MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Venez discuter de l'actualité politique.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27731
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par wesker » 10 déc. 2011, 14:28:35

J'estime que la liberté de circulation et de débats à la demande des étudiants de cette université doit être respecté. Elle fut entravée par des activistes alors que les jeunes nationaux ne se permettent pas, eux, d'entraver les réunions des autres.

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 14:36:20

Bertolt_Brecht a écrit :Sur le principe, je trouve quand même ça moyen.

Qu'ils aillent manifester en marge d'un meeting du FN, c'est leur droit.
Empêcher la tenue d'une conférence qui s'inscrit dans un cycle où tous les partis ont été ou seront appelés à intervenir, ça me gêne plus.
En gros, ils décident pour les autres ce qu'ils ont le droit ou non d'entendre.

Bref, de toute façon, c'est encore une pierre rajoutée à l'édifice du FN par l'inconséquence de ce genre d'associations qui sont plus nuisibles à leur propre cause que les partisans du FN...
Non tous les partis n'ont pas été invités, de plus les partis n'ont pas hors campagne électorale à être invités dans une université... publique :!: Et la fameuse association n'est pas neutre puisque son président est parti gémir au siège du FN...
Mais la victimisation n'a pas prise, donc épisode judiciaire justement pour essayer de battre le fer tant qu'il est chaud...
Enfin, et pour ce qui est de " l'extrême gauche " (pour peu que ça existe) les néofascistes qui tenteraient un coup de force ont intérêt à se lever tôt (c'est fini l'époque où les Madelin, Longuet, Novelli attaquaient les piquets de grève).
Je ne partage pas du tout vos idées, mais je me battrai pour que vous puissiez les exprimer ?
JIM 75 : C'est une adaptation d'une citation apocryphe de Voltaire, de plus c'est contraire à l'oeuvre de Voltaire qui est par contre compatible avec le " pas de liberté pour les ennemis de la liberté " .

Enfin où as-tu vu que le NPA (enfin la LCR) soutenait les émeutes en banlieue en 2005 :?:
Ou as-tu lu que le NPA (ou plutôt la LCR) a soutenu des terroristes et d'ailleurs lesquels :?:

En résumé : Jim 75, tes interventions sont tellement floues, imprécises sinon erronées que c'est contraire à la bonne tenue d'un débat...

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Ilikeyourstyle » 10 déc. 2011, 16:07:05

wesker a écrit :J'estime que la liberté de circulation et de débats à la demande des étudiants de cette université doit être respecté. Elle fut entravée par des activistes alors que les jeunes nationaux ne se permettent pas, eux, d'entraver les réunions des autres.
Nous - Jim75, Musica - en pensons exactement la même chose.

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 17:42:09

Ilikeyourstyle a écrit :
wesker a écrit :J'estime que la liberté de circulation et de débats à la demande des étudiants de cette université doit être respecté. Elle fut entravée par des activistes alors que les jeunes nationaux ne se permettent pas, eux, d'entraver les réunions des autres.
Nous - Jim75, Musica - en pensons exactement la même chose.
ça dépend, les jeunes nationaux sont plus malins, ils y vont à titre " personnel " : hier nous avons eu la moitié (?) du FNJ avec les identitaires locaux sur le dos et des policiers sur les dents car évidemment nous les attendions de pied ferme...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par mps » 10 déc. 2011, 18:04:57

Nico, je suppose que ces invitations émanent de cercles universitaires, lesquels reçoivent qui ils veulent, quand ils veulent, sauf éventuellement durant une campagne électorale, et encore ...

"Attendre les FN de pied ferme", cela veut dire quoi ? Qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer ? Que vous allez leur casser la figure ?

Vous n'avez aéucun sens de la démocratie, et lorsque les gauchistes se feront casser la g... avant de l'ouvrir, vous crierez au fascisme.

C'est pourtant vous qui en prenez le chemin.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 18:23:36

mps a écrit :Nico, je suppose que ces invitations émanent de cercles universitaires, lesquels reçoivent qui ils veulent, quand ils veulent, sauf éventuellement durant une campagne électorale, et encore ...

"Attendre les FN de pied ferme", cela veut dire quoi ? Qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer ? Que vous allez leur casser la figure ?

Vous n'avez aéucun sens de la démocratie, et lorsque les gauchistes se feront casser la g... avant de l'ouvrir, vous crierez au fascisme.

C'est pourtant vous qui en prenez le chemin.
L'université française est ainsi faite que les partis politiques ne s'y expriment pas et il n'y a jamais de meeting en dehors d'une campagne électorale et encore, c'est hyper rare. C'est une conception " sanctuaire " de l'EN qui est critiquable mais qui est solidement en place. Le seul moyen de contourner, c'est d'être un universitaire ou alors d'être spécialiste d'une question (Corine Lepage par ex.).
Hier il s'agissait d'une pseudo tentative d'attaque (car les néofascistes savaient bien qu'il y aurait 3 cars de policiers) mais ils étaient armés et auraient pu profiter d'une absence momentanée de coordination pour vider leurs gazeuse, étrenner leurs poings américains et sortir leurs matraques télescopiques : ça sera pour une éventuelle prochaine fois...

Avatar du membre
wesker
Messages : 27731
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par wesker » 10 déc. 2011, 21:35:10

Nico37, la gauche française apporta son soutien à Battisti et d'autres organisations qui eurent recours à la violence en dépit des règles et du nécessaire dialogue qui devrait être instauré pour résoudre les conflits.

Sur la question du droit de vote des étrangers, question d'actualité, il est navrant de constater que cette revendication du PS va exacerber des revendications de la part d'étrangers non communautaires qui, jusqu'ici ne réclamaient rien. A l'heure des difficultés budgétaires qui, quoiqu'en pense les révolutionnaires, sont bien réelles, est ce vraiment sérieux et responsables de leur part ?

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par jim75 » 10 déc. 2011, 21:51:05

Nico37 a écrit :
Bertolt_Brecht a écrit :Sur le principe, je trouve quand même ça moyen.

Qu'ils aillent manifester en marge d'un meeting du FN, c'est leur droit.
Empêcher la tenue d'une conférence qui s'inscrit dans un cycle où tous les partis ont été ou seront appelés à intervenir, ça me gêne plus.
En gros, ils décident pour les autres ce qu'ils ont le droit ou non d'entendre.

Bref, de toute façon, c'est encore une pierre rajoutée à l'édifice du FN par l'inconséquence de ce genre d'associations qui sont plus nuisibles à leur propre cause que les partisans du FN...
Non tous les partis n'ont pas été invités, de plus les partis n'ont pas hors campagne électorale à être invités dans une université... publique :!: Et la fameuse association n'est pas neutre puisque son président est parti gémir au siège du FN...
Mais la victimisation n'a pas prise, donc épisode judiciaire justement pour essayer de battre le fer tant qu'il est chaud...
Enfin, et pour ce qui est de " l'extrême gauche " (pour peu que ça existe) les néofascistes qui tenteraient un coup de force ont intérêt à se lever tôt (c'est fini l'époque où les Madelin, Longuet, Novelli attaquaient les piquets de grève).
Je ne partage pas du tout vos idées, mais je me battrai pour que vous puissiez les exprimer ?
JIM 75 : C'est une adaptation d'une citation apocryphe de Voltaire, de plus c'est contraire à l'oeuvre de Voltaire qui est par contre compatible avec le " pas de liberté pour les ennemis de la liberté " .

Enfin où as-tu vu que le NPA (enfin la LCR) soutenait les émeutes en banlieue en 2005 :?:
Ou as-tu lu que le NPA (ou plutôt la LCR) a soutenu des terroristes et d'ailleurs lesquels :?:

En résumé : Jim 75, tes interventions sont tellement floues, imprécises sinon erronées que c'est contraire à la bonne tenue d'un débat...
Mes interventions ne sont pas floues c'est juste qu'elles te dérangent. biggrin;

Sinon pour les émeutes, minimisation de l'ampleur, justification du "ras le bol" des banlieues par la faute du "méchant" Sarkozy contre ces "pauvres stigmatisés"
Alors que nous connaissons actuellement une révolte sociale de grande ampleur, il ne faudrait pas oublier qu’il y a cinq ans la France a connu une révolte sociale importante dans les quartiers populaires.
Le 27 octobre 2005, à Clichy-sous-Bois, Zyed et Bouna, poursuivis par des policiers, sont morts électrocutés après s’être réfugiés dans un transformateur électrique. Deux jours plus tard, les CRS lançaient une grenade dans la mosquée de Clichy-sous-Bois pendant la prière. La révolte s’est alors propagée dans tout le pays durant trois semaines.
Depuis, la situation dans les quartiers populaires s’est encore dégradée. Le plan « Dynamique espoir banlieue » lancé en grande pompe, en 2008, par Sarkozy n’est évidemment qu’un leurre. Bernard Genin, le maire de Vaux-en-Velin dit d’ailleurs de ce plan que ce n’est que « pipeau et compagnie »1.
Ce qui n’est pas que « pipeau et compagnie » en revanche, c’est la politique ultra-sécuritaire dont sont victimes les habitants des quartiers populaires. Sarkozy et son gouvernement ont lancé contre eux une véritable guerre policière qui fait des morts parmi les habitants. Les nombreuses victimes de violences policières ne sont que la face visible de ce que vivent au quotidien les habitants des quartiers dans l’indifférence générale : harcèlement policier, contrôles d’identité au faciès, humiliations, tutoiements, descentes de police et interpellations musclées, tirs au flash ball et au tazer, survols en hélicoptère, déploiement de forces spéciales…
Certains au sein même de la police commencent à s’inquiéter : « Cette militarisation des interventions est déplorable disait récemment Yannick Danio, délégué national de l’Unité police SGP-FO. C’est l’escalade, quand on aura fait ça, on n’aura plus qu’à envoyer l’armée.»
On a trop peu insisté d’ailleurs sur le « traitement spécial » auquel avaient droit les lycéens des quartiers populaires mobilisés contre la réforme des retraites.
Sarkozy cherche évidemment à faire des habitants les boucs émissaires de la crise économique en désignant ces quartiers comme des zones de non-droit, des « territoires perdus de la république » infestés de « racailles ».

Effets démultipliés de la crise
Or, si les habitants laissent parfois éclater leur colère face notamment aux violences policières, c’est d’abord parce que leurs quartiers sont les plus durement touchés par la crise économique.
Comme le fait remarquer Mohammed Mechmache, 
président d’AC Le Feu, « l’insécurité sociale existe partout, mais dans ces quartiers, elle est bien plus profonde, bien plus sévère qu’ailleurs. »2
La dernière étude disponible de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (751 zones regroupant près de 5 millions de personnes) publiée fin 2008, montre que la part des habitants vivant sous le seuil de pauvreté (908 euros mensuels) est trois fois plus importante qu’ailleurs (33, 1 % contre 12 %). Le taux de chômage frôle les 20 % (40 % pour les jeunes) et il a augmenté de près de 60 % depuis janvier 2008 (+104 % pour les jeunes diplômés bac+3 et plus).
Sans compter que ces difficultés sociales se croisent avec les discriminations racistes de toutes sortes subies par les habitants (discriminations à l’embauche, au logement, islamophobie…).
On ne peut pas comprendre la révolte des quartiers en 2005, ni même les révoltes plus localisées des Minguettes en 1981, de Vaulx-en-Velin en 1990, de Mantes-la-Jolie en 1991, de Dammarie-les-Lys en 1997, de Villiers-le-Bel en novembre 2007 ou de Grenoble durant l’été 2010, sans avoir tous ces éléments à l’esprit.
Certains à droite, mais aussi à gauche, cherchent à dépolitiser ces révoltes en présentant notamment les révoltés comme des « délinquants ». Sarkozy, ministre de l’Intérieur à l’époque, n’hésitait pas en 2005 à affirmer que « 75 à 80 % des émeutiers » interpellés étaient des « délinquants bien connus » et que ces « émeutes » traduisaient leur volonté de « résister à l’ambition de réinstaurer l’ordre républicain » alors qu’une étude des comparutions immédiates au tribunal de Bobigny montrait l’exact contraire3.

Poudrière
Cinq ans après, rien n’a vraiment changé et, avec la crise, la situation s’est même aggravée. Les quartiers sont une vraie poudrière prête à éclater à la moindre étincelle. Il ne faudrait pas, si ça arrive, que de nouveau les habitants des quartiers soient quasiment seuls face à la machine de guerre de Sarkozy. Non seulement les habitants des quartiers risqueraient alors d’être encore plus écrasés qu’avant sous la répression la plus implacable, mais Sarkozy pourrait en profiter pour affaiblir le mouvement social en utilisant les préjugés racistes pour retrouver une légitimité politique. Pour éviter cela, le mouvement social doit renouer les liens avec les militantEs et les habitantEs des quartiers, en faisant l’effort d’intégrer pleinement leurs mobilisations et revendications spécifiques notamment contre les violences policières et les discriminations.
Laurent Sorel
En gros l'Etat est méchant et la banlieue est stigmatisée. :mdr:
Nico37 a écrit :
mps a écrit :Nico, je suppose que ces invitations émanent de cercles universitaires, lesquels reçoivent qui ils veulent, quand ils veulent, sauf éventuellement durant une campagne électorale, et encore ...

"Attendre les FN de pied ferme", cela veut dire quoi ? Qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer ? Que vous allez leur casser la figure ?

Vous n'avez aéucun sens de la démocratie, et lorsque les gauchistes se feront casser la g... avant de l'ouvrir, vous crierez au fascisme.

C'est pourtant vous qui en prenez le chemin.
L'université française est ainsi faite que les partis politiques ne s'y expriment pas et il n'y a jamais de meeting en dehors d'une campagne électorale et encore, c'est hyper rare. C'est une conception " sanctuaire " de l'EN qui est critiquable mais qui est solidement en place. Le seul moyen de contourner, c'est d'être un universitaire ou alors d'être spécialiste d'une question (Corine Lepage par ex.).
Hier il s'agissait d'une pseudo tentative d'attaque (car les néofascistes savaient bien qu'il y aurait 3 cars de policiers) mais ils étaient armés et auraient pu profiter d'une absence momentanée de coordination pour vider leurs gazeuse, étrenner leurs poings américains et sortir leurs matraques télescopiques : ça sera pour une éventuelle prochaine fois...
Je ne suis pas d'accord, le NPA a tenté de faire un meeting-débat dans mon université, mais il n'y a eu que 70 présents au final. Je peux même retrouver l'affiche si besoin est, et l'article.
Modifié en dernier par jim75 le 10 déc. 2011, 21:54:34, modifié 1 fois.
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 21:52:48

wesker a écrit :Nico37, la gauche française apporta son soutien à Battisti et d'autres organisations qui eurent recours à la violence en dépit des règles et du nécessaire dialogue qui devrait être instauré pour résoudre les conflits.

Sur la question du droit de vote des étrangers, question d'actualité, il est navrant de constater que cette revendication du PS va exacerber des revendications de la part d'étrangers non communautaires qui, jusqu'ici ne réclamaient rien. A l'heure des difficultés budgétaires qui, quoiqu'en pense les révolutionnaires, sont bien réelles, est ce vraiment sérieux et responsables de leur part ?
Pour Battisti tu viens de faire le mauvais choix : non seulement l'intéressé nie mais en plus la justice italienne n'a pas de preuves au sens international (interpol) du terme. Sinon au point où tu en es tu peux dire que l'EG a soutenu des terroristes du plateau des 1000 vaches...

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Ilikeyourstyle » 10 déc. 2011, 22:41:02

Nico37 a écrit :
wesker a écrit :Nico37, la gauche française apporta son soutien à Battisti et d'autres organisations qui eurent recours à la violence en dépit des règles et du nécessaire dialogue qui devrait être instauré pour résoudre les conflits.

Sur la question du droit de vote des étrangers, question d'actualité, il est navrant de constater que cette revendication du PS va exacerber des revendications de la part d'étrangers non communautaires qui, jusqu'ici ne réclamaient rien. A l'heure des difficultés budgétaires qui, quoiqu'en pense les révolutionnaires, sont bien réelles, est ce vraiment sérieux et responsables de leur part ?
Pour Battisti tu viens de faire le mauvais choix : non seulement l'intéressé nie mais en plus la justice italienne n'a pas de preuves au sens international (interpol) du terme. Sinon au point où tu en es tu peux dire que l'EG a soutenu des terroristes du plateau des 1000 vaches...
Tu mens, Battisti est un criminel condamné en Italie. Tu n'engages que toi avec ta déclaration sur l'absence de preuve. Moi si j'attrape Battisti, je l'attache et je l'emmène en Italie.

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 23:06:44

Ilikeyourstyle a écrit :
Nico37 a écrit :
wesker a écrit :Nico37, la gauche française apporta son soutien à Battisti et d'autres organisations qui eurent recours à la violence en dépit des règles et du nécessaire dialogue qui devrait être instauré pour résoudre les conflits.

Sur la question du droit de vote des étrangers, question d'actualité, il est navrant de constater que cette revendication du PS va exacerber des revendications de la part d'étrangers non communautaires qui, jusqu'ici ne réclamaient rien. A l'heure des difficultés budgétaires qui, quoiqu'en pense les révolutionnaires, sont bien réelles, est ce vraiment sérieux et responsables de leur part ?
Pour Battisti tu viens de faire le mauvais choix : non seulement l'intéressé nie mais en plus la justice italienne n'a pas de preuves au sens international (interpol) du terme. Sinon au point où tu en es tu peux dire que l'EG a soutenu des terroristes du plateau des 1000 vaches...
Tu mens, Battisti est un criminel condamné en Italie. Tu n'engages que toi avec ta déclaration sur l'absence de preuve. Moi si j'attrape Battisti, je l'attache et je l'emmène en Italie.
Tu mens et c'est très grave :
Wikipedia a écrit :(...)
Dans son livre sur le sujet, Guillaume Perrault fait la liste des éléments que la cour d'assises a recensés comme preuve : analyses balistiques, documents retrouvés dans la planque de 1981, et recoupements de témoignages extérieurs et de repentis des PAC16. Selon Fred Vargas et d'autres auteurs (Valerio Evangelisti, Bernard-Henri Lévy), aucune preuve matérielle n'incriminerait Cesare Battisti (y compris les analyses balistiques) et ce procès aurait été entaché d'irrégularités.(...)
Facile de fabriquer des preuves (et même de mal les fabriquer : Cf Tarnac) :!: D'ailleurs Battisti est libre car il n'y a aucune preuve selon la justice brésilienne.
A l'inverse je peux trouver au moins un de tes anciens salariés qui peuvent te trainer au pénal pour diffamation puisque tu les traites publiquement de voleurs sur ce forum (copie écran certifiée).
BREF tel est pris qui croyait prendre...

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 10 déc. 2011, 23:16:47

jim75 a écrit :Mes interventions ne sont pas floues c'est juste qu'elles te dérangent. biggrin;

Sinon pour les émeutes, minimisation de l'ampleur, justification du "ras le bol" des banlieues par la faute du "méchant" Sarkozy contre ces "pauvres stigmatisés"
Or en 1ère page :
jim75 a écrit :Comment ça il ne représente aucun danger? Le NPA soutenait les émeutes de banlieue en les justifiant, ils soutiennent des personnes pas très fréquentables (il faudrait que je retrouve les liens, mais je me souviens qu'ils soutenaient certains terroristes anticapitalistes) (...)
Tu es pris en flagrante contradiction ; par ailleurs j'ai lu le texte graissé et je n'ai trouvé aucun soutien et pour cause car c'est exactement le contraire :
(...)
De la théorie – si tant est que l’on puisse désigner de la sorte les vaticinations sécuritaires du juge Peyrat – à la pratique, il y a un pas plus ou moins difficile à franchir selon les cas. Les émeutes de novembre 2005 vont offrir au leader historique de la LCR, Alain Krivine, l’occasion de donner l’exemple. Résidant à Saint-Denis, à proximité d’une zone « chaude », localisation permettant donc un contact privilégié avec le peuple, il a participé aux événements… en défendant, contre les « casseurs », sa voiture et sa copropriété [3] ! Certes, il reconnaissait là une « explosion de l’exclusion », diagnostic qui n’avait rien de bien révolutionnaire : ce sera aussi celui des Renseignements généraux. Mais Krivine s’est montré plus prolixe dans le magazine Marianne, connu pour son absence républicaine de mansuétude à l’égard des « sauvageons », lorsqu’il reprendra le récit de « ces nuits folles où, à soixante, les habitants font des rondes jusqu’à deux heures du matin pour éviter que la détresse n’attaque leurs murs. Cela crée des liens. Les réseaux de solidarité se sont renforcés », positivait le leader trotskiste [4]. « Pourquoi, lui demanda le journaliste qui l’interviewait, ne pas embrigader les émeutiers pour la révolution ? — Aucune organisation politique ne peut être comprise de ces jeunes », répliqua Krivine, qui semble oublier que les leaders éduqués du parti bolchevique étaient quand même parvenus à se faire entendre des ouvriers, soldats et paysans analphabètes de la Russie tsariste. Et quand le journaliste lui signala que, lui, il allait « aller parler aux jeunes », Alain lui répondit, presque inquiet : « Vous verrez, c’est tout noir. »
(...)

Jean-Pierre Garnier in Le Monde libertaire, 21 décembre 2007.
jim75 a écrit :
Nico37 a écrit :
mps a écrit :Nico, je suppose que ces invitations émanent de cercles universitaires, lesquels reçoivent qui ils veulent, quand ils veulent, sauf éventuellement durant une campagne électorale, et encore ...

"Attendre les FN de pied ferme", cela veut dire quoi ? Qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer ? Que vous allez leur casser la figure ?

Vous n'avez aéucun sens de la démocratie, et lorsque les gauchistes se feront casser la g... avant de l'ouvrir, vous crierez au fascisme.

C'est pourtant vous qui en prenez le chemin.
L'université française est ainsi faite que les partis politiques ne s'y expriment pas et il n'y a jamais de meeting en dehors d'une campagne électorale et encore, c'est hyper rare. C'est une conception " sanctuaire " de l'EN qui est critiquable mais qui est solidement en place. Le seul moyen de contourner, c'est d'être un universitaire ou alors d'être spécialiste d'une question (Corine Lepage par ex.).
Hier il s'agissait d'une pseudo tentative d'attaque (car les néofascistes savaient bien qu'il y aurait 3 cars de policiers) mais ils étaient armés et auraient pu profiter d'une absence momentanée de coordination pour vider leurs gazeuse, étrenner leurs poings américains et sortir leurs matraques télescopiques : ça sera pour une éventuelle prochaine fois...
Je ne suis pas d'accord, le NPA a tenté de faire un meeting-débat dans mon université, mais il n'y a eu que 70 présents au final. Je peux même retrouver l'affiche si besoin est, et l'article.
Tu es sur quel fac, ça devrait se retrouver facilement. La seule expression publique des partis à la Fac est généralement la traditionnelle table de presse et le tractage : expression discrète & silencieuse s'il en est...

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par jim75 » 10 déc. 2011, 23:52:13

Nico37 a écrit :
jim75 a écrit :Mes interventions ne sont pas floues c'est juste qu'elles te dérangent. biggrin;

Sinon pour les émeutes, minimisation de l'ampleur, justification du "ras le bol" des banlieues par la faute du "méchant" Sarkozy contre ces "pauvres stigmatisés"
Or en 1ère page :
jim75 a écrit :Comment ça il ne représente aucun danger? Le NPA soutenait les émeutes de banlieue en les justifiant, ils soutiennent des personnes pas très fréquentables (il faudrait que je retrouve les liens, mais je me souviens qu'ils soutenaient certains terroristes anticapitalistes) (...)
Tu es pris en flagrante contradiction ; par ailleurs j'ai lu le texte graissé et je n'ai trouvé aucun soutien et pour cause car c'est exactement le contraire :
Je suis désolé, mais ils ne condamnent pas les actes en disant que tout cela est de la faute du "méchant" gouvernement, et qu'ils tentent de leur mieux d'expliquer les raisons en faisant passer les banlieues pour des victimes intégrales, que cela se comprend. Ils ne condamnent pas, justifient ces émeutes comme étant une réponse contre l'Etat.
Mon interprétation de ces faits a probablement été influencée par un cas plus récent, les émeutes de banlieue de Londres:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ ... tes-gb.php
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: MLP empêchée de participer à un débat à Dauphine

Message non lu par Nico37 » 11 déc. 2011, 00:39:29

jim75 a écrit :
Nico37 a écrit :
jim75 a écrit :Mes interventions ne sont pas floues c'est juste qu'elles te dérangent. biggrin;

Sinon pour les émeutes, minimisation de l'ampleur, justification du "ras le bol" des banlieues par la faute du "méchant" Sarkozy contre ces "pauvres stigmatisés"
Or en 1ère page :
jim75 a écrit :Comment ça il ne représente aucun danger? Le NPA soutenait les émeutes de banlieue en les justifiant, ils soutiennent des personnes pas très fréquentables (il faudrait que je retrouve les liens, mais je me souviens qu'ils soutenaient certains terroristes anticapitalistes) (...)
Tu es pris en flagrante contradiction ; par ailleurs j'ai lu le texte graissé et je n'ai trouvé aucun soutien et pour cause car c'est exactement le contraire :
Je suis désolé, mais ils ne condamnent pas les actes en disant que tout cela est de la faute du "méchant" gouvernement, et qu'ils tentent de leur mieux d'expliquer les raisons en faisant passer les banlieues pour des victimes intégrales, que cela se comprend. Ils ne condamnent pas, justifient ces émeutes comme étant une réponse contre l'Etat.
Mon interprétation de ces faits a probablement été influencée par un cas plus récent, les émeutes de banlieue de Londres:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ ... tes-gb.php
Exact j'ai pensé te signaler que ton raisonnement était biaisé par les événements anglais mais je me suis dit que c'était prétentieux de ma part si je n'étais pas capable de le prouver concrêtement.
C'est bien que tu t'aperçoives de toi même de ton erreur et qu'en plus tu en trouves la raison...
Enfin, ça serait intéressant de relire la presse anglaise pour faire le point et réalimenter l'autre sujet...

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré