Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par johanono » 19 mars 2024, 19:30:37

Elections européennes : Gaza, Ukraine, Macron… Pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

La guerre en Ukraine et la situation à Gaza sont au cœur de ce début de campagne

suite
Le fait est que le Parlement européen intervient sur de nombreux sujets très importants, stratégiques. Les enjeux des élections européennes sont donc très importants. Or force est de constater que les Français s'en moquent. Les partis politiques eux-mêmes contribuent à ce désintérêt en faisant campagne sur des sujets nationaux (pour ou contre Macron). Tout ceci est bien dommage.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 19 mars 2024, 20:47:56

johanono a écrit :
19 mars 2024, 19:30:37
Le fait est que le Parlement européen intervient sur de nombreux sujets très importants, stratégiques. Les enjeux des élections européennes sont donc très importants. Or force est de constater que les Français s'en moquent. Les partis politiques eux-mêmes contribuent à ce désintérêt en faisant campagne sur des sujets nationaux (pour ou contre Macron). Tout ceci est bien dommage.
L'Europe est importante, les enjeux européens sont primordiaux, mais le Parlement européen n'est pas un organe décisif. Il a peu de pouvoir. C'est le Conseil et la Commission qui comptent. Alors, les électeurs utilisent l'élection européenne à des fins de politique intérieure. C'est un sondage grandeur nature. Et devinez qui va arriver en tête ?

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par pierre30 » 20 mars 2024, 05:39:47

L'ue est une sorte de club dont les décisions structurelles sont prises essentiellement par les membres. Le rôle des députés n'est pourtant pas négligeable et il me semble plutôt gagner en importance ces dernières années.
C'est un peu l'inverse de ce qu'on voit en France où les députés sont de plus en plus discrédités.

L'UE est dirigée par l'équivalent du Sénat. La commission, équivalent du gouvernement français, est souvent peu visible. Seuls certains commissaires émergent. Mais cela n'est pas très différent des ministres français.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 20 mars 2024, 07:41:22

pierre30 a écrit :
20 mars 2024, 05:39:47
L'ue est une sorte de club dont les décisions structurelles sont prises essentiellement par les membres. Le rôle des députés n'est pourtant pas négligeable et il me semble plutôt gagner en importance ces dernières années.
C'est un peu l'inverse de ce qu'on voit en France où les députés sont de plus en plus discrédités.
Ce n'est pas exact : la révision constitutionnelle de 2008 a renforcé le pouvoir des députés, avec la limitation de l'usage du 49-3 et la possibilité du référendum d'initiative partagée. Le rôle des députés français est bien plus important que celui des députés européens et la participation aux élections législatives est plus élevée qu'aux élections européennes. Le problème du PE, c'est que ce n'est pas un vrai parlement. Il n'a pas la compétence de sa compétence puisque ce sont les états membres qui délèguent les droits de souveraineté à l'UE. C'est ce qui empêche l'UE d'être une vraie démocratie.

Avatar du membre
Snark
Messages : 3772
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Snark » 20 mars 2024, 12:35:23

Après plusieurs semaines de blocage, les 27 Etats membres de l’union européenne
sont parvenus à un accord pour encadrer et renforcer le droit des travailleurs
de plateformes en ligne telles que Uber, deliverro ou encore Glovo.
https://fr.euronews.com/my-europe/2024/ ... formes-num

Comme quoi de temps en temps l'Europe sert à quelque chose .

La France, opposée à la loi, a déclaré qu'elle ne pouvait pas soutenir le texte sur la table.
Pas de surprise à ce sujet .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

pierre30
Messages : 11946
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par pierre30 » 20 mars 2024, 12:51:47

Kadavre a écrit :
20 mars 2024, 07:41:22
pierre30 a écrit :
20 mars 2024, 05:39:47
L'ue est une sorte de club dont les décisions structurelles sont prises essentiellement par les membres. Le rôle des députés n'est pourtant pas négligeable et il me semble plutôt gagner en importance ces dernières années.
C'est un peu l'inverse de ce qu'on voit en France où les députés sont de plus en plus discrédités.
Ce n'est pas exact : la révision constitutionnelle de 2008 a renforcé le pouvoir des députés, avec la limitation de l'usage du 49-3 et la possibilité du référendum d'initiative partagée. Le rôle des députés français est bien plus important que celui des députés européens et la participation aux élections législatives est plus élevée qu'aux élections européennes. Le problème du PE, c'est que ce n'est pas un vrai parlement. Il n'a pas la compétence de sa compétence puisque ce sont les états membres qui délèguent les droits de souveraineté à l'UE. C'est ce qui empêche l'UE d'être une vraie démocratie.
Je suis bien d'accord que le rôle du parlement français est plus important que celui du parlement européen. Mais de fait les députés français perdent de l'importance : ils font essentiellement de la com et sont de moins en moins constructifs dans leurs prises de position.
Le parlement européen ne tombe pas dans ce travers. Simplement parce que les médias les sollicitent beaucoup moins.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par johanono » 20 mars 2024, 19:53:02

Il convient de bien distinguer la théorie et la pratique.

En théorie, le parlement français a des pouvoirs importants, y compris la possibilité, pour l'Assemblée nationale, de renverser le gouvernement
Mais en pratique, les parlementaires français font rarement usage de leurs compétences, et l'Assemblée nationale, sauf en de rares exceptions, n'est qu'une chambre d'enregistrement des projets de lois déposés par le gouvernement.

En théorie, les pouvoirs du parlement européen sont plus limités, car il y a des sujets où le parlement n'a qu'un rôle consultatif, le domaine de codécision Conseil/parlement étant plus limité, quoi qu'en augmentation au gré des modifications des traités. Mais en pratique, les projets de loi soumis au parlement font l'objet, toujours, de discussions longues et abondantes. Les députés européens ne sont pas des députés godillots.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 20 mars 2024, 22:21:03

johanono a écrit :
20 mars 2024, 19:53:02
En théorie, les pouvoirs du parlement européen sont plus limités, car il y a des sujets où le parlement n'a qu'un rôle consultatif, le domaine de codécision Conseil/parlement étant plus limité, quoi qu'en augmentation au gré des modifications des traités. Mais en pratique, les projets de loi soumis au parlement font l'objet, toujours, de discussions longues et abondantes. Les députés européens ne sont pas des députés godillots.
Mais qu'en sort-il, au bout du compte ? Peux-tu me citer une décision importante que l'on doit au Parlement européen ?


Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 21 mars 2024, 11:42:24

johanono a écrit :
21 mars 2024, 10:54:54
Ce sont des sujets importants, je crois.
Oui, mais ce ne sont pas des initiatives du Parlement européen. Ce sont des décisions de la Commission qui ont été approuvées par le Parlement européen.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par johanono » 21 mars 2024, 11:49:55

Effectivement, le PE n'a pas l'initiative des lois. Mais c'est secondaire, et ce n'est pas très différent de ce qui se passe en France (en pratique, le Parlement français peut avoir l'initiative des lois, on parle de propositions de loi, mais la procédure est tellement encadrée qu'on parle de "niches parlementaires" et qu'en pratique, il est très rare de voir des propositions de loi aboutir).

Donc le PE n'a pas l'initiative des lois, certes, mais il est amené à statuer sur des sujets importants, et quand ils sont amenés à examiner un texte, les députés européens discutent âprement, entre eux ou avec la Commission, ils ne se comportent nullement comme des députés godillots.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 21 mars 2024, 12:20:02

johanono a écrit :
21 mars 2024, 11:49:55
Effectivement, le PE n'a pas l'initiative des lois. Mais c'est secondaire, et ce n'est pas très différent de ce qui se passe en France (en pratique, le Parlement français peut avoir l'initiative des lois, on parle de propositions de loi, mais la procédure est tellement encadrée qu'on parle de "niches parlementaires" et qu'en pratique, il est très rare de voir des propositions de loi aboutir).

Donc le PE n'a pas l'initiative des lois, certes, mais il est amené à statuer sur des sujets importants, et quand ils sont amenés à examiner un texte, les députés européens discutent âprement, entre eux ou avec la Commission, ils ne se comportent nullement comme des députés godillots.
Que se passerait-il si les partis souverainistes devenaient majoritaires au Parlement européen [c'est tout à fait possible] ? Réponse : il ne se passerait rien, ou pas grand-chose. Ils n'auraient pas la possibilité de changer la politique migratoire qui résulte des traités qui ne peuvent être changés sans l'accord du Conseil et de chaque pays puisqu'il faut l'unanimité. Alors que si, à l'Assemblée nationale française, il y avait une majorité différente de celle du président, il y aurait une cohabitation, car c'est l'AN qui décide de la politique qui est menée, puisque l'AN peut faire tomber le gouvernement avec une motion de censure.

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 307
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Mewtow » 21 mars 2024, 19:17:05

Kadavre a écrit :
20 mars 2024, 22:21:03
Mais qu'en sort-il, au bout du compte ? Peux-tu me citer une décision importante que l'on doit au Parlement européen ?
Le Digital market act est paru récemment et a bien cassé les pieds aux grandes plateformes du web.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37742
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par johanono » 24 mars 2024, 18:46:44

Kadavre a écrit :
21 mars 2024, 12:20:02
johanono a écrit :
21 mars 2024, 11:49:55
Effectivement, le PE n'a pas l'initiative des lois. Mais c'est secondaire, et ce n'est pas très différent de ce qui se passe en France (en pratique, le Parlement français peut avoir l'initiative des lois, on parle de propositions de loi, mais la procédure est tellement encadrée qu'on parle de "niches parlementaires" et qu'en pratique, il est très rare de voir des propositions de loi aboutir).

Donc le PE n'a pas l'initiative des lois, certes, mais il est amené à statuer sur des sujets importants, et quand ils sont amenés à examiner un texte, les députés européens discutent âprement, entre eux ou avec la Commission, ils ne se comportent nullement comme des députés godillots.
Que se passerait-il si les partis souverainistes devenaient majoritaires au Parlement européen [c'est tout à fait possible] ? Réponse : il ne se passerait rien, ou pas grand-chose. Ils n'auraient pas la possibilité de changer la politique migratoire qui résulte des traités qui ne peuvent être changés sans l'accord du Conseil et de chaque pays puisqu'il faut l'unanimité. Alors que si, à l'Assemblée nationale française, il y avait une majorité différente de celle du président, il y aurait une cohabitation, car c'est l'AN qui décide de la politique qui est menée, puisque l'AN peut faire tomber le gouvernement avec une motion de censure.
Et donc ?

Les députés européens peuvent bloquer certaines grandes réformes qu'ils jugent fondamentalement néfastes, ou contraires aux intérêts de leurs pays respectifs.

Par exemple, un PE autrement composé aurait pu :
- bloquer l'entrée en vigueur du traité CETA,
- refuser tout processus d'élargissement,
- refuser l'ouverture à la concurrence du marché de l'électricité.

C'est déjà beaucoup.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 2301
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Européennes : pourquoi risque-t-on (encore) de ne pas parler d’Europe ?

Message non lu par Kadavre » 24 mars 2024, 20:07:42

johanono a écrit :
24 mars 2024, 18:46:44
Et donc ?

Les députés européens peuvent bloquer certaines grandes réformes qu'ils jugent fondamentalement néfastes, ou contraires aux intérêts de leurs pays respectifs.

Par exemple, un PE autrement composé aurait pu :
- bloquer l'entrée en vigueur du traité CETA,
- refuser tout processus d'élargissement,
- refuser l'ouverture à la concurrence du marché de l'électricité.

C'est déjà beaucoup.
Le PE pourrait bloquer de nouveaux traités, mais pas changer la politique actuelle, alors que l'AN peut le faire.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré