Une première, Aubry pour la sortie du nucléaire

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 22 mars 2011, 21:37:00

Je poste ça dans "Actualité politique" et non dans "Ecologie" car je pense que cet évènement a portée politique conséquente :

http://www.marianne2.fr/hervenathan/Une ... rtie-du-nu…
Une première, Aubry pour la sortie du nucléaire

La première secrétaire du PS brise le consensus pro-nucléaire traditionnel au sein du Parti socialiste. Elle ouvre la perspective d’une alliance avec les Verts Europe Écologie et celle d’un affrontement avec Nicolas Sarkozy au cours de la présidentielle.

C’est une petite phrase jetée comme par négligence sur le plateau du Grand Journal, mardi 21 mars. Face à Jean-Michel Aphatie, Martine Aubry prononce les mots suivants : «Je crois qu’il faut sortir du nucléaire », et de préciser très vite : sur une période de 25 ans à trente ans. Aphatie ne relance pas, c’est dommage, car il vient de passer au travers d’une annonce politique de la plus grande importance.

Sortir du nucléaire sur une période de plusieurs dizaines d’années, ce n’est pas un programme anodin : c’est presque au mot près la position des Verts. Le mot, en moins, c’est le référendum ! Car c’est bien la première fois qu’un (une) premier (première) secrétaire du Parti socialiste énonce une telle orientation sur la question. C’est quasi historique. Jusqu’à présent le PS c’était le troisième pilier (après le RPR-UMP, et le PCF) de l’industrie nucléaire en France. Pour dire simple : le nucléaire, jusqu’à présent faisait consensus chez les socialistes, sauf quelques écolos égarés comme Aurélie Filipetti. Beaucoup d’élus ont des centrales EDF ou des usines Areva dans leur circonscription. Et l’énergie nucléaire a toujours été analysée au PS comme une branche majeure de l’industrie tricolore. Last but not least, c’est une proche de François Mitterrand qui préside Areva, et l’avant dernier président d’EDF était un ami de Lionel Jospin. 

Dans le PS, la position de Martine Aubry est bien ressentie comme une rupture. Juste après le désastre de Fukushima, le groupe socialiste à l’Assemblée avait déjà fait un effort considérable en demandant un « débat loyal » sur la sortie par étapes du nucléaires en France, et un audit « pluraliste » des centrales françaises. Ouvrir un débat - certes quasi interdit en France jusqu’à présent -, cela ne mange pas de pain.  Un audit non plus. Il y a deux ans, le PS était encore plus éloigné : il posait simplement des « conditions » au nucléaire en France, comme par exemple la renationalisation totale d’EDF et de ses 58 réacteurs. 

On voit bien que le chemin que Martine Aubry diverge, si on ose le terme. Alors quelle mouche a piqué la première secrétaire ? 

D’abord, ce n’est pas une lubie. Renseignement pris auprès de l’entourage de Martine Aubry, la phrase a bien été prononcée sciemment, et on s’étonnequ’aucun journaliste (sauf à Marianne…) s’y soit intéressé jusqu’à présent. 

Ensuite, « Fukushima, cela change tout » explique Laurence Rossignol àMarianne. La secrétaire nationale à l’environnement est assez étonnée elle-même de la position d’Aubry. Mais elle assure que le PS est mûr pour une transition écolo. « La catastrophe japonaise a levé le mythe de l’infaillibilité du nucléaire, et montré aussi notre trop grande dépendance au nucléaire », explique-t-elle. Interrogé à son tour, le député François Brottes, qui a toujours soutenu le nucléaire, tente de minimiser : « On ne sort pas du nucléaire comme cela. On ne peut pas laisser cette filière s’éteindre à petit feu. Le sujet c’est de consommer moins d’énergie ». 

Une personnalité se réjouit, c’est Yves Cochet : « Elle a vraiment dit ça ! C’est énorme ! », s’exclame le député vert. En fait, les écologistes se préparaient à négocier avec les socialistes un « contrat de législature », comprenant une « loi de sortie du nucléaire en 25 ans ». Yves Cochet précise : « Cet engagement pour nous est bien plus important que la tenue d’un référendum. » Le voici donc comblé par la première secrétaire avant même toute discussion… Laurence Rossignol trouve le référendum inutile : « Il aura lieu en 2012, lors du scrutin présidentiel. Les Français auront à choisir entre deux programmes très clairs : celui de la droite pour le tout nucléaire, puisque c’est la position réaffirmée de Nicolas Sarkozy, et  celle de la gauche, pour une sortie progressive et programmée. » Et chez les socialistes, on a bien remarqué un sondage IFOP pour les Verts, réalisé le 14 et 15 mars, selon lequel 51% des Français sont pour une sortie en 25 ans, et 19 % pour une sortie plus rapide….  
Au passage, que Jean-Mimi ne relance pas, ça ne m'étonne pas outre mesure. Ce type est un cuistre monomaniaque qui donne des leçons de journalisme à tout le monde mais échoue à se les appliquer (quant au Grand Journal, je préfère ne pas m'étendre).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 22 mars 2011, 21:53:00

C'est une bonne nouvelle et effectivement c'est une rupture historique - enfin, si cette petite phrase est vraiment suivi d'un mouvement général au PS. Il ne faudrait pas non plus que cette annonce perturbe trop l'équilibre précaire qui tient encore le PS en un seul morceau. J'espère qu'Aubry a un peu consulté autour d'elle avant de se lancer dans le vide.

NB : évidemment, je partage complètement ton avis sur Apathie et sur le Grand journal :D
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 22 mars 2011, 23:14:00

racaille a écrit :C'est une bonne nouvelle et effectivement c'est une rupture historique - enfin, si cette petite phrase est vraiment suivi d'un mouvement général au PS. Il ne faudrait pas non plus que cette annonce perturbe trop l'équilibre précaire qui tient encore le PS en un seul morceau. J'espère qu'Aubry a un peu consulté autour d'elle avant de se lancer dans le vide.

NB : évidemment, je partage complètement ton avis sur Apathie et sur le Grand journal :D
En apprenant cette nouvelle, ce qui me frappe le plus c'est justement de savoir comment Martine Aubry, à elle seule, peut engager le PS. A-t-elle donné son avis personnel ou celui de son parti ?
Et si c'est son avis personnel et que celui de son parti est différent, peut-elle rester première secrétaire ?
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 22 mars 2011, 23:39:00

En tant que Première Secrétaire elle est habilitée à parler au nom du Parti à condition que la décision ait été discutée auparavant au sein du Bureau National, qui se réunit tous les mardis. Or c'est un mardi soir qu'elle s'est exprimée, donc on peut supposer que le sujet a été évoqué.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 23 mars 2011, 00:00:00

Entre évoquer le sujet et avoir l'adhésion de tous, c'est pas la même chose !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 23 mars 2011, 00:37:00

Quoi qu'il en soit, c'est la Première Secrétaire du PS, elle parle au nom du parti et en conséquence sa parole en fixe la ligne officielle.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 23 mars 2011, 00:47:00

On va la faire pédaler, celà sera bon pour sa ligne , la grosse Martine. icon_biggrin

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 23 mars 2011, 08:32:00

El Fredo a écrit :Quoi qu'il en soit, c'est la Première Secrétaire du PS, elle parle au nom du parti et en conséquence sa parole en fixe la ligne officielle.
Il me semblait que le PS était plus démocratique que ça, mais entre les apparences et la réalité je reconnais que j'ai pu me tromper.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Message non lu par Lucas » 23 mars 2011, 08:38:00

Je suis d'accord avec PatJol, elle parle au nom de qui au juste ? Parce qu'il y a une semaine, la position du PS me semble t'il n'était pas "la sortie du nucléaire", cette manoeuvre serait pas parce qu'il y a eu une alliance avec Europe Ecologie- Les verts par hasard ?
Car ça me semble vraiment gros quand même. Mais j'aimerais connaitre les positions des autres socialistes assez silencieux pour le moment (Royal, Hollande, Dsk, Valls)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 23 mars 2011, 09:21:00

PatJol a écrit :
El Fredo a écrit :Quoi qu'il en soit, c'est la Première Secrétaire du PS, elle parle au nom du parti et en conséquence sa parole en fixe la ligne officielle.
Il me semblait que le PS était plus démocratique que ça, mais entre les apparences et la réalité je reconnais que j'ai pu me tromper.
En quoi c'est anti-démocratique ? Le PS s'exprime ses positions officielles par la voix de sa Première Secrétaire et de ses portes-paroles, comme dans tous les partis. Ça n'empêche pas d'avoir un processus de décision derrière et des opinions divergentes, mais ces dernières n'ont aucun caractère officiel car elles n'engagent que ceux qui les prononcent.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 23 mars 2011, 09:42:00

El Fredo a écrit :
PatJol a écrit :
El Fredo a écrit :Quoi qu'il en soit, c'est la Première Secrétaire du PS, elle parle au nom du parti et en conséquence sa parole en fixe la ligne officielle.
Il me semblait que le PS était plus démocratique que ça, mais entre les apparences et la réalité je reconnais que j'ai pu me tromper.
En quoi c'est anti-démocratique ? Le PS s'exprime ses positions officielles par la voix de sa Première Secrétaire et de ses portes-paroles, comme dans tous les partis. Ça n'empêche pas d'avoir un processus de décision derrière et des opinions divergentes, mais ces dernières n'ont aucun caractère officiel car elles n'engagent que ceux qui les prononcent.

Si ta conception de la démocratie c'est "le chef décide et tout le monde suit", alors ça ne correspond pas du tout à l'image du PS.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 23 mars 2011, 10:57:00

Bureau national y en a voter. Et Aubry ou Hamon y en a dire quoi qu'a été voté. Faut être de gauche pour comprendre ça ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 23 mars 2011, 11:48:00

C'est vrai qu'à droite on est plus habitué à un fonctionnement pyramidal, alors forcément la démocratie partidaire ça surprend icon_mrgreen
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 23 mars 2011, 12:05:00

Non, je constate juste que derrière des discours de transparence et de démocratie, la gauche ne fait pas mieux que la droite.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 mars 2011, 12:37:00

Peu importe au nom de qui elle parle : elle surfe sur l'événementiel pour ratisser, sans plus.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré