C'est l'histoire d'un sale mec

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Ilikeyourstyle » 04 janv. 2012, 21:06:37

Je vous laisse développer ... pas eu le temps de suivre de près ! :mdr:

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23422
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par El Fredo » 04 janv. 2012, 21:18:54

C'est une gigantesque baudruche qui s'est dégonflée aussi vite, ridiculisant au passage Nadine Morano qui n'en avait pas besoin. AMHA pas besoin d'en faire un sujet sauf si vous avez du temps à perdre à commenter un non-événement.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12356
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Baltorupec » 04 janv. 2012, 21:36:21

Je rejoins Fredo là dedans, tout le monde ici, a déjà qualifié quelqu'un de façon peu reluisante, et "sale mec" est vraiment une insulte très douce. Donc ce n'est pas très bien, mais mis à part un haussement d'épaule de leur part, ça ne méritait pas de réaction de la part des députés UMP, ils passent pour le coup pour des gamins maternelles qui suréagissent. Pour le coup, ils se discréditent eux-même plus qu'autre chose.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par lancelot » 04 janv. 2012, 21:46:31

Ouais, le parti de la corruption (en tout cas celui qui a en son sein le plus de condamnés de très très haut niveau) qui joue les vierges effarouchées, c'est beau comme du guérini pris en flagrant délit de fracturer les troncs de Notre dame de la garde .... icon_cheesygrin

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23422
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par El Fredo » 04 janv. 2012, 22:13:04

Je précise ma remarque : Hollande n'a jamais traité Sarkozy de "petit mec", c'est un truc extrait du contexte et monté en épingle (un peu comme l'histoire de Sarkozy traitant Zapatero de "pas intelligent"). Donc il n'a même pas à se justifier là-dessus, notamment sur le fait que Sarkozy mériterait ou non ce qualificatif (AMHA c'est le cas mais ça n'engage que moi). Et le brouhaha des perroquets UMPistes est juste un écran de fumée pour saturer l'espace médiatique avec des conneries et éviter de parler de vrais sujets (notamment la TVA sociale sur laquelle le gouvernement fait preuve d'un amateurisme et d'une improvisation effrayante quand on sait qu'ils ont l'intention de passer le projet avant les élections).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par lyly » 04 janv. 2012, 22:17:39

Hollande n'a jamais insulté ouvertement les français donc ça me va, même si je pense qu'il n'aurait pas dû relever.

pauv' c.., racaille, karsher ".... ça, c'est du manque de respect envers la France .. mais ce ne sont pas des mots de Hollande :)
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Ilikeyourstyle » 04 janv. 2012, 22:24:34

lyly a écrit :Hollande n'a jamais insulté ouvertement les français donc ça me va, même si je pense qu'il n'aurait pas dû relever.

pauv' c.., racaille, karsher ".... ça, c'est du manque de respect envers la France .. mais ce ne sont pas des mots de Hollande :)
Sarkozy n'a jamais insulté collectivement les français. C'était toujours ciblé sur un ou un groupe d'individus bien déterminé.

Moi je crois bien que Hollande a fait un gros dérapage assez indigne. icon_mrgreen

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23422
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par El Fredo » 04 janv. 2012, 22:31:46

Puisqu'on te dis que c'est un truc bidon !

http://www.europe1.fr/Politique/Sale-me ... de-890299/
Lors de ce déjeuner avec la presse, comme il y en a beaucoup en période électorale, François Hollande, détendu, a évoqué les grandes questions d’actualité. Et c'est au moment d'évoquer le dossier Nicolas Sarkozy, sa stratégie et les arguments qu'il pourrait faire valoir, que le candidat socialiste, qui a décidé d'adopter un ton plus offensif en 2012, a lâché le "sale mec" qui a déclenché l'ire de l'UMP. Mais François Hollande imaginait en fait le chef de l’Etat s’adressant aux Français : "Il va aller devant les Français et qu’est-ce qu’il va leur dire : ‘je suis un président de l’échec depuis 5 ans, je suis un sale mec…mais réélisez-moi…parce que moi je suis le seul capable de gouverner…et j’ai le courage d’affronter l’impopularité’", a-t-il déclaré selon le journaliste d’Europe 1 présent sur place.

François Hollande se mettait donc dans la peau du chef de l'Etat. Cette version a été confirmée par d’autres journalistes présents au déjeuner, puis finalement validée par le reporter du Parisien. "Pour appuyer sa démonstration, (François Hollande) n’hésite pas à se glisser dans la peau de son rival. (…) Le candidat socialiste n’a donc pas officiellement traité le chef de l’Etat de ‘sale mec’", admet sur le site Internet du quotidien Matthieu Croissandeau, qui assume tout de même son analyse. "Le choix de ce qualificatif pour appuyer son raisonnement en dit long sur l’estime qu’il porte à son adversaire. Raison pour laquelle nous avons décidé, ce matin (mercredi), de le publier."
On admirera au passage le déballonnage du journaleux du Parigot.

A titre de comparaison, Sarkozy quand on l'avait accusé d'insulter Zapatero, avait en fait dit un truc du genre "Il n'est peut-être pas très intelligent mais il a gagné des élections. Moi j'en connais des socialistes français qui étaient très intelligents et qui les ont perdues".

C'est du même tonneau : on extrait des bouts de citations (orales et off) qu'on monte en épingle pour créer des polémiques ex nihilo parce qu'on veut vendre du papier.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par lancelot » 04 janv. 2012, 22:34:18

Ilikeyourstyle a écrit :
lyly a écrit :Hollande n'a jamais insulté ouvertement les français donc ça me va, même si je pense qu'il n'aurait pas dû relever.

pauv' c.., racaille, karsher ".... ça, c'est du manque de respect envers la France .. mais ce ne sont pas des mots de Hollande :)
Sarkozy n'a jamais insulté collectivement les français. C'était toujours ciblé sur un ou un groupe d'individus bien déterminé.


Moi je crois bien que Hollande a fait un gros dérapage assez indigne. icon_mrgreen
Il a donc bien insulté collectivement les français.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Ilikeyourstyle » 04 janv. 2012, 22:40:26

Désolé, mais quand il a dit "Casse toi pov c.." à l'autre empaffé, je ne me suis pas senti visé car moi je ne me comporte pas comme cet imbécile envers un Président de la République. Quand il a dit à la mémé : "on va vous débarrasser de cette racaille" , je ne me sens pas visé non plus, moi je ne vend pas de poppies et ne fait pas brûler les bagnoles de mes voisins.

Si vous vous sentez visés et que vous vous identifiez aux catégories de personnes peu recommandables visées par Sarkozy, c'est votre problème, mais ne venez pas nous sortir que Sarkozy a insulté collectivement les français, c'est FAUX.

De Gaulle avait parlé des "veaux", çà c'était une insulte collective gratuite. Aussi "Mort aux c... " avec réponse "Vaste programme", çà c'était quelque peu irrévérencieux.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12356
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Baltorupec » 04 janv. 2012, 22:42:31

Par contre cela ne cadre pas avec la fonction présidentielle.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Ilikeyourstyle » 04 janv. 2012, 22:45:10

Certes, çà fait tache d'huile dans le décor. Heureusement, on a échappé aux taches de sperme et autres fluides de DSK, un socialiste qui respecte le petit peuple, n'est ce pas !

Avatar du membre
Bertolt_Brecht
Messages : 455
Enregistré le : 20 sept. 2011, 19:16:00
Localisation : Paris

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Bertolt_Brecht » 04 janv. 2012, 22:45:23

Ça aura au moins permis à Nadine Morano de nous faire entendre (une fois de plus) sa douce voix...

Et ça, c'est tellement rare que ça n'a pas de prix :mdr:

Que de bruit pour rien...
"Le renoncement à une véritable intelligence est le prix à payer pour avoir des certitudes, et c'est toujours une dépense invisible à la banque de notre conscience." Martin Page

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12356
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Baltorupec » 04 janv. 2012, 22:46:42

Oui, heureusement qu'on a échappé à DSK, avec Flamby à côté, c'est pas beaucoup mieux, mais vaut mieux cela que N.S
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Bertolt_Brecht
Messages : 455
Enregistré le : 20 sept. 2011, 19:16:00
Localisation : Paris

Re: C'est l'histoire d'un sale mec

Message non lu par Bertolt_Brecht » 06 janv. 2012, 15:24:48

Des dézingages bien huilés

Différentes réunions permettent de coordonner les tirs du parti et des ministres, sous la surveillance de l'Elysée...

Mardi dernier, 4h du matin. Un conseiller du secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, voit que la une de Libération est consacrée à l’adresse de François Hollande aux Français. Il envoie aussitôt un e-mail à toute l’équipe de Copé ainsi qu’aux quatre porte-parole officieux du parti: Valérie Rosso-Debord, Sébastien Huyghe, Franck Riester et Bruno Beschizza. S’y rajoutent parfois le député Olivier Carré, la secrétaire nationale en charge de l’Egalité des chances Camille Bedin ou des ministres comme Thierry Mariani. Il leur est demandé de «monter» sur le sujet. Une volée de communiqués rageurs sont alors envoyés aux rédactions.

Le lendemain, le scénario se reproduit au bureau politique à 8h30. Petite phrase de François Hollande qualifiant Nicolas Sarkozy de «sale mec» dans Le Parisien et nouvelle salve de communiqués. Depuis quelques semaines déjà, et singulièrement cette semaine, l’UMP se distingue par sa capacité à faire monter quotidiennement le buzz sur un sujet de son choix. Quitte à entraîner ce début de campagne sur des terrains bien éloignés des sujets de fond.

D’importantes reprises dans les médias

Et ça marche. A l’UMP, ces deux derniers jours sont considérés comme une «réussite». «En interne, on constate que la machine est bien rodée», se réjouit-on. La revue de presse, qui recueille toutes les reprises dans les médias, n’a jamais été aussi épaisse. Et si envoyer une dizaine de communiqués sur un même sujet peut paraître excessif, on «constate que, dans la masse, il y en a toujours un qui est repris quelque part». Par exemple, les journaux du Nord ont davantage tendance à reprendre le communique de Sébastien Huyghe, élu de la région.

Pas réellement d’«éléments de langage», assure l’UMP. Plus un angle d’attaque en commun dont les arguments se ressemblent car ils sont «logiques» et que les snipers «ont l’habitude de travailler ensemble». «Une fois, la cellule com’ m’a appelé pour changer un mot dans mon communiqué car il pouvait avoir un double sens», nuance Sébastien Huyghe.

Hortefeux à la barre

Mais la réactivité dont s’enorgueillit l’UMP n’est pas que le fruit de coups de fil quotidiens. Tous les mercredis matins, Brice Hortefeux réunit la «cellule ripostes» qui est plus stratégique et compte une quinzaine de membres, dont beaucoup de ministres. L’ancien villiériste Guillaume Peltier fait une analyse des derniers sondages pour ajuster le discours à tenir. Chacun parle de ses expériences: les députés de leur circonscription, les autres des meetings. De quoi assurer une bonne coordination entre le parti et l’exécutif.

Les snipers intégrés au cercle des jeunes espoirs

A cela s’ajoute la rencontre hebdomadaire le mardi entre Nicolas Sarkozy et les ténors de la majorité, Jean-François Copé compris. Et, depuis novembre, une nouvelle réunion bimensuelle le jeudi soir à l’Elysée. Elle regroupe, outre les quatre snipers, Christian Estrosi, Yves Jego, Renaud Muselier, Eric Ciotti, ainsi que des têtes qui devraient émerger lors de la campagne: le jeune sénateur Christophe Béchu, le député européen Arnaud Danjean, le président de la Vendée Bruno Retailleau ainsi que Salimaa Saa, la présidente de l’Agence nationale pour la cohésion sociale.

«Il s’agit davantage d’une discussion à bâtons rompus sur l’actualité qui lui permet d’avoir des remontées de terrain», confie l’un des participants. Et surtout d’ajuster les violons entre le point de vue du président et celui des porte-flingues. «Moins il y a d’intermédiaires entre nous et meilleure sera la diffusion de sa perception des choses dans les médias.» Autre avantage de la réunion, elle permet de consolider les liens entre l’Elysée et les quelques snipers de l’UMP. Nicolas Sarkozy a déjà prévenu qu’il ne voudrait pas d’une armée mexicaine dans la campagne. Les troupes commandos, elles, ont déjà lancé les tirs de semonce.

Alexandre Sulzer et Vincent Vantighem
20 Minutes
C'est beau quand même la spontanéité de ces soutiens à Sarkozy qui se lèvent comme un seul homme quand leur leader est houspillé... :lol:
"Le renoncement à une véritable intelligence est le prix à payer pour avoir des certitudes, et c'est toujours une dépense invisible à la banque de notre conscience." Martin Page

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré