50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans décot

Venez discuter de l'actualité politique.
Cobalt

50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans décot

Message non lu par Cobalt » 21 déc. 2011, 18:04:52

50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans décote ! (G. Filoche)
16 Décembre 2011 Par FATARELLA

Pas content, Gérard Filoche. Il n'est pas le seul dans son parti. Sur son blog, hier, il proposait « 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans décote ! »...à la lecture de François Hollande d'abord, sans nul doute. 50 arguments bien structurés.


15 DÉCEMBRE 2011 – 17:39

Ce n’est pas possible de ne pas respecter : le retour de l’âge de la retraite à 60 ans pour tous !

« François Hollande a hélas, détaillé, sur RTL, ce qu’il envisageait à propos de la retraite à 60 ans en cas de victoire de la gauche en 2012. Elle ne concernerait que les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et disposant déjà de « tous leurs trimestres » pour une retraite à taux plein. Et pour les autres? « Ceux qui n’ont pas leur durée de cotisation ne le pourront pas », a précisé le candidat du PS remettant en cause ce qui était acquis dans le projet PS.

« Il ne l’avait certes pas promis pendant les débats de la primaire socialiste. Mais il n’avait pas non plus contredit Martine Aubry et Ségolène Royal qui prônaient un retour généralisé aux 60 ans » écrit le Figaro qui se réjouit évidemment : « François Hollande entérine en creux le recul de l’âge légal à 62 ans. Il se contente de proposer une exception supplémentaire. Il élargit, ni plus ni moins, le dispositif « carrières longues ».

Instaurée par la réforme Raffarin Fillon de 2003 pour les salariés entrés dans la vie active au plus tard à 16 ans, la mesure a été étendue par Éric Woerth aux personnes ayant commencé leur carrière à 17 ans. Là, c’est à 18 ans. Cela devrait ne concerner que 80.000 à 100.000 hommes et femmes par an (entre 1 nouveau retraité sur 6 et 1 sur 8 environ). « Mais avec un âge légal à 62 ans, ceux qui ont commencé à 18 ans doivent encore travailler 44 ans : notre proposition est une proposition de justice, pas d’idéologie » balbutie Marisol Touraine, chargée de ces questions dans l’équipe de campagne de Hollande. … Pourtant la majorité des jeunes, 7 sur 8, confrontés à 25 % de chômage ne trouvent un CDI qu’à 29 ans, ce qui signifie pour eux une retraite à 70 ans au moins.



« C’est juste impossible »


François Hollande a implicitement admis que la durée de cotisations avait encore vocation à augmenter, parlant sur RTL de « 41 années, voire 42 années de cotisation » (elle est actuellement fixée entre 40,75 ans, pour la génération 1951, et 41,5 ans pour la génération 1955 et les suivantes). Mais c’est impossible alors que les salariés font en moyenne, dans la vie réelle, 35 annuités. Ils sont licenciés, inaptes, malades, au chômage dans 2 cas sur 3 à partir de 55 ans : exiger d’eux 42 annuités, c’est 7 ans de décote ! C’est une véritable agression contre le niveau des retraites : c’est impossible pour la gauche de défendre cela contre 75 % de l’opinion et contre les 8 millions de manifestants de 2010.



50 arguments pour le droit à une vraie retraite à 60 ans pour tous:

Sinon, c’est le chômage qui va gagner

1. L’âge de la retraite recule ? le chômage avance.

2. Il n’y aura pas de recul du chômage de masse record (5 millions) sans réduction du temps de travail.

3. C’est un non-sens d’allonger les durées de cotisations (ou de faire faire des heures supplémentaires) quand on a 5 millions de chômeurs.

4. L’autre seul résultat c’est que ceux qui ne seront pas en retraite seront inscrits au chômage…

2 salariés sur 3 sont au chômage, licenciés, inaptes, malades, autour de 55 ans.



Les jeunes seront aussi pénalisés.


6. Il y a 25 % de chômeurs parmi les jeunes actifs, pourquoi pousser à ce que les « seniors » travaillent plus, s’il y a une priorité cela doit être pour les jeunes, priorité à la jeunesse !

7. 3 jeunes sur 4 ne trouvent un boulot en CDI qu’à partir de 29 ans. 41 annuités c’est la retraite à 70 ans assurée.

8. Ceux qui commencent à travailler « tôt » vers 16, 17, 18 ans sont 1 ou 2 jeunes sur 8.

9. Et même ceux qui commencent à travailler tôt ont des périodes de chômage qui ne sont pas prises en compte à 100 % dans les annuités.

Un salarié qui a travaillé toute l’année peut avoir moins de 4 trimestres validés si sa rémunération est faible. Ce n’est pas la durée de travail dans l’année qui détermine le nombre de trimestres validés mais le montant des salaires soumis à cotisations retraite. Beaucoup ne parviendront pas à avoir suffisamment de trimestres validés à l’âge de 60 ans, ni probablement d’ailleurs à 62. Puisqu’il faut percevoir un salaire de 1772 € brut pour valider un trimestre. Ce qui veut dire qu’un temps partiel au SMIC travaillant 4 trimestres à l’année n’en valide que 3 !Ainsi, les gens n’ayant pas fait d’études auront le « droit » à la double peine

* Contrats précaires et petits salaires dans leur vie active

* Retraites amputées à 67 ans

Pensons aux caissières d’hypermarchés. Mais qui les avertit et qui se soucie d’elles ? Le calcul de la retraite imposé par Balladur sur les « 25 meilleures années » est ségrégationniste contre les jeunes et pauvres.



C’est la santé des salariés qui est danger


10. L’espérance de vie « en bonne santé » selon l’INSEE est de 63 ans pour les hommes et de 64 ans pour les femmes (59 ans pour les ouvriers, 69 ans pour les cadres). Toujours selon l’INSEE, en France, l’espérance de vie en bonne santé pour les hommes a baissé de 2007 à 2008, de 63 à 62,4 ans.

11. Entre 55 et 60 ans, 2 maladies sur 3 sont liées au travail, entre 60 et 65 ans, 3 maladies sur 4 sont liées au travail.

12. La biologie du corps humain n’a pas changé entre 55 et 65 ans. TOUS les métiers sont pénibles. Physiquement et mentalement. Vous voyez un vieil instituteur de 62 ans devant ses élèves ? Un chauffeur-livreur à 59 ans ? Une femme de service de nettoyage à 61 ans ? Un cadre stressé de 60 ans en compétition avec des « jeunes » cadres ? Et un ouvrier du bâtiment de 55 ans devant son marteau piqueur ?

13. La principale maladie professionnelle ce sont les TMS, (troubles musculo-squelettiques) elles augmentent de 18 % par an depuis l’an 2000.

14. Dix millions de salariés sur 24 ont des métiers pénibles physiquement (horaires atypiques = 5 millions, dont 2,3 de nuit ; port de charges divers = 5 millions) et les autres subissent une pénibilité mentale de plus en plus forte (burn out, suicides, harcèlement, stress, troubles psychosociaux, précarité, surexploitation, un milliard d’heures supplémentaires impayées..).

Mais ce ne sont plus les « coups de grisou » qui tuent comme il y a un siècle : ce sont les accidents cardiaques et vasculaires. 150 000 accidents cardiaques et 100 000 accidents vasculaires : entre 1/3 et 50 % sont liés au travail.



… alors que la fiabilité des prévisions démographiques est contredite par la réalité


16. Les prédictions de ceux qui disaient qu’on ne peut payer les retraites pour des raisons démographiques sont toutes tombées à l’eau : ils prévoyaient 350 000 naissances par an à partir de 2000, on a eu 850 000 enfants par an depuis l’an 2000.

17 : Il y a un « pic » de retraités entre aujourd’hui et 2036. Ensuite ça retombera jusqu’en 2060 où cela remontera. Il suffit d’ajuster le taux des cotisations en fonction des variations année par année.

18 : L’ajustement des cotisations sociales retraites peut se faire en temps réel, d’un an sur l’autre, selon les variations démographiques, directement de ceux qui travaillent à ceux qui sont en retraite. Pas besoin de « placer » de l’argent en courant tous les risques dans des fonds de pension aléatoires que les spéculateurs dilapideront dans les îles Caïman.



La durée de cotisation réelle moyenne devrait être la référence

19. Pourquoi avoir réduit la durée du travail sur la semaine si c’est pour l’allonger sur la vie ?

20. Celui qui prétend allonger la durée de cotisations est impuissant à agir sur le réel : actuellement elle recule depuis 10 ans en pratique vers 36 et vers 35 annuités. Aucune des promesses patronales d’aller à l’inverse pour les « seniors » n’est entrée en pratique.

21. Prétendre imposer – sur le papier – 41 ou 42 annuités, le SEUL résultat, puisque la moyenne des salariés ne peut cotiser que 36 ou 35 annuités, c’est 6 ou 7 ans de décote. Comment admettre d’allonger des annuités qui ne seront jamais effectuées et donc baisser les plus petites retraites ?

22. Reculer l’âge de départ en retraite à pour seul effet pratique de baisser le niveau des retraites réintroduisant la misère chez les vieux.

23. Il faut prendre comme référence le nombre d’années réellement cotisées dans la vie réelle et non pas l’allongement aléatoire de l’espérance de vie.

24. Par exemple, si la moyenne réelle des annuités cotisées dans la vie réelle des salariés est de 35 annuités, la référence retenue pour une retraite à taux plein doit être de 35, si elle est de 36 cela doit être 36, si elle monte à 37, cela doit être 37…

25. Mais mettre un objectif inatteignable à 41 ou 42 annuités, c’est faire sauter les gens à la perche sans perche, le seul résultat actuel est qu’ils ont une retraite plus basse et non pas qu’ils travaillent plus.

26. Depuis 8 ans AUCUNE raison « nouvelle » de repousser l’âge réel de la retraite. Aucun effet d’entraînement dans l’emploi des seniors. Les salariés cotisent MOINS longtemps en moyenne ! 36 annuités seulement ! Pour sortir de la crise, il ne faut pas baisser salaires et retraites mais les augmenter !

27. Raison de plus pour ne pas prendre l’espérance de vie comme référence, c’est trop aléatoire : l’espérance de vie régresse aux Etats-Unis depuis plusieurs années, elle régresse aussi depuis trois ans en Allemagne. Travailler plus longtemps vous mourrez plus tôt.

Des conditions bien plus dures que dans le reste de l’Europe

28. En Allemagne, en Italie, en Espagne, c’est 35 annuités pourquoi 41 ou 42 ici ? Sarkozy a fait la pire réforme contre le droit à la retraite de toute l’Europe.

29. En Allemagne, la droite veut fixer les départs à 67 ans, mais en 2029… c’est remis en cause par les syndicats qui l’avaient, hélas, signé parce qu’actuellement, la moyenne des départs est autour de 58 ans…

30. En Grande-Bretagne, ils annoncent 68 ans… en 2048 ! Ici, en France, Sarkozy a imposé 67 ans pour le taux plein en 2018, c’est-à-dire demain ! Il faut abroger la loi Sarkozy-Woerth.

En Allemagne, ce n’est pas du tout pareil qu’en France, parce que nous, on vit un « boom » démographique depuis l’an 2000, 2,04 enfants par femme, en Allemagne c’est 1,4 enfant par femme.



Un projet politique pour tous



32. 60 ans c’est un DROIT ce n’est pas une obligation ! Mais encore faut-il que ce DROIT soit pour tous ! « d’ordre public social ».60 ans c’est une référence pour tous, un objectif réaliste, contrôlable, clair TOUS ENSEMBLE.

100 000 hommes et 50 000 femmes meurent entre 60 et 62 ans, Avec 41 ou 42 annuités, ils mourront sans un seul jour, une seule semaine, un seul mois de retraite après avoir cotisé toute leur vie.


34. La « retraite à la carte » c’est le slogan du Medef : pour complexifier le système et le rendre illisible, pour qu’il n’y ait plus d’ordre public social, que les salariés ne soient plus solidaires. C’est comme la durée du travail « a la carte », le SMIC à la carte… La règle ne sera plus fixée en raison des besoins humains mais en raison des exigences de la productivité.

35. 60 ans c’est déjà trop. On doit exiger la retraite à 55 ans dans le bâtiment et dans tous les métiers très pénibles.

36. Il ne faut vivre pas moins bien que nos parents : retraites à 60 ans, 35 annuités, à 75 % du salaire calculé sur 10 meilleures années, indexées sur les salaires (ce que proposait encore Lionel Jospin en juin 1997)

Sinon on subit la double facture : travailler plus longtemps après 60 ans et gagner moins, une majorité de gauche ne peut aller dans ce sens = austérité = récession = crise aggravée = chômage.



Respecter la démocratie à tous les niveaux


38. Démocratie ! Le seul vote de congrès – unanime – du PS qui a eu lieu c’était à Dijon 2003 pour le droit a la retraite à 60 ans à taux plein. Respectons-le.

39. C’est François Hollande qui avait fait voter le congrès du PS unanime de mai 2003 pour la retraite à 60 ans à taux plein !

40. Démocratie, débat dans le PS et dans toute la gauche, tous les syndicats : branle-bas de combat pour la défense des retraites à 60 ans pour tous. 60 ans c’est majoritaire et dans la gauche politique et dans les syndicats : pour qui on dirige ? Pour le peuple ou pour le AAA ?

41. De toute façon, il y a un risque de ne pas gagner si c’est se trouver en porte-à-faux avec 75 % de l’opinion et les 8 millions de manifestants de 2010 (rien ne s’oublie) qui veulent abroger la loi scélérate Sarkozy-Woerth de pillage de nos retraites : il va falloir s’en rendre compte.

42. Oui, il faut écouter les 8 millions de manifestants et 75 % de l’opinion, il faut que François défende la retraite à 60 ans.

On votera François Hollande, mais nous luttons pour exiger qu’il respecte le rétablissement de l’âge légal de départ à 60 ans.



Des richesses, il y en a !


44. La « dette » a bon dos pour justifier qu’on ne peut payer les retraites ni hausser les salaires. Elle est la conséquence de choix réalisés par Sarkozy qui veut nous la faire payer. En France, on n’a pas un problème de dette mais de recettes.

45. Ne pas céder au chantage des officines de droite qui s’auto-intitulent « agences de notation ». Ils ne proposent jamais d faire payer les riches mais de baisser les salaires et retraites des plus modestes

46. Ne pas céder au chantage des fonds de pension qui veulent siphonner les retraites. Ne jamais les croire, ne jamais leur confier un seul sou de nos retraites : ils vous prendront tout et ils vous voleront tout, le dilapideront dans les caves à « subprimes » et autres paradis fiscaux des Bahamas.

47. La France a 87 % de dette/PIB à cause de Sarkozy qui a vidé la « cagnotte publique » de Lionel Jospin, et remplit les « cagnottes privées » en faisant 24 points de dettes en plus en cinq ans (de 63 à 87/PIB). Mais la France avait 290 % de dette/PIB en 1945 et pourtant elle a mis en place la Sécu et les retraites à ce moment-là.
48. La France est 2,5 fois plus riche qu’en 1982 quand la retraite à 60 ans a enfin été mise en place.

49. Salaires et cotisations sociales sont trop bas depuis + de 20 ans, la France n’a jamais été aussi riche, elle peut payer les retraites à 60 ans.

Le COR l’a expliqué et démontré : avec 0,35 % seulement d’augmentation des cotisations sociales par an d’ici 2036, les retraites à 60 ans (35 annuités, 75 %, 10 ans, > au Smic, indexées sur salaires) sont garanties et payées.



Conclusion :

Convainquons, battons-nous, nous sommes la majorité non seulement de la gauche, du salariat, mais du pays tout entier. Qu’on n’ait pas convaincu Sarkozy ce n’est pas une surprise, hélas, vu le personnage et sa politique 100 % réactionnaire, mais ce n’est pas tolérable, il n’a pas écouté le peuple. Lui, il est pour la retratie à 70 ans et 45 h sans gain de salaire. Mais François Hollande est candidat et socialiste, lui, il peut et doit entendre davantage.

Gérard Filoche (le 15 décembre 2011)
Je le dis clairement,je suis en rogne,parce que si on écoute certains ici,on va tous finir par crever la g..... ouverte,parce que jusqu'où on s'arrête pour être compétitif ? jusqu'au salaire des chinois ?
Modifié en dernier par Cobalt le 21 déc. 2011, 19:30:03, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par mps » 21 déc. 2011, 18:13:38

Si je vois un chauffeur livreur de 59 ans ? Mon livreur de mazout a 72 ans et est frais comme un gardon !

Il n'y a qu'un moyen de maintenir des carrières courtes, c'est de majorer les prélèvements sur les salariés, les entrepriuses payant déjà trop.

A 60 ans, un homme a encore une espérance de vie de 18 ans, une femme de 25 ! http://www.linternaute.com/actualite/so ... ance.shtml

Il faudrait donc presque la moitié du salaire de côté pour couvrir les retraites.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Cobalt

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Cobalt » 21 déc. 2011, 18:25:03

sauf qu'en France on lourde les gens dès qu'ils ont passé de peu la cinquantaine !

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par pwalagratter » 21 déc. 2011, 18:33:19

Il me semble avoir lu quelque part qu'on détenait la période active la plus courte. Bref, on a les patrons les plus c... de l'europe

Merci cobalt pour ce coup de g..... icon_biggrin

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par jim75 » 21 déc. 2011, 18:49:30

Cobalt a écrit :
50 arguments pour le droit à une vraie retraite à 60 ans pour tous:

Sinon, c’est le chômage qui va gagner

1. L’âge de la retraite recule ? le chômage avance.

2. Il n’y aura pas de recul du chômage de masse record (5 millions) sans réduction du temps de travail.

3. C’est un non-sens d’allonger les durées de cotisations (ou de faire faire des heures supplémentaires) quand on a 5 millions de chômeurs.

4. L’autre seul résultat c’est que ceux qui ne seront pas en retraite seront inscrits au chômage…

2 salariés sur 3 sont au chômage, licenciés, inaptes, malades, autour de 55 ans.



Les jeunes seront aussi pénalisés.


6. Il y a 25 % de chômeurs parmi les jeunes actifs, pourquoi pousser à ce que les « seniors » travaillent plus, s’il y a une priorité cela doit être pour les jeunes, priorité à la jeunesse !

7. 3 jeunes sur 4 ne trouvent un boulot en CDI qu’à partir de 29 ans. 41 annuités c’est la retraite à 70 ans assurée.

8. Ceux qui commencent à travailler « tôt » vers 16, 17, 18 ans sont 1 ou 2 jeunes sur 8.

9. Et même ceux qui commencent à travailler tôt ont des périodes de chômage qui ne sont pas prises en compte à 100 % dans les annuités.

Un salarié qui a travaillé toute l’année peut avoir moins de 4 trimestres validés si sa rémunération est faible. Ce n’est pas la durée de travail dans l’année qui détermine le nombre de trimestres validés mais le montant des salaires soumis à cotisations retraite. Beaucoup ne parviendront pas à avoir suffisamment de trimestres validés à l’âge de 60 ans, ni probablement d’ailleurs à 62. Puisqu’il faut percevoir un salaire de 1772 € brut pour valider un trimestre. Ce qui veut dire qu’un temps partiel au SMIC travaillant 4 trimestres à l’année n’en valide que 3 !Ainsi, les gens n’ayant pas fait d’études auront le « droit » à la double peine

* Contrats précaires et petits salaires dans leur vie active

* Retraites amputées à 67 ans

Pensons aux caissières d’hypermarchés. Mais qui les avertit et qui se soucie d’elles ? Le calcul de la retraite imposé par Balladur sur les « 25 meilleures années » est ségrégationniste contre les jeunes et pauvres.



C’est la santé des salariés qui est danger


10. L’espérance de vie « en bonne santé » selon l’INSEE est de 63 ans pour les hommes et de 64 ans pour les femmes (59 ans pour les ouvriers, 69 ans pour les cadres). Toujours selon l’INSEE, en France, l’espérance de vie en bonne santé pour les hommes a baissé de 2007 à 2008, de 63 à 62,4 ans.

11. Entre 55 et 60 ans, 2 maladies sur 3 sont liées au travail, entre 60 et 65 ans, 3 maladies sur 4 sont liées au travail.

12. La biologie du corps humain n’a pas changé entre 55 et 65 ans. TOUS les métiers sont pénibles. Physiquement et mentalement. Vous voyez un vieil instituteur de 62 ans devant ses élèves ? Un chauffeur-livreur à 59 ans ? Une femme de service de nettoyage à 61 ans ? Un cadre stressé de 60 ans en compétition avec des « jeunes » cadres ? Et un ouvrier du bâtiment de 55 ans devant son marteau piqueur ?

13. La principale maladie professionnelle ce sont les TMS, (troubles musculo-squelettiques) elles augmentent de 18 % par an depuis l’an 2000.

14. Dix millions de salariés sur 24 ont des métiers pénibles physiquement (horaires atypiques = 5 millions, dont 2,3 de nuit ; port de charges divers = 5 millions) et les autres subissent une pénibilité mentale de plus en plus forte (burn out, suicides, harcèlement, stress, troubles psychosociaux, précarité, surexploitation, un milliard d’heures supplémentaires impayées..).

Mais ce ne sont plus les « coups de grisou » qui tuent comme il y a un siècle : ce sont les accidents cardiaques et vasculaires. 150 000 accidents cardiaques et 100 000 accidents vasculaires : entre 1/3 et 50 % sont liés au travail.



… alors que la fiabilité des prévisions démographiques est contredite par la réalité


16. Les prédictions de ceux qui disaient qu’on ne peut payer les retraites pour des raisons démographiques sont toutes tombées à l’eau : ils prévoyaient 350 000 naissances par an à partir de 2000, on a eu 850 000 enfants par an depuis l’an 2000.

17 : Il y a un « pic » de retraités entre aujourd’hui et 2036. Ensuite ça retombera jusqu’en 2060 où cela remontera. Il suffit d’ajuster le taux des cotisations en fonction des variations année par année.

18 : L’ajustement des cotisations sociales retraites peut se faire en temps réel, d’un an sur l’autre, selon les variations démographiques, directement de ceux qui travaillent à ceux qui sont en retraite. Pas besoin de « placer » de l’argent en courant tous les risques dans des fonds de pension aléatoires que les spéculateurs dilapideront dans les îles Caïman.



La durée de cotisation réelle moyenne devrait être la référence

19. Pourquoi avoir réduit la durée du travail sur la semaine si c’est pour l’allonger sur la vie ?

20. Celui qui prétend allonger la durée de cotisations est impuissant à agir sur le réel : actuellement elle recule depuis 10 ans en pratique vers 36 et vers 35 annuités. Aucune des promesses patronales d’aller à l’inverse pour les « seniors » n’est entrée en pratique.

21. Prétendre imposer – sur le papier – 41 ou 42 annuités, le SEUL résultat, puisque la moyenne des salariés ne peut cotiser que 36 ou 35 annuités, c’est 6 ou 7 ans de décote. Comment admettre d’allonger des annuités qui ne seront jamais effectuées et donc baisser les plus petites retraites ?

22. Reculer l’âge de départ en retraite à pour seul effet pratique de baisser le niveau des retraites réintroduisant la misère chez les vieux.

23. Il faut prendre comme référence le nombre d’années réellement cotisées dans la vie réelle et non pas l’allongement aléatoire de l’espérance de vie.
Je ne commenterai pas la fausse donnée du chômage des jeunes (où 20-25% sont au chômage) si souvent reprise, qui est une erreur statistique (j'ai appris la démonstration du calcul réel du taux de chômage chez les jeunes quand j'étais en L1 d'éco, et le résultat était différent), car ce serait dévier le sujet.
Je répondrais point par point:

1. Le chômage avance? Lutter contre le chômage en avançant l'âge du chômage est une mesure totalement conjoncturelle qui ne tient en rien compte de la situation structurelle. C'est dans le même esprit que Mitterrand a lancé la retraite à 60 ans, dans une vision conjoncturelle pour satisfaire son électorat, sans se soucier des problèmes du long terme, notamment quand la génération baby boom serait à la retraite.
2.La diminution du temps de travail pour réduire le chômage marche uniquement dans une société majoritairement industrialisée où la productivité continue d'augmenter. Diminuer le temps de travail par rapport aux 35H serait une énormité et une véritable claque pour de nombreux secteurs non industriels.
3.Cette mesure est faite pour maintenir le système de retraite. Donc sortir l'excuse du chômage c'est bien mais la retraite par capitalisation s'imposera sans nul doute si l'on ne réforme pas l'âge de retraite, et ma génération remerciera comme il se doit ceux et celles qui par vision à court terme, par idéologie et je ne sais quoi auront réussi à transformer notre perspective de retraite par un système à capitalisation à cause de l'effondrement du système actuel pour cause de refus de changement.
4.Le chômage aux seniors est-il endémique à la seule France?

6.Priorité à la jeunesse? Non mais on se fout pas de la g..... des jeunes là? Comme je l'ai dit plus tôt, remerciements dû seront donnés par ma génération dans le cas d'un retour à retraite à 60 ans, quand mes perspectives d'avenir seront balayées par cet immobilisme idéologique ignorant les évolutions qui sont à attendre sur le long terme. Je suis jeune, et comme de nombreux autres que je connais, nous soutenons en connaissance des perspectives d'avenir comparées entre réforme/pas réforme cette réforme.
7.Mieux vaut la retraite à 70 ans (et encore là c'est un calcul catastrophisme Made in PS) que pas de retraite stable du tout. Mais bon on préfère couler le bateau cargaison pleine que jeter du lest et sauver ce qui est sauvable au coeur de la tempête!
8.Donc ils ne comptent pas?
9. Ségrégationniste, tout de suite les grands mots. Calcul sur les meilleures années, ce n'est pas si mal non? Dans la perspective d'un maintien tel quel, les coupes seraient drastiques et ce genre de chose disparaîtraient probablement. (faudrait sauver le navire comme on peut, comme on refuserait par idéologie de changer l'âge)

10.Oui, mais la longévité augmente, le baby boom est devenu papy boom etc...
11 & 12. Comment font les voisins européens alors? Vous allez nous dire que la France est le pays aux conditions de vie les plus difficiles en Europe, ou encore que l'hécatombe se produit chez nos voisins?
14. Une commission peut être faite pour déterminer quels emplois peuvent être considérés comme "pénibles", certains le sont déjà, soit dit en passant...

16. Ma retraite je la toucherai vers 2057, donc les choses ont le temps de changer, encore une fois, vision pseudo structurelle de la gauche en réalité conjoncturelle.
17. Ou il suffit simplement d'arrêter de s'obstiner à maintenir la retraite telle quelle et d'avancer l'âge, car l'espérance de vie et les progrès en matière de santé auront encore augmenté d'ici là, et si le taux est adapté en fonction de la conjoncture, j'entends d'ici les protestations (légitimes) sur la baisse du pouvoir d'achat à cause de telles augmentations (qui seraient conséquentes).
18. Et bien si, c'est ce qui arrivera (retraite par capitalisation) si l'on continue dans l'immobilisme contre vents et marées en ignorant ce qui doit être fait.

19. Question à laquelle je ne saurai répondre, n'étant pas socialiste/de gauche.
20. Des mesures peuvent-être faites pour inciter à embaucher, en plus de celles existant déjà.
21. C'est un problème en effet, mais malheureusement dans ce genre de systèmes, il y a toujours des limites, que si on les résout, d'autres apparaîtront. Donc un choix sur les priorités doit être fait, et là il y aurait de toute façon des mécontents.
22. Que dire de la situation de misère qu'encourrera ma génération quand elle sera à la retraite, si rien ne change? Là, on pourra parler de misère et surtout d'incertitude (retraite par capitalisation)
23. C'est bien beau à dire...mais dans les faits...


Je répondrai aux 27 autres plus tard, c'est un peu fatiguant de faire scroll up & down...
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Cobalt

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Cobalt » 21 déc. 2011, 19:06:58

Ca de fait du bien de te remuer les méninges,ils ne manquent pas de gens à convaincre,alors surtout n'hésites pas à argumenter^^

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par jim75 » 21 déc. 2011, 19:23:43

24. Par exemple, si la moyenne réelle des annuités cotisées dans la vie réelle des salariés est de 35 annuités, la référence retenue pour une retraite à taux plein doit être de 35, si elle est de 36 cela doit être 36, si elle monte à 37, cela doit être 37…

25. Mais mettre un objectif inatteignable à 41 ou 42 annuités, c’est faire sauter les gens à la perche sans perche, le seul résultat actuel est qu’ils ont une retraite plus basse et non pas qu’ils travaillent plus.

26. Depuis 8 ans AUCUNE raison « nouvelle » de repousser l’âge réel de la retraite. Aucun effet d’entraînement dans l’emploi des seniors. Les salariés cotisent MOINS longtemps en moyenne ! 36 annuités seulement ! Pour sortir de la crise, il ne faut pas baisser salaires et retraites mais les augmenter !

27. Raison de plus pour ne pas prendre l’espérance de vie comme référence, c’est trop aléatoire : l’espérance de vie régresse aux Etats-Unis depuis plusieurs années, elle régresse aussi depuis trois ans en Allemagne. Travailler plus longtemps vous mourrez plus tôt.

Des conditions bien plus dures que dans le reste de l’Europe

28. En Allemagne, en Italie, en Espagne, c’est 35 annuités pourquoi 41 ou 42 ici ? Sarkozy a fait la pire réforme contre le droit à la retraite de toute l’Europe.

29. En Allemagne, la droite veut fixer les départs à 67 ans, mais en 2029… c’est remis en cause par les syndicats qui l’avaient, hélas, signé parce qu’actuellement, la moyenne des départs est autour de 58 ans…

30. En Grande-Bretagne, ils annoncent 68 ans… en 2048 ! Ici, en France, Sarkozy a imposé 67 ans pour le taux plein en 2018, c’est-à-dire demain ! Il faut abroger la loi Sarkozy-Woerth.

En Allemagne, ce n’est pas du tout pareil qu’en France, parce que nous, on vit un « boom » démographique depuis l’an 2000, 2,04 enfants par femme, en Allemagne c’est 1,4 enfant par femme.



Un projet politique pour tous



32. 60 ans c’est un DROIT ce n’est pas une obligation ! Mais encore faut-il que ce DROIT soit pour tous ! « d’ordre public social ».60 ans c’est une référence pour tous, un objectif réaliste, contrôlable, clair TOUS ENSEMBLE.

100 000 hommes et 50 000 femmes meurent entre 60 et 62 ans, Avec 41 ou 42 annuités, ils mourront sans un seul jour, une seule semaine, un seul mois de retraite après avoir cotisé toute leur vie.


34. La « retraite à la carte » c’est le slogan du Medef : pour complexifier le système et le rendre illisible, pour qu’il n’y ait plus d’ordre public social, que les salariés ne soient plus solidaires. C’est comme la durée du travail « a la carte », le SMIC à la carte… La règle ne sera plus fixée en raison des besoins humains mais en raison des exigences de la productivité.

35. 60 ans c’est déjà trop. On doit exiger la retraite à 55 ans dans le bâtiment et dans tous les métiers très pénibles.

36. Il ne faut vivre pas moins bien que nos parents : retraites à 60 ans, 35 annuités, à 75 % du salaire calculé sur 10 meilleures années, indexées sur les salaires (ce que proposait encore Lionel Jospin en juin 1997)

Sinon on subit la double facture : travailler plus longtemps après 60 ans et gagner moins, une majorité de gauche ne peut aller dans ce sens = austérité = récession = crise aggravée = chômage.



Respecter la démocratie à tous les niveaux


38. Démocratie ! Le seul vote de congrès – unanime – du PS qui a eu lieu c’était à Dijon 2003 pour le droit a la retraite à 60 ans à taux plein. Respectons-le.

39. C’est François Hollande qui avait fait voter le congrès du PS unanime de mai 2003 pour la retraite à 60 ans à taux plein !

40. Démocratie, débat dans le PS et dans toute la gauche, tous les syndicats : branle-bas de combat pour la défense des retraites à 60 ans pour tous. 60 ans c’est majoritaire et dans la gauche politique et dans les syndicats : pour qui on dirige ? Pour le peuple ou pour le AAA ?

41. De toute façon, il y a un risque de ne pas gagner si c’est se trouver en porte-à-faux avec 75 % de l’opinion et les 8 millions de manifestants de 2010 (rien ne s’oublie) qui veulent abroger la loi scélérate Sarkozy-Woerth de pillage de nos retraites : il va falloir s’en rendre compte.

42. Oui, il faut écouter les 8 millions de manifestants et 75 % de l’opinion, il faut que François défende la retraite à 60 ans.

On votera François Hollande, mais nous luttons pour exiger qu’il respecte le rétablissement de l’âge légal de départ à 60 ans.



Des richesses, il y en a !


44. La « dette » a bon dos pour justifier qu’on ne peut payer les retraites ni hausser les salaires. Elle est la conséquence de choix réalisés par Sarkozy qui veut nous la faire payer. En France, on n’a pas un problème de dette mais de recettes.

45. Ne pas céder au chantage des officines de droite qui s’auto-intitulent « agences de notation ». Ils ne proposent jamais d faire payer les riches mais de baisser les salaires et retraites des plus modestes

46. Ne pas céder au chantage des fonds de pension qui veulent siphonner les retraites. Ne jamais les croire, ne jamais leur confier un seul sou de nos retraites : ils vous prendront tout et ils vous voleront tout, le dilapideront dans les caves à « subprimes » et autres paradis fiscaux des Bahamas.

47. La France a 87 % de dette/PIB à cause de Sarkozy qui a vidé la « cagnotte publique » de Lionel Jospin, et remplit les « cagnottes privées » en faisant 24 points de dettes en plus en cinq ans (de 63 à 87/PIB). Mais la France avait 290 % de dette/PIB en 1945 et pourtant elle a mis en place la Sécu et les retraites à ce moment-là.
48. La France est 2,5 fois plus riche qu’en 1982 quand la retraite à 60 ans a enfin été mise en place.

49. Salaires et cotisations sociales sont trop bas depuis + de 20 ans, la France n’a jamais été aussi riche, elle peut payer les retraites à 60 ans.

Le COR l’a expliqué et démontré : avec 0,35 % seulement d’augmentation des cotisations sociales par an d’ici 2036, les retraites à 60 ans (35 annuités, 75 %, 10 ans, > au Smic, indexées sur salaires) sont garanties et payées.



Conclusion :

Convainquons, battons-nous, nous sommes la majorité non seulement de la gauche, du salariat, mais du pays tout entier. Qu’on n’ait pas convaincu Sarkozy ce n’est pas une surprise, hélas, vu le personnage et sa politique 100 % réactionnaire, mais ce n’est pas tolérable, il n’a pas écouté le peuple. Lui, il est pour la retratie à 70 ans et 45 h sans gain de salaire. Mais François Hollande est candidat et socialiste, lui, il peut et doit entendre davantage.
24.Dans ce cas la retraite restera différente pour les uns ou les autres...
25.Leur retraite sera aussi plus basse que ce qu'elle pourrait être, cotiser 36 ans restera cotiser 36 ans...
26.Les augmenter? Petit retour en arrière et remémoration du succès du plan de relance de Mitterrand (quand l'industrie française se portait tout de même mieux) est nécessaire je crois biggrin;
27.Travailler moins longtemps et espérer vivre moins pour pouvoir toucher sa retraite pleinement c'est mieux?

28. Tiens je vais jeter un oeil là dessus...
29. Une mesure nécessaire je crains...
30. Pour l'instant, mais les mesures d'austérité britanniques changeront probablement ce délai.
Lol un "boom démographique". Faudrait pas non plus en faire trop. Bon je ne vais pas m'éterniser là dessus.

32. Entrée en jeu de la vraie raison de l'immobilisme, la raison idéologique! Un droit, non le droit c'est plutôt de ne pas à avoir à terme de ne pas être contraint d'utiliser la retraite par capitalisation.
33. Le problème est que des personnes décèdent aussi dans leur cinquantaine (pas que vers la fin) en quantité non négligeable, donc si on pense à ce raisonnement, où placer l'âge de retraite?
34. Bouhh les méchants patrons! biggrin;
35. Le masque tomberait-il? Convergence avec les partis d'extrême gauche sur la réduction de 60 ans à 57 (ou 58?) ans...Les métiers pénibles oui doivent avoir la retraite plus tôt, mais encore faut-il que cela ne soit pas "trop" tôt.
36. La belle époque du rattrapage d'après guerre et ses résidus vertueux est TERMINé! Il serait temps de se mettre ça dans le crâne...


41. Allez hop les grands mots, les méchants riches du gouvernement qui stigmatisent les pauvres français. biggrin;
42. Merci pour l'info du nombre de personnes qu'il faudrait que moi et les autres de ma génération "remercient" dans le cas d'un retour à la retraite à 60 ans, bien qu'une partie ne sera plus en vie quand notre heure viendra de prendre notre retraite avec le complément obligatoire de la capitalisation, donc on "remercierait" encore plus les gens ayant subsisté de ces 8mil et quelques. :D

44. Ben oui, comme par exemple taxer les collections d'arts de maîtres hein? biggrin;
45. Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre? "officines de droite". :mdr:
46. Là je suis d'accord, mais bon grâce à cet immobilisme idéologique prôné des retraites (ou dois je dire une marche arrière) ce ne sera pas un choix mais une obligation!
47. Comparaison totalement anachronique et d'une validité égale à zéro. Il y avait la reconstruction d'après guerre, le plan Marshall, l'apparition de la société de consommation...
48. Calcul simpliste
49. Non elle ne peut pas de la façon dont c'est sous entendu.

Conclusion des plus hillarantes et caricaturales, merci pour l'instant de rigolade que cet homme m'a donné avec cette conclusion et quelques uns des 50 points assez amusants! biggrin; cheesygrin!
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Cobalt

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Cobalt » 21 déc. 2011, 19:40:13

Je ne relève que ouh les méchants patrons,j'ai été patron pas de la caste des grand qui paient 8% d'impôt quand les TPE en 32 ou 36% alors la patronne du medef je m'en fous elle n'a jamais défendu mes intérêts et par la même les intérêts des salariés qui représentent la majeure parti des emplois puisque les TPE,PME sont enfin étaient,le plus gros vivier d'emploi,mon problème c'est que je reproche à tous ceux qui nous ont gouvernés depuis 35 ans de l'avoir mal fait:

1) en se remplissant les poches
2) parce qu'en plus c'étaient des incapables pour nous avoir mener où nous sommes aujourd'hui
3) parce que je ne peux être d'accord sur le fait d'appauvrir les plus humbles à coup de propagande à deux balles de nos représentants actuels et passés,voilà,maintenant si Hollande passe nous verrons mais son réenchantement de la France,j'y crois comme à la Vierge Marie...

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Georges » 21 déc. 2011, 20:21:20

mps a écrit :Si je vois un chauffeur livreur de 59 ans ? Mon livreur de mazout a 72 ans et est frais comme un gardon !

Il n'y a qu'un moyen de maintenir des carrières courtes, c'est de majorer les prélèvements sur les salariés, les entrepriuses payant déjà trop.

A 60 ans, un homme a encore une espérance de vie de 18 ans, une femme de 25 ! http://www.linternaute.com/actualite/so ... ance.shtml

Il faudrait donc presque la moitié du salaire de côté pour couvrir les retraites.
Et ton couvreur d'après tes dires a plus de 80 ans et court sur les toits. Tu nous prends pour des billes.

Avatar du membre
Calculette
Messages : 905
Enregistré le : 12 oct. 2011, 15:52:13
Localisation : A ma fenêtre !

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Calculette » 21 déc. 2011, 20:59:40

Beau boulot Jim !
Même si j'adore les blagues, celui là je ne le lirai pas !!

T'es courageux de te farcir la prose d' un type, ce Gérard Filoche, militant trotskiste récupéré par le PS mis en examen en 2009 puis renvoyé en correctionnelle pour chantage et entrave au fonctionnement d'un comité d'entreprise... ce n’est pas une surprise, hélas, vu le personnage Un soutien de Martine Aubry...Encore un pote de Dodo la Saumure, sans doute icon_mrgreen

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Nombrilist » 21 déc. 2011, 21:10:38

ça ne l'empêche pas d'avoir raison.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Cobalt

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Cobalt » 21 déc. 2011, 22:06:32

Nombrilist a écrit :ça ne l'empêche pas d'avoir raison.
Mon cher Nombrilist,on ne fera jamais boire un âne qui n'a pas soif,mais nous aurons dit les choses,ici,chacun à sa façon.Nous ne pouvons pas faire mieux^^

Avatar du membre
jim75
Messages : 668
Enregistré le : 13 août 2010, 00:00:00
Parti Politique : République Solidaire (RS)
Localisation : Île-de-France, France, Union Européenne

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par jim75 » 21 déc. 2011, 23:03:53

Merci Calculette! :)
Nombrilist a écrit :ça ne l'empêche pas d'avoir raison.
Non, il a tort, même si certains constats/exemples de sa part sont véridiques.
« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes » Jacques-Bénigne Bossuet
« Pardonner au terroriste est du ressort de Dieu, mais les Lui envoyer, est de mon ressort » Vladimir Poutine

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par mps » 22 déc. 2011, 08:43:35

Bravo, Jim, ton courage est émouvant icon_biggrin.
Les "50 arguments" , c'est tout simplement : "j'aime pas travailler" accommodé à 50 sauces.

Le plus pittoresque étant que le travailleur de 50 ans se fait lourder ... Je ne vois que de rares cas :
- soit il ne fout plus rien, devient grossier, et fait tout pour l'être ...
- soit la progressivité des salaires par tranche d'age le rend impayable. Facile à corriger.

Et ton couvreur d'après tes dires a plus de 80 ans et court sur les toits

Non, ce n'est pas un couvreur, mais un carreleur. Il a subi un pontage coronarien, souffre d'asthme, turbine comme un fou, et son médecin admet que même si ce n'est pas très raisonnable, arrêter de travailler le tuerait.

Non, je ne vous prends pas pour "des billes", mais pour de fameuses feignasses icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: 50 arguments pour le droit à la retraite à 60 ans sans d

Message non lu par Nombrilist » 22 déc. 2011, 09:18:42

"son médecin admet que même si ce n'est pas très raisonnable, arrêter de travailler le tuerait."

En plus, tu as parlé à son médecin ?

"Un droit, non le droit c'est plutôt de ne pas à avoir à terme de ne pas être contraint d'utiliser la retraite par capitalisation."

C'est pourtant ce dont rêve le parti pour lequel tu votes.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré