Le Parti Radical de JL. Borloo quitte l'Ump

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31300
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 24 mars 2011, 16:16:00

Bonjour,   Les signes se multiplient. Jean-Louis Borloo pourrait bien annoncer dans les prochaines semaines qu'il quitte l'UMP avec sa formation, le Parti radical, pour lui rendre son autonomie. "Il y a une volonté réitérée", confirme un proche de l'ex-ministre au Monde.fr.   Jean-Louis Borloo estime depuis plusieurs mois qu'il est vital pour Nicolas Sarkozy de se recentrer s'il veut être réélu. Longtemps favori au poste de premier ministre, il avait mal vécu la nomination de François Fillon. L'ex-numéro deux du gouvernement doute par ailleurs depuis longtemps de la pertinence du choix du chef de l'Etat d'éviter tout autre candidature que la sienne à droite en 2012.  Cette approche, destinée à "bétonner" le score de M. Sarkozy au premier tour, crée, selon les centristes, l'effet inverse, en asséchant la possibilité de diversifier "l'offre" de droite républicaine pour mieux la canaliser vers le candidat de l'UMP au second tour.   UN "DEUXIÈME PÔLE" DANS LA MAJORITÉ  Depuis novembre, M. Borloo préconise donc de créer un "deuxième pôle" de la majorité, plus centriste, qui agrégerait le Nouveau Centre d'Hervé Morin et l'Alliance centriste de Jean Arthuis, et ressusciterait en partie ce que fut l'UDF jusqu'en 2002 et la création de l'UMP. Jean-Louis Borloo a pris soin d'associer Pierre Méhaignerie, mais le président de la commission des affaires sociales de l'Assemblée, a publiquement rappelé que le contrat qui liait les centristes de l'UMP à Nicolas Sarkozy n'arrivait à à son terme «qu'en 2012». Ce n'est pas un obstacle pour Jean-Louis Borloo : «On peut très bien prendre date dès maintenant pour un rendez-vous dans quatorze mois.»   Encore indécis sur la perspective d'une candidature en 2012, Jean-Louis Borloo compte, s'il quitte l'UMP avec sa formation, constituer un groupe centriste autonome à l'Assemblée, ce qui implique le départ de plusieurs de ses proches du parti présidentiel. Un projet prévu depuis longtemps, repoussé pour cause de cantonales, mais qui pourrait se concrétiser d'ici au prochain congrès du parti, en mai.  Les parlementaires radicaux sauteront-ils le pas ? La question reste posée. Nombreux sont ceux pour qui cette décision serait une erreur. "Nous avons un contrat législatif avec l'UMP, qui doit aller à son terme", estime Jean Leonetti, député radical des Alpes-Maritimes, qui compte bien plaider pour un maintien des radicaux au sein de l'UMP.  Pour M. Leonetti, également vice-président du groupe UMP à l'Assemblée, s'il est "logique que les radicaux dénoncent" le glissement à droite de l'UMP, "l'enjeu rester de passer le premier tour de la présidentielle" pour la majorité. Il redoute que son parti ne devienne pour l'UMP ce que Christine Taubira ou Jean-Pierre Chevènement ont pu être pour Lionel Jospin en 2002 en étant accusés d'avoir, par leurs candidatures, favorisé un "21 avril", à l'envers cette fois, avec un second tour FN-PS.   Le président d'honneur du Parti radical André Rossinot a déjà prévenu qu'il était opposé à cette rupture. La crainte de représailles aux législatives de 2012 peut en refroidir plus d'un. Jean-François Copé en a déjà agité la menace. «On ne peut pas retenir les gens contre leur gré, explique le secrétaire général de l'UMP. Mais il faut bien comprendre que les députés radicaux sont d'autant plus forts qu'ils bénéficient des prestations, des ressources et du soutien de l'UMP. Toutes choses que je ne peux pas leur garantir dès lors qu'ils quittent l'UMP.»   "LE GLISSEMENT À DROITE DE L'UMP NOUS A SECOUÉS"  Au-delà de ces considérations tactiques, ce départ, auquel pourrait s'ajouter celui du Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, marque le fossé grandissant au sein de l'UMP entre les tenants et les adversaires du glissement à droite préconisé par l'Elysée.  Débat sur l'identité nationale, puis sur l'islam et la laïcité, ou discours de Grenoble stigmatisant les Roms... Depuis plusieurs mois, nombre de personnalités modérées membres de l'UMP sont mal à l'aise, comme l'illustrent les atermoiements du parti sur les consignes à donner face au FN.  Pour Jean Leonetti, il est évident que "le glissement à droite de l'UMP a secoué" les radicaux. Pour autant, il estime qu'il vaut mieux que sa formation "continue de peser de l'intérieur" plutôt qu'à l'extérieur. Il n'en reste pas moins que la possibilité de cette défection centriste inquiète à l'UMP, où, selon Le Figaro, on réfléchit aux moyens de dissuader Jean-Louis Borloo de se lancer dans cette aventure.   Qu'en pensez vous ?    A plus tard,   
Modifié en dernier par politicien le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 24 mars 2011, 17:48:00

Bien, qu'il parte. On va droit vers une alliance UMP-FN de toute façon, et Borloo n'est pas compatible avec une telle alliance. 
Modifié en dernier par Ilikeyourstyle le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27730
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 mars 2011, 13:59:00

Je pense qu'au lendemain de l'humiliation que Borloo a subi cette orientation serait compréhensible.

Au vu des convergences exsitant cependant entre ces formations, la crédibilité resterait à démontrer, à moins que cette formation ne présente un candidat face à Sarkozy aux prochaines présidentielles et développe un projet qui mette suffisamment en lumière ce qui sépare l'UMP d'aujourd'hui du Parti Radical !
Modifié en dernier par wesker le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 25 mars 2011, 14:34:00

Tout à fait Wesker, Borloo et d'autres c'est l'UMPS et Sarkozy/Guéant c'est l'UMPFN. Qui va gagner à ce jeux ?  icon_biggrin
Modifié en dernier par Ilikeyourstyle le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27730
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 26 mars 2011, 14:49:00

Tu te trompes encore une fois....Borloo et d'autres sont l'UMPS et Sarkozy/Guéant, c'est l'UMPSTea Party. Ils adoptent des postures qui mettent en avant les thèmes nationaux et conduisent une politique mondialiste. Par conséquent, si la sémantique est différente, le fonds doctrinal reste identique !
Modifié en dernier par wesker le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 26 mars 2011, 14:54:00

Ils veulent encore une fois récupérer les voix du FN....
Modifié en dernier par FIFE le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 26 mars 2011, 16:13:00

Les voix n'appartiennent à personne. Sarkozy va vous faire ce que Mitran fit à Marchais.  icon_biggrin
Modifié en dernier par Ilikeyourstyle le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 26 mars 2011, 16:23:00

I8l ne semble pas que ce soit le cas........... icon_mrgreen
Modifié en dernier par FIFE le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27730
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 mars 2011, 11:12:00

ILYS, au delà de ton admiration béate pour Sarkozy, la réalité est que c'est l'UMP Qui s'est pris la RACLEE du siècle aux cantonales.

Et ce deuxième tour devrait amplifier la débâcle pour les candidats UMP qui n'osent même plus se revendiquer sarkozyste !

Tu peux écire, fanfaronner ce que tu veux, les réalités électorales sont là !
Modifié en dernier par wesker le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 27 mars 2011, 13:40:00

Si Borloo et le PR quittent l'UMP ce n'est pas à cause de la baffe reçue. C'est parce qu'une candidature centriste de plus ça ne servirait à rien et que les autres mouvements centristes exigent que Borloo ait quitté l'UMP pour accepter de le suivre. Rien de nouveau. Les circonstances sont favorables au rassemblement des centristes face à cette droite qui se droitise. Rien de plus.

Ce qui m'intéresse c'est que Sarkozy ne veut pas d'une candidature centriste, il veut représenter lui-même les centristes qu'il croit avoir phagocytés. Mais ça ne se passe pas comme ça...
Modifié en dernier par PatJol le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
wesker
Messages : 27730
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 mars 2011, 13:55:00

Sarkozy se croit capable de représenter tout le monde et ne supporte l'expression d'aucune sensibilité de la droite....Je crois qu'il sera déçu et servi par les personnes qu'il a humilié, méprisé....
Modifié en dernier par wesker le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 27 mars 2011, 14:43:00

PatJol a écrit :Si Borloo et le PR quittent l'UMP ce n'est pas à cause de la baffe reçue. C'est parce qu'une candidature centriste de plus ça ne servirait à rien et que les autres mouvements centristes exigent que Borloo ait quitté l'UMP pour accepter de le suivre. Rien de nouveau. Les circonstances sont favorables au rassemblement des centristes face à cette droite qui se droitise. Rien de plus.

Ce qui m'intéresse c'est que Sarkozy ne veut pas d'une candidature centriste, il veut représenter lui-même les centristes qu'il croit avoir phagocytés. Mais ça ne se passe pas comme ça...
Une refonte de l'UDF en gros ? Peut-être ... mais ces mecs manquent de c...... quand même et il y a sans doute beaucoup de candidats à la candidature là dedans (Borloo, Bayrou, Morin, ...). 
Modifié en dernier par Ilikeyourstyle le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 27 mars 2011, 22:35:00

Morin, lol !

Non, sérieusement je le crois prêt à se rallier à Borloo à la condition que celui-ci quitte l'UMP.
Quant à Bayrou l'indépendantiste je ne le vois guère se rallier qu'à lui-même.
Ca ferait un candidat de centre-droit, Borloo, et le candidat du centre indépendantiste, Bayrou. Indépendantiste parce que sécessionniste de la droite qui a voulu créer un centre gauche mais la gauche ne veut pas de lui.
Modifié en dernier par PatJol le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Emmanuel
Messages : 968
Enregistré le : 09 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Emmanuel » 28 mars 2011, 11:44:00

Message supprimé
Modifié en dernier par Emmanuel le 03 juil. 2014, 15:34:24, modifié 2 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27730
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 mars 2011, 13:06:00

Il me semble évident qu'au vu de l'attitude, du sectarisme et de l'aveuglement dont l'UMP fait preuve, à la suite de cette débâcle, Borloo pourrait, lors du congrès de sa formation politique en avril, annoncer une autonomie plus importante pour faire entendre ses différences auprès des français.

La stratégie de l'Elysée, et les menaces à l'égard de ceux qui voudraient défendre une autre vision de la France que celle de l'actuel chef de l'Etat ne sont pas sérieuses et n'intimident personnes. Les français se moquent éperdument des considèrations politiciennes des états majors et attendent un renouvellement idéologique, du courage et une augmentation de la qualité de l'offre politique, comme ces cantonales l'ont démontré !
Modifié en dernier par wesker le 08 avr. 2011, 10:42:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré