Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par johanono » 21 mars 2023, 11:19:34

Je me permets d'ouvrir un débat assez théorique, mais important, sur les relations entre, d'une part, le respect de la démocratie, d'autre part l'arbitrage entre intérêts général et intérêts individuels, et de troisième part l'arbitrage entre le court terme et le long terme.

De façon générale, les gens sont contre toute mesure qui leur demande des efforts, des contraintes, des sacrifices : travailler plus, faire preuve de davantage de sobriété énergétique, etc., c'est non.

On sait aussi que la sommes des intérêts individuels ne fait pas l'intérêt général.

Les gens voient leur intérêt individuel immédiat, l'avenir du pays à plus long terme (plus abstrait) leur importe assez peu.

Donc toute mesure imposant à chacun des efforts pour mieux préserver l'intérêt général à long terme du pays sera impopulaire. Cela vaut pour les sujets économiques, sociaux, environnementaux. Travailler plus pour assurer le financement des retraites, c'est non. Asseoir le financement de la protection sociale sur la consommation, c'est non. Se chauffer un peu moins pour mieux économiser les énergies, c'est non. Ne pas laver sa voiture, moins irriguer, pour économiser la ressources en eau, c'est non. Interdire aux véhicules les plus polluants d'accéder aux grandes villes, c'est non. Augmenter le prix de l'essence, selon le principe pollueur-payeur, pour limiter les déplacements et donc la pollution, c'est non. Taxer les camions, c'est non. Imposer des contraintes aux agriculteurs pollueurs, c'est non.

Cette difficulté existe dans toutes les démocraties, mais elle revêt une acuité particulière dans un pays comme la France où, plus qu'ailleurs, on est toujours prêt à manifester, protester, contester, revendiquer...

Que peut faire un gouvernement dans ces conditions ?

Un gouvernement soucieux de préparer et préserver l'avenir du pays sera donc tenté d'aller contre l'opinion publique. Un tel choix ne sera pas très démocratique (car contraire à la volonté populaire), mais sera très honorable (parce que préparer l'avenir, c'est quand même bien ce qu'on demande à nos gouvernements).

Un gouvernement soucieux de préserver la paix sociale sera tenté de ne rien faire qui puisse fâcher l'opinion publique. Les apparences démocratiques seront respectées, mais ce sera tant pis pour l'avenir du pays.

Qu'en pensez-vous ? :gratte:

Avatar du membre
merlin
Messages : 4306
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par merlin » 21 mars 2023, 14:01:33

Jospin avait fait ce qu'il fallait. (hé oui même si ça te déplait c'est une réalité). les suivants ont dilapidé ces fonds pour d'autres causes que leur usage initial. Les sarko, flamby et macron sont donc de parfaits escrocs. le seul a être en poste c'est macron, sa légitimité est sévèrement entachée également.
Jospin avait tout fait pour garder la date de départ à un niveau très raisonnable, prouvant par la qu'une autre voie était possible que le recul de l'age.
Macron n'a pas le dixième de son intelligence.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par pierre30 » 21 mars 2023, 19:03:59

Jospin faisait donc de la capitalisation collective. Pourquoi pas.
Il ne t'a pas échappé que la France fonctionne à crédit. Valait il mieux faire un peu plus de dette pour préserver cette capitalisation ? Peut être. Un autre choix à été fait et ce choix était tout de même légitime.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22329
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par Golgoth » 21 mars 2023, 21:28:05

johanono a écrit :
21 mars 2023, 11:19:34
Je me permets d'ouvrir un débat assez théorique, mais important, sur les relations entre, d'une part, le respect de la démocratie, d'autre part l'arbitrage entre intérêts général et intérêts individuels, et de troisième part l'arbitrage entre le court terme et le long terme.

De façon générale, les gens sont contre toute mesure qui leur demande des efforts, des contraintes, des sacrifices : travailler plus, faire preuve de davantage de sobriété énergétique, etc., c'est non.

On sait aussi que la sommes des intérêts individuels ne fait pas l'intérêt général.

Les gens voient leur intérêt individuel immédiat, l'avenir du pays à plus long terme (plus abstrait) leur importe assez peu.

Donc toute mesure imposant à chacun des efforts pour mieux préserver l'intérêt général à long terme du pays sera impopulaire. Cela vaut pour les sujets économiques, sociaux, environnementaux. Travailler plus pour assurer le financement des retraites, c'est non. Asseoir le financement de la protection sociale sur la consommation, c'est non. Se chauffer un peu moins pour mieux économiser les énergies, c'est non. Ne pas laver sa voiture, moins irriguer, pour économiser la ressources en eau, c'est non. Interdire aux véhicules les plus polluants d'accéder aux grandes villes, c'est non. Augmenter le prix de l'essence, selon le principe pollueur-payeur, pour limiter les déplacements et donc la pollution, c'est non. Taxer les camions, c'est non. Imposer des contraintes aux agriculteurs pollueurs, c'est non.

Cette difficulté existe dans toutes les démocraties, mais elle revêt une acuité particulière dans un pays comme la France où, plus qu'ailleurs, on est toujours prêt à manifester, protester, contester, revendiquer...

Que peut faire un gouvernement dans ces conditions ?

Un gouvernement soucieux de préparer et préserver l'avenir du pays sera donc tenté d'aller contre l'opinion publique. Un tel choix ne sera pas très démocratique (car contraire à la volonté populaire), mais sera très honorable (parce que préparer l'avenir, c'est quand même bien ce qu'on demande à nos gouvernements).

Un gouvernement soucieux de préserver la paix sociale sera tenté de ne rien faire qui puisse fâcher l'opinion publique. Les apparences démocratiques seront respectées, mais ce sera tant pis pour l'avenir du pays.

Qu'en pensez-vous ? :gratte:
Bah du coup l’usage du 47.1 et de la procédure d’urgence n’étant pas justifié (le long terme toussa), la censure par le CC paraît logique :mrgreen2:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
merlin
Messages : 4306
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par merlin » 21 mars 2023, 23:40:02

pierre30 a écrit :
21 mars 2023, 19:03:59
Jospin faisait donc de la capitalisation collective. Pourquoi pas.
Il ne t'a pas échappé que la France fonctionne à crédit. Valait il mieux faire un peu plus de dette pour préserver cette capitalisation ? Peut être. Un autre choix à été fait et ce choix était tout de même légitime.
Non aucun choix n'est légitime quand il consiste a transformer de l'argent capitalisé contre 2 ans de travail en plus en utilisant cet argent pour d'autres choses,alors que cette capitalisation avait été votée (et non pas en 49.3) par le parlement.
Si tu comprends pas ça alors on ne sera jamais d'accord puisque de facto tu valide le coup d'état permanent.
Pour un mec de droite comme toi, c'est pas glorieux .... on croit lire des diatribes de NPA ...
Ps : il ne s'agissait pas de faire un peu plus de dette .... Pas étonnant du coup de voire que dans tes écrits tu balaies tout d'un revers de main, dès qu'un contradicteur intervient sur tes fils, en le qualifiant soit a l'extrème gauche qui mange les enfants, et a son pendant d'ED, qui fait pareil.
Si aucune solution ne trouve grace a tes yeux et que les erreurs du passé sont oubliées dès lors que c'est du passé alors tu va devoir accepter le fait que toutes les lois faites dans le passé(même très récent) n'ont pas besoin d'être respectées (car cela n'a pas été aboli, mais pillé, façon balkany). A ce petit jeu, vive l'anarchie. (viens pas te plaindre des casseurs dans ce cas)

Avatar du membre
merlin
Messages : 4306
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par merlin » 21 mars 2023, 23:52:27

Golgoth a écrit :
21 mars 2023, 21:28:05
johanono a écrit :
21 mars 2023, 11:19:34
Je me permets d'ouvrir un débat assez théorique, mais important, sur les relations entre, d'une part, le respect de la démocratie, d'autre part l'arbitrage entre intérêts général et intérêts individuels, et de troisième part l'arbitrage entre le court terme et le long terme.

De façon générale, les gens sont contre toute mesure qui leur demande des efforts, des contraintes, des sacrifices : travailler plus, faire preuve de davantage de sobriété énergétique, etc., c'est non.

On sait aussi que la sommes des intérêts individuels ne fait pas l'intérêt général.

Les gens voient leur intérêt individuel immédiat, l'avenir du pays à plus long terme (plus abstrait) leur importe assez peu.

Donc toute mesure imposant à chacun des efforts pour mieux préserver l'intérêt général à long terme du pays sera impopulaire. Cela vaut pour les sujets économiques, sociaux, environnementaux. Travailler plus pour assurer le financement des retraites, c'est non. Asseoir le financement de la protection sociale sur la consommation, c'est non. Se chauffer un peu moins pour mieux économiser les énergies, c'est non. Ne pas laver sa voiture, moins irriguer, pour économiser la ressources en eau, c'est non. Interdire aux véhicules les plus polluants d'accéder aux grandes villes, c'est non. Augmenter le prix de l'essence, selon le principe pollueur-payeur, pour limiter les déplacements et donc la pollution, c'est non. Taxer les camions, c'est non. Imposer des contraintes aux agriculteurs pollueurs, c'est non.

Cette difficulté existe dans toutes les démocraties, mais elle revêt une acuité particulière dans un pays comme la France où, plus qu'ailleurs, on est toujours prêt à manifester, protester, contester, revendiquer...

Que peut faire un gouvernement dans ces conditions ?

Un gouvernement soucieux de préparer et préserver l'avenir du pays sera donc tenté d'aller contre l'opinion publique. Un tel choix ne sera pas très démocratique (car contraire à la volonté populaire), mais sera très honorable (parce que préparer l'avenir, c'est quand même bien ce qu'on demande à nos gouvernements).

Un gouvernement soucieux de préserver la paix sociale sera tenté de ne rien faire qui puisse fâcher l'opinion publique. Les apparences démocratiques seront respectées, mais ce sera tant pis pour l'avenir du pays.

Qu'en pensez-vous ? :gratte:
Bah du coup l’usage du 47.1 et de la procédure d’urgence n’étant pas justifié (le long terme toussa), la censure par le CC paraît logique :mrgreen2:
Il y a d'autres moyens a soulever et ils l'ont été.
mais le CC est très a droite et fort content de macron. Encore un truc de m..... Il n'y a pas de censure pour le CC.
Comme le sénat ... c'est un truc très anti démocratique puisque constitué d'anciens dignitaires plénipotentiaires.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par pierre30 » 22 mars 2023, 07:18:06

merlin a écrit :
21 mars 2023, 23:40:02
pierre30 a écrit :
21 mars 2023, 19:03:59
Jospin faisait donc de la capitalisation collective. Pourquoi pas.
Il ne t'a pas échappé que la France fonctionne à crédit. Valait il mieux faire un peu plus de dette pour préserver cette capitalisation ? Peut être. Un autre choix à été fait et ce choix était tout de même légitime.
Non aucun choix n'est légitime quand il consiste a transformer de l'argent capitalisé contre 2 ans de travail en plus en utilisant cet argent pour d'autres choses,alors que cette capitalisation avait été votée (et non pas en 49.3) par le parlement.
Si tu comprends pas ça alors on ne sera jamais d'accord puisque de facto tu valide le coup d'état permanent.
Pour un mec de droite comme toi, c'est pas glorieux .... on croit lire des diatribes de NPA ...
Ps : il ne s'agissait pas de faire un peu plus de dette .... Pas étonnant du coup de voire que dans tes écrits tu balaies tout d'un revers de main, dès qu'un contradicteur intervient sur tes fils, en le qualifiant soit a l'extrème gauche qui mange les enfants, et a son pendant d'ED, qui fait pareil.
Si aucune solution ne trouve grace a tes yeux et que les erreurs du passé sont oubliées dès lors que c'est du passé alors tu va devoir accepter le fait que toutes les lois faites dans le passé(même très récent) n'ont pas besoin d'être respectées (car cela n'a pas été aboli, mais pillé, façon balkany). A ce petit jeu, vive l'anarchie. (viens pas te plaindre des casseurs dans ce cas)
Si une loi avait été votée elle aurait dû être respectée. Il faudrait voir ce qu'il y a dans cette loi. Dans le cas où elle n'est pas contraignante, une réaffectation budgétaire n'a rien d'extraordinaire. C'est même très courant au niveau de l'état.

As tu entendu les déclarations de Mélenchon ? Rien ne te choque ? Tout casser pour prendre le pouvoir semble remonter de ses racines. Il ne s' est même pas présenté aux dernières législatives.
La solution c'est de voter. Ce que fait un gouvernement, un autre peut le défaire.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par pierre30 » 22 mars 2023, 07:28:35

merlin a écrit :
21 mars 2023, 23:52:27
Golgoth a écrit :
21 mars 2023, 21:28:05
johanono a écrit :
21 mars 2023, 11:19:34
Je me permets d'ouvrir un débat assez théorique, mais important, sur les relations entre, d'une part, le respect de la démocratie, d'autre part l'arbitrage entre intérêts général et intérêts individuels, et de troisième part l'arbitrage entre le court terme et le long terme.

De façon générale, les gens sont contre toute mesure qui leur demande des efforts, des contraintes, des sacrifices : travailler plus, faire preuve de davantage de sobriété énergétique, etc., c'est non.

On sait aussi que la sommes des intérêts individuels ne fait pas l'intérêt général.

Les gens voient leur intérêt individuel immédiat, l'avenir du pays à plus long terme (plus abstrait) leur importe assez peu.

Donc toute mesure imposant à chacun des efforts pour mieux préserver l'intérêt général à long terme du pays sera impopulaire. Cela vaut pour les sujets économiques, sociaux, environnementaux. Travailler plus pour assurer le financement des retraites, c'est non. Asseoir le financement de la protection sociale sur la consommation, c'est non. Se chauffer un peu moins pour mieux économiser les énergies, c'est non. Ne pas laver sa voiture, moins irriguer, pour économiser la ressources en eau, c'est non. Interdire aux véhicules les plus polluants d'accéder aux grandes villes, c'est non. Augmenter le prix de l'essence, selon le principe pollueur-payeur, pour limiter les déplacements et donc la pollution, c'est non. Taxer les camions, c'est non. Imposer des contraintes aux agriculteurs pollueurs, c'est non.

Cette difficulté existe dans toutes les démocraties, mais elle revêt une acuité particulière dans un pays comme la France où, plus qu'ailleurs, on est toujours prêt à manifester, protester, contester, revendiquer...

Que peut faire un gouvernement dans ces conditions ?

Un gouvernement soucieux de préparer et préserver l'avenir du pays sera donc tenté d'aller contre l'opinion publique. Un tel choix ne sera pas très démocratique (car contraire à la volonté populaire), mais sera très honorable (parce que préparer l'avenir, c'est quand même bien ce qu'on demande à nos gouvernements).

Un gouvernement soucieux de préserver la paix sociale sera tenté de ne rien faire qui puisse fâcher l'opinion publique. Les apparences démocratiques seront respectées, mais ce sera tant pis pour l'avenir du pays.

Qu'en pensez-vous ? :gratte:
Bah du coup l’usage du 47.1 et de la procédure d’urgence n’étant pas justifié (le long terme toussa), la censure par le CC paraît logique :mrgreen2:
Il y a d'autres moyens a soulever et ils l'ont été.
mais le CC est très a droite et fort content de macron. Encore un truc de m..... Il n'y a pas de censure pour le CC.
Comme le sénat ... c'est un truc très anti démocratique puisque constitué d'anciens dignitaires plénipotentiaires.
Alors c'est quoi qui est démocratique ? La rue ? LFI? Les sondages d'opinion ? Le rip ?
Le CC juge par rapport à la constitution. Il ne fait pas de politique.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par johanono » 22 mars 2023, 08:19:04

La réaction de @merlin illustre bien une certaine pensée de gauche. Si on comprend bien ce qu'il nous dit, le 49-3 n'est pas démocratique, le CC n'est pas démocratique. Et il n'est pas loin de nous dire (beaucoup de ses amis politiques le pensent) que l'AN ne représente pas le peuple. Et Macron est un dictateur... En résumé : seuls la rue et les sondages sont démocratiques (et encore, à condition qu'ils aillent dans son sens).

De façon plus générale, l'objet de ce topic n'est pas de refaire le débat sur les retraites. Il s'agit de savoir si le fait d'écouter le peuple permet de mettre en place des mesures de long terme. Je crains que non...

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22329
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par Golgoth » 22 mars 2023, 09:24:02

johanono a écrit :
22 mars 2023, 08:19:04
La réaction de @merlin illustre bien une certaine pensée de gauche. Si on comprend bien ce qu'il nous dit, le 49-3 n'est pas démocratique, le CC n'est pas démocratique. Et il n'est pas loin de nous dire (beaucoup de ses amis politiques le pensent) que l'AN ne représente pas le peuple. Et Macron est un dictateur... En résumé : seuls la rue et les sondages sont démocratiques (et encore, à condition qu'ils aillent dans son sens).

De façon plus générale, l'objet de ce topic n'est pas de refaire le débat sur les retraites. Il s'agit de savoir si le fait d'écouter le peuple permet de mettre en place des mesures de long terme. Je crains que non...
C'est toi qui est dans la contradiction. Tu amènes des éléments pour montrer que cette réforme est impopulaire mais nécessaire pour le long terme. Donc la procédure législative utilisée par Macron est de fait inconstitutionnelle. C'est précisément ce qui a poussé De Courson a déposé une motion de censure. Ce n'est pas un gauchiste me semble-t-il.

Le choix du 47.1 était motivé uniquement par de basses raisons politiciennes, comme un jeu de rôle entre Macron et Mélenchon au final.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22329
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par Golgoth » 22 mars 2023, 09:34:10

merlin a écrit :
21 mars 2023, 23:52:27
Golgoth a écrit :
21 mars 2023, 21:28:05
johanono a écrit :
21 mars 2023, 11:19:34
Je me permets d'ouvrir un débat assez théorique, mais important, sur les relations entre, d'une part, le respect de la démocratie, d'autre part l'arbitrage entre intérêts général et intérêts individuels, et de troisième part l'arbitrage entre le court terme et le long terme.

De façon générale, les gens sont contre toute mesure qui leur demande des efforts, des contraintes, des sacrifices : travailler plus, faire preuve de davantage de sobriété énergétique, etc., c'est non.

On sait aussi que la sommes des intérêts individuels ne fait pas l'intérêt général.

Les gens voient leur intérêt individuel immédiat, l'avenir du pays à plus long terme (plus abstrait) leur importe assez peu.

Donc toute mesure imposant à chacun des efforts pour mieux préserver l'intérêt général à long terme du pays sera impopulaire. Cela vaut pour les sujets économiques, sociaux, environnementaux. Travailler plus pour assurer le financement des retraites, c'est non. Asseoir le financement de la protection sociale sur la consommation, c'est non. Se chauffer un peu moins pour mieux économiser les énergies, c'est non. Ne pas laver sa voiture, moins irriguer, pour économiser la ressources en eau, c'est non. Interdire aux véhicules les plus polluants d'accéder aux grandes villes, c'est non. Augmenter le prix de l'essence, selon le principe pollueur-payeur, pour limiter les déplacements et donc la pollution, c'est non. Taxer les camions, c'est non. Imposer des contraintes aux agriculteurs pollueurs, c'est non.

Cette difficulté existe dans toutes les démocraties, mais elle revêt une acuité particulière dans un pays comme la France où, plus qu'ailleurs, on est toujours prêt à manifester, protester, contester, revendiquer...

Que peut faire un gouvernement dans ces conditions ?

Un gouvernement soucieux de préparer et préserver l'avenir du pays sera donc tenté d'aller contre l'opinion publique. Un tel choix ne sera pas très démocratique (car contraire à la volonté populaire), mais sera très honorable (parce que préparer l'avenir, c'est quand même bien ce qu'on demande à nos gouvernements).

Un gouvernement soucieux de préserver la paix sociale sera tenté de ne rien faire qui puisse fâcher l'opinion publique. Les apparences démocratiques seront respectées, mais ce sera tant pis pour l'avenir du pays.

Qu'en pensez-vous ? :gratte:
Bah du coup l’usage du 47.1 et de la procédure d’urgence n’étant pas justifié (le long terme toussa), la censure par le CC paraît logique :mrgreen2:
Il y a d'autres moyens a soulever et ils l'ont été.
mais le CC est très a droite et fort content de macron. Encore un truc de m..... Il n'y a pas de censure pour le CC.
Comme le sénat ... c'est un truc très anti démocratique puisque constitué d'anciens dignitaires plénipotentiaires.
J'ai lu le recours de NUPES en entier, il est très intéressant. L'usage injustifié de la procédure d'urgence et le respect de l'égalité Homme-Femme me semble les deux points clés, le reste c'est de l'enrobage.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par johanono » 22 mars 2023, 09:40:47

Golgoth a écrit :
22 mars 2023, 09:24:02
johanono a écrit :
22 mars 2023, 08:19:04
La réaction de @merlin illustre bien une certaine pensée de gauche. Si on comprend bien ce qu'il nous dit, le 49-3 n'est pas démocratique, le CC n'est pas démocratique. Et il n'est pas loin de nous dire (beaucoup de ses amis politiques le pensent) que l'AN ne représente pas le peuple. Et Macron est un dictateur... En résumé : seuls la rue et les sondages sont démocratiques (et encore, à condition qu'ils aillent dans son sens).

De façon plus générale, l'objet de ce topic n'est pas de refaire le débat sur les retraites. Il s'agit de savoir si le fait d'écouter le peuple permet de mettre en place des mesures de long terme. Je crains que non...
C'est toi qui est dans la contradiction. Tu amènes des éléments pour montrer que cette réforme est impopulaire mais nécessaire pour le long terme. Donc la procédure législative utilisée par Macron est de fait inconstitutionnelle. C'est précisément ce qui a poussé De Courson a déposé une motion de censure. Ce n'est pas un gauchiste me semble-t-il.

Le choix du 47.1 était motivé uniquement par de basses raisons politiciennes, comme un jeu de rôle entre Macron et Mélenchon au final.
Quelle contradiction ? Qu'est-ce qui te gêne dans le recours au 47-1 ? La circonstance que cette réforme des retraites soit motivée par le souci de préserver l'avenir du pays (à long terme) n'est pas contradictoire avec le recours au 47-1, non ? :zinzin:

Avatar du membre
merlin
Messages : 4306
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par merlin » 22 mars 2023, 09:46:22

47.1 : « Le Parlement vote les projets de loi de finances dans les conditions prévues par une loi organique. Si l'Assemblée Nationale ne s'est pas prononcée en première lecture dans le délai de quarante jours après le dépôt d'un projet, le Gouvernement saisit le Sénat qui doit statuer dans un délai de quinze jours"

Loi sur les retraites ou loi de finances ???

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22329
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par Golgoth » 22 mars 2023, 09:53:00

johanono a écrit :
22 mars 2023, 09:40:47
Golgoth a écrit :
22 mars 2023, 09:24:02
johanono a écrit :
22 mars 2023, 08:19:04
La réaction de @merlin illustre bien une certaine pensée de gauche. Si on comprend bien ce qu'il nous dit, le 49-3 n'est pas démocratique, le CC n'est pas démocratique. Et il n'est pas loin de nous dire (beaucoup de ses amis politiques le pensent) que l'AN ne représente pas le peuple. Et Macron est un dictateur... En résumé : seuls la rue et les sondages sont démocratiques (et encore, à condition qu'ils aillent dans son sens).

De façon plus générale, l'objet de ce topic n'est pas de refaire le débat sur les retraites. Il s'agit de savoir si le fait d'écouter le peuple permet de mettre en place des mesures de long terme. Je crains que non...
C'est toi qui est dans la contradiction. Tu amènes des éléments pour montrer que cette réforme est impopulaire mais nécessaire pour le long terme. Donc la procédure législative utilisée par Macron est de fait inconstitutionnelle. C'est précisément ce qui a poussé De Courson a déposé une motion de censure. Ce n'est pas un gauchiste me semble-t-il.

Le choix du 47.1 était motivé uniquement par de basses raisons politiciennes, comme un jeu de rôle entre Macron et Mélenchon au final.
Quelle contradiction ? Qu'est-ce qui te gêne dans le recours au 47-1 ? La circonstance que cette réforme des retraites soit motivée par le souci de préserver l'avenir du pays (à long terme) n'est pas contradictoire avec le recours au 47-1, non ? :zinzin:
Le 47.1 et le vote en urgence existe pour des situations où un évènement financier aurait pour conséquence qu'il faille corriger en urgence les lois pour pérenniser le budget annuel de la Sécu. C'est ce qui justifie les délais hyper courts de débat.
Il faut être d'une sacrée mauvaise foi pour prétendre qu'ici c'était le sujet. Limite du trollage.
Si le CC entérine le dévoiement processus, il se décrédibilisera totalement. Mais politiquement il a une grosse pression.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Démocratie, 49-3, intérêt général contre intérêts individuels, court terme contre long terme...

Message non lu par pierre30 » 22 mars 2023, 14:24:22

J'ai également du mal avec le 47.1 dans ce cas. Par contre je ne suis pas constitutionnaliste et je fais confiance au CC pour en juger. C'est son rôle.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré