Sarkozy, un repère ?

Avatar du membre
Gis
Messages : 4921
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Gis » 17 août 2012, 15:08:53

Bonjour,


Je ne sais pas si vous avez lu cet article, le titre m'a en partie intriguée.. voyez plutôt
Sarkozy reste un repère à l'UMP et au PS


À droite, on se réclame de lui, à gauche, on le combat: cent jours après sa défaite, l'ancien président demeure une référence dans la vie politique.

Cinq ans durant, Nicolas Sarkozy s'est évertué à imprimer son propre tempo à la politique française. Malgré sa défaite et sa retraite politique, l'ancien président n'a pas quitté les esprits pour autant. Bien au contraire. L'hyperprésident est devenu omniprésent. (...)

Lisez l'article sur Le Figaro
Qu'en pensez-vous ?

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22310
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par johanono » 17 août 2012, 15:23:23

Dis-moi, Gis, je crois que ça fait plusieurs fois que tu postes des sujets sur Sarkozy, son retour éventuel, son statut de repère, etc. Il te manque tant ? icon_biggrin

"À droite, on se réclame de lui, à gauche, on le combat:" Forcément. L'élection présidentielle date d'il n'y pas si longtemps. On voit mal les gens de droite se désolidariser de lui après l'avoir soutenu pendant la campagne, et on voit mal les gens de gauche se mettre à le saluer après l'avoir tant combattu pendant la campagne. A droite, les choses se décanteront petit à petit, d'abord avec l'élection à la présidence de l'UMP puis surtout avec la désignation du candidat à la présidentielle de 2017 : à ce moment, on verra peut-être des candidats prendre leurs distances avec la présidence Sarkozy.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Florian » 17 août 2012, 15:36:05

C'est obsessionnel chez les ennemis de Sarkozy de parler de lui. Je peux comprendre les nostalgiques de Sarkozy, comme ceux de de Gaulle. Mais ses ennemis (dont Hollande et une grande partie de son équipe).

Dites vous le, après Sarkozy et Hollande arrive un homme calme et froid au costume sombre, et celui-là Président, vous risquez d'en parler plus longtemps que de Sarkozy, ne serait ce que parce qu'il attaquera les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981.

Avatar du membre
Blaise
Messages : 2399
Enregistré le : 21 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Blaise » 17 août 2012, 15:38:14

Batman président ??
Les Français vont instinctivement au pouvoir; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes. Chateaubriand

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22310
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par johanono » 17 août 2012, 15:41:25

Florian a écrit :C'est obsessionnel chez les ennemis de Sarkozy de parler de lui. Je peux comprendre les nostalgiques de Sarkozy, comme ceux de de Gaulle. Mais ses ennemis (dont Hollande et une grande partie de son équipe).

Dites vous le, après Sarkozy et Hollande arrive un homme calme et froid au costume sombre, et celui-là Président, vous risquez d'en parler plus longtemps que de Sarkozy, ne serait ce que parce qu'il attaquera les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981.
De qui parles-tu ? De Copé ? De Fillon ? J'ai un peu de mal à faire confiance à l'un et à l'autre pour attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont déjà été au pouvoir, on a vu ce que ça a donné. En 2007, les partisans de Sarkozy croyaient que leur champion allait briser les tabous et attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont été déçus, car leur champion a beaucoup parlé, mais peu agi. Pourquoi en serait-il différemment à l'avenir ?

Avatar du membre
albert
Messages : 9054
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par albert » 17 août 2012, 15:44:57

Florian a écrit :arrive un homme calme et froid au costume sombre.
Brrr.. ça fait peur !
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Blaise
Messages : 2399
Enregistré le : 21 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Blaise » 17 août 2012, 15:49:05

Ah ben pour Fillon c'est sûr que ça va être un bel exercice de style d'expliquer pourquoi il s'attèlerait maintenant ou dans un futur proche à une tâche qui était censée être la sienne ces 5 dernières années. Quant à Copé l'allergène, il est déjà quasiment hors jeu, vu qu'il a passé les mêmes 5 dernières années à fourbir ses armes (ie glandouiller au siège de l'UMP et sur les plateaux tv en se divertissant de temps en temps par ses escarmouches avec Bertrand) tout ça pour se faire doubler.
Les Français vont instinctivement au pouvoir; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes. Chateaubriand

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Florian » 17 août 2012, 15:52:10

johanono a écrit :
Florian a écrit :C'est obsessionnel chez les ennemis de Sarkozy de parler de lui. Je peux comprendre les nostalgiques de Sarkozy, comme ceux de de Gaulle. Mais ses ennemis (dont Hollande et une grande partie de son équipe).

Dites vous le, après Sarkozy et Hollande arrive un homme calme et froid au costume sombre, et celui-là Président, vous risquez d'en parler plus longtemps que de Sarkozy, ne serait ce que parce qu'il attaquera les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981.
De qui parles-tu ? De Copé ? De Fillon ? J'ai un peu de mal à faire confiance à l'un et à l'autre pour attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont déjà été au pouvoir, on a vu ce que ça a donné. En 2007, les partisans de Sarkozy croyaient que leur champion allait briser les tabous et attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont été déçus, car leur champion a beaucoup parlé, mais peu agi. Pourquoi en serait-il différemment à l'avenir ?
De Fillon bien sûr. Copé est une copie plus brillante mais moins efficace et courageuse que Sarkozy, et il a les mêmes travers. Fillon a fait proprement et courageusement ce qu'il a pu faire au cours de la dernière décennie quand on lui a laissé la main (c'est à dire pas souvent, Raffarin l'a viré et à Matignon il était "collaborateur"). Je pense aux deux réformes des retraites où il s'est fait envoyer au casse-pipe et s'en est sorti. Tu devrais apprécier Fillon, c'est un gaulliste social, un conservateur catholique provincial et il est plus libéral qu'on ne le croit.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Lucas » 17 août 2012, 15:56:10

Il est évident que Sarkozy reste un repère, beaucoup plus que Chirac d'ailleurs, parce que Sarkozy a fait beaucoup de réformes, il a voulu être l'homme de la rupture, il était omniprésent.

Donc Hollande veut en prendre le contre pied, et l'ump veut essayer d'oublier la défaite mais en même temps de défendre le bilan de NS. Donc oui il est encore un repère de la vie politique c'est indéniable.
D'ailleurs chacune de ses paroles en "privée" sont scrutés.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22310
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par johanono » 17 août 2012, 15:56:51

Il nous expliquera sans doute qu'il va défaire ce que les socialistes auront fait entre 2012 et 2017, de la même façon que les socialistes ont promis de défaire l'héritage Sarkozy. Et il en va ainsi à chaque alternance politique. Pendant ce temps, les vrais sujets ne sont pas traités. C'est logique : sur ces vrais sujets (euro-mondialisme, laxisme en matière de sécurité et d'immigration, etc.), les socialistes et les UMPistes sont d'accord entre eux. Donc notre ami Ilys se fourre le doigt dans l'oeil s'il croit que son nouveau champion va attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981.".

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22310
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par johanono » 17 août 2012, 16:00:01

Florian a écrit :
johanono a écrit :
Florian a écrit :C'est obsessionnel chez les ennemis de Sarkozy de parler de lui. Je peux comprendre les nostalgiques de Sarkozy, comme ceux de de Gaulle. Mais ses ennemis (dont Hollande et une grande partie de son équipe).

Dites vous le, après Sarkozy et Hollande arrive un homme calme et froid au costume sombre, et celui-là Président, vous risquez d'en parler plus longtemps que de Sarkozy, ne serait ce que parce qu'il attaquera les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981.
De qui parles-tu ? De Copé ? De Fillon ? J'ai un peu de mal à faire confiance à l'un et à l'autre pour attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont déjà été au pouvoir, on a vu ce que ça a donné. En 2007, les partisans de Sarkozy croyaient que leur champion allait briser les tabous et attaquer "les sujets non traités et les fautes accumulées depuis 1981". Ils ont été déçus, car leur champion a beaucoup parlé, mais peu agi. Pourquoi en serait-il différemment à l'avenir ?
De Fillon bien sûr. Copé est une copie plus brillante mais moins efficace et courageuse que Sarkozy, et il a les mêmes travers. Fillon a fait proprement et courageusement ce qu'il a pu faire au cours de la dernière décennie quand on lui a laissé la main (c'est à dire pas souvent, Raffarin l'a viré et à Matignon il était "collaborateur"). Je pense aux deux réformes des retraites où il s'est fait envoyer au casse-pipe et s'en est sorti. Tu devrais apprécier Fillon, c'est un gaulliste social, un conservateur catholique provincial et il est plus libéral qu'on ne le croit.
Fillon n'a de gaulliste que le nom. Je t'invite à relire le topic que j'avais ouvert à ce sujet :

http://actu-politique.info/cope-fillon- ... t7421.html

Le pauvre Séguin se retournerait dans sa tombe s'il voyait ce que son poulain est devenu...

Certes, il fut un temps jadis où Fillon votait non à Maastricht. C'était il y a bien longtemps. Depuis, il a signé et/ou ratifié tous les traités internationaux qui ont contribué à démanteler la souveraineté de la France.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Florian » 17 août 2012, 16:03:34

Tu juges Fillon à l'aune de ta propre vision politique, qui pèsent 2% de vote. C'est ton problème. Fillon est pourtant un européen très prudent et il n'est pas le seul à l'UMP.

Avatar du membre
albert
Messages : 9054
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par albert » 17 août 2012, 16:04:59

Sarkozy va connaître le même sort que Giscard.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Lucas » 17 août 2012, 16:06:47

Pour le moment il n'a pas dit qu'il revenait en politique, c'est son camps qui en rêve...

Avatar du membre
Blaise
Messages : 2399
Enregistré le : 21 août 2010, 00:00:00

Re: Sarkozy, un repère ?

Message non lu par Blaise » 17 août 2012, 16:07:15

De tous les chefs qui vont faire la guerre des chefs qui n'aura pas lieu mais qui va faire mal quand même, Fillon est probablement le plus valable (comment défendre un type comme Copé, ça me dépasse). Mais d'une part il y a en vérité très peu de différences réelles entre Fillon et Copé, et d'autre part Fillon va souffrir pendant très longtemps de son rôle de larbin du sarkozysme.
Les Français vont instinctivement au pouvoir; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes. Chateaubriand

Répondre

Retourner vers « Nicolas Sarkozy »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré