L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Répondre
manolo
Messages : 2729
Enregistré le : 20 mars 2012, 23:26:04

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par manolo » 29 avr. 2012, 17:39:49

Non, car en période de crise, le peuple dégage ceux qui sont au pouvoir.
C'est loin d'être intelligent, mais les humains fonctionnent avec les émotions.
On a moins à manger dans l'assiette, hop, on guillotine ceux qui gouvernent, c'est comme ça, et que ce soit la gauche ou la droite au pouvoir.

Pour une implosion de la droite, j'y crois pas une seconde.
Regarde la gauche, elle était en décomposition totale après l'affaire DSK, et finalement en quelques mois elle s'est remise (au moins en apparence) sur pied.
Du moment qu'elles font encore le ménage toussa, où est le problème ?
Pas taper :) !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 29 avr. 2012, 17:46:42

"Non, car en période de crise, le peuple dégage ceux qui sont au pouvoir. C'est loin d'être intelligent, mais les humains fonctionnent avec les émotions."

Pourtant, moi je trouve ça tout à fait logique. Si il y a une crise, que le pouvoir en place ou non y soit pour quelque chose, il est difficile de le prouver à 100%. Donc, soit on considère que le pouvoir politique n'y peut rien et donc on peut en changer, soit il y est pour quelque chose et on doit le changer. Dans les deux cas, on ne prend pas de risque à le changer. Parcontre, si on le maintient en place, on prend le risque de garder un pouvoir nul en gestion de crise.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

manolo
Messages : 2729
Enregistré le : 20 mars 2012, 23:26:04

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par manolo » 29 avr. 2012, 17:55:05

Nombrilist a écrit :"Non, car en période de crise, le peuple dégage ceux qui sont au pouvoir. C'est loin d'être intelligent, mais les humains fonctionnent avec les émotions."

Pourtant, moi je trouve ça tout à fait logique. Si il y a une crise, que le pouvoir en place ou non y soit pour quelque chose, il est difficile de le prouver à 100%. Donc, soit on considère que le pouvoir politique n'y peut rien et donc on peut en changer, soit il y est pour quelque chose et on doit le changer. Dans les deux cas, on ne prend pas de risque à le changer. Parcontre, si on le maintient en place, on prend le risque de garder un pouvoir nul en gestion de crise.
CQFD nombrilist :mrgreen: Tu m'as eu :P
Ta démonstration est assez convaincante, j'en conviens^^
Du moment qu'elles font encore le ménage toussa, où est le problème ?
Pas taper :) !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31305
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par politicien » 30 avr. 2012, 17:56:53

Bonjour,
Près de quatre Français sur dix (38%) trouvent la campagne de Nicolas Sarkozy "trop à droite", autant que ceux qui la trouvent "juste comme il faut", selon un sondage LH2 pour Le nouvel Observateur publié lundi.

En revanche, 9% la trouvent "pas assez à droite", tandis que 15% ne se prononcent pas. Si 62% des sympathisants de la gauche et 45% de ceux du MoDem trouvent la campagne du président candidat "trop à droite", ils ne sont que 14% à le penser parmi les sympathisants de la droite. Par ailleurs 29% des sympathisants du FN et 7% parmi ceux de l'UMP ne la trouvent "pas assez à droite".
http://www.europe1.fr/Politique/Droitis ... s-1061591/
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Golgoth » 30 avr. 2012, 18:40:51

45 % du Modem, c'est ça qui est intéressant. Les autres doivent être comme la mamie de rue89 qui vote Bayrou mais n'aime pas trop les basanés.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

manolo
Messages : 2729
Enregistré le : 20 mars 2012, 23:26:04

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par manolo » 30 avr. 2012, 21:25:05

29% du FN ne la trouvent pas assez à droite ? Nomdidiou, ça me parait peu icon_mrgreen ! Comme ça, à la louche, j'aurais dit un bon 75% :mrgreen:
Qui sont les sondeurs ?
Du moment qu'elles font encore le ménage toussa, où est le problème ?
Pas taper :) !

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Golgoth » 01 mai 2012, 08:06:12

Marine est moins à droite que Sarko dans son discours :mrgreen:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 01 mai 2012, 09:26:18

Les électeurs de Marine ont voté pour une sortie de l'euro. Sarkozy propose le contraire. C'est compliqué de reporter sa voix dans ces conditions.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Nico37
Messages : 18422
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nico37 » 13 mai 2012, 12:35:21

Selon Raffarin, la présidentielle "était gagnable" pour l'UMPLe Monde.fr avec AFP | 13.05

Dans un entretien à Sud Ouest dimanche du 13 mai, Jean-Pierre Raffarin confie que "cette élection était gagnable pour la majorité" mais que "les comportements ont été davantage sanctionnés que la politique". "Le style hyperactif de Nicolas Sarkozy a pu heurter nombre de sensibilités plus tempérées", explique-t-il.

(...)

Avatar du membre
Blaise
Messages : 2399
Enregistré le : 21 août 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Blaise » 13 mai 2012, 12:45:06

La revanche du retour de la vengeance des centristes de l'UMP. Même pas peur.
Les Français vont instinctivement au pouvoir; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes. Chateaubriand

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 13 mai 2012, 12:52:50

Raffarin qui se permet de rejouer le match. Hollande était donné vainqueur depuis un an par 400 sondages sans exception, mais non, c'était quand même gagnable. LOL !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par mps » 13 mai 2012, 15:47:14

Nombrilist a écrit :"Non, car en période de crise, le peuple dégage ceux qui sont au pouvoir. C'est loin d'être intelligent, mais les humains fonctionnent avec les émotions."

Pourtant, moi je trouve ça tout à fait logique. Si il y a une crise, que le pouvoir en place ou non y soit pour quelque chose, il est difficile de le prouver à 100%. Donc, soit on considère que le pouvoir politique n'y peut rien et donc on peut en changer, soit il y est pour quelque chose et on doit le changer. Dans les deux cas, on ne prend pas de risque à le changer. Parcontre, si on le maintient en place, on prend le risque de garder un pouvoir nul en gestion de crise.
Aussi malin que de déboulonner un Capitaine parce que son bateau a encaissé un ouragan ! Surtout que si on peut encore déboulonner le capitaine, c'est qu'il a évité au bateau de couler ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 13 mai 2012, 15:48:59

Non, c'est juste que le bateau était assez robuste pour ne pas couler. Forcément. A moins d'être Zeus ou Poséidon, un capitaine n'a pas la main sur l'ouragan.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Golgoth » 13 mai 2012, 17:56:51

Sarkozy a fait une bonne campagne et c'est bien cela qui m'inquiète : le complot des étrangers, les méchant journalistes, les flics cowboys... ca a marché à fond.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Nicolas Sarkozy »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré