Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par politicien » 09 oct. 2018, 19:58:31

Le remaniement se fera sans démission du gouvernement

09 oct. 2018, 17:12:16

Le remaniement gouvernemental, présenté comme imminent et provoqué par la démission la semaine dernière du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, se fera sans démission du Premier ministre ni…



  • Par  Le Figaro.fr avec Reuters
  • Mis à jour le 09/10/2018 à 19:20
  • Publié le 09/10/2018 à 19:12


Le remaniement gouvernemental, présenté comme imminent et provoqué par la démission la semaine dernière du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, se fera sans démission du Premier ministre ni démission du gouvernement, a fait savoir aujourd'hui l'Elysée.


La présidence n'a pas précisé quand la nouvelle équipe gouvernementale serait présentée. La ministre de la Justice Nicole Belloubet avait indiqué dimanche que le remaniement aurait lieu avant mercredi, date du conseil des ministres et du départ d'Emmanuel Macron pour l'Arménie.


Certaines sources gouvernementales évoquent désormais l'annonce d'un nouveau gouvernement demain matin, jour du Conseil des ministres suivi du départ de M. Macron pour une visite en Arménie jusqu'à vendredi.


LIRE AUSSI :


» Remaniement : passe d'armes entre Édouard Philippe et Christian Jacob


» Remaniement : les profils des futurs ministres passés au crible









Article complet sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... nement.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Golgoth » 09 oct. 2018, 23:03:46

Je n’ai pas le souvenir d’une journée.aussi chiante et ridicule que celle d’aujourd’hui.
Deux hypothèses :
- la haute autorité doit aller vérifier trop de comptes en Suisse.
- personne ne veut aller dans ce gouvernement.

C’est déjà la fin des haricots :mrgreen:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 24262
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par johanono » 09 oct. 2018, 23:39:31

Ta mémoire te fait défaut. Ce fut pareil pour l'annonce de l'actuel gouvernement.

Ces journalistes sont quand même forts, ils arrivent à faire passer une absence d'annonce pour un événement...

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Golgoth » 09 oct. 2018, 23:56:43

Il n’y avait pas eu besoin d’une semaine en 2017... plus personne ne veut aller dans le Titanic. Cela me paraît évident.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 24262
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par johanono » 10 oct. 2018, 08:57:48

Le gouvernement Philippe I a été annoncé 10 jours après l'élection de Macron, et les journalistes avaient glosé sur le retard...

Moi, je pense qu'il y a toujours des candidats pour être ministres, notamment chez les députés. Ce retard n'est pas bien dramatique, même s'il énerve les journalistes. Peut-être révèle-t-il que Macron et Philippe ont du mal à se mettre d'accord ? Mais à la limite, ce n'est pas bien grave.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par albert » 10 oct. 2018, 09:24:53

On fait durer le suspens mais le film est nul.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 723
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Spartiate » 10 oct. 2018, 10:38:26

Finalement, le remaniement ne se fera pas avant vendredi soir.
http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... i-soir.php

Même en termes de communication, le gouvernement fait preuve de plus en plus d'amateurisme.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par wesker » 13 oct. 2018, 00:33:04

Très sincèrement cela ne m'intéresse qu'à la marge, ces gens là attisent les tensions, se partagent les responsabilités et les indemnités. L'affaire des hausses de taxe d'habitation me semble révélatrice et, je crois avoir prévenu que tout cela n'était que de l'esbrouffe, que cela s'ajoute à la hausse, réelle celle là des taxes sur les carburants. Mais bon peut être créeront ils une commission pour réfléchir sur les incidences de ces hausses ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par politicien » 14 oct. 2018, 13:16:12

Deux semaines après la démission du ministre de l'Intérieur, un remaniement ministériel devrait être annoncé demain. Sans que l'on sache quelle sera l'ampleur des modifications apportées.

La composition du gouvernement remanié ne sera vraisemblablement annoncée que lundi. Soit deux semaines après la première démission (refusée) de Gérard Collomb. C'est long, même pour une grosse « péripétie ».

C'est d'abord dû au fait que Gérard Collomb avait lui-même annoncé qu'il ne partirait qu'après les élections européennes, au printemps 2019. Un départ en octobre n'avait pas été anticipé.

Le choix de ne pas le remplacer « poste à poste », comme ce fut le cas en septembre après la démission de Nicolas Hulot, mais d'en profiter pour procéder à un remaniement beaucoup plus large, n'a rien arrangé. Il fallait trouver des candidats, vérifier leur patrimoine, s'assurer de leurs antécédents judiciaires... Ce qui prend du temps.

« Ni de droite, ni de gauche »
La fin du suspens était annoncée pour mardi, mercredi matin au plus tard, jour de Conseil des ministres. C'eut été un délai raisonnable, auquel tout le monde croyait. Le remaniement ? « Je pense que ce sera dans la journée », annonçait la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, à l'antenne de RTL, mardi matin. Je suis sûre que nous aurons un ministre de l'Intérieur dans les heures qui viennent. »

Raté. Le lendemain, à l'issue du Conseil des ministres, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, annonce que « le Président assume totalement de prendre le temps de faire ce fameux remaniement ». Il est reporté sine die, Emmanuel Macron ayant refusé certains des noms proposés par Édouard Philippe.

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/politique/r ... di-6017235
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

sandy
Messages : 1383
Enregistré le : 02 août 2015, 20:51:11

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par sandy » 14 oct. 2018, 13:35:19

J'ai du mal a comprendre que, en démocratie, la composition d'un gouvernement, se compose ainsi a l'abris des regards du bas peuple, en petit comité...
C'est un petit poney blanc, dans les monts d'émeraude et il emporte mon cœur!

Avatar du membre
Snark
Messages : 1404
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Snark » 14 oct. 2018, 14:38:17

«C'est important, ce sont des engagements, et donc il faut faire les choses avec méthode,
au bon rythme», a insisté le chef de l'Etat. Attendu pour le début de semaine,
le remaniement a finalement été suspendu au retour en France du président
qui était en Arménie de mercredi à vendredi.

https://www.parismatch.com/Actu/Politiq ... os-1580770

Franchement , un ministre de l'intérieur , je traverse la rue et je t'en trouve un !
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Jean » 14 oct. 2018, 16:57:59

johanono a écrit :
07 oct. 2018, 13:34:03
Si maintenant, on reproche à un président élu d'appliquer son programme, alors il risque d'y avoir des malentendus. Et il faudra bien se demander si les Français savent ce qu'ils veulent : quand un président élu renie ses promesses de campagne, ils le lui reprochent, et s'il applique ses promesses de campagne, ils le lui reprochent aussi. Il faudrait savoir...


Récemment on a connu des candidats qui promettaient beaucoup en sachant très bien que s'ils étaient étaient élus (pour certains qu'à Dieu ne plaise) il aurait toujours la solution de tenter d'expliquer pourquoi il n'avait pas pu tenir leurs promesses qu'ils savaient intenables ou tellement générales que...

Une fois élu :
La partie de leur électorat qui savait parfaitement que c'était des promesses en l'air destinées à attirer les gogos n'en voulaient pas à leur président. Il sont d'ailleurs prêts à revoter pour lui en écoutant les mêmes promesses.
Une autre partie de l'électorat qui ne savaient pas qu'on leur promettaient la lune ont semblé déçu ou du moins ont déclaré qu'ils l'étaient (comme s'ils étaient nés de la dernière pluie ou qu'il ne s'intéressait pas à l'histoire, à l’actualité et à l'économie). Ceux-ci attendent ardemment qu'une autre candidat leur fasse les mêmes promesses d'un demain enchanteur...

En conclusion tous les électeurs du président "déverseur" de promesses sont donc toujours prêts à élire un candidat faisant les mêmes promesses (lui ou un de ses frères en politique)

Autant dire qu'en énonçant un programme empli de c... un parti ne perd pas de voix...



Imaginons qu'un président tienne ses promesses.

Lui évidemment détonne

Une parti de son électorat tombe de l'armoire en comprenant qu'ils vont y perdre quelque chose
Une autre partie de son électorat semble satisfait de la promesse tenue mais sont alors très inquiets des autres promesses soudainement devenues potentiellement réalisables...

IL est probable que ces deux parties d'électorat abandonnent le candidat voire le parti qu'ils avaient élu avec enthousiasme en pensant à l’inertie traditionnelle des prédécesseurs...

En conséquence les actes réels étant beaucoup plus dangereux que les paroles virtuelles, la tenue des promesses seraient une erreur politique sauf à ne pas vouloir être réélu et travailler non pour lui-même mais pour la France. Une sorte de sacrifice/suicide politique.
Mais même si un tel homme existait, il est probable que ces amis politiques feraient en sorte de limiter ses ardeurs suicidaires... car ils ont besoin d'un avenir...

Il y a eu des exceptions

De Gaulle mais il est resté longtemps et les gens ont pu apprécier les conséquences de ses décisions. Cela dit il a quand même été viré par le peuple souverain...
Hitler aussi a tenu ses promesses auxquelles personnes ne croyaient mais lui a pris la précaution de ne jamais plus organiser d'élections...

Par contre des Staline ou des Mao ont fait des promesses de bonheur total.... et pour cela ils sont regrettés malgré leur dizaines de millions de victimes...

En politique le rêve est plus porteur que la réalité.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par wesker » 14 oct. 2018, 19:04:29

Ce futy le cas aussi des Pinochets autres régimes des colonels instaurés par le soutien financier des libéraux, jean....Et si nous oublions notre histoire, ce que nous sommes, qui nous sommes, nous serons confrontés aux replis communautaires, aux déclassements, tensions sociales et aux besoins d'autoritarismes.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par politicien » 14 oct. 2018, 19:08:58

Bayrou ne veut pas redevenir ministre et presse Macron de s'exprimer

14 oct. 2018, 12:46:23

LE SCAN POLITIQUE - Invité du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI dimanche, le président du MoDem a minimisé le remaniement gouvernemental à venir, le réduisant à de simples «ajustements» et quelques…

Image



LE SCAN POLITIQUE - Invité du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI dimanche, le président du MoDem a minimisé le remaniement gouvernemental à venir, le réduisant à de simples «ajustements» et quelques «réglages».



Les grandes voix de la majorité montent au créneau. Alors que le remaniement gouvernemental imposé par le départ précipité de Gérard Collomb se fait attendre depuis bientôt deux semaines, François Bayrou était l'invité du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI dimanche. Interrogé sur la longueur des tractations entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, l'éphémère Garde des Sceaux a concédé qu'il y avait «deux identités d'hommes» et «peut-être des (différences de) sensibilité» entre le premier ministre et le président de la République. Mais il les a immédiatement minimisées, affirmant que le chef du gouvernement se rangeait derrière la ligne fixée par le chef de l'État, et qu'il avait vocation à «être là pour cinq ans».


Réduisant le remaniement à venir à de simples «ajustements» et quelques «réglages», il a refusé d'en dramatiser les enjeux... Et il a affirmé qu'il n'avait «aucune envie de redevenir ministre». Soucieux de distinguer «l'essentiel» de «l'accessoire», il a insisté sur les nombreux défis du moment qui menacent «l'équilibre de l'avenir de notre pays, de l'Europe et peut-être même du monde». Et de citer notamment le président américain Donald Trump, les déséquilibres du Moyen-Orient, les «récentes manœuvres russo-chinoises», et la crise entre la Turquie et l'Arabie Saoudite. Selon lui, la question qui se pose désormais est de savoir si «des pays comme le notre sont capables d'être aussi forts au service de la loi du plus juste que ce que les autres le sont au service de la loi du plus fort». D'où la «dimension historique et séculaire» qu'il attache au fait que les pays de «ce petit archipel» qu'est l'Europe œuvrent à «rester ensemble pour être plus fort» plutôt que de «se séparer».

(...)


Article complet sur http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... primer.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 723
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Remaniement : vers un chamboule-tout ?

Message non lu par Spartiate » 16 oct. 2018, 10:06:43

Deux semaines pour mettre Castaner à l'Intérieur. Ils sont allés le chercher loin, celui-là.

Ce gouvernement est ridicule.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré