Le Sénat bascule dans l'opposition

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31305
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par politicien » 25 sept. 2011, 20:11:39

Bonjour,

Une forte poussée de la gauche au Sénat se confirme ce soir alors que les résultats des sénatoriales ne sont pas encore tous tombés, rendant certain un basculement historique dans l'opposition de la deuxième chambre du Parlement. Dès ce matin, plusieurs résultats -dont le Morbihan et le Loiret - annonçaient cette dynamique de la gauche. Les résultats de Paris ont accentué cette tendance avec la prise par la gauche d'un huitième siège à une droite minée par ses divisions.


(...)

Plusieurs résultats illustraient dès ce matin cette tendance. Le Loiret et le Morbihan font partie des trois départements dont le scrutin est passé de la proportionnelle au majoritaire. Jean-Pierre Sueur avait été élu à la faveur de la proportionnelle et est réélu dès le premier tour. Or, le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP) comptait sur l'apport pour son camp de ces deux sièges, comptant notamment dans le Morbihan sur la notoriété de François Goulard. Un député breton UMP -ex-villepiniste, président du conseil général- qui obtient seulement 794 voix, loin derrière le PS, le PCF, EELV....

Autre victoire très importante, celle au premier tour du président du conseil régional du Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, "frêchiste" exclu du PS mais soutenu par son ancien parti dans les Pyrénées-orientales Le sénateur sortant, Jean-Paul Alduy (UMP), est en ballottage. Dans ce département, la gauche gagne d'ores et déjà un siège.

La Lozère, département rural, bastion traditionnel de la droite, enregistre également une progression de la gauche et le sénateur sortant Jacques Blanc (UMP) est en ballottage avec une voix de plus que son concurrent PS, Alain Bertrand. Le FN a fait une voix et il y a eu quelques bulletins blancs.

(...)

Retrouvez l'intégralité de cet article sur Le Télégramme.com
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Nombrilist » 25 sept. 2011, 20:19:27

Historique ! Les vagues roses de 2008, 2010 et 2011 finissent enfin par payer. C'est pas trop tôt ! Bye bye la droite ! Tout est en place pour 2012 !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par un artisan » 25 sept. 2011, 20:24:40

Cela n'augure rien de bon plutôt, car quand un parti détient tous les rouages (pour l'instant L'AN n'est pas pour eux) cela s'est toujours soldé par un fiasco..
En 2012 et quelque soit le baratin , nous paierons, un peu plus d'impôts, le chômage continuera à grandir....
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par phoenix72 » 25 sept. 2011, 21:04:33

Ouf enfin une bonne nouvelle espérons que en 2012 la majorité des électeurs va enfin ouvrir les yeux

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Lucas » 25 sept. 2011, 21:37:31

Il ne faut pas se cacher, c'est une défaite pour l'UMP et Nicolas Sarkozy, tout le monde savait que ça se jouerait à quelques sièges, alors évidemment faire des listes dissidentes ça n'aide pas du tout pour gagner une élection.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21375
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par johanono » 25 sept. 2011, 21:37:52

Le basculement du Sénat à gauche est une bonne chose pour le crédit de notre crédit de nos institutions. Le fait que le Sénat reste à droite malgré toutes les récentes victoires de la gauche aux élections locales aurait encore alimenté l'idée que le Sénat est une anomalie démocratique. Cette critique ne pourra désormais plus être formulée de façon aussi nette.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Golgoth » 25 sept. 2011, 21:45:05

@un artisan :
La différence c'est que la gauche ne se limite pas au PS. Il y a une pluralité avec EE et le Front de Gauche. Ce sera aussi peut être le cas aux législatives en espérant que le PS n'ait pas la majorité absolue tout seul.
L'UMP a(vait) tous les pouvoirs, mais en plus aucune pluralité. On est sarkozyste ou on la ferme. Sauf depuis quelques temps.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31305
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par politicien » 25 sept. 2011, 22:18:05

Bonjour,

Les principales réactions :
Le premier ministre estime que la bataille pour 2012 «commence ce soir». C'est une «décomposition du système politique de Nicolas Sarkozy», rétorque François Hollande.

Dimanche, l'Élysée a «pris acte» des résultats des élections sénatoriales, où la gauche a annoncé avoir remporté une victoire historique en y ravissant la majorité à la droite. C'est «la conséquence de la progression de la gauche aux élections locales intervenues depuis 2004», a dit la présidence dans une courte déclaration.

Les réactions au Parti socialiste
• François Hollande, candidat à la primaire PS : «Ces résultats constituent «une décomposition du système politique» de Nicolas Sarkozy et sont «d'une certaine façon prémonitoire de ce qui va se passer en 2012. Nicolas Sarkozy sera le président de la République de droite qui aura perdu la majorité au Sénat».

• Martine Aubry, candidate à la primaire PS : «C'est un échec pour le président de la République. L'UMP recule partout. Pour nous, cette victoire vient de loin [et remonte] à la victoire aux élections municipales». Les grands électeurs ont voté avec la même exaspération que les Français devant la République abîmée».

• Ségolène Royal, candidate à la primaire PS : il s'agit «d'une sanction d'une sévérité extrême de la politique de la droite, [qui] marque un très profond rejet par les élus locaux - qui sont ainsi au diapason des Français - de la politique injuste et inefficace du système sarkozyste qui plonge le pays dans l'une des pires crises économiques et morales qu'il ait connue».

• Harlem Désir, premier secrétaire du PS par intérim : «C'est une progression historique pour la gauche et une sanction incontestable pour l'UMP. C'est un signe qui traduit l'état d'esprit de nos concitoyens» à la veille de l'élection présidentielle de 2012.

(...)

Les réactions à l'UMP
• François Fillon : le premier ministre prend acte de la «forte poussée» de l'opposition, «accentuée par les divisions de la majorité», et appelle au «rassemblement de tous les élus qui se reconnaissent dans les valeurs de la majorité présidentielle». «Le moment de vérité aura lieu au printemps prochain», poursuit dans un communiqué le premier ministre, pour qui «ce soir, la bataille commence».

• Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP : «C'est une déception mais pas une surprise» en raison «des défaites locales successives» depuis 2004. «C'est au troisième tour que se dessinera vraiment la majorité sénatoriale» avec l'élection du président du Sénat, le 1er octobre. [...] Les vrais rendez-vous, c'est l'année prochaine», avec la présidentielle et les législatives.

(...)

• Gérard Larcher, actuel président du Sénat, et qui briguera à nouveau ce poste le 1er octobre. «La poussée de l'opposition est réelle et plus ample que je l'avais estimée. [...] Nous vivons une réelle crise de confiance entre les citoyens et leurs institutions. Je l'ai mesuré et j'ai entendu ce message. Le Sénat aura à répondre aux attentes du pays».

(...)

Chez les Verts
• Eva Joly, EELV : «Ce soir, la Ve République vit un tournant historique. Les grands électeurs de toute la France ont choisi de mettre fin à “l'anomalie démocratique”. Pour la première fois de l'histoire de nos institutions, la Haute Chambre prend la couleur de l'aspiration de millions de citoyens français : la couleur du changement. Le passage à gauche du Sénat laisse envisager plus qu'une alternance, une alternative».
À l'extrême droite

• Marine Le Pen, présidente du Front national : Ces résultats «montrent un fort enracinement du Front dans les territoires, compte tenu de notre faible nombre d'élus [...] Arriver à des scores comme ceux-là, c'est évidemment un événement politiquement très révélateur».
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Le Figaro.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par lancelot » 25 sept. 2011, 22:49:31

Ce qui était écrit et que l'on présentait comme improbable ... on se demande encore pourquoi ???, est arrivé.

Aujourd'hui, la gauche a tout, sauf l’Élysée.

Encore 8 mois et la déroute droitiste sera complète.

Ouf, il est temps.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21375
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par johanono » 26 sept. 2011, 00:01:01

La réaction de François Hollande ce soir était rigolote : il se moquait de Sarkozy, seul président de droite à avoir fait passer le Sénat à gauche, et qui a justifié son slogan de campagne ("ensemble, tout devient possible"), puisqu'avec lui, tout est possible, même un Sénat à gauche...

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Ilikeyourstyle » 26 sept. 2011, 01:09:06

lancelot a écrit :Ce qui était écrit et que l'on présentait comme improbable ... on se demande encore pourquoi ???, est arrivé.

Aujourd'hui, la gauche a tout, sauf l’Élysée.

Encore 8 mois et la déroute droitiste sera complète.

Ouf, il est temps.
Tout sauf l'Elysée et l'AN. Mais vous avez tout et le pays va très mal ... Qu'allez vous faire ?

Sinon, ce n'est pas une victoire électorale d'hier, c'est une victoire qui date de 2008 et 2009 avec les élections locales toutes gagnées par la gauche, non pas dans une logique de gauche convaincante mais dans une logique où 45% de l'électorat s'oppose à Sarkozy.

De toute façon, l'UMP sera battue en 2012 si l'on en croit les sondages, et récupérera le Sénat à la prochaine élection après qu'on vous ait mis une bonne râclée aux territoriales et municipales à venir.

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Garance » 26 sept. 2011, 11:00:05

A la vue du camembert des résultats, je ne qualifierais pas cette majorité de "vague rose".
Ceci dit, les "tractations" pour la présidence du Sénat débutent dans la coulisse ... que faut-il entendre par "tractations" ? ... "magouilles" et "trahisons" de droite comme de gauche ? :roll:
Sinon, à remarquer que le FN n'a obtenu aucun siège.

Image

Cobalt

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Cobalt » 26 sept. 2011, 11:16:29

Ce qui m'étonnera toujours,c'est pourquoi les régions sont à gauche et que ces mêmes électeurs,ne votent pas de la même manière au présidentielle,puisqu'ils semblent satisfait de la façon dont est géré leur région,ils pourraient donc naturellement faire confiance à un président de gauche,mais en réalité là où cela pêche à la présidentielle;c'est qu'on vote plus pour un homme qu'un parti,personnellement je cris pas victoire pour les présidentielles,ce n'est pas fait...

Ensuite comme le disait Lancelot ça coûte cher et ça ne sert à rien,donc quand même content de cette victoire ? ou il vaudrait mieux virer tout ça,pour faire des économies ?

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par marco » 26 sept. 2011, 11:33:06

moi ce qui me plait c'est la déclaration de M.Aubry sur la possibilité de vote des extras communautaires aux élections locales.
vous en pensez quoi??
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Re: Le Sénat bascule dans l'opposition

Message non lu par Garance » 26 sept. 2011, 11:34:28

Cobalt a écrit :Ce qui m'étonnera toujours,c'est pourquoi les régions sont à gauche et que ces mêmes électeurs,ne votent pas de la même manière au présidentielle,puisqu'ils semblent satisfait de la façon dont est géré leur région,ils pourraient donc naturellement faire confiance à un président de gauche,mais en réalité là où cela pêche à la présidentielle;c'est qu'on vote plus pour un homme qu'un parti,personnellement je cris pas victoire pour les présidentielles,ce n'est pas fait...

Ensuite comme le disait Lancelot ça coûte cher et ça ne sert à rien,donc quand même content de cette victoire ? ou il vaudrait mieux virer tout ça,pour faire des économies ?



Les sénateurs sont élus par de grands électeurs au suffrage indirect (les délégués des conseils municipaux pesant lourd dans ce suffrage), alors que l'élection du président est soumise au suffrage direct (universel), c'est pourquoi le poste suprême échoit géneralement au perroquet arborant le plus beau plumage. :mrgreen:

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré