Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 30879
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par wesker » 27 oct. 2018, 21:17:33

Les tonalités du discours de Marine Le Pen furent, évidemment à connotation économique et sociale mais ils assument aujourd'hui et de plus en plus un positionnement néo conservateur, relativement compatible avec ce que suggère LR, sous Wauquiez.

L'idée de certains des responsables de ce mouvement est de parvenir à afficher suffisamment de convergences pour être en situation de nouer des accords de gestion, au niveau local car les responsables FN souhaitent, pour beaucoup d'entre eux, entrer en responsabilité et intégrer un système que ce parti a toujours contesté. De ce point de vue le positionnement actuel et la déroute de LR qui n'en finit pas de se déchirer offre au paysage politique une lisibilité nouvelle.

Ce n'est plus gauche droite au sens où nous le comprenons mais néo conservateur d'un côté, néo libéral et conservateur, identitaire, face aux démocrates, eux aussi néo libéraux. Sur les questions sociétales et de moeurs, d'immigration, d'identité et de sécurité, ils se distinguent mais les intérêtz économiques qu'ils défendent sont à peu de choses près les mêmes. C'est, à mon sens ce qui explique que LR se divise sur la conduite à tenir à l'égard de la majorité qui mets en oeuvre la politique qu'ils proposaient il y a peu. Mais pour exister, ceux dont le téléphone n'a pas sonné ont dû adopter un positionnement néo conservateur pour nouer des accords avec le RN, sinon ils restent condamné à l'opposition (et aller travailler ne leur vient pas à l'idée....)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 27 oct. 2018, 21:51:55

johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Sauf que, ces dernières années, on a appris, par exemple, que Marine Le Pen envisage une nationalisation temporaire des banques
Je ne savais pas que la Grande Bretagne était un pays "d'extrême-gauche", je suis abasourdi.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
ou encore qu'elle renationalisera les autoroutes.
Je ne savais pas que la France, avant la privatisation des autoroutes depuis la fin des années 90, était un pays communiste. Là encore, je suis sidéré de l'apprendre.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Elle avait aussi proposé une nationalisation temporaire du site Whirlpool d'Amiens.
Soit une position très similaire à celle de Montebourg, célèbre communiste d'extrême-gauche...
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Manifestement, elle a (ou avait) la nationalisation facile. Cela ressemble bien à une mise en commun des biens de production, non ?
Non, ça ressemble à un état stratège comme elle le dit elle-même. On pourrait dire aussi un modèle un peu gaullien (De Gaulle non plus n'était pas communiste, même s'il a nationalisé un certain nombre de choses).
Pour avoir un exemple de "mise en commun des biens de production", il faut orienter son regard vers la feu Union soviétique, Cuba, la RPDC, le Vénézuela et dans une moindre mesure la Bolivie, l'Angola, le Mozambique, le Tchad, etc.
A ce propos, tu remarqueras que si Cuba et le Vénézuela ont toujours été les modèles économiques de Mélenchon, ça n'a par contre jamais été les modèles de Marine Le Pen.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Alors tout dépend de savoir si le critère de distinction entre la gauche et la droite, ou entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite, porte sur l'économie ou les questions d'identité. Probablement un peu des deux, non ?

Tu écris toi-même que l'extrême-gauche se distingue par un programme économique basé sur la mise en commun des biens de production (ou un très large programme de nationalisation) et sans doute une augmentation radicale des impôts progressifs. On est bien dans l'économie, là, non ? Quand Marx dit que l'histoire de nos relations sociales est celle de la lutte des classes, il parle bien d'économie, non ?

Je ne nie pas qu'il existe une différence entre Mélenchon et MLP sur les questions d'identité, j'ai même dit que c'est à cause de ça que Mélenchon a laissé au FN le soin de devenir le premier parti ouvrier de France. Je dis juste que, sur l'économie, MLP a un programme économique d'extrême-gauche, ou en tout cas très à gauche. Alors je ne sais pas si ça suffit à faire d'elle quelqu'un de gauche : peut-être que non. Mais son programme économique est très à gauche, très proche de celui de Mélenchon, parce qu'elle a copié sur Mélenchon.
Les partisans de LFI te répondront mieux que moi sur la différence de programme entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite.
Mais en terme d'aides sociales, de réglementation, de fiscalité, il n'y a aucune commune mesure entre Mélenchon et Marine Le Pen. Marine Le Pen me semblant être plus favorable à des réductions d'aides sociales, à moins de réglementation sur le travail, moins de normes de production, moins de normes environnementales en tout genre, moins de formalités, à moins d'impôts pour un certain nombre de gens, comme les artisans, les libéraux, sans doute aussi les ouvriers, bref c'est exactement le contraire de ce que propose ou implique l'extrême-gauche et tout ce qui s'apparente à LFI. Tu m'avais demandé quelles étaient les différences concrètes entre Mélenchon et Marine Le Pen dans le domaine économico-social, je pense avoir donné un certain nombre de réponses. D'autre part, je disais au-dessus que le modèle économique de Mélenchon était le Vénézuéla, je compléterais en disant que le modèle de Marine Le Pen est la Russie, or la Russie actuelle est tout sauf d'extrême-gauche, c'est au contraire une économie ultra-libérale, ce qui est bien illustré par sa "flat-tax" à 13% beaucoup plus avantageuse pour les hauts revenus que la fiscalité US. Pour la petite histoire, Gérard Depardieu a finalement atterri en Russie parce que c'était le grand pays dans lequel il avait l'opportunité de payer le moins d'impôts. Et pourtant, l'état russe intervient beaucoup, nationalise quand il veut et se mêle de tout ce qu'il veut, mais ça n'en fait pas une économie d'extrême-gauche pour autant, ce que je pense avoir montré.

Maintenant il y a peut-être un point qui peut prêter à confusion, c'est que si l'extrême-gauche s'identifie avant tout par sa politique économique, par son "extrémisme" économique j'ai envie de dire, ce n'est pas le cas de l'extrême-droite. Certes, on raisonne sur un axe politique gauche-droite, mais on ne peut pas pour autant raisonner par symétrie en se disant que l'extrême-droite, c'est exactement le contraire de l'extrême-gauche. Parce que le contraire de l'extrême-gauche (du communisme pour faire simple), c'est quoi ? C'est l'anarcho-capitalisme. Or l'anarcho-capitalisme, dans notre logiciel européen (sans doute partout dans le monde en fait), ce n'est pas l'extrême-droite, c'est autre chose. Je pense même que la politique économique de l'extrême-droite est par propriété centriste. Pourquoi ? Parce que l'anarcho-capitalisme ou le minarchisme ne sont pas vraiment compatibles avec les valeurs du nationalisme d'extrême-droite. Donc l'extrême-droite n'est pas économiquement libertarienne. Et si l'extrême-droite était communiste, alors elle serait d'extrême-gauche... Voilà pourquoi la politique économique de l'extrême-droite ne peut être que centriste d'après moi. Et au final, c'est bien ce qu'on constate sur le terrain, en France. Ni Jean-Marie Le Pen, ni Marine Le Pen, n'ont proposé de réformes économiques radicales. Les seuls points qui leur tiennent vraiment à cœur sur le plan économique, c'est la souveraineté : la souveraineté monétaire, la souveraineté budgétaire, la souveraineté économique (à rapprocher avec la notion d'état stratège). La souveraineté, y compris d'ordre économique, est nécessaire à la promotion d'une politique nationaliste d'extrême-droite, c'est donc logique. Par contre, tout le reste importe peu à vrai dire, le détail des programmes économico-sociaux de l'extrême-droite (hors souveraineté) ne caractérise pas ce qu'est l'extrême-droite (contrairement à l'extrême-gauche ! donc il faut bien constater une petite asymétrie). Ce qui caractérise l'extrême-droite, c'est autre chose (je pense que c'est pas utile d'en parler) mais en tout cas ce n'est pas l'économie.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26030
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par johanono » 28 oct. 2018, 00:20:30

Yakiv a écrit :
27 oct. 2018, 21:51:55
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Sauf que, ces dernières années, on a appris, par exemple, que Marine Le Pen envisage une nationalisation temporaire des banques
Je ne savais pas que la Grande Bretagne était un pays "d'extrême-gauche", je suis abasourdi.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
ou encore qu'elle renationalisera les autoroutes.
Je ne savais pas que la France, avant la privatisation des autoroutes depuis la fin des années 90, était un pays communiste. Là encore, je suis sidéré de l'apprendre.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Elle avait aussi proposé une nationalisation temporaire du site Whirlpool d'Amiens.
Soit une position très similaire à celle de Montebourg, célèbre communiste d'extrême-gauche...
Là, tu es de mauvaise foi. Chaque mesure prise isolément ne prouve rien. Mais l'addition de ces mesures montre quand même que MLP a (avait ?) la nationalisation facile. Comme Mélenchon.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Manifestement, elle a (ou avait) la nationalisation facile. Cela ressemble bien à une mise en commun des biens de production, non ?
Non, ça ressemble à un état stratège comme elle le dit elle-même. On pourrait dire aussi un modèle un peu gaullien (De Gaulle non plus n'était pas communiste, même s'il a nationalisé un certain nombre de choses).
Pour avoir un exemple de "mise en commun des biens de production", il faut orienter son regard vers la feu Union soviétique, Cuba, la RPDC, le Vénézuela et dans une moindre mesure la Bolivie, l'Angola, le Mozambique, le Tchad, etc.
A ce propos, tu remarqueras que si Cuba et le Vénézuela ont toujours été les modèles économiques de Mélenchon, ça n'a par contre jamais été les modèles de Marine Le Pen.
Les modèles intellectuels de l'un ou de l'autre ne m'intéressent pas. Ce que je constate, c'est ce qu'il y a dans les programmes. Sauf erreur de ma part, Mélenchon n'a jamais prôné une mise en commun des moyens de production telle qu'elle s'est pratiquée en URSS ou à Cuba ou en Chine. Il prône la nationalisation de certains secteurs de l'économie. Comme MLP.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Alors tout dépend de savoir si le critère de distinction entre la gauche et la droite, ou entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite, porte sur l'économie ou les questions d'identité. Probablement un peu des deux, non ?

Tu écris toi-même que l'extrême-gauche se distingue par un programme économique basé sur la mise en commun des biens de production (ou un très large programme de nationalisation) et sans doute une augmentation radicale des impôts progressifs. On est bien dans l'économie, là, non ? Quand Marx dit que l'histoire de nos relations sociales est celle de la lutte des classes, il parle bien d'économie, non ?

Je ne nie pas qu'il existe une différence entre Mélenchon et MLP sur les questions d'identité, j'ai même dit que c'est à cause de ça que Mélenchon a laissé au FN le soin de devenir le premier parti ouvrier de France. Je dis juste que, sur l'économie, MLP a un programme économique d'extrême-gauche, ou en tout cas très à gauche. Alors je ne sais pas si ça suffit à faire d'elle quelqu'un de gauche : peut-être que non. Mais son programme économique est très à gauche, très proche de celui de Mélenchon, parce qu'elle a copié sur Mélenchon.
Les partisans de LFI te répondront mieux que moi sur la différence de programme entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite.
Mais en terme d'aides sociales, de réglementation, de fiscalité, il n'y a aucune commune mesure entre Mélenchon et Marine Le Pen. Marine Le Pen me semblant être plus favorable à des réductions d'aides sociales, à moins de réglementation sur le travail, moins de normes de production, moins de normes environnementales en tout genre, moins de formalités, à moins d'impôts pour un certain nombre de gens, comme les artisans, les libéraux, sans doute aussi les ouvriers, bref c'est exactement le contraire de ce que propose ou implique l'extrême-gauche et tout ce qui s'apparente à LFI. Tu m'avais demandé quelles étaient les différences concrètes entre Mélenchon et Marine Le Pen dans le domaine économico-social, je pense avoir donné un certain nombre de réponses. D'autre part, je disais au-dessus que le modèle économique de Mélenchon était le Vénézuéla, je compléterais en disant que le modèle de Marine Le Pen est la Russie, or la Russie actuelle est tout sauf d'extrême-gauche, c'est au contraire une économie ultra-libérale, ce qui est bien illustré par sa "flat-tax" à 13% beaucoup plus avantageuse pour les hauts revenus que la fiscalité US. Pour la petite histoire, Gérard Depardieu a finalement atterri en Russie parce que c'était le grand pays dans lequel il avait l'opportunité de payer le moins d'impôts. Et pourtant, l'état russe intervient beaucoup, nationalise quand il veut et se mêle de tout ce qu'il veut, mais ça n'en fait pas une économie d'extrême-gauche pour autant, ce que je pense avoir montré.
Je ne sais pas pourquoi tu parles de la Russie. Certes, MLP a obtenu des financements en Russie. Certes, elle a dit du bien de la politique étrangère de Poutine. Mais il ne me semble pas qu'elle ait vanté les mérites de l'économie russe...
Maintenant il y a peut-être un point qui peut prêter à confusion, c'est que si l'extrême-gauche s'identifie avant tout par sa politique économique, par son "extrémisme" économique j'ai envie de dire, ce n'est pas le cas de l'extrême-droite. Certes, on raisonne sur un axe politique gauche-droite, mais on ne peut pas pour autant raisonner par symétrie en se disant que l'extrême-droite, c'est exactement le contraire de l'extrême-gauche. Parce que le contraire de l'extrême-gauche (du communisme pour faire simple), c'est quoi ? C'est l'anarcho-capitalisme. Or l'anarcho-capitalisme, dans notre logiciel européen (sans doute partout dans le monde en fait), ce n'est pas l'extrême-droite, c'est autre chose. Je pense même que la politique économique de l'extrême-droite est par propriété centriste. Pourquoi ? Parce que l'anarcho-capitalisme ou le minarchisme ne sont pas vraiment compatibles avec les valeurs du nationalisme d'extrême-droite. Donc l'extrême-droite n'est pas économiquement libertarienne. Et si l'extrême-droite était communiste, alors elle serait d'extrême-gauche... Voilà pourquoi la politique économique de l'extrême-droite ne peut être que centriste d'après moi. Et au final, c'est bien ce qu'on constate sur le terrain, en France. Ni Jean-Marie Le Pen, ni Marine Le Pen, n'ont proposé de réformes économiques radicales. Les seuls points qui leur tiennent vraiment à cœur sur le plan économique, c'est la souveraineté : la souveraineté monétaire, la souveraineté budgétaire, la souveraineté économique (à rapprocher avec la notion d'état stratège). La souveraineté, y compris d'ordre économique, est nécessaire à la promotion d'une politique nationaliste d'extrême-droite, c'est donc logique. Par contre, tout le reste importe peu à vrai dire, le détail des programmes économico-sociaux de l'extrême-droite (hors souveraineté) ne caractérise pas ce qu'est l'extrême-droite (contrairement à l'extrême-gauche ! donc il faut bien constater une petite asymétrie). Ce qui caractérise l'extrême-droite, c'est autre chose (je pense que c'est pas utile d'en parler) mais en tout cas ce n'est pas l'économie.
Je vais répéter encore une fois : je ne dis pas que l'extrême-droite et l'extrême-gauche, c'est la même chose. Je ne parle pas de l'extrême-droite en général, je parle de MLP. Et je parle plus spécifiquement du programme économique de MLP. Et je dis que MLP s'est détachée de sa famille politique d'origine pour présenter un programme politique d'extrême-gauche (ou en tout cas, très à gauche).

Qu'il y ait des origines et des traditions politiques différentes chez Mélenchon et chez MLP relève de l'évidence. Qu'il y ait des influences intellectuelles différentes chez l'un et chez l'autre relève également de l'évidence. Mais comment cela se concrétise-t-il, concrètement, dans ce que furent leurs programmes respectifs en 2017 ? Et bien si on analyse concrètement leurs programmes respectifs, on s'aperçoit qu'il y a d'énormes points communs : la hausse des dépenses publiques, la défense des services publics, la nationalisation d'une partie de l'économie, etc. Bien sûr, en cherchant bien, on trouve des différences, et tu en as trouvé quelques unes. Mais les points communs sont quand même très forts, et l'emportent à mon sens sur les différences.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 28 oct. 2018, 00:31:42

Tu es de très mauvaise foi.
Je t'ai démontré par a + b que le programme de Marine Le Pen n'avait strictement rien d'un programme d'extrême-gauche.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30879
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par wesker » 28 oct. 2018, 01:21:03

Naturellement confondre des axes de campagnes avec des points de programmes politiques revient à ignorer la teneur des projets.

Le Fn a, effectivement, mis durant la campagne des présidentielles les thèmes économiques, sociaux en avant, ils furent d'inspiration gaulliste sociaux, à l'instar de Philippot qui en fut l'ardent promoteur, le projet défendu par LFI s'appelait l'Avenir en commun fut, en de nombreux points bien différents. Ce n'est pas parce que quelques médias disent que les projets sont similaires qu'il faut le répéter sans chercher à analyser.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19803
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Jeff Van Planet » 28 oct. 2018, 07:54:54

johanono a écrit :
28 oct. 2018, 00:20:30
Yakiv a écrit :
27 oct. 2018, 21:51:55
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Sauf que, ces dernières années, on a appris, par exemple, que Marine Le Pen envisage une nationalisation temporaire des banques
Je ne savais pas que la Grande Bretagne était un pays "d'extrême-gauche", je suis abasourdi.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
ou encore qu'elle renationalisera les autoroutes.
Je ne savais pas que la France, avant la privatisation des autoroutes depuis la fin des années 90, était un pays communiste. Là encore, je suis sidéré de l'apprendre.
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Elle avait aussi proposé une nationalisation temporaire du site Whirlpool d'Amiens.
Soit une position très similaire à celle de Montebourg, célèbre communiste d'extrême-gauche...
Là, tu es de mauvaise foi. Chaque mesure prise isolément ne prouve rien. Mais l'addition de ces mesures montre quand même que MLP a (avait ?) la nationalisation facile. Comme Mélenchon.
On est bien d'accord.
johanono a écrit :
28 oct. 2018, 00:20:30
johanono a écrit :
27 oct. 2018, 16:29:23
Manifestement, elle a (ou avait) la nationalisation facile. Cela ressemble bien à une mise en commun des biens de production, non ?
Non, ça ressemble à un état stratège comme elle le dit elle-même. On pourrait dire aussi un modèle un peu gaullien (De Gaulle non plus n'était pas communiste, même s'il a nationalisé un certain nombre de choses).
Pour avoir un exemple de "mise en commun des biens de production", il faut orienter son regard vers la feu Union soviétique, Cuba, la RPDC, le Vénézuela et dans une moindre mesure la Bolivie, l'Angola, le Mozambique, le Tchad, etc.
A ce propos, tu remarqueras que si Cuba et le Vénézuela ont toujours été les modèles économiques de Mélenchon, ça n'a par contre jamais été les modèles de Marine Le Pen.
Les modèles intellectuels de l'un ou de l'autre ne m'intéressent pas. Ce que je constate, c'est ce qu'il y a dans les programmes. Sauf erreur de ma part, Mélenchon n'a jamais prôné une mise en commun des moyens de production telle qu'elle s'est pratiquée en URSS ou à Cuba ou en Chine. Il prône la nationalisation de certains secteurs de l'économie. Comme MLP.
Tous deux veulent l'état stratège à la Poutine, une sorte de mafia dans la quelle le gouvernement est le parrain.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 29 oct. 2018, 21:34:07

@johanono, l'institut Montaigne (profitez-en, c'est peut-être la seule fois que je le citerais en référence) avait chiffré les programmes des candidats en 2017.

En terme d'évolution de la fiscalité :
- le programme de Marine Le Pen prévoyait une augmentation des P.O de 2%
- le programme de Jean-Luc Mélenchon prévoyait une augmentation des P.O. de 81,5%

Autre marqueur très significatif : le temps de travail.
- Mélenchon prévoyait une nouvelle réduction du temps de travail
- Marine Le Pen prévoyait de nouvelles dérogations aux 35 heures.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26030
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par johanono » 29 oct. 2018, 22:26:19

Ah bon ? D'où sortent ces chiffres ? Il ne me semble pas avoir entendu que Mélenchon voulait augmenter les prélèvements obligatoires de plus de 80%.

Sur le site de l'Institut Montaigne, on trouve ce chiffrage. Alors certes, Mélenchon est le champion toutes catégories des augmentations de dépenses (208 milliards d'euros), mais MLP (102 milliards) et Hamon (104 milliards) sont forts dans leur genre également. On n'a pas tous les candidats dans cette étude, mais il apparaît clairement qu'il y a, d'un côté, les candidats de gauche qui augmentent massivement les dépenses publiques (Mélenchon, MLP et Hamon), et de l'autre, les candidats de droite qui annoncent de faibles augmentations et des économies plus importantes (Macron et Fillon).

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 29 oct. 2018, 23:28:55

johanono a écrit :
29 oct. 2018, 22:26:19
Ah bon ? D'où sortent ces chiffres ? Il ne me semble pas avoir entendu que Mélenchon voulait augmenter les prélèvements obligatoires de plus de 80%.
Trouvé ici.
C9CyblTW0AAGBNa.jpg
C9CyblTW0AAGBNa.jpg (38.83 Kio) Vu 66 fois

Avatar du membre
wesker
Messages : 30879
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par wesker » 29 oct. 2018, 23:47:58

Yakiv, l'institut Montaigne est elle réellement neutre sur un plan idéologique ?


Je ne le pense pas et ces financements ne proviennent ils pas, aussi de gens ayant intérêts à faire progresser leurs thèses à travers ce type...d'instituts ?

Allons allons, nous devons prendre en compte de telles études, mais elles ne sont pas une religion pour autant.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52686
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Nombrilist » 30 oct. 2018, 08:00:31

@Yakiv , ce ne sont pas des %.
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26030
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par johanono » 30 oct. 2018, 08:29:53

J'ai trouvé le même tableau, mais sans la ligne du bas sur les augmentations d'impôts. En tout état de cause, je ne sais pas trop comment ils trouvent ce chiffre. Si on compare avec les lignes du dessus, ça ne correspond à rien.

Je m'en tiens donc à leur chiffre sur les augmentations de dépenses. Il apparaît en effet que Mélenchon est largement en tête (208 milliards d'euros), mais MLP (102 milliards) et Hamon (104 milliards) sont bien placés. Il y a donc, d'un côté, les candidats de gauche qui augmentent massivement les dépenses publiques, et les candidats de droite qui annoncent de faibles augmentations et des économies plus importantes. De ce point de vue, MLP est à classer parmi les candidats de gauche, avec Mélenchon et Hamon.

Je donne acte du fait qu'elle ne dit rien sur la réduction du temps de travail. Mais ça ne suffit pas à contre-carrer tous les autres constats que l'on peut faire sur son programme, et qui la classent très à gauche : augmentation massive des dépenses publiques, nationalisations importantes, etc.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 30 oct. 2018, 08:33:08

Nombrilist a écrit :
30 oct. 2018, 08:00:31
@Yakiv , ce ne sont pas des %.
Ah oui exact, le premier tableau que j'avais trouvé m'a induit en erreur, mais effectivement c'est le résultat de l'évolution des recettes et des dépenses en Md€.
ob_6eeacf_chiffres.PNG
ob_6eeacf_chiffres.PNG (25.2 Kio) Vu 50 fois
Modifié en dernier par Yakiv le 04 nov. 2018, 01:24:10, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7179
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par Yakiv » 30 oct. 2018, 08:43:49

johanono a écrit :
30 oct. 2018, 08:29:53
J'ai trouvé le même tableau, mais sans la ligne du bas sur les augmentations d'impôts. En tout état de cause, je ne sais pas trop comment ils trouvent ce chiffre. Si on compare avec les lignes du dessus, ça ne correspond à rien.

Je m'en tiens donc à leur chiffre sur les augmentations de dépenses. Il apparaît en effet que Mélenchon est largement en tête (208 milliards d'euros), mais MLP (102 milliards) et Hamon (104 milliards) sont bien placés. Il y a donc, d'un côté, les candidats de gauche qui augmentent massivement les dépenses publiques, et les candidats de droite qui annoncent de faibles augmentations et des économies plus importantes. De ce point de vue, MLP est à classer parmi les candidats de gauche, avec Mélenchon et Hamon.

Je donne acte du fait qu'elle ne dit rien sur la réduction du temps de travail. Mais ça ne suffit pas à contre-carrer tous les autres constats que l'on peut faire sur son programme, et qui la classent très à gauche : augmentation massive des dépenses publiques, nationalisations importantes, etc.
Evolution impôts = hausse des recettes - baisse des recettes. Du coût c'est une évolution en milliards d'euros (et non en %).

Il est par railleurs plus cohérent de prendre en compte l'évolution des impôts que l'évolution des dépenses pour traduire un système economico-politique. Car ce que traduit ce tableau, c'est surtout que son programme n'est pas financé. Par ailleurs, rien ne dit que les promesses (nouvelles dépenses) de Marine Le Pen 1- auraient été tenues (compte tenu de l'absence de budget qui leur a été consacré) 2- auraient été consacrées à des dépenses sociales (redistributives) et non en majorité à du régalien par exemple, ce qui - en sans doute - n'est pas le cas pour Mélenchon.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30879
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Baromètre : Marion Maréchal devant Wauquiez chez les sympathisants LR

Message non lu par wesker » 30 oct. 2018, 23:31:09

Ce que l'on sait c'est que, d'une part la fiscalité sur la majorité des citoyens progresse alors que la qualité, l'efficacité des services publics peut, parfois être jugé insuffisante. Et débattre continuellement sur les deux options qui consisterait à tout nationaliser ou à tout privatiser me semble faire l'impasse sur les options qui dépassent un peu ces thèses afin de mieux correspondre aux besoins, aux attentes.

Pour revenir au sujet du topic, j'ai le sentiment que le positionnement que Wauquiez donne à sa formation politique sert davantage Marion qui a l'audience auprès des milieux conservateurs, aisés qui la soutienne et dont les orientations néo conservatrices semblent mieux ancrés que celles du Président LR

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré