Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Répondre
Avatar du membre
domi
Messages : 880
Enregistré le : 20 mars 2010, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)
Localisation : 63000

Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par domi » 17 mars 2012, 17:33:11

Pour la première fois, vendredi 16 mars, lors d'un meeting à Meaux, Nicolas Sarkozy a conclu son discours par ces mots : "On va gagner." D'habitude, il se contentait de lancer aux militants : "Aidez-moi !" Ce changement de ton témoigne d'une confiance nouvelle. A la sortie, le candidat a expliqué à la presse : "Il y a dix jours, vous vous seriez moqués de moi si j'avais dit 'on va gagner', à la fin. La différence c'est que, aujourd'hui, vous ne vous moquez plus de moi." Tout en jurant de ne pas se laisser influencer par eux, il a ajouté : "Les sondages, ça met du soleil."

Le moral remonte, dans l'entourage de M. Sarkozy, avec l'embellie dans les études d'opinion, les émissions radio-télé et le meeting de Villepinte, le 11 mars, qualifié de "succès" par la majorité. Cerise sur le gâteau, les soutiens du président ont jugé que lors de l'émission "Des paroles et des actes", jeudi 15 mars, sur France 2, Jean-François Copé avait remporté son duel face à François Hollande.

Le secrétaire général de l'UMP a accueilli M. Sarkozy dans sa ville, vendredi, en se réjouissant de sa propre prestation. "Le débat de jeudi soir avait un objecti f: montrer aux Français que François Hollande est incapable de répondre aux questions précises", a-t-il déclaré, avant de juger que le candidat socialiste est "inquiet, sur la défensive, dans le doute, pas au clair dans sa tête". Pour M. Copé, "Jean-Luc Mélenchon ne s'était pas trompé en qualifiant [M. Hollande] de capitaine de pédalo".

"Mes premiers mots seront d'abord pour dire à Jean-François Copé combien on a été fiers de lui à la télévision", a déclaré en écho le président sortant à la tribune du meeting. "Il ne s'est pas laissé démonter", avait-il observé quelques instants auparavant.

Détendu, plaisantant, M. Sarkozy démarre sa visite en Seine-et-Marne, vendredi matin, par une déambulation dans les quartiers réhabilités de Meaux. C'est l'occasion, pour lui, de vanter son bilan et le "plan le plus gigantesque jamais entrepris dans une démocratie" en faveur des quartiers. Mais ce qui l'intéresse, c'est surtout d'éreinter M. Hollande. "Le voilà qui demande la création d'un bouclier fiscal. C'était bien la peine de protester quand il y en avait un !", raille le président. Et d'ajouter, sans craindre de se contredire : "Il ne dit plus rien. Le plus grave, c'est qu'il n'a plus envie de dire quelque chose." A la tribune, deux heures plus tard, M. Sarkozy continue ses attaques dans un discours en grande partie improvisé. Il s'en prend, notamment, à la proposition de son adversaire d'enlever le mot "race" du préambule de la Constitution. "Je vois que j'ai un concurrent qui a vraiment compris quelles questions se posent les Français !", ironise-t-il, ajoutant : "Il en faut, de l'expérience, pour trouver ça ! Le projet qu'il propose à la France c'est de faire la guerre au dictionnaire !"

"LA VICTOIRE EST POSSIBLE"

Dans ce climat, les soutiens du président-candidat ne se font pas prier pour proclamer leur optimisme nouveau. Ainsi, Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat à la solidarité, se dit persuadée que "le doute s'est instillé dans la tête du candidat socialiste" et que, "d'un côté, il y a une dynamique, de l'autre, un candidat en apnée". Son collègue Edouard Courtial (Français de l'étranger) n'en doute pas : "Nicolas Sarkozy a son schéma, rien ne le fera dévier ; François Hollande mouline." Pour Olivier Biancarelli, conseiller du chef de l'Etat, "les sondages valident" la "stratégie" sarkozyste, car "tout le monde pense désormais que la victoire est possible".

"Psychologiquement, l'envie de gagner et la peur de perdre sont en train de changer de camp", commente Guillaume Peltier, membre de l'équipe de campagne de l'UMP. "Sur Twitter, jeudi soir, le baromètre était déséquilibré, favorable à Jean-François Copé, alors que les supporteurs de François Hollande étaient discrets", a-t-il noté.

A l'Elysée, le "conseiller presse", Franck Louvrier, constate avec gourmandise la mauvaise audience du candidat PS : M. Hollande a réuni 4,1 millions de téléspectateurs, contre 5,6 millions pour M.Sarkozy le 6 mars. La ministre de l'apprentissage, Nadine Morano, affiche aussi sa bonne humeur. "Les gens trouvent que Nicolas Sarkozy a 'trop pris', de manière injuste. Les gens ont adoré quand il a expliqué le Fouquet's. Enfin, il a percé l'abcès. Il est devenu une victime, juge-t-elle. C'est bien. Les gens lui reconnaissent son courage. J'entends beaucoup de bien dans les quartiers les plus ouvriers." Brice Hortefeux, l'ami du président, est convaincu, lui aussi, que "les gens y croient, maintenant". "Ils ont repris confiance depuis dix jours. Ce qui a rendu la confiance, c'est l'émission 'Des paroles et des actes', plus Villepinte. Cela leur a rappelé que leur champion est le meilleur", estime l'eurodéputé. "Il se passe quelque chose", prévient un visiteur du soir.

Arnaud Leparmentier et Vanessa Schneider le monde

http://www.lemonde.fr/election-presiden ... 71069.html
« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents. »
Gandhi, extrait de Tous les hommes sont frères

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par racaille » 17 mars 2012, 19:53:50

On verra bien à l'issue du second tour...
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Nico37 » 17 mars 2012, 19:55:27

racaille a écrit :On verra bien à l'issue du second tour...
D'autant qu'il n'y a aucune preuve, c'est délibérement de la pure parole : Sarkozy devrait investir dans l'éolien...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par racaille » 17 mars 2012, 20:49:38

Tous ce laïus montre bien que les sondages ne sont là que pour mettre en branle une prophétie auto-réalisatrice. Sinon il n'y aurait même pas besoin de pondre des thèses aussi fumeuses, il suffirait de prendre note des chiffres du jour et de recommencer le lendemain jusqu'au jour de l'élection. Non, ce qui est important dans les sondages, plus que les chiffres, ce sont les analyses que les commentateurs politisés en font et comment ils peuvent manipuler l'opinion à leur avantage.

A propos de sondages, j'ai vu aujourd'hui que, selon l'IFOP de madame Parisot, 53% des français trouvent Mélenchon sectaire. Bordel mais qui a eu l'idée de poser une question pareille aux personnes interrogées ? A-t-on déjà vu un sondage portant sur les candidats mainstream (Hollande, Sarko, Bayrou & Co) et posant ce genre de question ultra-orientée ? Genre "trouvez-vous que Nicolas Sarkozy est diabolique (beaucoup, un peu, pas du tout, ne se prononce pas)"... Là on est pas loin de toucher le fond, mais je fais confiance aux spin-doctors pour creuser encore un peu plus.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Nombrilist » 17 mars 2012, 21:07:30

ça rejoint ce que je disais sur les inégalités des candidats face aux media.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Lucas » 17 mars 2012, 21:17:46

Je ne sais pas si ça c'est inversé, pour le moment au 2ème tour N. Sarkozy est toujours donné perdant, et puis il va y avoir une stricte égalité entre les candidats, ça peut changer.

5 semaines c'est encore très long pour tous les candidats...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Nombrilist » 17 mars 2012, 21:20:04

Une stricte égalité de temps de parole. Pas de traitement ^^.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Golgoth » 17 mars 2012, 21:21:14

A partir de mardi, on entendra plus Hollande et Sarko 24h sur 24. Cela va nous faire des vacances. Je voterais Hollande mais j'avoue que j'ai un peu envie d'entendre d'autres personnes et de me marrer un peu avec Cheminade.

Pour le deuxième tour, le débat télé sera important.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Alegre
Messages : 235
Enregistré le : 06 déc. 2011, 00:30:54

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Alegre » 18 mars 2012, 00:40:19

Lucas a écrit : 5 semaines c'est encore très long pour tous les candidats...
Je suis bien d'accord!! NS devrait encore se méfier d'une rechute!! Je trouve qu'il prend confiance un peu trop rapidement sur le coup la!
"Les politiciens, il y en a pour briller en société, ils mangeraient du cirage" Coluche

Emmanuel
Messages : 968
Enregistré le : 09 févr. 2011, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Emmanuel » 18 mars 2012, 03:45:08

Message supprimé
Modifié en dernier par Emmanuel le 03 juil. 2014, 16:44:43, modifié 1 fois.

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par phoenix72 » 19 mars 2012, 15:27:26

Bof les sondages c'est du pipeau ,et la majorité silencieuse c'est elle qui va donner son avis dans les urnes et pas dans les sondages
juste constat du meeting de mélanchon à la Bastille

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par lyly » 19 mars 2012, 15:31:59

Alegre a écrit : Je trouve qu'il prend confiance un peu trop rapidement sur le coup la!
C'est comme ça qu'il est devenu président en 2007. C'est ce qui me fait bien peur.
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
Ayahuasca
Messages : 1095
Enregistré le : 13 août 2009, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Ayahuasca » 19 mars 2012, 15:38:45

J'ai vraiment du mal à y croire. Qu'il passe devant au premier tour, peut-être, mais pour moi il ne dispose pas d'une "réserve de voix" suffisante pour pouvoir rattraper Hollande au second.
"Oh, but you can't expect to wield supreme executive power just because some watery tart threw a sword at you." Dennis, Monty Python's Holy Grail

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le camp Sarkozy estime avoir inversé la tendance

Message non lu par Nombrilist » 19 mars 2012, 18:30:06

Au second tour, tous les sondages continuent à donner Hollande largement vainqueur. Au delà de l'intervalle de confiance, c'est dire !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Nicolas Sarkozy »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré