L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Georges » 28 avr. 2012, 16:10:52

Nombrilist a écrit :Georges, quand le NPA parle de prendre le pouvoir par la rue. En pratique, ça se passe comment ?
On dit que le pouvoir pourra se prendre dans la rue, comme cela aurait pu se faire en 1968. Des manifs énormes, grèves générales, occupation des lieux de travail...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2012, 16:27:33

Jamais ça n'aurait pu arriver en 1968. Tu le sais bien.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Georges » 28 avr. 2012, 16:31:59

Nombrilist a écrit :Jamais ça n'aurait pu arriver en 1968. Tu le sais bien.
Si cela aurait pu arriver, j'ai vécu cette époque, j'avais 20 ans.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2012, 16:56:37

De Gaulle vous aurait envoyé l'armée.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Golgoth » 28 avr. 2012, 18:28:22

Il est plus facile de le faire maintenant, car tout est médiatisé et la moindre bavure provoquerait encore plus de bordel. Mais entre temps, on a appris à contrôler le peuple avec les écrans plats et le PMU :)
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2012, 20:50:25

Et aussi un peu des flash-ball, des tasers, des lacrymo, des faux-casseurs et moins la trouille des bavures que sous Chirac.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18910
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Golgoth » 28 avr. 2012, 20:51:57

Hmmm en 68 on pouvait casser de l'étudiant, ça n'émouvait pas grand monde.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2012, 20:55:27

C'est pour ça que je dis à Georges qu'en 68, si jamais les manifestants avaient voulu aller plus loin, ils se seraient mangés l'armée.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

En ligne
Avatar du membre
Narbonne
Messages : 13957
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Narbonne » 28 avr. 2012, 22:28:33

En 68, l'armée venait de sortir de l'indochine et de l'algérie (d'où des debats internes) et il y avait encore des appelés.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Georges » 28 avr. 2012, 22:36:52

Nombrilist a écrit :C'est pour ça que je dis à Georges qu'en 68, si jamais les manifestants avaient voulu aller plus loin, ils se seraient mangés l'armée.
Mais il l'a fait, il y avait plus de 20 000 militaires cantonnés autour de Paris; le problème était que c'était des appelés qui été plutôt du côté des manifestants.

D'autre part De Gaulle été tellement sûr de lui qu'il s'était enfui en Allemagne à Baden-Baden, et qu'il a laissé son premier ministre Pompidou se démerder.
Si 68 n'a pas été plus loin c'es à cause des syndicats et des partis traditionnels comme le PC et le PS qui se voyant débordés ont calmé le jeux. Mais cette révolte n'a pas été sans bénéfice , des avancées sociales ont été obtenues comme l'augmentation du SMIG de 35%.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31300
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par politicien » 28 avr. 2012, 23:07:48

Bonjour,

Je vous rappelle que le sujet est : "L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy"

Merci de rester sur le sujet initial.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31300
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par politicien » 29 avr. 2012, 15:01:15

Bonjour,
Nicolas Sarkozy a estimé dimanche 29 avril que le Front national ne faisait pas partie de "la famille de la droite républicaine et du centre" et assuré qu'il n'y avait pas de dissensions dans sa majorité au sujet de sa stratégie de conquête des électeurs du FN. "Il n'y a jamais eu depuis trente-cinq ans que je suis dans la vie politique et depuis le début des années 1980 où Jean-Marie Le Pen est arrivé dans le paysage politique, jamais eu la tentation, l'idée ou la tentative d'un quelconque accord avec le Front national", a-t-il ajouté. " (...)

http://www.lemonde.fr/election-presiden ... um=twitter
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ayahuasca
Messages : 1095
Enregistré le : 13 août 2009, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Ayahuasca » 29 avr. 2012, 17:15:55

"et assuré qu'il n'y avait pas de dissensions dans sa majorité"

Et encore un mensonge facilement déconstructible. Il prend réellement les gens pour des imbéciles. Il faut réellement être sarkozyste pour le croire. :D
"Oh, but you can't expect to wield supreme executive power just because some watery tart threw a sword at you." Dennis, Monty Python's Holy Grail

manolo
Messages : 2729
Enregistré le : 20 mars 2012, 23:26:04

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par manolo » 29 avr. 2012, 17:25:56

Comme les gens sont des boeufs^^ Trop facile de détourner leur attention^^
Tout le monde s'énerve sur Sarko, pendant ce temps, Fillon garde sa popularité intacte.
Et dans 5 ans, quand Hollande aura, malgré lui, entraîné la France vers un suicide économique collectif "façon Temple Solaire", Fillon reviendra comme une fleur et pourra devenir président avec une facilité déconcertante. Même pas sûr que la gauche sera au second tour d'ailleurs.
Du moment qu'elles font encore le ménage toussa, où est le problème ?
Pas taper :) !

Avatar du membre
Blaise
Messages : 2399
Enregistré le : 21 août 2010, 00:00:00

Re: L'équation très difficile de Nicolas Sarkozy

Message non lu par Blaise » 29 avr. 2012, 17:29:11

Oui ou alors d'ici là la droite UMP + FN aura implosé, et l'aile droite mariniste occupée à se déchirer avec l'aile gauche "humaniste" (ça me fait toujours rire ce qualificatif mais bon) laissera un boulevard pour le candidat socialiste, va savoir. icon_mrgreen
Les Français vont instinctivement au pouvoir; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes. Chateaubriand

Répondre

Retourner vers « Nicolas Sarkozy »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré