquoi la question la plus importante est : pourquoi Macron est-il obligé de changer de gouvernement seulement 18 mois après son élection, pourquoi est-il déjà usé politiquement, comme ses prédécesseurs le furent avant lui ?
Une des raisons pour que les gouvernements s'usent si vite, c'est la déferlante de haters sur les réseaux sociaux. Il est d'une facilité enfantine de coller des étiquettes. Par exemple combiend e gros beaufs entends-t-on parler de "jupiter" pour désigner le président? mais d'entre-eux combiens comprennent que ce sobriquet est la conséquence de la fin des offs avec les journalistes? ces derniers n'ont pas apprécié et ont lancé une campagne qui a plutôt bien marché car les offs furent rétablis, mais le sobriquet et toute sa connotation négative restent.
Waouh, tu as failli me faire culpabiliser l'instant d'une seconde. Je suis sûr qu'il n'en dort pas la nuit.

Mais qu'importe, les Français vont obtenir ce qu'ils attendaient depuis longtemps : le limogeage du ministre de la Cohésion des territoires.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30180
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par wesker » 07 oct. 2018, 20:36:53

Très sincèrement l'orientation étant d'ores et déjà fixée non par l'Assemblée mais par les accords qui se négocient au niveau européen, j'estime qu'on pourrait faire l'économie d'un ministre de la cohésion des territoire, de nombreux secrétaires d'Etat et de signaux politiques divers et variés qui ne modifient pas véritablement la teneur d'une politique qui est, à mon sens, clairement définie, assumée !

Avatar du membre
Snark
Messages : 1411
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Snark » 08 oct. 2018, 08:54:57

Climat : pour le GIEC, des efforts « sans précédent » pourraient limiter le réchauffement à 1,5 °C

https://www.lemonde.fr/climat/article/2 ... 52612.html

Dans ses conditions Macron et Philippe vont nommer un gouvernement d'experts
en révolution et et en projet qui vont augmenter le prix des carburants .
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par johanono » 08 oct. 2018, 09:30:09

wesker a écrit :
07 oct. 2018, 20:36:53
Très sincèrement l'orientation étant d'ores et déjà fixée non par l'Assemblée mais par les accords qui se négocient au niveau européen, j'estime qu'on pourrait faire l'économie d'un ministre de la cohésion des territoire, de nombreux secrétaires d'Etat et de signaux politiques divers et variés qui ne modifient pas véritablement la teneur d'une politique qui est, à mon sens, clairement définie, assumée !
Le ministre de la cohésion des territoires, comme le ministre de l'environnement, ne servent pas à grand-chose. Leurs compétences portent sur des sujets certes importants, mais transversaux, qui relèvent des compétences croisées d'autres ministères (l'agriculture, l'économie, les transports, etc.). Ils n'ont pas d'administration digne de ce nom sous leur responsabilité. Ils ne peuvent guère que faire des beaux discours dans les media pour alerter l'opinion publique sur la cause qu'ils défendent, et ainsi espérer obtenir des arbitrages ministériels favorables.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par johanono » 08 oct. 2018, 11:05:05

Ministre de l'Intérieur? Frédéric Péchenard ne dit pas non

INDISCRET - L'ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard "y réfléchirait" si Emmanuel Macron lui proposait de prendre la suite de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur.

Image

Article complet sur https://www.lejdd.fr/politique/ministre ... on-3767087
Un grand flic, ayant assurément une bonne connaissance des dossiers, et doté également d'une expérience politique : ce monsieur a un profil intéressant pour occuper le poste de ministre de l'Intérieur.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : fan2machiavel