La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Venez discuter de l'actualité politique.
Papibilou
Messages : 6805
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Papibilou » 06 janv. 2019, 15:42:52

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01

Le danger de la censure est bien pire.
C'est curieux cette notion de démocratie où l'on ne laisserait pas les gens s'exprimer comme bon leur semble.

Où alors, il faudrait dire qui est habilité à donner ses opinions. Pour ce qui est des manipulations, qui ne manipule pas ? qui est plus fiable que qui, et selon quels critères ?

Le mouvement des gilets jaunes dérange, parce qu'il n'a pas été prévu, donc on accuse les réseaux sociaux.
Le danger de la censure est réel, mais vous devez absolument faire la différence entre les pays ou la presse est muselée, je n'en ferai pas une liste, elle prendrait la page entière, et dans ce cas les réseaux sociaux s'avèrent indispensables pour faire passer des infos qui n’apparaîtraient pas dans les médias officiels, et les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir.
Nous avons la chance d'en être un. Si vous ne faites pas la différence entre le régime de Pékin de Moscou de Pyong Yang etc .. et celui de la France de l'Espagne de l'Allemagne etc .. c'est inquiétant.
Quant au fait que le mouvement des gilets jaunes puisse déranger parce qu'i n'a pas été prévu je vous en laisse l'appréciation mais si vous allez sur Facebook sur les sites des GJ vous y constaterez des informations abracadabrantes avec des commentaires de gens qui y croient dur comme fer. Pour exemple, un GJ déclarait il y a quelques joursqu'il y avait un mort par la police, ce qui pouvait être vrai et qui a été pris pour argent comptant par des tas d'internautes naïfs; la nouvelle s'étant avérée volontairement erronée, j'en ai fait le reproche à son auteur et la réponse a été LOL.
Un petit rappel: les nazis utilisèrent abondamment les moyens de communication de l'époque pour faire des juifs les boucs émissaires de tout ce qui n'allait pas dans le pays. Ils auraient été ravis de disposer des réseaux sociaux.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52646
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nombrilist » 06 janv. 2019, 15:52:43

"les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir."

Oui, le pouvoir d'une poignée de milliardaires.

"Ils auraient été ravis de disposer des réseaux sociaux."

Mais ils n'en ont pas eu besoin. Le 4ème pouvoir a suffi.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 06 janv. 2019, 15:59:07

Yakiv a écrit :
06 janv. 2019, 15:34:30
Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 15:16:09
La liberté d'expression, c'est le droit de chacun d'exprimer son opinion, même si elle est stupide, débile, ou fausse.
La régression intellectuelle, c'est de considérer que seule son opinion est valable.

Après, c'est une histoire de formation, d'éducation, et de culture.
Mais ils n'est pas prouvé que ceux qui ont de l'éducation, ou de la culture ne peuvent pas se tromper, au profit de personnes simples.

Il ne me semble pas que le fait que la terre est ronde soit une hypothèse, mais je n'interdirait pas à quelqu'un d'essayer de démontrer le contraire.
Voilà.
Mais le problèmes des réseaux sociaux, c'est qu'ils ont tendance à tout relativiser, à mettre sur un même pied d'égalité le très vrai et le très faux en passant par tous les intermédiaires.
Donc si on ne trouve pas un moyen de mettre un peu plus en avant le vrai par rapport au faux, certes en laissant de la place au doute et à l'esprit critique, je crois qu'on pourra dire adieu à notre civilisation...
Oui, mais ce n'est pas la faute des réseaux sociaux si certains raisonnent comme des buses.
Au fond, c'est comme les livres, peut on interdire les livres parce que certains sont débiles ?

A titre personnel, je n'ai pas de compte facebook, ou twitter, ou autres.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8860
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nolimits » 06 janv. 2019, 16:01:51

En quoi les réseaux sociaux empêche qui que ce soit à exprimer son opinion ?
@Anatole je l'ai dit au-dessus :

Les réseaux sociaux (FB, Twitter...) se limitent à fake news, déversoirs à haine et manipulation. Ils sont même des ennemis de la liberté d'expression avec la mise sous pression de tous ceux qui oseraient dire un truc intelligent qui irait à l'encontre "de la masse", qui est le plus souvent haineuse.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8860
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nolimits » 06 janv. 2019, 16:07:43

Nombrilist a écrit :
06 janv. 2019, 15:52:43
"les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir."

Oui, le pouvoir d'une poignée de milliardaires.
C'est vrai que ça, c'est quand même vraiment quelque chose qui pose question.

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 06 janv. 2019, 16:09:40

Papibilou a écrit :
06 janv. 2019, 15:42:52
Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01

Le danger de la censure est bien pire.
C'est curieux cette notion de démocratie où l'on ne laisserait pas les gens s'exprimer comme bon leur semble.

Où alors, il faudrait dire qui est habilité à donner ses opinions. Pour ce qui est des manipulations, qui ne manipule pas ? qui est plus fiable que qui, et selon quels critères ?

Le mouvement des gilets jaunes dérange, parce qu'il n'a pas été prévu, donc on accuse les réseaux sociaux.
Le danger de la censure est réel, mais vous devez absolument faire la différence entre les pays ou la presse est muselée, je n'en ferai pas une liste, elle prendrait la page entière, et dans ce cas les réseaux sociaux s'avèrent indispensables pour faire passer des infos qui n’apparaîtraient pas dans les médias officiels, et les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir.
Nous avons la chance d'en être un. Si vous ne faites pas la différence entre le régime de Pékin de Moscou de Pyong Yang etc .. et celui de la France de l'Espagne de l'Allemagne etc .. c'est inquiétant.
Quant au fait que le mouvement des gilets jaunes puisse déranger parce qu'i n'a pas été prévu je vous en laisse l'appréciation mais si vous allez sur Facebook sur les sites des GJ vous y constaterez des informations abracadabrantes avec des commentaires de gens qui y croient dur comme fer. Pour exemple, un GJ déclarait il y a quelques joursqu'il y avait un mort par la police, ce qui pouvait être vrai et qui a été pris pour argent comptant par des tas d'internautes naïfs; la nouvelle s'étant avérée volontairement erronée, j'en ai fait le reproche à son auteur et la réponse a été LOL.
Un petit rappel: les nazis utilisèrent abondamment les moyens de communication de l'époque pour faire des juifs les boucs émissaires de tout ce qui n'allait pas dans le pays. Ils auraient été ravis de disposer des réseaux sociaux.
Il ne me semble pas que la France soit très bien placée dans les classements sur la liberté de la presse.
Reste qu'au global, il reste de la liberté d'expression en France, et c'est tant mieux.

Quand aux nazis ... Que veux tu que je te réponde ? Qu'il faut interdire les réseaux sociaux parce que les nazis l'auraient certainement utilisés ?

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 06 janv. 2019, 16:15:25

Nolimits a écrit :
06 janv. 2019, 16:01:51
En quoi les réseaux sociaux empêche qui que ce soit à exprimer son opinion ?
@Anatole je l'ai dit au-dessus :

Les réseaux sociaux (FB, Twitter...) se limitent à fake news, déversoirs à haine et manipulation. Ils sont même des ennemis de la liberté d'expression avec la mise sous pression de tous ceux qui oseraient dire un truc intelligent qui irait à l'encontre "de la masse", qui est le plus souvent haineuse.
Sauf que c'est faux, c'est juste une partie des personnes qui s'expriment. Macron utilise facebook, et twitter, dirais tu qu'il déverse de la haine et de la manipulation ?
Pour ce qui est de la "masse", je ne sais pas ce que c'est, peut être veut tu parler des gens ?

Et pourquoi certains deviennent ils aussi haineux ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52646
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Nombrilist » 06 janv. 2019, 17:01:55

Nolimits a écrit :
06 janv. 2019, 16:07:43
Nombrilist a écrit :
06 janv. 2019, 15:52:43
"les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir."

Oui, le pouvoir d'une poignée de milliardaires.
C'est vrai que ça, c'est quand même vraiment quelque chose qui pose question.
La Presse, ça ne rapporte rien. Ils investissent donc pour d'autres raisons.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Papibilou
Messages : 6805
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Papibilou » 06 janv. 2019, 18:22:03

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 15:59:07


Oui, mais ce n'est pas la faute des réseaux sociaux si certains raisonnent comme des buses.
Au fond, c'est comme les livres, peut on interdire les livres parce que certains sont débiles ?

A titre personnel, je n'ai pas de compte facebook, ou twitter, ou autres.
Oh, mais il ne s'agit pas de les interdire. Ça c'est ce qu'a fait Pékin. Il s'agit d'abord de s'en mefier, d'apprendre aux utilisateurs à s'en méfier, et peut-être à sanctionner ceux qui les utilisent pour déstabiliser la république.

Papibilou
Messages : 6805
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Papibilou » 06 janv. 2019, 18:28:29

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 16:15:25


Sauf que c'est faux, c'est juste une partie des personnes qui s'expriment. Macron utilise facebook, et twitter, dirais tu qu'il déverse de la haine et de la manipulation ?
Pour ce qui est de la "masse", je ne sais pas ce que c'est, peut être veut tu parler des gens ?

Et pourquoi certains deviennent ils aussi haineux ?
Certes on ne peut pas dire su'il n'y a que de la boue. Mais il y en a suffisamment pour que l'on apprenne à s'en méfier.
Pourquoi devient on haineux ? Beaucoup de gens portent cette haine en eux ( il suffit de voir les expressions du yupe tuons les flics, pendons Macron, etc) et certains la violence. C'est la nature humaine et parfois un manque profond d'éducation et surtout d'empathie.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19740
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 janv. 2019, 18:44:59

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01
Papibilou a écrit :
06 janv. 2019, 12:17:25
Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 11:48:09


Ensuite, pour ce qui est des réseaux sociaux, ils dérangent qui ? Certainement pas moi, je suis très heureux que les gens s'expriment, je suis pour la liberté d'expression, la plus large possible.
Vous avez suivi ce fil ?
Il semble bien que les réseaux sociaux soient comme la langue d'Esope, la meilleure et la pire des choses. Dans un pays de dictature c'est certainement un moyen de s'exprimer et de diffuser des informations non censurées. Dans une démocratie il est à craindre que ces réseaux favorisent la manipulation de masse; il suffit d'aller sur Facebook voir les sites utilisées par les gilets jaunes pour comprendre que les gens qui ne vérifient pas les informations sur ces réseaux se font copieusement manipuler. Les nazis auraient eu encore plus de facilités à faire des juifs des boucs émissaires s'ils avaient eu ces réseaux à leur disposition.

Et donc oui, d'une certaine façon ces réseaux me dérangent parce qu'ils présentent un grave danger pour le pays.
Le danger de la censure est bien pire.
C'est curieux cette notion de démocratie où l'on ne laisserait pas les gens s'exprimer comme bon leur semble.

Juste pour être sûr: pensez vous que les fake news sont de la liberté d'expression? Exemple tout bête: si je dis que <<mon voisin viole des enfants>> alors qu'il n'en est rien, suis-je dans la liberté d'expression? Est-ce une opinion? Et si on me l'interdit, sommes nous face à de la censure?

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01

[...]

Le mouvement des gilets jaunes dérange, parce qu'il n'a pas été prévu, donc on accuse les réseaux sociaux.
Alors moi personnellement ce qui me dérange dans ce mouvement c'est qu'un simple raz-le-bol fiscal a été repris par les groupuscules du net. Les chouards, les quenelleux et autres théoristes de la conspiration.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19740
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 janv. 2019, 18:50:16

Nolimits a écrit :
06 janv. 2019, 16:07:43
Nombrilist a écrit :
06 janv. 2019, 15:52:43
"les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir."

Oui, le pouvoir d'une poignée de milliardaires.
C'est vrai que ça, c'est quand même vraiment quelque chose qui pose question.
Donnes les journaux à des smicards et tu verras qu'ils deviendront milliardaires. Oh! wait!
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19740
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 janv. 2019, 18:53:04

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 16:09:40
Papibilou a écrit :
06 janv. 2019, 15:42:52
Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01

Le danger de la censure est bien pire.
C'est curieux cette notion de démocratie où l'on ne laisserait pas les gens s'exprimer comme bon leur semble.

Où alors, il faudrait dire qui est habilité à donner ses opinions. Pour ce qui est des manipulations, qui ne manipule pas ? qui est plus fiable que qui, et selon quels critères ?

Le mouvement des gilets jaunes dérange, parce qu'il n'a pas été prévu, donc on accuse les réseaux sociaux.
Le danger de la censure est réel, mais vous devez absolument faire la différence entre les pays ou la presse est muselée, je n'en ferai pas une liste, elle prendrait la page entière, et dans ce cas les réseaux sociaux s'avèrent indispensables pour faire passer des infos qui n’apparaîtraient pas dans les médias officiels, et les pays ou la liberté d'expression existe réellement et ou les journaux constituent un 4ème pouvoir.
Nous avons la chance d'en être un. Si vous ne faites pas la différence entre le régime de Pékin de Moscou de Pyong Yang etc .. et celui de la France de l'Espagne de l'Allemagne etc .. c'est inquiétant.
Quant au fait que le mouvement des gilets jaunes puisse déranger parce qu'i n'a pas été prévu je vous en laisse l'appréciation mais si vous allez sur Facebook sur les sites des GJ vous y constaterez des informations abracadabrantes avec des commentaires de gens qui y croient dur comme fer. Pour exemple, un GJ déclarait il y a quelques joursqu'il y avait un mort par la police, ce qui pouvait être vrai et qui a été pris pour argent comptant par des tas d'internautes naïfs; la nouvelle s'étant avérée volontairement erronée, j'en ai fait le reproche à son auteur et la réponse a été LOL.
Un petit rappel: les nazis utilisèrent abondamment les moyens de communication de l'époque pour faire des juifs les boucs émissaires de tout ce qui n'allait pas dans le pays. Ils auraient été ravis de disposer des réseaux sociaux.
Il ne me semble pas que la France soit très bien placée dans les classements sur la liberté de la presse.
Reste qu'au global, il reste de la liberté d'expression en France, et c'est tant mieux.

Quand aux nazis ... Que veux tu que je te réponde ? Qu'il faut interdire les réseaux sociaux parce que les nazis l'auraient certainement utilisés ?
Quand @Papibilou a parlé des nazis c'était pour dire que les nazis avant 1933 ont utilisé les médias de mass pour propager des idées mensongères sur les juifs. Ils les rendaient responsables de tout et de n'importe quoi.
Les gugusses du net (coucou les Chouard les Soral et consorts) utilisent les mêmes méthodes; ils propagent des idées fausses pour quelles rentrent dans les tête. A ce rythme là ils auront un jour le pouvoir.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19740
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 janv. 2019, 19:01:13

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 16:15:25
Sauf que c'est faux, c'est juste une partie des personnes qui s'expriment. Macron utilise facebook, et twitter, dirais tu qu'il déverse de la haine et de la manipulation ?
Attention aux sophismes mon ami.
Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 16:15:25
Et pourquoi certains deviennent ils aussi haineux ?
Si certains deviennent haineux, c'est qu'ils ont besoin d'imposer leurs "opinions". Et s'ils ont besoin de les imposer, c'est qu'elle ne tiennent pas la route. Comme elles ne tiennent pas la route il doivent éliminer les autres opinions en imposant les leurs par la violence. Comme exemple dire que l'interlocuteur est un idiot qui raconte n'importe quoi. Cette violence fera fuir les opinions fondées et ils auront le champs libre.

On reconnait ce gens (que je qualifie de trolls) au faite qu'ils utilisent des phrases courtes (slogans) qui sont assimilable par n'importe quel degré d’intelligence. Ces petites phrase deviendront des vérités absolues et quiconque affirmant le contraire se fera incendier. Voilà pourquoi sur le tweeter les FB ou autre on trouve une majorité de gens haineux et aux opinions non représentatives.


Sans parler en plus des bulles cognitives que ces machins là engendrent.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Anatole
Messages : 39
Enregistré le : 28 déc. 2018, 12:12:23

Re: La démocratie à l'épreuve des réseaux sociaux

Message non lu par Anatole » 06 janv. 2019, 19:22:09

Jeff Van Planet a écrit :
06 janv. 2019, 18:44:59

Juste pour être sûr: pensez vous que les fake news sont de la liberté d'expression? Exemple tout bête: si je dis que <<mon voisin viole des enfants>> alors qu'il n'en est rien, suis-je dans la liberté d'expression? Est-ce une opinion? Et si on me l'interdit, sommes nous face à de la censure?

Anatole a écrit :
06 janv. 2019, 13:54:01

[...]

Le mouvement des gilets jaunes dérange, parce qu'il n'a pas été prévu, donc on accuse les réseaux sociaux.
Alors moi personnellement ce qui me dérange dans ce mouvement c'est qu'un simple raz-le-bol fiscal a été repris par les groupuscules du net. Les chouards, les quenelleux et autres théoristes de la conspiration.
La liberté d'expression est limitée depuis toujours pour les appels à la haine, la calomnie ou les insultes directes.
Que la justice fasse son boulot, ça m'ira très bien.

Pour ce qui est des fake news, c'est bien plus délicat, on s'attaque à la liberté de la presse. Tous les journaux sont susceptibles d'en commettre.

Ensuite, ce n'est pas la faute du pauvre type qui g..... parce qu'il se sent racketté si le mouvement est parasité par d'autres mouvements plus contestables.
Tous les mouvements politiques cherchent à récupérer les mouvements d'opinion, sans exception, c'est même leur fonction.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]