Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par johanono » 15 sept. 2023, 23:34:40

Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

FIGAROVOX/TRIBUNE - Un sondage Harris Interactive du 13 septembre place Marine Le Pen et Édouard Philippe au second tour de l’élection présidentielle si elle avait lieu aujourd’hui. L’essayiste Maxime Tandonnet craint que ce duel annoncé prive le pays d'un vrai débat démocratique.

Il fallait s'y attendre. Un peu moins de quatre ans avant les présidentielles de 2027, la sondagite est déjà de retour. Selon Harris Interactive - Challenge , Marine le Pen arriverait en tête au premier tour avec 30 à 33% des voix. Édouard Philippe serait deuxième avec 22%, qualifié pour le second tour, loin devant Jean-Luc Mélenchon et Bruno Le Maire avec 16% et Gérald Darmanin avec 14%.

Certes, la popularité (toute relative) de Mme le Pen comme celle d'Édouard Philippe ne sont pas fabriquées de toutes pièces. Elles correspondent sans doute à une réalité, mais elles sont récupérées et façonnées, à travers les questions posées et la présentation des résultats, pour tenter de verrouiller le futur scrutin. Ainsi, selon une autre enquête d'opinion Elabe BFMTV, 61% des Français pensent que Mme le Pen «peut gagner la présidentielle» et 58% sont persuadés qu'Édouard Philippe peut battre Marine Le Pen. Le procédé relève de la manipulation. Pourquoi Mme le Pen ne pourrait-elle pas gagner? Pourquoi serait-il impossible qu'elle l'emporte et que répondre d'autre que «oui» à une telle question destinée à introduire l'autre question: qui peut empêcher cette présumée catastrophe? D'où le sauveur providentiel qui ne saurait être que l'ancien premier ministre d'Emmanuel Macron.

Les sondages mettent ainsi en avant leur «épouvantail» traditionnel, c'est-à-dire, selon leurs propres termes, «la cheffe d'extrême droite» pour servir de tremplin à Édouard Philippe comme protecteur face à cette menace. Après tout, «jamais deux sans trois» ; malgré la grossièreté de la manœuvre en cours, pourquoi la recette qui a fonctionné en 2017 et en 2022 ne servirait-elle pas une nouvelle fois pour verrouiller l'élection et conduire à l'Élysée, en jouant sur la peur des «extrêmes», le candidat issu du macronisme?

Cette logique s'apprête à écraser la vie politique pendant les quatre années à venir et à priver le pays d'un débat sur le bilan de dix ou quinze ans. Va-t-elle triompher pour la troisième fois? La tentation naturelle est d'en relativiser la portée en considérant que 2027 est une échéance bien lointaine. Pourtant, entre 2017 et 2022, des centaines de sondages ont annoncé, pendant 5 ans, un duel inéluctable entre Mme Le Pen et M. Macron puis la victoire de ce dernier. Et tout s'est passé comme prévu. La même logique est désormais sur les rails et rien ne permet d'assurer qu'elle ne débouchera pas sur l'objectif attendu c'est-à-dire l'accession à l'Élysée de M. Philippe.

La faveur de l'opinion pour M. Philippe, comme pour Mme le Pen, relève des mystères de la psychologie de foule. Concrètement, les Français doivent au premier la crise des Gilets jaunes issue de la taxe carbone et des 80 km/h, la fermeture de Fessenheim, revendiquée haut et fort, le psychodrame des masques au début de la crise sanitaire et les premières mesures liberticides dont, avec le recul, l'utilité semble plus que douteuse. Et n'a-t-il pas plaidé en faveur d'un allongement de l'âge de la retraite à 67 ans quand le peuple, quasi unanime, se révoltait contre le passage de 62 à 64 ans? Quant à Mme Le Pen, de quel bilan peut-elle se prévaloir sinon de trois élections présidentielles perdues?

Pourtant, l'un comme l'autre doivent leur popularité à un certain style. Nul n'a la moindre idée de leur projet éventuel ou de la ligne qu'ils seraient en mesure de proposer. Mais cela n'a aucune importance dans le contexte actuel. Chacun des deux offre une image devenue assez familière aux Français et au total, plutôt sympathique. Pendant la crise sanitaire, M. Philippe s'est invité quotidiennement dans le salon ou la salle à manger des Français. Dans le malheur collectif, il leur est apparu comme plutôt humble et accessible. Quant à Mme Le Pen, elle fait partie du paysage quotidien depuis au moins vingt ans. Son allure sans prétention – elle n'écrit pas de livres contrairement aux autres politiciens – son statut d'éternelle seconde au classement, comme une sorte de Poulidor de la politique, et aussi de paria des élites, facilite un phénomène d'identification populaire.

Par ailleurs, la perspective de ce duel annoncé reflète l'effondrement du niveau de la culture politique française, résultat sur le long terme du déclin scolaire mais aussi du régime politique qui favorise le choix d'une «savonnette présidentielle» au détriment du débat d'idées et du choix de société. Peut-on aujourd'hui espérer conjurer cette fatalité du duel Le Pen-Philippe, avec – en vérité – la forte probabilité d'une victoire de ce dernier, c'est-à-dire, la poursuite du macronisme sous d'autres formes ?

La porte d'une troisième voie est étroite. Elle consiste dans le pari, fragile et audacieux, d'un retour à l'intelligence politique. Plutôt que de vendre une savonnette présidentielle, peut-on encore parler aux Français en termes d'idées et de projet collectif à la fois réaliste et ambitieux, sur la réhabilitation du mérite scolaire, la lutte contre les filières d'immigration esclavagistes, la répression de la délinquance et la criminalité, la réduction de la dette publique, un discours de vérité sur le chômage, l'inflation, la pauvreté, le retour de la démocratie nationale ou le pouvoir du peuple, et enfin la réhabilitation du joli mot de «liberté»? Le pari mériterait d'être tenté.
Le problème, c'est que le système politique actuel (avec une présidentielle à deux tours et la présence quasi-assurée de MLP au second tour) pousse les électeurs à voter utile. Voter utile, soit pour MLP elle-même, soit pour le candidat qu'on estime le mieux à même de la battre. Voter utile, ça veut dire voter pour un candidat à qui les sondages accordent un bon score. C'est ainsi qu'on se retrouve avec une très forte concentration des suffrages sur trois voire quatre candidats, pas plus. Ce fut très net en 2022. Et ça risque de se reproduire en 2027. Le matraquage médiatique qui se met en place autour de MLP et Philippe va instiller dans l'esprit d'un grand nombre d'électeurs que Macron et Philippe sont les deux candidats ayant le plus de chances de victoire, et donc de pousser un grand nombre d'entre eux à voter pour un de ces deux-là, voire un troisième issu de la gauche.

D'une certaine façon, le vote utile donne aux sondages un caractère auto-prédictif.

Et le niveau du débat s'en trouve dégradé : on ne vote pour plus pour des idées, mais simplement pour celui qu'on pense être le mieux à même de contrer un autre candidat qu'on déteste.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par pierre30 » 17 sept. 2023, 07:58:29

Ne s'agit il pas de désigner une personne ?
La personnalité du dirigeant est au moins aussi importante que sa ligne politique.
Pour ce qui est des idées, la législative permet davantage de choisir.

Avatar du membre
Snark
Messages : 3772
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Snark » 18 sept. 2023, 07:43:29

En 2012 le duel Sarkozy - Le pen lui aussi paraissait inéluctable .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par les orteils » 18 sept. 2023, 08:00:25

En 2010 peut être, car dès que Hollande est sorti du bois, on a vu qu'il serait en finale.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Kadavre » 18 sept. 2023, 08:15:29

Ce qui me paraît tout à la fois inéluctable et regrettable, c'est que MLP fera partie du duel final. Pour EP, je suis nettement moins convaincu.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par pierre30 » 18 sept. 2023, 09:29:09

Mlp l'a joué soft depuis l'élection de Macron, tandis que LR et LFI n'ont cessé de la jouer plus populiste.
Au final mlp paraît plus crédible que Ciotti et les copains de Melenchon. Elle paraît à la tête d'un grand parti.
Mlp n'est pas contestée dans son clan tandis que les autres en rajoutent constamment pour s'imposer chez eux. Ceci explique peut être cela.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par johanono » 18 sept. 2023, 14:09:27

Snark a écrit :
18 sept. 2023, 07:43:29
En 2012 le duel Sarkozy - Le pen lui aussi paraissait inéluctable .
Non. On parlait plutôt d'un duel Sarkozy/DSK. Et quand DSK a eu ses ennuis, en 2011, on a parlé d'un duel Sarkozy/Hollande, et c'est bien ce qui s'est passé.
Kadavre a écrit :
18 sept. 2023, 08:15:29
Ce qui me paraît tout à la fois inéluctable et regrettable, c'est que MLP fera partie du duel final. Pour EP, je suis nettement moins convaincu.
Tout le monde pense que MLP fera partie du duel final. Mais ça veut dire que, comme en 2022, le premier tour se réduira à un vote utile : qui pour contrer MLP au second tour ?

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Kadavre » 18 sept. 2023, 15:27:11

johanono a écrit :
18 sept. 2023, 14:09:27
Tout le monde pense que MLP fera partie du duel final. Mais ça veut dire que, comme en 2022, le premier tour se réduira à un vote utile : qui pour contrer MLP au second tour ?
Tu confonds le ''vote utile'' du premier tour et le ''front républicain'' du second tour.
Le vote utile du premier tour consiste à voter pour le candidat de son camp qui est le mieux placé. Le front républicain consiste à voter au second tour pour le candidat qui est face au RN.
Le vote utile bénéficiait autrefois aux deux partis dominants qu'étaient le PS et LR. A présent, il profite aux candidats qui font la campagne la plus dynamique, c'est ainsi que Mélenchon a écrabouillé Hidalgo et Jadot en 2022. Mais pour 2027, on ne sait pas encore qui ce sera, aussi bien à gauche qu'à droite. EP est consensuel, mais il n'est pas très charismatique et peut-être qu'il fera une campagne nulle.
Quant au front républicain, il s'étiole de plus en plus au fur et à mesure que le RN se respectabilise. Peut-être bien qu'il ne jouera qu'un rôle marginal en 2027.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par les orteils » 18 sept. 2023, 17:58:49

La personnalité joue davantage que le programme : c'est pour ça que Mélenchon a réussi à arriver en tête de la gauche. Philippe est avantagé. Quant au front républicain, il pourrait se retourner contre LFI.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Kadavre » 18 sept. 2023, 20:15:49

les orteils a écrit :
18 sept. 2023, 17:58:49
La personnalité joue davantage que le programme : c'est pour ça que Mélenchon a réussi à arriver en tête de la gauche. Philippe est avantagé.
C'est moins la personnalité qui compte que la capacité à mener une campagne. Franchement, la personnalité de JLM est repoussante, mais en campagne il sait faire le job. C'est peut-être le contraire avec EP : il a une bonne image mais ce n'est pas une bête politique.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par les orteils » 19 sept. 2023, 08:13:12

Oui, ce sont la qualité de l'expression et la capacité à convaincre qui sont déterminantes, pas uniquement en campagne, et sur ces points EP est bien placé.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Kadavre » 19 sept. 2023, 10:16:07

les orteils a écrit :
19 sept. 2023, 08:13:12
Oui, ce sont la qualité de l'expression et la capacité à convaincre qui sont déterminantes, pas uniquement en campagne, et sur ces points EP est bien placé.
La présidentielle, ce n'est pas la mairie du Havre ! EP n'a jamais mené une grande campagne nationale, on ne sait pas ce qu'il vaut. Je n'ai pas l'impression qu'il soit très médiatique. C'est un Juppé-bis.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par les orteils » 21 sept. 2023, 10:33:09

Sur la capacité à mener une campagne, je n'ai pas de doute : si EP est populaire alors qu'il était très exposé en tant que premier ministre, c'est qu'il sait communiquer efficacement et faire face aux critiques et polémiques. En général les premiers ministres sortent carbonisés au terme de leurs fonctions, lui est plutôt galvanisé !
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par johanono » 21 sept. 2023, 10:38:20

Kadavre a écrit :
18 sept. 2023, 15:27:11
johanono a écrit :
18 sept. 2023, 14:09:27
Tout le monde pense que MLP fera partie du duel final. Mais ça veut dire que, comme en 2022, le premier tour se réduira à un vote utile : qui pour contrer MLP au second tour ?
Tu confonds le ''vote utile'' du premier tour et le ''front républicain'' du second tour.
Le vote utile du premier tour consiste à voter pour le candidat de son camp qui est le mieux placé. Le front républicain consiste à voter au second tour pour le candidat qui est face au RN.
Le vote utile bénéficiait autrefois aux deux partis dominants qu'étaient le PS et LR. A présent, il profite aux candidats qui font la campagne la plus dynamique, c'est ainsi que Mélenchon a écrabouillé Hidalgo et Jadot en 2022. Mais pour 2027, on ne sait pas encore qui ce sera, aussi bien à gauche qu'à droite. EP est consensuel, mais il n'est pas très charismatique et peut-être qu'il fera une campagne nulle.
Quant au front républicain, il s'étiole de plus en plus au fur et à mesure que le RN se respectabilise. Peut-être bien qu'il ne jouera qu'un rôle marginal en 2027.
Le vote utile existe dès le premier tour. En gros, le vote utile consiste à voter, soit pour MLP, soit pour celui qu'on pense le mieux à même d'accéder au tour face à MLP, compte tenu des sondages. Donc si les sondages disent que EP est le mieux placé face à MLP, beaucoup de gens hostiles à MLP adapteront leur vote en conséquence. Ce fut très net en 2022, avec une très forte concentration des voix entre les trois premiers. Pécresse, Jadot, Hidalgo, Zemmour, ont clairement été victimes du vote utile.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Le duel Édouard Philippe-Marine Le Pen en 2027 est-il inéluctable ?

Message non lu par Kadavre » 21 sept. 2023, 12:20:12

les orteils a écrit :
21 sept. 2023, 10:33:09
Sur la capacité à mener une campagne, je n'ai pas de doute : si EP est populaire alors qu'il était très exposé en tant que premier ministre, c'est qu'il sait communiquer efficacement et faire face aux critiques et polémiques. En général les premiers ministres sortent carbonisés au terme de leurs fonctions, lui est plutôt galvanisé !
La popularité n'est pas une garantie de succès électoral : Balladur était populaire, Juppé était populaire... je pourrais multiplier les exemples.
johanono a écrit :
21 sept. 2023, 10:38:20
Le vote utile existe dès le premier tour. En gros, le vote utile consiste à voter, soit pour MLP, soit pour celui qu'on pense le mieux à même d'accéder au tour face à MLP, compte tenu des sondages. Donc si les sondages disent que EP est le mieux placé face à MLP, beaucoup de gens hostiles à MLP adapteront leur vote en conséquence. Ce fut très net en 2022, avec une très forte concentration des voix entre les trois premiers. Pécresse, Jadot, Hidalgo, Zemmour, ont clairement été victimes du vote utile.
Le vote utile tel que tu le définis aurait dû ne faire émerger qu'un seul candidat face à MLP. En l'occurrence, le vote JLM ne rentrait pas dans ton cadre. Les électeurs de JLM ont voulu d'abord voter à gauche sans trop se soucier du risque MLP. Et il est probable que la peur du RN va encore se réduire en 2027.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]