En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Kadavre » 08 avr. 2023, 11:25:58

N'idéalisons pas le passé : la Ve république s'est constituée sur les échecs des deux précédents régimes, la IIIe qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain et la IVe incapable de résoudre la crise algérienne.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5850
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par les orteils » 08 avr. 2023, 11:35:27

Camille a écrit :
07 avr. 2023, 20:33:57
Les aspirations des électeurs qui votent contre Macron sont différentes que les simples performances économiques. Les macronistes s'en contentent, ...
Les macronistes qui restent s'en contentent, mais pas ceux qui l'ont lâché après 2017. Si les antimacrons veulent autre chose qu'une économie qui fonctionnent, on peut en tirer deux conclusions :
- le première c'est qu'il faut de toutes façons une économie qui fonctionne et qu'il est désolant de voir que seuls LR et Renaissance proposent des programmes en ce sens.
- la seconde, c'est que les oppositions doivent cesser de promettre la lune : on peut trouver scandaleuse la politique de Macron mais il est bien pire à mes yeux de faire croire à tous ces pauvres gens que demain on rasera gratis.
Tu dis à juste titre " il y a aussi une appétence en matière environnementale, démocratique, institutionnelle, identitaire, de sécurité publique, de services publics, " mais rien de tout ça n'est crédible quand on affiche une telle incompétence en économie, d'autant que, ne serait-ce que pour l'environnement, toute décision a des conséquences financières.
Le défi des oppositions c'est d'être crédible, et pour ce faire il faut commencer par avouer ses limites. Les gens de LO ou Poutou sont bien plus francs : ils précisent bien que seule une révolution peut changer la donne, sans pour autant voir plus loin, ce que les électeurs ont compris alors qu'ils sont prêts à voter RN et à un degré moindre LFI.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Camille
Messages : 4150
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Camille » 08 avr. 2023, 13:36:20

pierre30 a écrit :
08 avr. 2023, 10:50:31
Est ce la faute de Macron si tous ces gens sont incapables de dégager des consensus ? Dans la république on n'est pas obligé de partager les idées mais on se doit de travailler dans le cadre et l'esprit des institutions pour l'intérêt du pays.
Certains croient travailler dans l'intérêt du pays en bloquant les institutions. C'est clairement qu'iks ne veulent pas de la république. Et ils utilisent le populisme pour essayer de l'abattre.
Dans tout ça Macron n'est pas complètement clair mais c'est celui qui respecte le mieux les institutions et le CC va en juger pour dire si il s' en est trop éloigné. Et j'espere qu'il le dira sur certains points.

Le RN a compris tout ça et joue le jeu des institutions ou fait semblant. Et les français lui en font crédit. Ce n'est pas Macron qui les aide le plus à mon avis, même si ça personnalité est pénible.
Je ne sais pas ce ça veut dire "ne pas vouloir de la république", la république est un concept fumeux. Par contre, dans les faits, si tu conduis un gouvernement minoritaire, c'est que tu n'as pas envie/tu n'as pas réussi à partager le pouvoir. Mais il n'y a pas non plus d'incitation à faire des concessions, vu les larges pouvoirs laissés à l'exécutif par la Constitution. En tout état de cause, dernier mandat ou pas, si un président surtout élu par rejet de son adversaire, qui n'a pas obtenu mandat à l'AN pour appliquer son programme sans être amendé, se cache derrière son programme pour l'appliquer par la force, il ne faut pas s'étonner que ça crée des tensions. Rocard avait pu utiliser de manière immodérée le 49-3 parce que Mitterrand avait été réélu confortablement face à un candidat, Chirac, qui suscitait moins la répulsion (d'autant qu'il était Premier ministre sortant) que Marine Le Pen.

Ce n'est pas parce que Macron est à la tête de l'Etat qu'il est celui qui respecte le mieux les institutions d'une part. En tout cas, celui qui joue et parie sur la stratégie du pourrissement ne peut pas être le bon garant des institutions et de l'ordre. Et d'autre part, les institutions ne se calquent peut-être plus aux aspirations actuelles du peuple français. Mais c'est un sujet qui est volontairement mis de côté.
pierre30 a écrit :
08 avr. 2023, 11:06:01
Camille a écrit :
08 avr. 2023, 09:36:02
pierre30 a écrit :
07 avr. 2023, 23:54:58
Golgoth a écrit :
07 avr. 2023, 23:32:04
pierre30 a écrit :
07 avr. 2023, 23:17:06
Je parle des institutions de la republique française . La constitution, les 2 chambres, etc. Le truc qui a connu plusieur révolutions, plusieurs abolitions, et qu'on fait evoluer depuis à petites touches.

Ce n'est pas le meilleur système et d'ailleurs j'ai proposé quelques modifs assez fondamentales. C'est ce système qui jusqu'à ce jour a permis de limiter les affrontements et les émeutes.

Mais depuis quelques semaines une partie de LFI, avec l'aide des BB, fait tout ce qu'ils peuvent pour bloquer et renverser ces institutions sans jamais présenter une alternative. Genre révolution et puis on verra après.
Il est vrai que le système est très imparfait et cette crise permet de le mettre en évidence.
La constitution est issue d’un putsch militaire à Alger. Il serait peut-être tant d’évoluer, nan ?
Evoluer, elle l'a fait dans le mauvais sens avec le quinquennat.
Il faut qu'elle évolue à nouveau. Ensuite on choisit quoi ? Le tirage au sort ? C'est trop hasardeux à mon goût. Je ne conbais aucune organisation de grande taille qui fonctionne ainsi.

Il n'y a pas que le tirage au sort, fort heureusement. Mais si on pouvait se rapprocher des régimes existants ailleurs en Europe ou même revenir à des institutions de type IIIe et IVe République, ce serait plus sain. Oui, la IVe aussi. La Ve n'a rien apporté de bon et je pèse mes mots, c'est une Constitution qui a pu voir le jour sur une saute d'humeur du peuple français et cet opportuniste de De Gaulle l'a compris. Par contre, même la pseudo-instabilité de la IVe n'est rien comparée à l'état actuel de la démocratie en France.
L'attitude de la nupes au parlement ne plaide pas pour la IV ème république.
Plaçons-nous dans le contexte de la IVe République alors.
Déjà, en cas de proportionnelle, il n'y aurait pas d'accord électoral entre tous les partis de gauche. Aucun intérêt. Ils partiraient tous de manière autonome. L'accord a été ficelé pour déjouer le système électoral majoritaire. C'est un paramètre extrêmement important à prendre en compte, puisqu'ils ne seraient pas redevables les uns des autres.
Ensuite, il n'y aurait pas de président, dans le rôle qu'on lui connait aujourd'hui, il n'aurait donc pas la main sur la formation du gouvernement. Les négociations pour la formation du gouvernement seraient donc moins asymétriques, les députés négociant d'égal à égal, ce qui oblige les uns et les autres à mettre de l'eau dans leur vin et à monter des projets de coalition. Il ne peut pas y avoir de consensus si une partie prenante a constitutionnellement beaucoup plus de poids que les autres, et qu'elle peut menacer d'interrompre prématurément leur mandat s'ils ne plient pas à ses exigences. En définitive, dans un régime parlementaire, le Parlement se divise entre ceux qui savent parler aux autres et ceux qui n'y arrivent pas.

Et puis, en dépit des "instabilités" (en réalité, c'étaient juste des instabilités de personnes, pas de projets politiques), la IVe République a été plus prolifique que la Ve. Certains aspects de la IVe sont à revoir, mais il n'y a rien d'insurmontable. Et comme je l'ai souvent dit, le scrutin n'était si proportionnel sous la IVe, il était même majoritaire sous certains points (apparentement et beaucoup de circonscriptions départementales avec un petit nombre d'élus, favorisant les gros partis).

Bref, ce qu'on connait actuellement, ce n'est pas un simili de IVe République, mais l'expérience des limites de la Ve.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par pierre30 » 08 avr. 2023, 15:11:59

La V eme a le merite de permettre de produire une majorité. Le probleme est que cette majorité est trop importante et que ça permet peu la negociation et le compromis. On le voit à chaque alternance. C'est cet exces qu'il faut parvenir à limiter. Je pense que le renouvellement des députés par moitié tous les 3 ans avec un mandat présidentiel de 6 ans pourrait atteindre ce but.
Cela fonctionne plutôt bien aux USA.

Avatar du membre
Camille
Messages : 4150
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Camille » 08 avr. 2023, 18:22:09

La Ve donne des majorités énormes à des majorités qui ne devraient être que relatives. Les élections de 2022 sont un cas à part mais je ne doute pas que le président élu en 2027 aura une majorité absolue, hélas (et je le dis quelle que soit sa couleur). C'est une négation quasi-totale des aspirations de la majorité des Français qui ne votent pour le président au premier tour, ni pour le parti de la majorité. Franchement, ça ne peut pas fonctionner, surtout depuis que le bipartisme ne fonctionne plus. De toute façon, je doute que la politique américaine soit un modèle, elle est complètement paralysée à l'échelon fédéral. Ca bouge plus du côté des Etats fédérés mais au prix d'une forte polarisation et violence politique.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22332
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Golgoth » 08 avr. 2023, 18:35:30

Kadavre a écrit :
08 avr. 2023, 11:25:58
N'idéalisons pas le passé : la Ve république s'est constituée sur les échecs des deux précédents régimes, la IIIe qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain et la IVe incapable de résoudre la crise algérienne.
Oui, n'idéalisons pas le passé et travaillons sur une nouvelle république, après 65 ans de la précédente. :star4:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 22332
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Golgoth » 08 avr. 2023, 18:37:02

Camille a écrit :
08 avr. 2023, 18:22:09
La Ve donne des majorités énormes à des majorités qui ne devraient être que relatives. Les élections de 2022 sont un cas à part mais je ne doute pas que le président élu en 2027 aura une majorité absolue, hélas (et je le dis quelle que soit sa couleur). C'est une négation quasi-totale des aspirations de la majorité des Français qui ne votent pour le président au premier tour, ni pour le parti de la majorité. Franchement, ça ne peut pas fonctionner, surtout depuis que le bipartisme ne fonctionne plus. De toute façon, je doute que la politique américaine soit un modèle, elle est complètement paralysée à l'échelon fédéral. Ca bouge plus du côté des Etats fédérés mais au prix d'une forte polarisation et violence politique.
La Vème est aussi trop centralisée et même en termes de sécurité nationale, c'est dangereux.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Camille
Messages : 4150
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Camille » 08 avr. 2023, 18:48:45

Oui, tant qu'à se calquer sur les Etats-Unis, autant recopier leur modèle institutionnel aussi. Le pouvoir français est très verticalisé et centralisé. Le seul garde-fou au pouvoir en France (au sens l'institution qui viendrait contrebalancer l'exécutif en cas d'abus), c'est l'UE...

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par pierre30 » 08 avr. 2023, 19:21:21

Je ne suis pas très fan de la régionalisation en France. C'est beaucoup de barons inamovibles qui ne servent qu'à balancer du pognon vu que les recettes viennent de l'état. Ou alors il faut que l'essentiel des recettes soient perçues par la région, mais ca je n'y crois pas trop en France. Beaucoup trop de centres sociaux sont concentrés en région parisienne.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Kadavre » 09 avr. 2023, 00:18:53

Golgoth a écrit :
08 avr. 2023, 18:35:30
Kadavre a écrit :
08 avr. 2023, 11:25:58
N'idéalisons pas le passé : la Ve république s'est constituée sur les échecs des deux précédents régimes, la IIIe qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain et la IVe incapable de résoudre la crise algérienne.
Oui, n'idéalisons pas le passé et travaillons sur une nouvelle république, après 65 ans de la précédente. :star4:
La constitution des USA a 235 ans...

Avatar du membre
Camille
Messages : 4150
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Camille » 09 avr. 2023, 08:50:58

Avec ses archaïsmes du XVIIIe siècle, comme le collège électoral, sur lequel la majorité d'Américains aimeraient revenir. Mais la Constitution américaine est extrêmement rigide et l'amender est tout aussi difficile. La Ve République n'a elle-même pas su évoluer avec son temps, ses usages et les aspirations populaires (ou si peu), parce qu'elle ne convient pas à des situations où l'on n'a pas immédiatement besoin de chef de guerre et où le risque de Coup d'Etat est complètement nul..

Papibilou
Messages : 12386
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par Papibilou » 09 avr. 2023, 09:00:42

Nous sommes en train d'expérimenter une situation qui montre:
- qu'il est beaucoup plus facile de gouverner seul avec une majorité confortable que devoir trouver des compromis. Au fond la Chine ou la Russie sont convaincues que c'est une situation beaucoup plus compliquée et source de ralentissement dans les décisions que devoir discuter. Et en un sens ils ont raison.
- que notre manque d'habitude de dialoguer nous amène à des situations de blocage social, politique et économique.

S'il y avait des législatives aujourd'hui, aucun parti ne serait en mesure de gouverner le pays sans recourir aux compromis. Encore faut-il que nos partis acceptent de ne pas camper systématiquement sur des positions rigides, souvent pour de simples raisons électorales.

potiron
Messages : 82
Enregistré le : 31 août 2019, 20:45:23
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: En cas de dissolution, le RN serait en forte hausse et la majorité sanctionnée

Message non lu par potiron » 09 avr. 2023, 14:25:10

Le régime semi présidentiel est en soi une bonne chose
Le quinquennat a été une fausse bonne idée
On peut revenir dans un systéme dans lequel les mandats présidentiels et législatif n'ont pas la méme durée
Mandat présidentiel de 6 ou 7 ans avec interdiction de se représenter.
Scrutin législatif à la proportionnelle départementale
On peut changer le mode de scrutin du sénat
Aprés il y a plusieurs variantes

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré