« Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Logos
Messages : 1049
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

« Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Logos » 13 déc. 2018, 22:06:18

« Gilets jaunes » : une enquête pionnière sur « la révolte des revenus modestes »

La toute première enquête de terrain sur les "gilets jaunes" raconte à travers 166 questionnaires fouillés qui ils sont, d'où ils parlent, et ce qu'ils veulent, eux qui pour beaucoup en sont à leur première mobilisation sociale.

Qui sont-ils ?
Concernant leurs âges, les chercheurs évoquent une moyenne de 45 ans pour les personnes interrogées, les plus mobilisés étant les 35-49 ans. Un mouvement mixte avec 54% d'hommes et 45 % de femmes parmi lesquelles une forte proportion de personnes issues de classes populaires. Par ailleurs, les chercheurs constatent une surreprésentation des bacheliers et des CAP et BEP. Seuls 5 % des participants ont un bac +4 ou plus. Les "gilets jaunes" sont imposables pour 55% d'entre eux et sont 85% à posséder une voiture. Le revenu médian de leur foyer représente 1 700 euros par mois soit 30% de moins que le revenu médian moyen en France.

Engagement politique
47% d'entre eux, participent à leur première mobilisation et ils sont 44% à avoir déjà participé à une grève.
Ils sont nombreux, 64%, à rejeter les organisations syndicales et 81% pensent que les partis politiques n'ont pas leur place dans le mouvement. 33% se déclarent ni de gauche, ni de droite. Parmi ceux qui se positionnent, 15% se situent à l'extrême gauche, 5,4% à l'extrême droite, 42% à gauche, 12% à droite et 6% au centre.

Leurs motivations
Les deux principales motivations des personnes mobilisées apparaissent donc comme étant une plus grande justice sociale (qu’il s’agisse d’un système fiscal faisant davantage participer les plus aisés, d’une meilleure redistribution des richesses ou encore du maintien des services publics) et la demande d’écoute de la part du pouvoir. Au contraire, les revendications nationalistes, liées notamment à l’identité ou à l’immigration, sont très marginales, démentant l’idée d’un mouvement qui serait noyauté par les électeurs ou les militants du Rassemblement national.

Pour le pouvoir d’achat et contre une politique favorable aux riches. Pour les répondants, il s’agit moins d’une révolte contre une taxe en particulier, ou pour la défense de l’usage de la voiture, qu’une révolte contre un système fiscal et de redistribution jugé inique. Une révolte contre les inégalités, mais aussi contre une parole politique qui les méprise et les infériorise symboliquement.

Textes extraits de :
Journal Le Monde du 12 Décembre
https://www.franceculture.fr/sociologie ... la-revolte
https://www.franceinter.fr/societe/gile ... singuliere

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6322
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Yakiv » 13 déc. 2018, 22:10:32

J'ai l'impression que ce mouvement va finalement cliver la société française beaucoup plus qu'elle ne l'était déjà.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51978
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Nombrilist » 13 déc. 2018, 22:18:01

Elle est bonne celle-là. Comment retourner un fait.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6322
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Yakiv » 13 déc. 2018, 22:18:31

Nombrilist a écrit :
13 déc. 2018, 22:18:01
Elle est bonne celle-là. Comment retourner un fait.
De quoi ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51978
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Nombrilist » 13 déc. 2018, 22:19:41

Yakiv a écrit :
13 déc. 2018, 22:18:31
Nombrilist a écrit :
13 déc. 2018, 22:18:01
Elle est bonne celle-là. Comment retourner un fait.
De quoi ?
C'est parce que la société est clivée que le mouvement est apparu. Pas le contraire.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6322
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Yakiv » 13 déc. 2018, 22:25:09

Nombrilist a écrit :
13 déc. 2018, 22:19:41
Yakiv a écrit :
13 déc. 2018, 22:18:31
Nombrilist a écrit :
13 déc. 2018, 22:18:01
Elle est bonne celle-là. Comment retourner un fait.
De quoi ?
C'est parce que la société est clivée que le mouvement est apparu. Pas le contraire.
J'ai l'impression que ce mouvement a particulièrement cristallisé les tensions, qu'on est soit très pour, soit très contre, un peu à l'image de notre sondage (même si je ne le prétends pas représentatif).

Avatar du membre
Hector
Messages : 7038
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Hector » 14 déc. 2018, 00:15:54

Je pourrais te faire un cours de thermodynamique chimique et Nombrilist aussi. Je pourrais parler d'auto-échauffement, de décomposition auto-catalytique, de montée en pression, d'emballement de la réaction, etc ... C'est bien de cela qu'il s'agit.
Ce n'est pas le mouvement qui a créé les tensions, ce sont les tensions exprimées sur les réseaux qui ont créé le mouvement, quelques leaders d'un jour ayant servi de catalyseurs ou ayant mis le feu aux poudres. Ensuite, l'affaire s'est emballée.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 7038
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Hector » 14 déc. 2018, 00:16:45

Logos a écrit :
13 déc. 2018, 22:06:18
« Gilets jaunes » : une enquête pionnière sur « la révolte des revenus modestes »

La toute première enquête de terrain sur les "gilets jaunes" raconte à travers 166 questionnaires fouillés qui ils sont, d'où ils parlent, et ce qu'ils veulent, eux qui pour beaucoup en sont à leur première mobilisation sociale.

Qui sont-ils ?
Concernant leurs âges, les chercheurs évoquent une moyenne de 45 ans pour les personnes interrogées, les plus mobilisés étant les 35-49 ans. Un mouvement mixte avec 54% d'hommes et 45 % de femmes parmi lesquelles une forte proportion de personnes issues de classes populaires. Par ailleurs, les chercheurs constatent une surreprésentation des bacheliers et des CAP et BEP. Seuls 5 % des participants ont un bac +4 ou plus. Les "gilets jaunes" sont imposables pour 55% d'entre eux et sont 85% à posséder une voiture. Le revenu médian de leur foyer représente 1 700 euros par mois soit 30% de moins que le revenu médian moyen en France.

Engagement politique
47% d'entre eux, participent à leur première mobilisation et ils sont 44% à avoir déjà participé à une grève.
Ils sont nombreux, 64%, à rejeter les organisations syndicales et 81% pensent que les partis politiques n'ont pas leur place dans le mouvement. 33% se déclarent ni de gauche, ni de droite. Parmi ceux qui se positionnent, 15% se situent à l'extrême gauche, 5,4% à l'extrême droite, 42% à gauche, 12% à droite et 6% au centre.

Leurs motivations
Les deux principales motivations des personnes mobilisées apparaissent donc comme étant une plus grande justice sociale (qu’il s’agisse d’un système fiscal faisant davantage participer les plus aisés, d’une meilleure redistribution des richesses ou encore du maintien des services publics) et la demande d’écoute de la part du pouvoir. Au contraire, les revendications nationalistes, liées notamment à l’identité ou à l’immigration, sont très marginales, démentant l’idée d’un mouvement qui serait noyauté par les électeurs ou les militants du Rassemblement national.

Pour le pouvoir d’achat et contre une politique favorable aux riches. Pour les répondants, il s’agit moins d’une révolte contre une taxe en particulier, ou pour la défense de l’usage de la voiture, qu’une révolte contre un système fiscal et de redistribution jugé inique. Une révolte contre les inégalités, mais aussi contre une parole politique qui les méprise et les infériorise symboliquement.

Textes extraits de :
Journal Le Monde du 12 Décembre
https://www.franceculture.fr/sociologie ... la-revolte
https://www.franceinter.fr/societe/gile ... singuliere
Cette enquête confirme ce que l'on pouvait intuiter en effet.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 25278
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par johanono » 14 déc. 2018, 00:26:36

Je ne sais trop que penser de cette enquête.

Les messages de GJ qu'on peut voir sur Internet sont quand même assez radicaux. Beaucoup de commentaires sur le Pacte de Marrakech, sur les migrants qui sont mieux traités que les Français, etc. C'est quand même très marqué anti-immigration. Pour moi, ça ne colle pas avec un résultat qui fait apparaître une majorité de gens qui se disent de gauche...

De même, ce mouvement est parti d'une révolte fiscale, ne l'oublions pas, même s'il s'est élargi à autre chose. Là non plus, ça ne colle pas avec le fait d'avoir une majorité de gens qui se disent de gauche...

J'ai aussi noté une contradiction dans l'article. En effet, il est marqué que les GJ sont imposables pour 55% d'entre eux, soit plus que la moyenne nationale. On peut donc en déduire qu'ils sont un peu plus riches que la moyenne nationale. Mais l'article nous dit aussi qu'ils gagnent en moyenne (par foyer) 1700 € par mois, soit 30% de moins que le revenu médian moyen en France. C'est curieux...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51978
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Nombrilist » 14 déc. 2018, 07:31:06

johanono a écrit :
14 déc. 2018, 00:26:36
Je ne sais trop que penser de cette enquête.

Les messages de GJ qu'on peut voir sur Internet sont quand même assez radicaux. Beaucoup de commentaires sur le Pacte de Marrakech, sur les migrants qui sont mieux traités que les Français, etc. C'est quand même très marqué anti-immigration. Pour moi, ça ne colle pas avec un résultat qui fait apparaître une majorité de gens qui se disent de gauche...
Tu raisonnes à l'envers. Il faut plutôt en conclure qu'il y a un effet de loupe médiatique.
De même, ce mouvement est parti d'une révolte fiscale, ne l'oublions pas, même s'il s'est élargi à autre chose. Là non plus, ça ne colle pas avec le fait d'avoir une majorité de gens qui se disent de gauche...
Qu'est-ce qui ne colle pas ?
J'ai aussi noté une contradiction dans l'article. En effet, il est marqué que les GJ sont imposables pour 55% d'entre eux, soit plus que la moyenne nationale. On peut donc en déduire qu'ils sont un peu plus riches que la moyenne nationale. Mais l'article nous dit aussi qu'ils gagnent en moyenne (par foyer) 1700 € par mois, soit 30% de moins que le revenu médian moyen en France. C'est curieux...
Erreur de raisonnement: ce n'est pas parce qu'on est imposable que l'on gagne plus que la moyenne nationale en termes de revenus. On pourrait donc avoir un mouvement qui serait même 100% imposable et dont tous les participants seraient en dessous de la moyenne nationale.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14649
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Narbonne » 14 déc. 2018, 09:54:03

Dans un mouvement, 45% de femmes est exceptionnel. Cela démontre que cela ne va vraiment pas
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24631
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par El Fredo » 14 déc. 2018, 14:29:14

Hector a écrit :
14 déc. 2018, 00:15:54
Je pourrais te faire un cours de thermodynamique chimique et Nombrilist aussi. Je pourrais parler d'auto-échauffement, de décomposition auto-catalytique, de montée en pression, d'emballement de la réaction, etc ... C'est bien de cela qu'il s'agit.
Ce n'est pas le mouvement qui a créé les tensions, ce sont les tensions exprimées sur les réseaux qui ont créé le mouvement, quelques leaders d'un jour ayant servi de catalyseurs ou ayant mis le feu aux poudres. Ensuite, l'affaire s'est emballée.
Si tu connais la thermodynamique et la chimie tu connais aussi le principe des boucles de rétroaction. Les clivages de la société ont provoqué l'émergence des Gilets Jaunes, mais ce mouvement accentue encore plus les clivages et en crée de nouveaux.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Logos
Messages : 1049
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Logos » 14 déc. 2018, 22:20:01

johanono a écrit :
14 déc. 2018, 00:26:36
Je ne sais trop que penser de cette enquête.

Les messages de GJ qu'on peut voir sur Internet sont quand même assez radicaux. Beaucoup de commentaires sur le Pacte de Marrakech, sur les migrants qui sont mieux traités que les Français, etc. C'est quand même très marqué anti-immigration. Pour moi, ça ne colle pas avec un résultat qui fait apparaître une majorité de gens qui se disent de gauche...

De même, ce mouvement est parti d'une révolte fiscale, ne l'oublions pas, même s'il s'est élargi à autre chose. Là non plus, ça ne colle pas avec le fait d'avoir une majorité de gens qui se disent de gauche...

J'ai aussi noté une contradiction dans l'article. En effet, il est marqué que les GJ sont imposables pour 55% d'entre eux, soit plus que la moyenne nationale. On peut donc en déduire qu'ils sont un peu plus riches que la moyenne nationale. Mais l'article nous dit aussi qu'ils gagnent en moyenne (par foyer) 1700 € par mois, soit 30% de moins que le revenu médian moyen en France. C'est curieux...
Là il s'agit des premiers résultats de l’enquête basée sur les questionnaires et entretiens. La thématique immigration va peut-être apparaître avec les études sur les réseaux sociaux et les observations de terrain. Mais à mon avis, ça va rester secondaire. Le lien niveau de vie = immigration n'a pas l'air très présent.

Sinon il n'y a pas de contradiction sur la fiscalité. Ce n'est pas l'impôt ou l'Etat en tant que tels qui sont refusés. C'est la répartition des charges et des bénéfices à l'échelle du pays tout entier. Ils ont le sentiment que l'évolution récente et la politique de Macron c'est :
- Plus d'impôts et moins de revenus pour les "petits" (salariés moyens, petits patrons, petits retraités)
- Moins d'impôts et plus de revenus pour les "gros" (ménages les plus riches, "premiers de cordée", grands groupes)

L'idée que favoriser les "gros" profitera à tout le monde a manifestement du mal à convaincre.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6322
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Yakiv » 14 déc. 2018, 22:25:46

Logos a écrit :
14 déc. 2018, 22:20:01
Là il s'agit des premiers résultats de l’enquête basée sur les questionnaires et entretiens. La thématique immigration va peut-être apparaître avec les études sur les réseaux sociaux et les observations de terrain. Mais à mon avis, ça va rester secondaire. Le lien niveau de vie = immigration n'a pas l'air très présent.

Sinon il n'y a pas de contradiction sur la fiscalité. Ce n'est pas l'impôt ou l'Etat en tant que tels qui sont refusés. C'est la répartition des charges et des bénéfices à l'échelle du pays tout entier. Ils ont le sentiment que l'évolution récente et la politique de Macron c'est :
- Plus d'impôts et moins de revenus pour les "petits" (salariés moyens, petits patrons, petits retraités)
- Moins d'impôts et plus de revenus pour les "gros" (ménages les plus riches, "premiers de cordée", grands groupes)

L'idée que favoriser les "gros" profitera à tout le monde a manifestement du mal à convaincre.
Il y a quand même un problème avec ce raisonnement.
Parce que si la motivation des gilets jaunes et des soutiens des gilets jaunes est réellement celle que tu décris, pourquoi Mélenchon et Hamon ne font pas 70% des voix ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51978
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: « Gilets jaunes » : première enquête sur la « révolte des revenus modestes »

Message non lu par Nombrilist » 15 déc. 2018, 08:46:15

Hamon est inaudible. Mélenchon parle d'augmenter les impôts et son caractère fait peur à beaucoup de monde.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré