Fractures sociales et identitaires

Venez discuter de l'actualité politique.
pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 23 nov. 2023, 09:49:34

Voici une réflexion sur les fractures apparues dans la société française.
Je ne suis pas très convaincu par l'analyse, mais on pourra y revenir si ça vous intéresse.
Sans grand projet commun, l’unité des Français est difficilement imaginable

OPINION- Alors que l'exécutif a appelé à l'unité républicaine en réponse aux tensions observées en France depuis l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, Julie Martinez, avocate et rapporteure générale de la Commission France Positive, fait valoir qu'il n'y aura pas d'unité nationale sans définition d'un grand projet national français pour les prochaines années.
Julie Martinez
22 Nov 2023, 13:09
« Le passage d'une conscience historique commune à une conscience sociale et culturelle de soi se retrouve aujourd'hui dans les fractures entre nos concitoyens dès que l'on aborde les questions identitaires ou d'immigration ainsi que les conflits internationaux faisant appel à des mémoires sur notre territoire. »
« Le passage d'une conscience historique commune à une conscience sociale et culturelle de soi se retrouve aujourd'hui dans les fractures entre nos concitoyens dès que l'on aborde les questions identitaires ou d'immigration ainsi que les conflits internationaux faisant appel à des mémoires sur notre territoire. » (Crédits : Julie Martinez)
Depuis le début des années 2000, chaque crise au Proche-Orient a une résonance extrêmement forte sur le territoire français. En réponse à la montée vive des tensions dans notre pays suite à l'attaque terroriste du Hamas le 7 octobre et à la riposte israélienne, Emmanuel Macron a appelé à l'unité républicaine[1].

Fractures nationales
Il n'y aura pas d'unité nationale sans définition d'un grand projet national français pour les prochaines années. Les fractures nationales sur fond d'enjeux internationaux qui déchirent nos compatriotes sont symptomatiques d'un pays enlisé dans l'actualité et le présent, qui ne maitrise plus son histoire ni ne sait quel projet ambitieux guidera notre avenir collectif. Elles indiquent la disparition progressive de la prédominance de nos valeurs universelles et l'absence d'idéaux pour demain. Elles démontrent encore l'oubli de la place de la France dans le monde d'hier et ses difficultés à penser son rang international dans les prochaines années.

Il ne faut pas sous-estimer l'importance de notre histoire pour l'unité nationale. Pourtant, ce besoin d'histoire unitaire va à contre-courant d'une réalité sociologique et politique actuelle. Le passage d'un récit national à l'avènement des identités sociales dans les années 70 a fait changer d'échelle les tensions de notre pays entre histoire et politique. Depuis, l'émiettement progressif de l'identité nationale en de multiples récits identitaires fragilise ce récit commun nécessaire. Chacun se reconnaît dans son histoire, plutôt que dans celle de la France - dans toutes ses acceptations, ses nuances et ses défis.

Mémoires diverses
En cherchant à ce que chaque régime identitaire puisse constituer sa propre mémoire vécue dans le privé, chaque mémoire s'affirme en isolement à l'égard des autres et s'intègre difficilement dans une histoire nationale collective - brouillant un peu plus un récit unitaire nécessaire. Si la reconnaissance de ces diverses mémoires est importante, leur intégration au sein du récit national français n'est pas efficacement actée, fragilisant l'unité nationale plus qu'elle ne peut aujourd'hui la renforcer. Ce passage d'une conscience historique commune à une conscience sociale et culturelle de soi se retrouve aujourd'hui dans les fractures entre nos concitoyens dès que l'on aborde les questions identitaires ou d'immigration ainsi que les conflits internationaux faisant appel à des mémoires sur notre territoire.

Quel avenir ?
Aux difficultés historiques, s'ajoute l'obscurcissement de l'avenir. Disloquée, l'unité nationale française devrait pouvoir se reconstituer autour d'un grand projet national optimiste et enthousiaste. Nous savons tous que la France doit se projeter dans le futur, mais peut-on vraiment affirmer que les Français y voient clair quant à notre avenir collectif ? Sait-on ce que nos dirigeants envisagent pour la France pour les cinquante prochaines années ? Quelle place devra avoir notre pays dans le monde ? Comment, malgré les différences, réunir l'ensemble des Français autour d'un projet commun ambitieux ? Quel doit être ce projet ? Ces questions sont occultées au profit d'une actualité dévorante, le cap ne semble pas être fixé - ou s'il l'est, n'est pas suffisamment communiqué comme tel auprès des Français, ne permettant pas cette adhésion et unité nationale sur le temps long, au-delà des divergences. C'est sûrement la raison du mal Français, son pessimisme augmente à mesure que disparaît le sentiment national. Sans grand projet commun, l'unité des Français est difficilement imaginable sur le temps long, et sans unité, la France pourrait bien disparaître de l'histoire.

-------

[1] Adresse du Président de la République aux Français, le jeudi 12 octobre 2023 : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2 ... francais-3.
Julie Martinez
Rédiger un commentaire
À lire aussi
https://www.latribune.fr/opinions/tribu ... 83871.html

Papibilou
Messages : 12386
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Papibilou » 23 nov. 2023, 11:52:55

Le sentiment national diminue au fur et à mesure que l'immigration constitue de plys en plus un terreau de communautarisme.
Est il trop tard pour refaire naître un sentiment national ? Le sens patriotique n'est il pas trop souvent associé au " nationalisme" voire à " patrie" termes honnis depuis la seconde guerre mondiale car assimilés au national socialisme ( il est d'ailleurs curieux de constater que seul le premier terme a reçu une connotation péjorative et pas l'autre) ou à la devise de Vichy.
Un projet unitaire pour le pays ? Mais lequel ?
Si on freinait les causes du communautarisme, immigration, religion, ghettoïsation , sécurité, peut-être pourrait on espérer faire renaître un sentiment collectif national, mais ça me semble mal engagé.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Kadavre » 23 nov. 2023, 12:03:38

Le diagnostic n'est pas nouveau, il y a des tas d'analyses qui vont dans ce sens, comme celle de Jérôme Fourquet, "L'Archipel français." Le général de Gaulle disait : "Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 365 variétés de fromages ?" Avec l'immigration massive, on n'en est plus à compter les fromages, la situation est bien plus dramatique. Dessiner un "grand projet commun" dans ces conditions tient de la gageure. Quel grand projet, d'ailleurs ? On va nous ressortir les poncifs habituels sur l'Europe ou la transition écologique, alors que ce sont des sujets qui divisent, au contraire. 

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5847
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par les orteils » 23 nov. 2023, 12:24:33

En tout cas il ne faut pas trop compter sur l'Histoire : nos ancêtres les Gaulois, ça ne pare pas à tous les Français. Il faut se baser sur le présent et parler d'avenir.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Kadavre » 23 nov. 2023, 13:08:53

Il est plus facile de réduire les fractures sociales que les fractures identitaires. Mettre le paquet sur l'enseignement, la réindustrialisation, l'emploi, l'aménagement du territoire, les services publics. Ce n'est pas original comme "grand projet commun" mais ça me semble être le minimum faisable. Mais si on ne contrôle pas l'immigration, rien ne réussira.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par johanono » 23 nov. 2023, 16:55:07

les orteils a écrit :
23 nov. 2023, 12:24:33
En tout cas il ne faut pas trop compter sur l'Histoire : nos ancêtres les Gaulois, ça ne pare pas à tous les Français. Il faut se baser sur le présent et parler d'avenir.
Et bien justement, si on veut réparer (autant que possible) ces fractures, il faut cultiver l'unité du pays, cela implique une histoire commune. Il faut donc être capable de dire "nos ancêtres les Gaulois" à tous les Français, même ceux d'origine immigrée récente.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 23 nov. 2023, 17:58:54

Je ne crois pas que l'immigration est une nouveauté. Sans remonter aux romains, on a connu l'immigration des 'macaronis' italiens, celle des 'espangols' espagnols qui toutes 2 ont été accusées de tous les maux en matière de sécurité et de culture, sans parler des mariages mixtes honnis.
Alors il faut plutôt chercher la cause du phénomène du côté du roman national qui cultivait le nationalisme en faisant croire aux français qu'ils sont en quelque sorte les aristocrates de l'Europe et se distinguent des autres pays par leurs figures historiques ingurgitées dès l'école primaire.
Mais suite aux carnages des 2 dernières guerres et aussi à la défaite de 1940, ce roman national s'est avéré malsain et à été remplacé par l'ambition pacifique européenne. Celle ci connaît quelques passages à vide actuellement et il apparaît un trou dont parle l'auteur.
Il s'agit de combler ce trou. J'espère juste que Poutine ou Xi ne vont pas y contribuer.
Modifié en dernier par pierre30 le 23 nov. 2023, 18:08:58, modifié 1 fois.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 23 nov. 2023, 18:07:08

Certains proposent de recréer un service national qui brassera les jeunes et créera une nouvelle unité.
Pour cela il faudrait que ce SN ait une vraie utilité, ce que je ne souhaite pas vraiment. De plus une bonne part des jeunes échappait au SN.
Inventons plutôt quelque chose de nouveau. Des idées ?

Que manque t il à l'école pour effectuer ce brassage salutaire ? Probablement de l'autorité. Quoi d'autre ?

Papibilou
Messages : 12386
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Papibilou » 23 nov. 2023, 18:22:56

pierre30 a écrit :
23 nov. 2023, 18:07:08
Certains proposent de recréer un service national qui brassera les jeunes et créera une nouvelle unité.
Pour cela il faudrait que ce SN ait une vraie utilité, ce que je ne souhaite pas vraiment. De plus une bonne part des jeunes échappait au SN.
Inventons plutôt quelque chose de nouveau. Des idées ?
Est ce que l'utilité majeure du SN n'était pas précisément d'unifier le pays de faire des patriotes, des gens qui se sentaient français et pas seulement bretons ou basques en opérant un brassage des populations d'ou qu'ils viennent et quel que soit leur origine sociale ?

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 23 nov. 2023, 18:25:36

L'utilité première était de disposer des effectifs nécessaires à la défense du pays.
Le brassage était un plus, mais celui ci se faisait aussi et surtout à l'école. C'est notamment à l'école qu'on enseignait le roman national.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5847
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par les orteils » 23 nov. 2023, 19:02:38

Il ne manque pas que de l'autorité à l'école, il manque d'abord des moyens (pas uniquement financiers) et aussi comme tu le dis des idées, et du bon sens : nos ancêtres les Gaulois, ça n'a pas de sens commun.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 23 nov. 2023, 19:37:04

Que manque t il a l'école alors ?

Papibilou
Messages : 12386
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Papibilou » 25 nov. 2023, 18:14:04

pierre30 a écrit :
23 nov. 2023, 19:37:04
Que manque t il a l'école alors ?
Peut-être a-t-elle perdu la volonté de récompenser le mérite individuel.

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par pierre30 » 25 nov. 2023, 21:05:51

Oui, mais on parlait de ce qui manque à l'école pour créer ce sentiment d'appartenance qui manquerait aux jeunes selon ce qu'en dit l'auteur.
Elle brasse les origines et classes sociales, elle donne le même enseignement à tous, alors pourquoi parle t on de créer un service militaire ?

Papibilou
Messages : 12386
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fractures sociales et identitaires

Message non lu par Papibilou » 26 nov. 2023, 10:33:49

pierre30 a écrit :
25 nov. 2023, 21:05:51
Oui, mais on parlait de ce qui manque à l'école pour créer ce sentiment d'appartenance qui manquerait aux jeunes selon ce qu'en dit l'auteur.
Elle brasse les origines et classes sociales, elle donne le même enseignement à tous, alors pourquoi parle t on de créer un service militaire ?
Je ne suis pas si sûr qu'elle brasse origines et classes sociales. Les plus aisés envoient leurs enfants dans des écoles privées ou il leur semble que leurs enfants sont mieux encadrés. La carte scolaire entraine une concentration d'enfants issus des mêmes classes sociales dans les mêmes écoles. Les classes sociales ne se rencontrent donc plus vraiment. La mixité perdue, un SN généralisé pourrait, peut-être pallier cette insuffisance. Néanmoins, l'ascenseur social ne sera amélioré que si les familles des plus défavorisés et immigrées quittent les ghettos des grandes banlieues urbaines pour se mélanger avec le reste de la population.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré