Immigration et régularisations

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Papibilou
Messages : 12388
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Immigration et régularisations

Message non lu par Papibilou » 12 déc. 2023, 08:32:08

Le projet de loi sur l'immigration , porté par G. Darmanin, s'est fracassé à l'AN, provoquant une véritable crise politique.
L'article polémique, le 3, portait sur la régularisation des sans papiers qui travaillent dans les " métiers en tension" et que le projet voulait régulariser.
J'avoue être partagé par les arguments portés par les partisans et adversaires de cette mesure.
- une personne sans papiers, donc présent illégalement sur le territoire, qui s'est intégrée depuis " un certain temps" en acceptant de faire un travail que, visiblement, les français rechignent à faire, doit il être régularisé ou bien est ce une prime à l'illégalité et une forme d'appel d'air pour les candidats à l'immigration ?
Votre avis ?

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par Kadavre » 12 déc. 2023, 08:41:09

L'immigration n'est plus du tout contrôlée en France aujourd'hui. Il est devenu quasiment impossible d'expulser un étranger en situation irrégulière, même lorsqu'il a commis des délits ou lorsqu'il est radicalisé. De ce fait, toute mesure qui vise à encourager l'immigration, y compris de travail, doit être regardée avec suspicion. Je serais d'un avis différent si nous avions la capacité de réguler les flux migratoires.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 09:22:33

Cet article de 20 minutes montre qu'on peut expulser.
Le ministère de l’Intérieur a également annoncé que plus de 34.000 étrangers sans-papiers ont été régularisés en 2022, en hausse de 8 % par rapport à 2021.

Au total, hors Britanniques, 320.330 premiers titres de séjour ont été délivrés en 2022, 17,2 % de plus qu’en 2021. Le nombre de titres de séjour pour motif étudiant (108.340) « dépasse pour la première fois le motif familial » (90.385), souligne Beauvau.

Concernant les Britanniques, après une année 2021 « exceptionnelle » en raison du Brexit (99.695 premiers titres de séjour délivrés), l’année 2022 a été marquée par un retour à la normale (10.386).

Le nombre d’expulsions d’étrangers délinquants a doublé
Les « éloignements » ont augmenté de 15 % l’année dernière : 15.396 ont été recensés par l’Intérieur en 2022, contre 13.403 en 2021. Ce chiffre demeure inférieur d’un tiers à son niveau prépandémie (23.746 en 2019).

Une grande majorité de ces expulsions (11.410, soit les trois quarts) ont été forcées, indique le ministère de l’Intérieur. Le reste de ces éloignements sont dits aidés (2.098) ou spontanés (1.888).

Enfin 3.615 étrangers délinquants ont été expulsés en 2022, contre 1.834 en 2021, a précisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.






Plus de 60.000 Ukrainiens réfugiés en France
Fin 2022, 65.833 Ukrainiens, hors mineurs, bénéficiaient en France de la protection temporaire, un dispositif européen inédit qui vise à accompagner ces exilés depuis le début de l’invasion russe fin février 2022.

Plus de 50.000 protections temporaires ont été accordées jusqu’en avril, avant un ralentissement des arrivées. Les Ukrainiens « sont beaucoup moins nombreux » à demander l’asile, dispositif de plus long terme, reconnaît Beauvau. Ils sont 2.187 à avoir effectué une demande d’asile en 2022, et 702 à l’avoir obtenu.
Les naturalisations en baisse
Le nombre de naturalisations a reculé en 2022, avec 78.711 accès à la nationalité française contre 94.092 en 2021. Mais le niveau de 2022 approche celui d’avant la pandémie (77.778 en 2018, 76.710 en 2019).

L’année 2021 avait connu un nombre élevé de naturalisations en raison de « la reprise d’activité et l’effet rattrapage », ainsi que de « la mise en place du dispositif de reconnaissance de l’engagement des étrangers en ''première ligne'' pendant la crise de la Covid-19 ».

« Sur moyen long terme, on constate une tendance à la baisse », relève le ministère de l’Intérieur. En 2010, plus de 100.000 personnes avaient acquis la nationalité française.

Le nombre de visas délivrés nettement inférieur à 2018 et 2019
Malgré des hausses de près de 140 % par rapport à 2021, les demandes et délivrances de visas demeurent inférieures de moitié aux niveaux atteints en 2018 et 2019, avant la pandémie.

Ainsi 1,7 million de visas ont été délivrés en 2022, sur les 2,3 millions de demandes effectuées. En 2020 et 2021, le Covid-19 avait fait chuter les délivrances de visas à environ 700.000 par an.

Ce retard par rapport aux niveaux d’avant-Covid s’explique par la baisse drastique des délivrances de visas aux ressortissants chinois (pays qui n’a mis fin qu’en décembre 2022 à sa politique « zéro Covid »), et russes.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par Kadavre » 12 déc. 2023, 10:51:15

pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 09:22:33
Cet article de 20 minutes montre qu'on peut expulser.
Oui, enfin, on se rassure comme on peut, mais les chiffres sont ridicules : 15396 en 2022, en baisse par rapport à 2019 [23746] alors que la tendance est fortement haussière si l'on se base sur le nombre de bénéficiaires de l'AME, et sur un total d'environ 900.000 clandestins selon Patrick Stefanini.

https://observatoire-immigration.fr/lim ... en-france/

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par les orteils » 12 déc. 2023, 10:57:22

Les Français rechignent à certains métiers, mais ils bénéficient d'une certaine protection sociale : qu'en serait il si elle était moins généreuse ?
Il est paradoxal de voir les patrons qui emploient à bon compte ces étrangers voter bien à droite. Si cette main d'oeuvre est régularisée, elle sera moins exploitable et coûtera plus cher...
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par johanono » 12 déc. 2023, 11:21:34

Papibilou a écrit :
12 déc. 2023, 08:32:08
Le projet de loi sur l'immigration , porté par G. Darmanin, s'est fracassé à l'AN, provoquant une véritable crise politique.
L'article polémique, le 3, portait sur la régularisation des sans papiers qui travaillent dans les " métiers en tension" et que le projet voulait régulariser.
J'avoue être partagé par les arguments portés par les partisans et adversaires de cette mesure.
- une personne sans papiers, donc présent illégalement sur le territoire, qui s'est intégrée depuis " un certain temps" en acceptant de faire un travail que, visiblement, les français rechignent à faire, doit il être régularisé ou bien est ce une prime à l'illégalité et une forme d'appel d'air pour les candidats à l'immigration ?
Votre avis ?
Comme souvent dans le débat politique français, on s'attarde sur un sujet plutôt secondaire (la régularisation de certains clandestins qui travaillent dans les métiers en tension), et on néglige l'essentiel (l'incapacité du gouvernement à expulser les clandestins).

Moi, je suis favorable à l'immigration CHOISIE. Je veux que la France s'autorise à sélectionner les gens qui viennent chez elles, selon le critère de la compétence professionnelle, voire de l'origine religieuse ou culturelle. C'est ce que font les Canadiens, les Américains et les Australiens, notamment. La France doit pouvoir accueillir les immigrants qu'elle veut bien accueillir (ce peut être le cas de ceux qui travaillent dans des métiers en tension), mais pour les autres : DEHORS.

Or force est de constater que la France est aujourd'hui incapable d'expulser les clandestins qui vivent sur son territoire. Ou alors si peu... La faute, notamment, à une législation trop complexe qui accorde trop de droits et de recours aux clandestins. Lire ceci, notamment :
Voleurs, agresseurs, escrocs... Ces inquiétants profils de délinquants étrangers que la France ne peut pas expulser

EXCLUSIF - Les préfets de département ont fait remonter à Beauvau les cas emblématiques de leur impuissance à éloigner les individus les plus dangereux. Un tableau édifiant.

M. X, né en 1962, «de nationalité algérienne» a 35 condamnations à son actif. Il a écopé de sa première peine de 8 mois de prison en 1984 et détient l'un des plus beaux pedigrees de la voyoucratie de l'Isère. Une «carrière» quasiment ininterrompue qui, d'année en année, le mène de vols en falsifications de chèques, filouteries, refus d'obtempérer, agressions, outrages, conduite sans permis, rébellion, violences avec arme et pour finir – le pompon – une condamnation en 2017 pour «menace de crimes et délits contre les personnes ou les biens à l'encontre d'un magistrat». Seulement voilà : M. X est inexpulsable, car arrivé en France avant l'âge de 13 ans et y résidant depuis plus de 20 ans.

Né en 1974, un Marocain de Fez, cumule, lui, déjà 17 condamnations pour onze infractions, allant de la menace de mort à la détention de stupéfiants. Admis en psychiatrie en 2021, ce délinquant du Loir-et-Cher sort et dérobe en mai 2022 une fourgonnette. «Pris en chasse par la gendarmerie et suivi par un hélicoptère, il commet deux refus d'obtempérer puis emprunte l'autoroute, percute un véhicule, enfonce la barrière du péage de Saint-Arnoult et perd le contrôle du véhicule». La suite ? Interpellé et placé de nouveau en psychiatrie, «il s'évade courant juin». Ce célibataire est inexpulsable : «entré en France en 1976», à l'âge de deux ans, et «père d'un enfant français aujourd'hui majeur».

Voleurs, violeurs, agresseurs, receleurs, kidnappeurs, tortionnaires, trafiquants, fraudeurs, braqueurs, escrocs… mais étrangers inexpulsables parce que protégés par la loi. Ces indésirables sont les bêtes noires du ministère de l'Intérieur. Le Figaro a eu accès aux «remontées des préfets» à Gérald Darmanin. Un tableau sidérant de près de 450 cas concrets illustrant l'impuissance de l'État face à certains individus, dès lors qu'ils sont bien installés dans le pays d'accueil. L'essentiel des protections dont ils bénéficient aujourd'hui a été inventé sous Gaston Defferre en 1981. Nicolas Sarkozy en a rajouté en 2003, en restreignant encore le principe de la double peine pour certaines catégories.

(...)

Dans la perspective de son projet de loi, actuellement débattu devant la Haute Assemblée, le ministre avait, dès août 2022, sollicité ses préfets de départements, y compris dans les DOM, pour qu'ils lui adressent chacun deux séries de «trois exemples nominatifs et emblématiques de mesures d'éloignement qui n'ont pu être prises en raison des protections contre l'éloignement» relevant de l'article L. 611-3 du Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA). [surligne]En clair : un article qui dispose que l'étranger délinquant est inexpulsable s'il peut justifier «résider habituellement en France depuis qu’il a atteint au plus l'âge de 13 ans», ou s'il y vit «régulièrement depuis plus de 20 ans», ou bien s'il y «réside régulièrement depuis plus de dix ans» et qu'il est «marié depuis au moins quatre ans» à un ou une Française ou un Français, ou même à un étranger ou une étrangère, arrivés comme lui avant l'âge de 13 ans.

Idem s'il réside régulièrement en France depuis plus de dix ans et qu'il est «père ou mère d'un enfant français mineur résidant en France» et dont il subvient aux besoins. Il est également protégé si son état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait avoir pour lui des conséquences d'une exceptionnelle gravité et si, dans le pays de renvoi qui le concerne, il ne peut bénéficier effectivement d'un traitement approprié. Même si ledit traitement existe dans son pays.[/surligne]

(...)

En dehors des terroristes et des prêcheurs de haine, il y aurait donc en France pas moins de quatre mille délinquants que la loi empêche d'expulser, selon Gérald Darmanin. Et parmi eux, les plus «emblématiques» représentent 447 profils «remontés» par les préfets à leur ministre, certains départements en ayant signalé plus de six cas, d'autres un peu moins. Ils sont majoritairement nés en Algérie, au Maroc, en Tunisie, mais aussi en Turquie, au Mali, au Congo, en Côte d'Ivoire, au Cameroun, au Sénégal, en Moldavie, en Géorgie, au Kosovo, à Haïti, au Suriname, en Dominique, au Brésil ou aux Comores.

Certains sont même inscrits au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), c'est-à-dire «suspectés de». Ce qui ne saurait suffire à les faire basculer dans le volant des expulsables pour raison d'État, puisqu'ils ne sont pas condamnés pour ces faits. C’est le cas de Mohammed Mogouchkov, le tueur au couteau de Dominique Bernard à Arras, né en Russie mais arrivé dans l’Hexagone à l’âge de 5 ans.

(...)
SOURCE : https://www.lefigaro.fr/actualite-franc ... r-20231108

Le projet de loi allait-il vraiment faciliter les expulsions ? Il est permis d'en douter.

En résumé : régulariser les migrants utiles au pays, oui, mais à la condition d'expulser tous les autres.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5851
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par les orteils » 12 déc. 2023, 16:20:20

johanono a écrit :
12 déc. 2023, 11:21:34

Comme souvent dans le débat politique français, on s'attarde sur un sujet plutôt secondaire (la régularisation de certains clandestins qui travaillent dans les métiers en tension), et on néglige l'essentiel (l'incapacité du gouvernement à expulser les clandestins).

Moi, je suis favorable à l'immigration CHOISIE. Je veux que la France s'autorise à sélectionner les gens qui viennent chez elles, selon le critère de la compétence professionnelle, voire de l'origine religieuse ou culturelle. C'est ce que font les Canadiens, les Américains et les Australiens, notamment. La France doit pouvoir accueillir les immigrants qu'elle veut bien accueillir (ce peut être le cas de ceux qui travaillent dans des métiers en tension), mais pour les autres : DEHORS.

Or force est de constater que la France est aujourd'hui incapable d'expulser les clandestins qui vivent sur son territoire. Ou alors si peu... La faute, notamment, à une législation trop complexe qui accorde trop de droits et de recours aux clandestins.

Le projet de loi allait-il vraiment faciliter les expulsions ? Il est permis d'en douter.

En résumé : régulariser les migrants utiles au pays, oui, mais à la condition d'expulser tous les autres.
Je suis globalement d'accord, sur la nécessité de pouvoir expulser. Pour l'immigration choisie, je ne suis pas favorable à l'exclusion religieuse ou culturelle, mais je souhaite davantage de rigueur sur la gestion des moeurs musulmanes. Je suis surtout favorable à l'accueil de réfugiés (On a vu les Ukrainiens, Afghans, Erythréens...) qui fuient leur pays pour échapper à la mort. Nous serions les premiers soulagés d'être accueillis ailleurs si un fléau quelconque mettait notre pays, notre vie en péril.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 18:42:27

L'immigration choisie n'empêche pas les clandestins. Les USA en sont là démonstration.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 18:46:30

Kadavre a écrit :
12 déc. 2023, 10:51:15
pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 09:22:33
Cet article de 20 minutes montre qu'on peut expulser.
Oui, enfin, on se rassure comme on peut, mais les chiffres sont ridicules : 15396 en 2022, en baisse par rapport à 2019 [23746] alors que la tendance est fortement haussière si l'on se base sur le nombre de bénéficiaires de l'AME, et sur un total d'environ 900.000 clandestins selon Patrick Stefanini.

https://observatoire-immigration.fr/lim ... en-france/
Le Covid a freiné à la fois immigration et expulsions. Il a aussi poussé les recours à l'ame.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par Kadavre » 12 déc. 2023, 18:58:24

pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 18:42:27
L'immigration choisie n'empêche pas les clandestins. Les USA en sont là démonstration.
Personne ne prétend que l'on peut arriver à zéro clandestin. Les USA ont une politique d'immigration, nous non. On subit.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par Kadavre » 12 déc. 2023, 19:03:00

pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 18:46:30
Kadavre a écrit :
12 déc. 2023, 10:51:15
pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 09:22:33
Cet article de 20 minutes montre qu'on peut expulser.
Oui, enfin, on se rassure comme on peut, mais les chiffres sont ridicules : 15396 en 2022, en baisse par rapport à 2019 [23746] alors que la tendance est fortement haussière si l'on se base sur le nombre de bénéficiaires de l'AME, et sur un total d'environ 900.000 clandestins selon Patrick Stefanini.

https://observatoire-immigration.fr/lim ... en-france/
Le Covid a freiné à la fois immigration et expulsions. Il a aussi poussé les recours à l'ame.
La crise sanitaire est terminée, on peut comparer 2022 et 2019.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 19:20:50

Si tu comparés les chiffres 2019 à 2022 tu verras que les expulsions decroissent au plus fort de la crise puis remontent progressivement.
Le Covid impacte toujours l'âme en 2022.

Les événements sanitaires et internationaux influent. Voir l'article du Monde ci-dessous.
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html
Modifié en dernier par pierre30 le 12 déc. 2023, 23:31:03, modifié 1 fois.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 19:51:45

Ne pensez vous pas qu'on assiste à un spectacle politicien complètement vain et ridicule ?
Qui croit une seule seconde qu'un nième texte sur l'immigration, qu'il soit à la sauce Darmanin ou à celle de la droite, va changer d'un pouieme les flux de migrants vers l'ue et la France ?
Tout ça est un cinéma pitoyable où les acteurs politiciens nous saoulent pour mobiliser les militants.
C'est le moment de la droite, et ça fait suite au moment de la gauche pour les retraites.

pierre30
Messages : 11952
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par pierre30 » 12 déc. 2023, 19:57:28

Kadavre a écrit :
12 déc. 2023, 18:58:24
pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 18:42:27
L'immigration choisie n'empêche pas les clandestins. Les USA en sont là démonstration.
Personne ne prétend que l'on peut arriver à zéro clandestin. Les USA ont une politique d'immigration, nous non. On subit.
Eux aussi subissent les migrants du sud. L'immigration choisie ne concerne que les diplômés . Les crève la faim s'en fichent.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Immigration et régularisations

Message non lu par Kadavre » 12 déc. 2023, 21:49:34

pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 19:57:28
Kadavre a écrit :
12 déc. 2023, 18:58:24
pierre30 a écrit :
12 déc. 2023, 18:42:27
L'immigration choisie n'empêche pas les clandestins. Les USA en sont là démonstration.
Personne ne prétend que l'on peut arriver à zéro clandestin. Les USA ont une politique d'immigration, nous non. On subit.
Eux aussi subissent les migrants du sud. L'immigration choisie ne concerne que les diplômés . Les crève la faim s'en fichent.
Ils ont une législation plus dure que la nôtre et ils n'ont pas de problèmes pour expulser les illégaux.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré