Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6205
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Yakiv » 10 févr. 2019, 16:45:18

Jeff Van Planet a écrit :
10 févr. 2019, 16:11:48
<Cette vieille idée selon laquelle il faudrait précariser le CDI pour avoir plus d'emplois.>> il n'est pas du tout question de ça. Faudrait lire avant de dire des bêtises, Jean Tirol e critique le CDD et parle de sa taxe sur le licenciement.
Il propose quoi alors selon toi ?
De supprimer ou réformer le CDD ?
Et de surtaxer des sociétés déjà en difficulté lorsqu'elles sont contraintes de licencier ?
Jeff Van Planet a écrit :
10 févr. 2019, 16:11:48
Le suujet de la mondialisation est passé en 4ème vitesse car il n'y a rien à pas de raisons à s'attarder sur des idioties. Par exemple le faite d'ignorer que la fin des importations signifie la fin des exportation mais que les populistes ignorent ce faits (trump le paye d'ailleurs)

<<Hormis sur les robots et sur la dernière question en fait, je pense qu'il a tout faux.>> Tu devrais réclamer le prix nobel d'économie :D
Il y a des prix Nobel d'économie qui pensent tout le contraire de lui, y compris au sujet de la mondialisation d'ailleurs.
Et ça ne l'a pas empêché de reconnaître vite fait que la mondialisation pénalisait les travailleurs peu qualifiés.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18650
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 févr. 2019, 17:55:36

Yakiv a écrit :
10 févr. 2019, 16:45:18
Jeff Van Planet a écrit :
10 févr. 2019, 16:11:48
<Cette vieille idée selon laquelle il faudrait précariser le CDI pour avoir plus d'emplois.>> il n'est pas du tout question de ça. Faudrait lire avant de dire des bêtises, Jean Tirol e critique le CDD et parle de sa taxe sur le licenciement.
Il propose quoi alors selon toi ?
De supprimer ou réformer le CDD ?
Et de surtaxer des sociétés déjà en difficulté lorsqu'elles sont contraintes de licencier ?
Il faut comprendre que pour lui, licencier ou recourir au chômage revient au même du point de vue de son idée.
Il y a des tonnes de boites, dont "la mienne" qui ne licencient pas car elles ne sont pas en difficultés, mais qui ont une très grande part d'intérimaires dans leurs effectifs. Ces boites ont recours au chômage, car en temps de faible activité elles prennent moins d'intérimaires qui se retrouvent souvent au chômage. Elles ne sont pas du tout en difficultés, elle parasitent simplement le système en utilisant comme de la marchandise le précariat.

Mais ça elles ne le font pas uniquement parce que la collectivité prend en charge gratos (comprendre sans surcoûts) mais aussi parce que les CDI sont surprotecteurs et ils n'ont pas d'avantage à en recruter trop. C'est un peu les deux faces d'une même pièce.

Autre chose à prendre en compte et ça, je pense (j'espère) que ça devrait te parler: si on appliquait son "dada" et bien les entreprises qui traitent leurs employés comme de la bouse (coucou disneyland) et qui ont un énorme turn over, seraient pénalisées. Elles devraient soit payer plus pour le chômage, travailler sur ce qui fait partir les employés afin de réduire ce trun over pour ne pas payer tant.


Les entreprises en difficultés qui utilisent licencient (plans sociaux) sont bien moins nombreuses que celles qui utilisent le chômage pour contourner le CDI.



Bref, ce qu'il souhaite c'est l'application du principe de pollueur payeur, le même principe qui fait qu'on taxe le tabac afin de financer l’assurance maladie car le tabac provoque le cancer et il est normal de faire payer les futures malades (en tous cas probables malades) payent plus de part leur comportement à risque. Il applique la même logique à l'utilisation du chômage par les employeurs.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
artragis
Messages : 7229
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par artragis » 10 févr. 2019, 19:42:45

mais aussi parce que les CDI sont surprotecteurs et ils n'ont pas d'avantage à en recruter trop.
surprotecteur? ALors qu'on peut les rompre ultra facilement? Qu'il existe des "cdi de chantier" (guillemets à prendre au sens "citation", les cdi de chantier ça existe vraiment).

Depuis que je suis en âge de voter j'ai connu trois réformes de l'afaiblissement du CDI, tant et si bien qu'aujourd'hui la France n'est même plus rangée dans les pays à marché du travail "rigide" (cf un topic de ce même forum).
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18650
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 févr. 2019, 20:01:27

Alors pourquoi l'intérimaire qui a des contrats à la semaine produit au bas mot 25% en plus que le CDI s'il n'est pas si protégé? Les Prudhomme on en parle aussi? bref ceux qui disent qu'on peut rompe les CDI comme on casse un œuf ne prennent pas tout en compte.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30583
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par wesker » 10 févr. 2019, 20:10:42

Les pauvres sont responsables de leurs situation, les demandeur d'emplois seraient des fainéants bref, il faut un Nobel d'économie pour répéter cet argumentaire maintes et maintes fois défendues par les libéraux mais qu'ils n'appliquent, jamais, par contre à des corporations bien loties?.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7229
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par artragis » 10 févr. 2019, 20:20:29

Alors pourquoi l'intérimaire qui a des contrats à la semaine produit au bas mot 25% en plus que le CDI s'il n'est pas si protégé?
Parce que dans la majorité des cas ce n'est pas comme ça que ça se passe. Et peut être que quand c'est le cas, l'aspect protégé ou pas du CDI n'entre pas vraiment en ligne de compte?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30583
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par wesker » 10 févr. 2019, 21:02:26

artragis l'histoire des 25% est une malhonnêteté intellectuelle si on ne détaille pas les raisons. Déjà les congés payés sont intégrés à la rémunération, de même que la prime de précarité, dès lors il est parfaitement compréhensible qu'il y ait un écart. Ensuite, si le travail temporaire est l'avenir pourquoi les libéraux ne font ils pas la promotionj de ces contrats auprès des bailleurs en matière de logement ?

Avatar du membre
Hector
Messages : 6813
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Hector » 10 févr. 2019, 21:29:29

wesker a écrit :
22 juil. 2018, 00:31:55
Oui, bon en attendant, le taux de chômage aux Etats Unis est largement inférieur au nôtre, et leur niveau d'activité y est relativement soutenue, peut être que le protectionnisme et les négociations commerciales fonctionnent, finalement.

Par ailleurs, on peut, naturellement s'interroger sur la persistance de notre chômage endémique, se réjouir de quelques reprises, çà et là, mais la réalité est qu'en dépit des mesures structurelles, les employeurs ne recrutent pas, malgré leurs marges et des perspectives qui restent relativement solides. Peut être est il temps d'accompagner les mesures sur la compétitivité économique, de mesures visant à assurer aux boites des perspectives, sur le territoire.
Tu crois toujours au petit Jésus soviétique, toi ?
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30583
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par wesker » 10 févr. 2019, 23:14:41

En quoi la politique américaine ou les résultats que je te cite relève t-ils du modèle soviétique ?

D'ailleurs, les milliardaires rouges ne furent ils pas particulièrement bien reçus et traités fiscalement, par tes amis politiques ? Sois sérieux 5 min !

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 6205
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Yakiv » 11 févr. 2019, 18:27:12

Jeff Van Planet a écrit :
10 févr. 2019, 17:55:36
Il faut comprendre que pour lui, licencier ou recourir au chômage revient au même du point de vue de son idée.
Il y a des tonnes de boites, dont "la mienne" qui ne licencient pas car elles ne sont pas en difficultés, mais qui ont une très grande part d'intérimaires dans leurs effectifs. Ces boites ont recours au chômage, car en temps de faible activité elles prennent moins d'intérimaires qui se retrouvent souvent au chômage. Elles ne sont pas du tout en difficultés, elle parasitent simplement le système en utilisant comme de la marchandise le précariat.

Mais ça elles ne le font pas uniquement parce que la collectivité prend en charge gratos (comprendre sans surcoûts) mais aussi parce que les CDI sont surprotecteurs et ils n'ont pas d'avantage à en recruter trop. C'est un peu les deux faces d'une même pièce.

Autre chose à prendre en compte et ça, je pense (j'espère) que ça devrait te parler: si on appliquait son "dada" et bien les entreprises qui traitent leurs employés comme de la bouse (coucou disneyland) et qui ont un énorme turn over, seraient pénalisées. Elles devraient soit payer plus pour le chômage, travailler sur ce qui fait partir les employés afin de réduire ce trun over pour ne pas payer tant.

Les entreprises en difficultés qui utilisent licencient (plans sociaux) sont bien moins nombreuses que celles qui utilisent le chômage pour contourner le CDI.

Bref, ce qu'il souhaite c'est l'application du principe de pollueur payeur, le même principe qui fait qu'on taxe le tabac afin de financer l’assurance maladie car le tabac provoque le cancer et il est normal de faire payer les futures malades (en tous cas probables malades) payent plus de part leur comportement à risque. Il applique la même logique à l'utilisation du chômage par les employeurs.
Je comprends, mais j'avais l'impression qu'on taxait déjà beaucoup les intérims.
Le vécu que j'ai, c'est plutôt qu'on essayait d'arrêter au plus vite les intérims pour les contractualiser dès que possible parce que l'intérim "ça coûte une fortune".

Pénaliser l'instabilité de l'effectif, c'est une très bonne idée par contre.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18650
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 févr. 2019, 19:50:00

Alors l'intérim coût plus mais coûte moins. ça paraît paradoxal alors j'explique:

Une heure d'un intérim coûte en effet plus cher qu'une heure d'un salarié, qu'il soit en CDD ou CDI ne change pas grand chose de ce point de vue. Donc oui ça coûte plus cher. Mais:
Si tu prends un CDD pour faire une saison dans un hôtel (ou autre) pour juillet août (job étudiant par exemple) ça te fera 9 semaine (*) fois 35 heures soit 315 heures que tu devras lui payer, quelle que soit ton activité.
Si au lieu de prendre un CDD tu décidait de ne pas ouvrir ce job mais à la place de prendre des intérimaires, soit à la journée, soit à la demi journée selon ton activité, alors tu pourras t'en sortir gagnant si la somme dépensée en intérim revient moins que le coût des 315 heures du CDD.

Maintenant prends ça et superposes-le à des boites qui ont des piques d'activités, elles préfèrent souvent prendre des intérims car elles n'ont pas besoin de les prendre à l'année, et pour eux ça revient quand même moins cher que de prendre un CDI sur l'année soit 35 heures fois 47 semaines.
Le problème c'est que le reste du temps (ou l'intérim n'est pas utilisé) il se retrouve à la charge de la collectivité, le fameux usage du chômage par la boite.


Par contre là où je n'ai pas de réponse, c'est pourquoi on en trouve des comme moi et certains de mes collègues qui sont là à l'année. On doit être 10 dans ce cas.





(*) 7 fois 9 = 63. Car juillet a 31 jours et août 31 jours ça donne 62, soit un jour de moins que les 9 semaines.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré