Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par wesker » 22 août 2017, 12:56:50

Sincèrement si un opérateur numérique décidait de ne pas proposer ses services de mise en relations sur le territoire, je n'imagine pas que les autres y renonceraient pour autant. Bien au contraire cela constituerait un marché car le marché français reste encore attractif, dynamique etc.. c'est ce qui explique que le niveau des dividendes restent élevés

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17859
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jeff Van Planet » 22 août 2017, 17:22:25

Francis_15 a écrit :
21 août 2017, 22:30:29
On peut taxer les transactions non ?
si tu le fais tu interdit de facto aux boites françaises de s’étendre à l'international.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 718
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Spartiate » 07 nov. 2018, 23:02:29

Taxation des Gafa: la France recule face à l'Allemagne

VIDÉO - Ce mardi, Bruno Le Maire s'est déclaré «ouvert à un report de l'entrée en vigueur» du projet européen de taxation des géants du numérique à «fin 2020», une ouverture faite à l'Allemagne qui souhaite son entrée en vigueur uniquement si aucun accord mondial n'est conclu avant l'été 2020. Les autres pays membres de l'UE avancent en ordre dispersé sur ce dossier.

La «priorité absolue» va-t-elle tourner au fiasco? Après s'être posé en fer de lance de la taxation des géants du numérique (les fameuses «Gafa», Google, Amazon, Facebook et Apple), Bruno Le Maire a tenu des propos bien plus modérés ce mardi matin, lors d'une réunion des 28 ministres des Finances de l'Union européenne, à Bruxelles. S'il souhaite toujours qu'une directive européenne sur le sujet soit adoptée d'ici la fin de l'année, il s'est également déclaré «ouvert à un report de l'entrée en vigueur» du projet de taxation à fin 2020. Ce qui permettrait un rapprochement avec la position allemande. Son homologue allemand, Olaf Scholz qui a récemment exprimé ses réticences sur le projet, est favorable à l'entrée en vigueur du texte européen uniquement si aucun accord mondial n'est conclu avant l'été.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018 ... emagne.php

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par wesker » 08 nov. 2018, 23:58:32

Non, Spartiate, voyons, les amis allemand, le couple franco allemand doit primer sur ces considérations.....qui deviennent une obsession !

En attendant, une fois encore ce sont les options et objectifs de ce pays qui priment sur les déclarations d'intentions, affichées en période électorale des responsables politiques français.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17859
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 nov. 2018, 14:26:57

Merci qui? merci l'Europe des nations qui permet aux gouvernements de faire leurs petites affaires entre eux sans rendre de comptes aux électeurs.
Et surtout merci aux naitonalistes qui en sont responsable de cette Europe des nations.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 718
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Spartiate » 10 nov. 2018, 14:43:23

À moins d'avoir une démocratie directe qui permettrait de voter directement les politiques européennes, je ne vois pas comment on pourrait avoir une emprise sur les décisions. Ce que tu proposes, c'est de continuer à signer des chèques en blanc tous les 4/5 ans, en espérant que "la prochaine fois ils tiennent leurs promesses". Europe des nations ou Europe fédérale, peu importe si le pouvoir est toujours dévolu à des représentants.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17859
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 nov. 2018, 17:36:31

<<Europe des nations ou Europe fédérale, peu importe si le pouvoir est toujours dévolu à des représentants.>> sérieusement? tu ne vois pas la différence? Tui ne vois pas la différence entre un type qui doit rendre des comptes à chaque élections et des types qui font ce qu'ils veulent car ils n'ont pas à rendre de comptes car leurs responsabilité est diluée???
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 718
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Spartiate » 10 nov. 2018, 20:17:03

Les résolutions sont toujours votées par le Parlement européen, c'est son seul pouvoir à vrai dire. Qu'est-ce que ça changerait d'avoir une Europe fédérale ? Les eurodéputés seraient élus sur une circonscription unique transnationale ?

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17859
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 nov. 2018, 09:02:24

tu te trompes donc sur les institutions européennes .Le parlement a moins de pouvoirs que la commission qui a elle même moins de pouvoirs que le conseille des gouvernements. Il n'y a riend e démocratique là dedans, et les nationalistes n'ont aucuns intérêts pour que ça change: ça les fait grimper élections après élections.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par wesker » 11 nov. 2018, 23:54:40

Spartiate, les libéraux refuseront la démocratie directe, car ils y préfèrent l'influence des corporations dont ils défendent les intérêts. C'est, aussi ce qui explique le peu de motivation à lutter contre les montages fiscaux complexes et parfois frauduleux.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 718
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Spartiate » 12 nov. 2018, 11:08:47

Jeff Van Planet a écrit :
11 nov. 2018, 09:02:24
tu te trompes donc sur les institutions européennes .Le parlement a moins de pouvoirs que la commission qui a elle même moins de pouvoirs que le conseille des gouvernements. Il n'y a riend e démocratique là dedans, et les nationalistes n'ont aucuns intérêts pour que ça change: ça les fait grimper élections après élections.
À ce que je sache, les "populistes" n'ont participé à aucune Commission depuis 1979. Si les "progressistes" voulaient une réforme, ils avaient largement les marges de manoeuvre pour le faire. Aujourd'hui, ils peuvent à la rigueur se confronter à des vetos de l'Italie, de la Pologne ou de la Hongrie mais c'est tout à fait récent dans l'histoire de l'UE.

Le Parlement vote bien les résolutions, mais n'a aucune initiative législative. Tout est décidé par le Conseil de l'Europe et la Commission, qui ne sont pas des officines créées par les "populistes".

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jean » 12 nov. 2018, 18:57:20

wesker a écrit :
11 nov. 2018, 23:54:40
Spartiate, les libéraux refuseront la démocratie directe, car ils y préfèrent l'influence des corporations dont ils défendent les intérêts. C'est, aussi ce qui explique le peu de motivation à lutter contre les montages fiscaux complexes et parfois frauduleux.
J'espère qu'il n'y a pas que les libéraux qui s'opposeront à une démocratie directe et que toute personne dotée de bon sens en fera autant.

D'ailleurs, difficile au sein d'une co-propriété (voire d'une famille), la démocratie directe est impossible dans une entité de 500 millions d'habitants.

Comment peut-on imaginer demander à chacun son avis sur chaque décision.

D'autant que n'oublions pas que la majorité des habitants (dont certains ont souffert pendant des décennies d'un système contraint) sont plutôt favorable à un système libéral.

Arrêtons de croire que la démocratie c'est la victoire de son avis. C'est au contraire la prise en compte de l'avis de tous (500 millions) à un instant T et donc l'abandon définitif de toute capacité de perspectives et de permanence dans l'action.

Faire plaisir au plus grand nombre n'est en rien piloter vers l'avenir, mais au contraire tourner en rond au rythme des foucades de l'actualité.

Par ailleurs n'oublions pas les dernières réussites en terme de capacité d'influence au sein des démocraties...

Il semble qu'aujourd'hui une nation décidée à y mettre les moyens (d'ailleurs faible) est capable de nous faire voter ce qu'elle veut...

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17859
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Jeff Van Planet » 13 nov. 2018, 19:33:25

Spartiate a écrit :
12 nov. 2018, 11:08:47
Jeff Van Planet a écrit :
11 nov. 2018, 09:02:24
tu te trompes donc sur les institutions européennes .Le parlement a moins de pouvoirs que la commission qui a elle même moins de pouvoirs que le conseille des gouvernements. Il n'y a riend e démocratique là dedans, et les nationalistes n'ont aucuns intérêts pour que ça change: ça les fait grimper élections après élections.
À ce que je sache, les "populistes" n'ont participé à aucune Commission depuis 1979. Si les "progressistes" voulaient une réforme, ils avaient largement les marges de manoeuvre pour le faire. Aujourd'hui, ils peuvent à la rigueur se confronter à des vetos de l'Italie, de la Pologne ou de la Hongrie mais c'est tout à fait récent dans l'histoire de l'UE.

Le Parlement vote bien les résolutions, mais n'a aucune initiative législative. Tout est décidé par le Conseil de l'Europe et la Commission, qui ne sont pas des officines créées par les "populistes".
Je pense que je ne t'apprendrai rien en te disant que la vie est plus complexe que "le bien contre le mal" ou "les fées contre les trolls" et les nationalistes sont très influant à droite et ça depuis que la droite est droite. Et quoui de pire pour un électeur de droite que de lui dire: <<hey l'ami on va diminuer l'influence que tu surestime de ton pays>>.


Après les populistes on pourrait arguer qu'ils sont partout en politique, et pas que dans les partis genre RN ou LFI. Te souviens-tu de Sarkozy? ou de De Guule? en france :mrgreen:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par wesker » 14 nov. 2018, 23:14:03

Jean la démocratie ne consiste pas à nier les opinions que les suffrages permettent d'exprimer mais au contraire à les prendre en considération....Cependant, cela ne peut se produire qu'à la condition que précisément chacun puisse exprimer son avis, à travers ses bulletins de vote.

Concernant la fiscalisation des revenus de certaines entreprises, alors que la France y est plutôt favorable, elle n'a pu convaincre ses partenaires et dès lors les GAFA, par exemple sont davantage fiscalisé au Royaume Uni qu'ils ne le sont, ici. Je n'ai pourtant pas l'impression que les britanniques vivent en autarcie, privé d'opérateurs de recherche numérique.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7039
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Comment Bercy veut combattre l'optimisation fiscale des géants du numérique

Message non lu par Nolimits » 18 nov. 2018, 18:13:16

Manifestation à Paris contre Apple, "symbole d'évasion fiscale"
Alors que clients et employés fêtaient l'ouverture du nouveau magasin Apple sur les Champs-Élysées, des militants d'Attac ont manifesté pour alerter sur la question de l'évasion fiscale.
http://www.europe1.fr/economie/manifest ... le-3802859
Il est bien dommage que les "gilets jaunes" ne se mobilisent pas autant pour cette cause...Les GAFA nous volent et seul Attac est dans la rue.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré