La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51507
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nombrilist » 05 janv. 2019, 12:24:46

Jeff Van Planet a écrit :
05 janv. 2019, 10:29:02
Personnellement je pense que les gens qui s'attendent à ce que les élections changent quoi que ce soit sont responsables de la situation actuelle. En effet, pourquoi mettre notre salue dans les mains de gens alors qu'on peut le faire par nous même?

Franchement si tu penses que tu ne peux pas le faire et qu'il faut d'autres pour le faire à ta place, il est évident que tu sera déçu.
Il y a effectivement les choses que l'on peut faire soi-même, mais il reste les choses sur lesquelles seul la collectivité a la main mise: l'école par exemple.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18309
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Jeff Van Planet » 05 janv. 2019, 14:25:24

Nombrilist a écrit :
05 janv. 2019, 12:24:46
Jeff Van Planet a écrit :
05 janv. 2019, 10:29:02
Personnellement je pense que les gens qui s'attendent à ce que les élections changent quoi que ce soit sont responsables de la situation actuelle. En effet, pourquoi mettre notre salue dans les mains de gens alors qu'on peut le faire par nous même?

Franchement si tu penses que tu ne peux pas le faire et qu'il faut d'autres pour le faire à ta place, il est évident que tu sera déçu.
Il y a effectivement les choses que l'on peut faire soi-même, mais il reste les choses sur lesquelles seul la collectivité a la main mise: l'école par exemple.
Oui et non. Non dans le sens où dans certains pays il y a le chèque éducation qui te permet de choisir l'école et le type d'enseignement. En gros ils "te donnent" les X € (environ 12 ou 14K par ans et par élèves ici) et toi tu les reverses à l'école de ton choix en frais d'inscriptions.


Mais bon tu le sais, pour moi il un bon ministère se compose d'un ministre et d'un chien. Sachant que le chien devrait être dresser pour mordre le ministre s'il essaye de faire quoi que se soit :mrgreen: (exagération bien sûr)
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 05 janv. 2019, 15:00:18

Papibilou a écrit :
05 janv. 2019, 11:36:05
Anatole a écrit :
04 janv. 2019, 22:16:46


C'est légitime de compter sur les élus, c'est pour ça qu'il y a des élections.
Et si les élus ne tiennent pas leurs promesses, il est tout autant légitime de les remettre en cause.

C'est un peut trop facile de traiter ceux qui ont peu de fainéant, ou d'assistés.
Vous avez raison ... et tort. Pourquoi ?
Vous avez raison parce que les promesses vont toujours trop loin, et les candidats, élus ou pas, le savent bien. Ils sont donc responsables des espoirs qu'ils suscitent.
Vous avez tort, parce que:
1) les élus font ce qu'ils peuvent quand ils sont au pouvoir, et contrairement à ce qu'on pense ils ne sont pas grassement payés pour leurs responsabilités.
2) parce que la marge de manoeuvre des élus est beaucoup plus faible que les gens ne pensent. Il suffit de voir combien de gilets jaunes pensent que l'on peut impunément augmenter le smic ou les aides sociales, qu'il suffit, au fond, de le décider.
On attend trop d'un état surendetté.
Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.

Papibilou
Messages : 6322
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Papibilou » 05 janv. 2019, 15:42:07

Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 15:00:18


Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.
Les promesses devraient engager ceux qui les font, mais aussi ceux qui y croient quand elles promettent la lune.
Oui les gens pauvres sont légitimes à demander plus, mais cela signifie qu'ils ne savent pas d'ou vient l'argent:
- soit on le pique aux gens qui en ont un peu plus qu'eux (type CSG sur les retraités),
- soit on le prend aux entreprises et celles-ci licencient ou ferment parce qu'elles ne sont pas concurrentielles,
- soit on l'emprunte et on contribue à augmenter la dette.
Quant aux élites qui nous gouvernent on a déjà vu dans un fil récent que compte tenu des responsabilités leur boulot n'est pas si bien payé que ça et qu'ils seraient pour beaucoup d'entre eux mieux payés dans le privé avec moins d'heures de travail .. il faut savoir ce que l'on veut, des gens qui ont étudié et sont capables de comprendre les enjeux de la mondialisation et les arcanes de l'économie ou on veut le plombier du coin qui sera capable de résoudre les problèmes de robinet mais par forcément capable de comprendre le budget de la nation ?

Papibilou
Messages : 6322
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Papibilou » 05 janv. 2019, 15:43:18

Nolimits a écrit :
05 janv. 2019, 11:57:18
Sauf que s'ils ne font pas de promesses irréalisables, ils ne seront pas élus. Regarde les GJ, ils veulent du rêve : "yaka prendre aux riches pour redonner aux pauvres". Facile, yaka le décider...
Jospin avait fait l'erreur de dire la vérité face aux licenciements. Résultat : out.
Si on acceptait d'entendre la vérité et de ne pas compter sur le candidat "miraculeux", ça irait mieux.
Quand on voit ce que gagne un politique de haut niveau par rapport à ce qu'il aurait ailleurs (on le refait le comparo Ghosn/Macron ?)... fait vraiment aimer ça !
Vous savez que nous sommes d'accord, vous et moi la dessus.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5959
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Yakiv » 05 janv. 2019, 16:22:50

On va vous laisser présenter un bon budget alors Anatole si c'est si mal géré.

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 05 janv. 2019, 17:26:28

Papibilou a écrit :
05 janv. 2019, 15:42:07
Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 15:00:18


Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.
Les promesses devraient engager ceux qui les font, mais aussi ceux qui y croient quand elles promettent la lune.
Oui les gens pauvres sont légitimes à demander plus, mais cela signifie qu'ils ne savent pas d'ou vient l'argent:
- soit on le pique aux gens qui en ont un peu plus qu'eux (type CSG sur les retraités),
- soit on le prend aux entreprises et celles-ci licencient ou ferment parce qu'elles ne sont pas concurrentielles,
- soit on l'emprunte et on contribue à augmenter la dette.
Quant aux élites qui nous gouvernent on a déjà vu dans un fil récent que compte tenu des responsabilités leur boulot n'est pas si bien payé que ça et qu'ils seraient pour beaucoup d'entre eux mieux payés dans le privé avec moins d'heures de travail .. il faut savoir ce que l'on veut, des gens qui ont étudié et sont capables de comprendre les enjeux de la mondialisation et les arcanes de l'économie ou on veut le plombier du coin qui sera capable de résoudre les problèmes de robinet mais par forcément capable de comprendre le budget de la nation ?
Soit on fait des économies de gestion ...
En gros, on dégraisse le mammouth

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7549
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nolimits » 05 janv. 2019, 17:34:37

Anatole a écrit :
Papibilou a écrit :
05 janv. 2019, 15:42:07
Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 15:00:18


Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.
Les promesses devraient engager ceux qui les font, mais aussi ceux qui y croient quand elles promettent la lune.
Oui les gens pauvres sont légitimes à demander plus, mais cela signifie qu'ils ne savent pas d'ou vient l'argent:
- soit on le pique aux gens qui en ont un peu plus qu'eux (type CSG sur les retraités),
- soit on le prend aux entreprises et celles-ci licencient ou ferment parce qu'elles ne sont pas concurrentielles,
- soit on l'emprunte et on contribue à augmenter la dette.
Quant aux élites qui nous gouvernent on a déjà vu dans un fil récent que compte tenu des responsabilités leur boulot n'est pas si bien payé que ça et qu'ils seraient pour beaucoup d'entre eux mieux payés dans le privé avec moins d'heures de travail .. il faut savoir ce que l'on veut, des gens qui ont étudié et sont capables de comprendre les enjeux de la mondialisation et les arcanes de l'économie ou on veut le plombier du coin qui sera capable de résoudre les problèmes de robinet mais par forcément capable de comprendre le budget de la nation ?
Soit on fait des économies de gestion ...
En gros, on dégraisse le mammouth
Peux-tu préciser ton idée stp ?
(Économie de gestion de quoi ?
Dégraisser quel mammouth ?)

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 05 janv. 2019, 18:21:45

Yakiv a écrit :
05 janv. 2019, 16:22:50
On va vous laisser présenter un bon budget alors Anatole si c'est si mal géré.
A chacun ses responsabilités.
Ce qui sont en charge de faire doivent des résultats, il ne faut pas inverser les choses.

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 05 janv. 2019, 18:38:48

Nolimits a écrit :
05 janv. 2019, 17:34:37
Anatole a écrit :
Papibilou a écrit :
05 janv. 2019, 15:42:07
Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 15:00:18


Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.
Les promesses devraient engager ceux qui les font, mais aussi ceux qui y croient quand elles promettent la lune.
Oui les gens pauvres sont légitimes à demander plus, mais cela signifie qu'ils ne savent pas d'ou vient l'argent:
- soit on le pique aux gens qui en ont un peu plus qu'eux (type CSG sur les retraités),
- soit on le prend aux entreprises et celles-ci licencient ou ferment parce qu'elles ne sont pas concurrentielles,
- soit on l'emprunte et on contribue à augmenter la dette.
Quant aux élites qui nous gouvernent on a déjà vu dans un fil récent que compte tenu des responsabilités leur boulot n'est pas si bien payé que ça et qu'ils seraient pour beaucoup d'entre eux mieux payés dans le privé avec moins d'heures de travail .. il faut savoir ce que l'on veut, des gens qui ont étudié et sont capables de comprendre les enjeux de la mondialisation et les arcanes de l'économie ou on veut le plombier du coin qui sera capable de résoudre les problèmes de robinet mais par forcément capable de comprendre le budget de la nation ?
Soit on fait des économies de gestion ...
En gros, on dégraisse le mammouth
Peux-tu préciser ton idée stp ?
(Économie de gestion de quoi ?
Dégraisser quel mammouth ?)
C'est très simple, s'il est impossible de dépenser plus, et impossible de prélever plus, il faut regarder le fonctionnement.
Il n'a pas dû t'échapper que l'administration a quelques lourdeurs.

Mais au fait, tu proposes quoi toi, parce que j'ai une série de questions de ta part, mais pas grand chose de concret venant de toi, à part un certain mépris pour des gens qui manifestent, parce qu'ils ne sont pas content.

Il faut tout simplement qu'ils se contentent de ce qu'ils ont, et se démerdent par eux même, c'est ça ?
C'est vrai que ce ne sont pas des gens très intéressant, ils n'ont pas fait de grandes écoles, peut être même qu'ils se tiennent mal à table, et qu'ils ne sont pas abonnés à Télérama ....

La plèbe quoi. Ce qui est embêtant, c'est qu'ils votent, et qu'ils ne se laissent pas faire.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7549
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nolimits » 05 janv. 2019, 18:57:14

Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 18:38:48
Nolimits a écrit :
05 janv. 2019, 17:34:37
Anatole a écrit :
Papibilou a écrit :
05 janv. 2019, 15:42:07
Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 15:00:18


Les promesses engagent ceux qui les font, je ne suis pas un populiste.
Et l'Etat surendetté, ce n'est pas la faute des gens, mais d'une gestion de l’État catastrophique.

Il est tout à fait légitime pour des gens qui gagnent très peu de demander plus, surtout quand ils constatent que leurs élites ss'augmentent sans compter.

Encore une fois, il ne faut pas demander aux administrés de faire des efforts quand leurs "chefs" n'en font pas.
Et si les politiques ne sont pas contents de leurs salaires, qu'ils aillent ailleurs, où ils seront mieux payés. Il ne me semble pas qu'on les oblige à solliciter des mandats électoraux.
Les promesses devraient engager ceux qui les font, mais aussi ceux qui y croient quand elles promettent la lune.
Oui les gens pauvres sont légitimes à demander plus, mais cela signifie qu'ils ne savent pas d'ou vient l'argent:
- soit on le pique aux gens qui en ont un peu plus qu'eux (type CSG sur les retraités),
- soit on le prend aux entreprises et celles-ci licencient ou ferment parce qu'elles ne sont pas concurrentielles,
- soit on l'emprunte et on contribue à augmenter la dette.
Quant aux élites qui nous gouvernent on a déjà vu dans un fil récent que compte tenu des responsabilités leur boulot n'est pas si bien payé que ça et qu'ils seraient pour beaucoup d'entre eux mieux payés dans le privé avec moins d'heures de travail .. il faut savoir ce que l'on veut, des gens qui ont étudié et sont capables de comprendre les enjeux de la mondialisation et les arcanes de l'économie ou on veut le plombier du coin qui sera capable de résoudre les problèmes de robinet mais par forcément capable de comprendre le budget de la nation ?
Soit on fait des économies de gestion ...
En gros, on dégraisse le mammouth
Peux-tu préciser ton idée stp ?
(Économie de gestion de quoi ?
Dégraisser quel mammouth ?)
C'est très simple, s'il est impossible de dépenser plus, et impossible de prélever plus, il faut regarder le fonctionnement.
Il n'a pas dû t'échapper que l'administration a quelques lourdeurs.

Mais au fait, tu proposes quoi toi, parce que j'ai une série de questions de ta part, mais pas grand chose de concret venant de toi, à part un certain mépris pour des gens qui manifestent, parce qu'ils ne sont pas content.

Il faut tout simplement qu'ils se contentent de ce qu'ils ont, et se démerdent par eux même, c'est ça ?
C'est vrai que ce ne sont pas des gens très intéressant, ils n'ont pas fait de grandes écoles, peut être même qu'ils se tiennent mal à table, et qu'ils ne sont pas abonnés à Télérama ....

La plèbe quoi. Ce qui est embêtant, c'est qu'ils votent, et qu'ils ne se laissent pas faire.
Ben...pour l'instant, c'est toi qui avance des choses que je ne comprends pas. Donc je pose des questions. Mais encore une fois, tu n'y réponds pas. Car je ne comprends pas où on fait des économies avec ta réponse "Il n'a pas dû t'échapper que l'administration a quelques lourdeurs" ?
Quand aux votes, tout le monde vote, oui, et Macron a été élu.
Mes propositions ? Quelles propositions ? Je suis allé voter. Un gars a été élu, qu'il fasse ce qu'il a à faire. Si ça ne me convient pas, je vais à nouveau voter dans 3 ans.
J'espère donc que tu va nous éclairer sur les économies dont tu nous parles .

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5959
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Yakiv » 05 janv. 2019, 19:08:09

Anatole a écrit :
05 janv. 2019, 18:21:45
Yakiv a écrit :
05 janv. 2019, 16:22:50
On va vous laisser présenter un bon budget alors Anatole si c'est si mal géré.
A chacun ses responsabilités.
Ce qui sont en charge de faire doivent des résultats, il ne faut pas inverser les choses.
Le problème, c'est que vous utilisez des termes qui ne veulent rien dire.
C'est quoi des résultats ? Nolimit vous a aussi posé la question pour "les économies de gestion" et le "mammouth".
En fait, il y a une expression pour résumer vos propos, c'est le "ya ka".
"Ya ka bien gérer", "ya ka faire des économies", "ya ka avoir des bons politiciens". Oui, "ya ka"...

Et pour ce qui est des résultats, moi je vais vous dire un truc, je me suis plusieurs fois posé la question du pays où je voudrais vivre si je pouvais en changer du jour au lendemain. Eh bien il y en a quasiment pas. Je pense que je serais assez heureux de vivre en Europe du Nord à la rigueur, mais c'est tout. Au niveau du système démocratique, économique et social, je ne vois pas bien quel pays est mieux placé que la France à l'exception peut-être des Scandinaves. Alors sur 190 états, je trouve que c'est plutôt pas mal et que je suis très bien tombé en naissant dans ce pays. Les résultats, il faut toujours les réfléchir en fonction de ce qui existe ailleurs. C'est pas la peine de demander un magicien pour avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.

Alors plutôt que de dire que les politiciens sont des c... et "ya ka mieux gérer", demandez-vous quel autre système économique et sociale vous plaît tant à l'étranger, j'ai hâte de connaître la réponse...

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32442
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par politicien » 05 janv. 2019, 19:10:11

J'ai l'impression que le sujet part dans tout les sens, je rappelle que le sujet est : La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Attention aux prochains messages ...
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 05 janv. 2019, 19:22:12

[edit : Merci de revenir au sujet, j'avais prévenu]

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5959
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Yakiv » 05 janv. 2019, 19:31:36

[edit : Merci de revenir au sujet, j'avais prévenu]

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré