Le grand débat national

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19803
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Le grand débat national

Message non lu par Jeff Van Planet » 09 janv. 2019, 18:51:16

Je suis de cette avis aussi: Jouanno avait son salaire de haut fonctionnaire qui n'est ni plus ni moins que celui de tous les haut fonctionnaires de ce rang. Dit au passage ces salaires (ou dit-on indemnités?) sont fixées par la loi, ce n'est donc pas nominatif afin d'éviter une sorte de corruption (fais en sorte que la commission aille dans mon sens et je te paye plus)

Bref, une fausse polémique vraiment bidon.



Ceci étant dit, on a le droit de se questionner au cas par cas sur toutes ces commissions. Personnellement celle-ci je la considère acceptable de part son but.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 6814
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le grand débat national

Message non lu par Papibilou » 09 janv. 2019, 19:07:09

Jeff Van Planet a écrit :
09 janv. 2019, 18:51:16
Je suis de cette avis aussi: Jouanno avait son salaire de haut fonctionnaire qui n'est ni plus ni moins que celui de tous les haut fonctionnaires de ce rang. Dit au passage ces salaires (ou dit-on indemnités?) sont fixées par la loi, ce n'est donc pas nominatif afin d'éviter une sorte de corruption (fais en sorte que la commission aille dans mon sens et je te paye plus)

Bref, une fausse polémique vraiment bidon.



Ceci étant dit, on a le droit de se questionner au cas par cas sur toutes ces commissions. Personnellement celle-ci je la considère acceptable de part son but.
Malgré mes questions, je suis plutôt de votre avis.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24808
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le grand débat national

Message non lu par El Fredo » 09 janv. 2019, 19:37:46

Toutes les rémunérations des membres de ce genre de commission sont publiques et souvent alignées sur les grilles des hauts fonctionnaires.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8905
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Le grand débat national

Message non lu par Nolimits » 09 janv. 2019, 19:50:20

Grand débat : la peine de mort, l'IVG et le mariage pour tous pas au programme
Le porte-parole du gouvernement a rappelé que le but du grand débat national n'est pas de "tergiverser" sur "les valeurs".
RTL - ICI
Ca fait même peur qu'il faille le dire ! Les GJ vont pas nous faire revenir au moyen-âge en plus !

Caberlin
Messages : 1155
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Le grand débat national

Message non lu par Caberlin » 09 janv. 2019, 19:59:20

Grand débat national, salaire de Chantal Jouanno : ce montant a été fixé "à la tête du client" par le gouvernement et entériné par Emmanuel Macron. (Canard Enchaîné - en kiosque).

Image
"Ils ne se révolteront que lorsqu’ils seront devenus conscients et ils ne pourront devenir conscients qu’après s’être révoltés" - George Orwell, «1984»

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8905
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Le grand débat national

Message non lu par Nolimits » 09 janv. 2019, 20:38:30

La même chose, mais présentée différemment (sans le besoin d'effet "buzz à scandale" du Canard), ne fait pas du tout le même effet. D'autant qu'il n'est pas "anormalement" élevé. (et ici, il semble que ce soit bien par un décret et pas "à la machine à café de l'Elysée"...)
Qui fixe son salaire ?
"C'est un salaire qui est fixé par les autorités, c'est le salaire du président de la CNDP quel qu'il soit", a posé Chantal Jouanno sur Franceinfo. Comme pour les autres autorités administratives indépendantes, le salaire du président de la commission est en effet déterminé par décret gouvernemental - il ne fait donc pas l'objet d'un débat au Parlement. L'annexe au projet de loi de finance précise que la "rémunération" de Chantal Jouanno comprend en fait son salaire, mais aussi son indemnité de résidence et l'ensemble des primes et indemnités qu'elle doit recevoir - le montant 2019 est pour l'instant indiqué à titre indicatif.

Celui-ci est-il "anormalement élevé" ?

Légèrement en hausse ces dernières années (elle était de 156.000 euros en 2017), cette rémunération peut être comparée à celles des autres présidents d'autorités administratives. Celui de l'autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires touche par exemple 150.000 euros brut par an, pour dix agents à temps plein, soit à peu près le même nombre qu'au sein de la CNDP. Le président de l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières touche lui 154.000 euros environ, celui de l'autorité de la concurrence 194.000 euros et celui de l'autorité de sûreté nucléaire 223.000 euros.

Marianne relève d'autres exemples de rémunérations inférieures, comme celle du président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui s'élève à 8.037 euros bruts par mois, pour 51 fonctionnaires employés à plein temps.
https://www.europe1.fr/politique/la-pol ... ee-3834818

Avatar du membre
asterix
Messages : 1607
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le grand débat national

Message non lu par asterix » 09 janv. 2019, 20:51:16

Nolimits a écrit :
09 janv. 2019, 20:38:30
La même chose, mais présentée différemment (sans le besoin d'effet "buzz à scandale" du Canard), ne fait pas du tout le même effet. D'autant qu'il n'est pas "anormalement" élevé. (et ici, il semble que ce soit bien par un décret et pas "à la machine à café de l'Elysée"...)
Qui fixe son salaire ?
"C'est un salaire qui est fixé par les autorités, c'est le salaire du président de la CNDP quel qu'il soit", a posé Chantal Jouanno sur Franceinfo. Comme pour les autres autorités administratives indépendantes, le salaire du président de la commission est en effet déterminé par décret gouvernemental - il ne fait donc pas l'objet d'un débat au Parlement. L'annexe au projet de loi de finance précise que la "rémunération" de Chantal Jouanno comprend en fait son salaire, mais aussi son indemnité de résidence et l'ensemble des primes et indemnités qu'elle doit recevoir - le montant 2019 est pour l'instant indiqué à titre indicatif.

Celui-ci est-il "anormalement élevé" ?

Légèrement en hausse ces dernières années (elle était de 156.000 euros en 2017), cette rémunération peut être comparée à celles des autres présidents d'autorités administratives. Celui de l'autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires touche par exemple 150.000 euros brut par an, pour dix agents à temps plein, soit à peu près le même nombre qu'au sein de la CNDP. Le président de l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières touche lui 154.000 euros environ, celui de l'autorité de la concurrence 194.000 euros et celui de l'autorité de sûreté nucléaire 223.000 euros.

Marianne relève d'autres exemples de rémunérations inférieures, comme celle du président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui s'élève à 8.037 euros bruts par mois, pour 51 fonctionnaires employés à plein temps.
https://www.europe1.fr/politique/la-pol ... ee-3834818
Ben voilà. Lorsqu'on s'adresse à des médias dont le seul soucis est d'informer... et pas de remuer la charogne pour bien voir les vers.

Au fait, qui veut présider cette commission pour 1500€ / mois compris frais professionnel et de logement? je lance un appel.

C'est malin de torpiller quelque chose dans lequel beaucoup de gens mettent de l'espoir!
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Hector
Messages : 7678
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Le grand débat national

Message non lu par Hector » 09 janv. 2019, 21:03:02

Tout finit en impôts en France. A un sondage on-line, les lecteurs du Figaro.fr choisissent l'option " le grand débat national finira en augmentation d'impôts" à 75%.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
asterix
Messages : 1607
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le grand débat national

Message non lu par asterix » 09 janv. 2019, 21:07:47

El Fredo a écrit :
09 janv. 2019, 19:37:46
Toutes les rémunérations des membres de ce genre de commission sont publiques et souvent alignées sur les grilles des hauts fonctionnaires.
Tout à fait. On déblatère volontiers en France sur le revenus des élus, alors que la haute fonction est 2 ou 3 fois mieux payée avec une quasi sécurité de l'emploi, pour un job qui est parfois de torpiller les élus dans leurs tentatives de réforme. Saura t on un jour que ceux sont eux les vrais maîtres de la politique, au mépris de la démocratie, quand les élus tentent de la faire vivre.
Les GJ croient tout savoir avec Facebook et Youtub, avec le Canard et Médiapart. Mais voilà une preuve édifiante que certaines presses et médias font de la manipulation politique ou de l'agitation: les hauts fonctionnaires et présidents de com, on leur fiche une paix royale. En tout cas jusqu'à aujourd'hui.
Et combien touche JP Delevoye pour ses travaux préparatifs à la réforme des retraites? Encore que lui fasse un vrai job, et plutôt bien exécuté.
Très bonne réaction de Chantal Jouanno. Elle ne fait les frais de rien. C'est la démocratie qui fera les frais de l'affaire, c'est elle qui est touchée, le débat qui est tué dans l'œuf.
J'ai l'impression que l'on s'enfonce dans quelque chose d'inextricable, ou toute démocratie va devenir impossible si on est pas un esthète habillé en guenille pour prouver sa sobriété. Misère culturelle totale. Totale.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24808
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le grand débat national

Message non lu par El Fredo » 09 janv. 2019, 21:10:11

Polémique médiocre digne d'un peuple médiocre à l'image d'un époque médiocre.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Hector
Messages : 7678
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Le grand débat national

Message non lu par Hector » 09 janv. 2019, 21:11:52

El Fredo a écrit :
09 janv. 2019, 21:10:11
Polémique médiocre digne d'un peuple médiocre à l'image d'un époque médiocre.
Tout à fait.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 8905
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Le grand débat national

Message non lu par Nolimits » 09 janv. 2019, 21:28:13

El Fredo a écrit :
09 janv. 2019, 21:10:11
Polémique médiocre digne d'un peuple médiocre à l'image d'un époque médiocre.
Encore une belle phrase ce soir ! :bravo:

"quand le sage désigne la lune l'idiot regarde le doigt". Celle-là n'est pas de moi, mais tellement adaptée à cette polémique stupide qui démontre la gouvernance de la bêtise, de la jalousie et de la prime à la loose dans ce pays qui sombre dans la médiocrité intellectuelle.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1607
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le grand débat national

Message non lu par asterix » 09 janv. 2019, 21:47:08

Si ce débat à lieu, nous assisterons aux enchères de l'assistanat, pour moi c'est à peu près clair.
Par contre, perso, je voudrai y défendre une idée absolument sérieuse, et surtout au cœur de l'actualité de notre démocratie malade. Pas mal de monde souhaiterai une 6 ème république. Je n'ai jamais été fan, parce que c'était une manière à peine masquée de ressusciter la 4ème en pire.
Moi je souhaiterai un sixième république qui fasse éclater l'état monolithique pour construire une fédération des régions à l'allemande ou à la suisse. Cela permettrait:

- d'enfin réaliser une vraie et irréversible décentralisation, dotée de pouvoir locaux, en police justice et éducation, en politique publique et sociale.
- de se donner un espace ou il est possible de faire du référendum permanent (Suisse), ou pas, selon la volonté des gens. A chaque région de construire sa démocratie participative.
- de se doter d'un état fédéral, garant de nos valeurs historiques, de l'unité fédérale, avec les pouvoirs de géopolitique, de stratégie militaire et de cadre économique. Les régions sont assez "grandes" pour avoir des politiques économiques propres, le tout étant qu'elles entrent dans le cadre fixé par le gouvernement fédéral. Etat fédéral garant aussi d'une disparité de richesse des régions limitée, comme au USA ou les états pauvres reçoivent une relative redistribution.

J'aurai autrefois espéré cela d'une Europe fédérale. Ce n'est plus d'actualité, c'est le moins qu'on puisse dire.

Mais j'aimerai, solennellement, que nous puissions nous convaincre que notre vieil état, qui n'a été que très rarement une nation, et qui ne doit sa géographie de frontière qu'à une monarchie consanguine et batailleuse, sans jamais demander l'avis des gens, n'a pas d'unité hormis sa langue officielle, et timidement encore, quelques valeurs philosophiques communes. Je voudrai que les bretons s'épanouissent en bretons, que les gascons et les corses de même, ainsi que les alsaciens et picards, mais dans l'unité France. C'est peut être le seul moyen de sauver cette France, et sa démocratie acquise de haute lutte, mais mourante aujourd'hui. Comme si les poilus s'étaient battus pour rien, ni même ceux de 44.

Et dernier argument. En lisant des journaux étrangers, on s'aperçoit que, dans toutes les fédérations du monde, les mouvements de révolte sociale sont quasi inexistants, sauf quelques fois sur des thèmes comme le racisme, le féminisme, l'homosexualité, peine de mort… enfin des thèmes finalement assez supra nationaux. Mais jamais de révolution, d'émeute sociale type GJ. Pourquoi? parce que quand ça ne va pas comme on veut dans ces pays, on sait pourquoi, parce que la proximité du pouvoir a très vite fait de rendre raison à des fantasmagories sociales. Quand les choses sont proches, la vérité de la vie aussi. C'est ainsi que les Allemands nous apparaissent comme des gens ultra raisonnables, alors qu'ils sont juste comme nous, mais vaccinés, par la proximité de la décision, de leur fantasmagorie politico-économique. Ils savent bien ce qu'ils ne peuvent pas se permettre, du coup, ils ne le réclament pas, et ne proposent que des choses rationnelles et réalisables, dont ils connaissent les coûts. Mieux, ils se permettent des périodes d'essais avant d'entériner quelque choses. Du coup, le citoyen a un rapport à l'état plus apaisé, et une vision de lui plus protectrice, alors même qu'ils est dépourvus de bien des pouvoirs!
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1607
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le grand débat national

Message non lu par asterix » 09 janv. 2019, 21:48:28

Nolimits a écrit :
09 janv. 2019, 21:28:13
El Fredo a écrit :
09 janv. 2019, 21:10:11
Polémique médiocre digne d'un peuple médiocre à l'image d'un époque médiocre.
Encore une belle phrase ce soir ! :bravo:

"quand le sage désigne la lune l'idiot regarde le doigt". Celle-là n'est pas de moi, mais tellement adaptée à cette polémique stupide qui démontre la gouvernance de la bêtise, de la jalousie et de la prime à la loose dans ce pays qui sombre dans la médiocrité intellectuelle.
:+100:
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1905
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Le grand débat national

Message non lu par Spartiate » 09 janv. 2019, 21:55:03

@asterix
Je suis globalement d'accord avec ce constat. Il y a bien une crise institutionnelle à travers ce mouvement des GJ, que le RIC ou la proportionnelle ne parviendront pas à régler. Cet événement a mis en exergue la forte centralisation des pouvoirs en France, avec Macron comme cible commune. Mais ça aurait pu être un autre président : il y a un rejet de la figure présidentielle.

Si on laisse les régions se doter d'une réelle autonomie d'action, de budget et d'initiatives, la crise aurait pu être atténuée. Là, on est obligé d'attendre l'aumône du président absolu. Conséquence : le mouvement se nationalise et bloque tout le pays.

Qu'on me comprenne bien : je parle d'un fédéralisme interne, certainement pas d'un fédéralisme européen.

Répondre

Retourner vers « Le grand débat national »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré