Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Camille
Messages : 3246
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Camille » 22 sept. 2022, 18:01:07

pierre30 a écrit :
22 sept. 2022, 12:55:12
Camille a écrit :
22 sept. 2022, 09:34:56
pierre30 a écrit :
22 sept. 2022, 06:35:29
Avec ce raisonnement tu peux aussi revendiquer la retraite à 55 ans en disant que ça ne sert à rien d'obliger les gens à travailler si ils ne veulent pas.
Non, parce qu'à 55 ou 65 ans, on n'a pas le même corps, tout simplement. C'est ce que sous-entend le rapport que j'ai cité ci-dessus.
A 45 et à 35 non plus. Et pourquoi pas 75 aussi ? Alors tu choisis qu'elle limite ? Ce raisonnement ne sert à rien.
Là tu trolles.

Camille
Messages : 3246
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Camille » 22 sept. 2022, 18:02:15

johanono a écrit :
22 sept. 2022, 13:13:48
Camille a écrit :
21 sept. 2022, 23:24:29
Les effets de substitution (vers le chômage, la maladie et l’inactivité)
s’avèrent donc in fine significatifs, ce qui atténue l’efficacité globale de ce type de
mesure. En effet, le relèvement de l’âge d’ouverture des droits de 60 à 62 ans en
France se serait ainsi traduit par une progression de l’emploi pour la moitié
seulement des personnes concernées. Si l’impact reste positif en termes de
finances publiques, la baisse des dépenses de retraite est ainsi amoindrie par les
surcoûts liés à d’autres prestations sociales. Du point de vue macroéconomique, les
effets positifs liés à l’augmentation de l’offre de travail des seniors sont également
diminués.
Ce n'est que la troisième fois que je cite le même passage. Mais c'est pas grave, je le citerais autant de fois que nécessaire, à chaque fois qu'on me soutiendra que c'est utile de maintenir des salariés jusqu'à 67 ans, pour une entreprise, pour la société, pour le salarié concerné ou même pour les finances publiques. D'ailleurs j'ai l'impression à vous lire que le bien-être du salarié vient bien loin derrière les autres variables que j'ai citées, mais ça ne m'étonne pas vraiment.

Quant aux comparaisons avec les autres pays européens, il faut distinguer ceux qui reposent au moins partiellement sur de la capitalisation et ceux qui sont entièrement basés sur la répartition. Notre système est pernicieux car il repose sur une durée minimale d'affiliation exprimée en trimestres. Autrement dit, il pousse à maintenir à temps plein des actifs âgés qui sont les moins à même à travailler à temps plein, au lieu de confier le poste à un actif plus jeune et ainsi assurer l'avenir d'une entreprise...
L'article que tu cites dit bien que l'impact de l'augmentation de l'âge de départ en retraite reste positif sur les finances publiques. Certes, cet impact est amoindri par le surcoût lié à d'autres prestations sociales, mais il est positif quand même. En toute hypothèse, un chômeur coûte moins cher qu'un retraité.
Un impact positif pour un recul jusqu'à 62 ans. Qu'en serait-il pour 65 ans ? Jusqu'à quel âge reste-t-on en bonne santé en France ? C'est la question centrale avant de déterminer l'âge de départ.
À trop vouloir financer un mammouth, on perd de vue les questions fondamentales et on perd pied avec l'économie réelle.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 15449
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Yakiv » 22 sept. 2022, 19:35:32

Camille a écrit :
22 sept. 2022, 18:02:15
Jusqu'à quel âge reste-t-on en bonne santé en France ? C'est la question centrale avant de déterminer l'âge de départ.
Cette question n'a aucun sens si on ne tient pas compte de la pénibilité des métiers selon moi.

Papibilou
Messages : 11442
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Papibilou » 22 sept. 2022, 20:43:19

Yakiv a écrit :
21 sept. 2022, 23:00:53
Papibilou a écrit :
21 sept. 2022, 20:35:37
Mauvais exemple, car il faudra traiter les cas des métiers pénibles et des carrières longues séparément. Je me souviens d'avoir rencontré un anesthésiste d'environ 70 ans qui faisait des heures de travail dans un cabinet d'anesthésistes, non pour l'argent mais parce qu'il aimait son métier. C'est d'ailleurs souvent le cas des médecins.
Le problème, c'est que le cas des métiers pénibles n'est jamais traité... Alors c'est facile.
Sinon papibilou, si je vous donnais le choix entre vous faire anesthésier par un spécialiste de 45 ans ou par son collègue de 70 ans, vous êtes sûr que vous n'aurez pas de préférence ?
admettons que je préfère un anesthésiste de 45, mais, dans le cas que j'ai évoqué c'était l'entretien préalable qui a été mené par celui de 70. Ne faudrait-il pas en déduire qu'il y a des activités que l'on peut faire encore tard et d'autres pas ?

Papibilou
Messages : 11442
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Papibilou » 22 sept. 2022, 20:46:30

johanono a écrit :
21 sept. 2022, 23:09:07
les orteils a écrit :
21 sept. 2022, 21:19:27
Il ne faudrait pas en arriver à dresser les générations les unes contre les autres avec des arguments pas toujours sourcés.
L'opposition entre les générations aura forcément lieu. C'est un fait que les boomers sont des privilégiés, nous l'avons déjà montré. Une augmentation de l'âge de départ en retraite, sans rien d'autre, les avantagera, forcément, au détriment des actifs.
En quoi les boomers seraient ils avantagés ?

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13911
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Baltorupec » 22 sept. 2022, 21:27:59

Papibilou a écrit :
22 sept. 2022, 20:46:30
johanono a écrit :
21 sept. 2022, 23:09:07
les orteils a écrit :
21 sept. 2022, 21:19:27
Il ne faudrait pas en arriver à dresser les générations les unes contre les autres avec des arguments pas toujours sourcés.
L'opposition entre les générations aura forcément lieu. C'est un fait que les boomers sont des privilégiés, nous l'avons déjà montré. Une augmentation de l'âge de départ en retraite, sans rien d'autre, les avantagera, forcément, au détriment des actifs.
En quoi les boomers seraient ils avantagés ?
Un certains nombre d'entre eux ont profité du départ de l'âge à la retraite à 60 ans (voir 62 ans) avant de voter massivement pour Macron qui repousse l'âge de la retraite à 64 ans.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 15449
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Yakiv » 22 sept. 2022, 21:47:34

Papibilou a écrit :
22 sept. 2022, 20:43:19
admettons que je préfère un anesthésiste de 45, mais, dans le cas que j'ai évoqué c'était l'entretien préalable qui a été mené par celui de 70. Ne faudrait-il pas en déduire qu'il y a des activités que l'on peut faire encore tard et d'autres pas ?
En effet, c'est aussi ce que je pense.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 21597
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Golgoth » 24 sept. 2022, 18:53:09

Yakiv a écrit :
22 sept. 2022, 21:47:34
Papibilou a écrit :
22 sept. 2022, 20:43:19
admettons que je préfère un anesthésiste de 45, mais, dans le cas que j'ai évoqué c'était l'entretien préalable qui a été mené par celui de 70. Ne faudrait-il pas en déduire qu'il y a des activités que l'on peut faire encore tard et d'autres pas ?
En effet, c'est aussi ce que je pense.
Sauf que personne ne paye plus cher un gars qui fait moins.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par johanono » 24 sept. 2022, 19:56:07

La réforme des retraites divise dans l’électorat d’Emmanuel Macron

Une étude Cluster 17 pour « Le Point » montre que le report de l’âge légal rassemble les oppositions et fragmente le camp du chef de l’État.

suite

Papibilou
Messages : 11442
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Papibilou » 25 sept. 2022, 21:42:59

johanono a écrit :
24 sept. 2022, 19:56:07
La réforme des retraites divise dans l’électorat d’Emmanuel Macron

Une étude Cluster 17 pour « Le Point » montre que le report de l’âge légal rassemble les oppositions et fragmente le camp du chef de l’État.

suite
LR montre qu'ils ne voteront pas sans débat. Et RN et LFI ont déjà annoncé qu'ils voteraient la motion de censure d'ou qu'elle vienne.
À force de vouloir passer en force Macron va réussir à passer par de nouvelles élections. Ça va ressembler à 1997.

Kadavre
Messages : 1271
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Kadavre » 28 sept. 2022, 10:00:07

La réforme des retraites risque d'opposer les générations, mais aussi les différentes catégories d'assurés : fonctionnaires contre salariés du privé, régime commun contre régimes spéciaux. Ce matin, dans le Figaro, une tribune d'Agnès Verdier-Molinié pointe les écarts qui subsistent entre le privé et le public :
Pourquoi la réforme des retraites annoncée favorisera le public au détriment du privé

Agnès Verdier-Molinié. Si l’exécutif décide d’allonger la durée de cotisation plutôt que de reculer l’âge de départ à la retraite, son choix préservera les intérêts des agents publics au préjudice de ceux des salariés du privé, estime la directrice générale de l’iFrap (think-tank libéral).

[...]

Le mode de calcul de pensions publiques est donc beaucoup plus généreux que le mode de calcul des pensions privées et, étrangement, ce sujet ne revient jamais sur la table. Comment croire qu’il est identique de calculer la pension sur les six derniers mois ou sur les vingt-cinq meilleures années (Cnav) et sur l’ensemble de la carrière (retraites complémentaires) ? Et que l’on ne réponde pas par l’argument des primes, non comprises dans ce calcul des pensions, puisqu’elles donnent lieu à cotisation en vue d’une pension distincte, par capitalisation.

L’écart de pensions était d’ailleurs un argument de poids des syndicats des agents contre la réforme systémique de 2019 car ils ne voulaient pas perdre en montant de leurs pensions publiques, entre 20 % à 25 % s’ils adoptaient le même mode de calcul que les salariés du privé.

Par ailleurs, faut-il s’étonner que la réforme dite Touraine, passée sous la présidence de François Hollande, ait été une réforme fondée sur l’allongement de la durée de cotisations et non sur l’âge ? Un tel choix favorise les agents publics étant donné que ceux-ci ont des carrières beaucoup plus complètes que les salariés du privé car ils bénéficient de l’emploi à vie. C’est d’ailleurs ce que répondent les spécialistes publics du sujet : « Il y a moins de périodes blanches, sans cotisations, chez les fonctionnaires »…

https://www.lefigaro.fr/vox/economie/ag ... e-20220927

Kadavre
Messages : 1271
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par Kadavre » 29 sept. 2022, 11:32:40

Réforme des retraites : Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale en cas de motion de censure contre le gouvernement

Le président anticipe un possible échec des débats sur la réforme des retraites dans les prochains mois.

Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale pour provoquer de nouvelles élections législatives si les débats sur la réforme des retraites n'aboutissent pas et qu'une motion de censure est votée contre le gouvernement, a appris jeudi 29 septembre franceinfo auprès de participants au dîner de travail de la majorité présidentielle organisé à l'Élysée mercredi soir.

https://www.francetvinfo.fr/economie/re ... 87620.html
Je ne comprends pas pourquoi Macron veut absolument passer en force au risque de faire tomber le gouvernement Borne, alors qu'il existe à l'AN une majorité de droite qui est pour le recul de l'âge de départ à la retraite.

Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par johanono » 29 sept. 2022, 12:20:50

Kadavre a écrit :
28 sept. 2022, 10:00:07
La réforme des retraites risque d'opposer les générations, mais aussi les différentes catégories d'assurés : fonctionnaires contre salariés du privé, régime commun contre régimes spéciaux. Ce matin, dans le Figaro, une tribune d'Agnès Verdier-Molinié pointe les écarts qui subsistent entre le privé et le public :
Il y a pour l'instant beaucoup de conjectures et de spéculations, car pour l'instant, le gouvernement n'a pas beaucoup communiqué. Il est donc difficile de porter un jugement précis sur cette future réforme dont on sait encore peu de choses. Si on a bien compris, il s'agirait d'une réforme paramétrique, consistant à augmenter la durée de cotisation obligatoire. Cette modification toucherait les salariés du privé, forcément, et on ne sait pas si les fonctionnaires seraient concernés. Cette réforme laisserait intacte la problématique des régimes spéciaux, voire l'aggraverait, si on admet l'argumentation de Mme Verdier-Molinié.

Raison de plus pour refuser cette réforme.
Kadavre a écrit :
29 sept. 2022, 11:32:40
Réforme des retraites : Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale en cas de motion de censure contre le gouvernement

Le président anticipe un possible échec des débats sur la réforme des retraites dans les prochains mois.

Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale pour provoquer de nouvelles élections législatives si les débats sur la réforme des retraites n'aboutissent pas et qu'une motion de censure est votée contre le gouvernement, a appris jeudi 29 septembre franceinfo auprès de participants au dîner de travail de la majorité présidentielle organisé à l'Élysée mercredi soir.

https://www.francetvinfo.fr/economie/re ... 87620.html
Je ne comprends pas pourquoi Macron veut absolument passer en force au risque de faire tomber le gouvernement Borne, alors qu'il existe à l'AN une majorité de droite qui est pour le recul de l'âge de départ à la retraite.
Cette menace est assez curieuse, car il est évident qu'une dissolution de l'AN se retournerait contre Macron. A mon avis, il cherche à faire peur à certains députés qui seraient tentés de voter la motion de censure (par exemple, les députés LR, qui s'en sont sortis mieux que prévu aux dernières législatives et qui ne sont pas sûrs d'être réélus en cas de dissolution).

Avatar du membre
merlin
Messages : 3410
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par merlin » 29 sept. 2022, 12:32:39

Ou tout simplement il étale sa bêtise ...

Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Retraites : Emmanuel Macron veut relancer sa réforme, quitte à passer en force au Parlement

Message non lu par johanono » 29 sept. 2022, 13:30:03

J'ose penser qu'il est tout sauf bête. Sinon, il ne serait pas président. A mon avis, il est conscient de la médiocrité de son bilan, et il est obnubilé par la volonté de laisser une marque dans l'histoire, d'avoir un bilan. C'est pour ça qu'il songe à passer en force. Notons cependant qu'il est assez influençable. Il est souvent arrivé, ces derniers temps, qu'il change d'avis sous l'influence de ses conseillers : ce fut le cas, par exemple, quand il s'est agi de nommer Elisabeth Borne Premier ministre (on sait désormais que son choix premier était Catherine Vautrin). Il est donc tout à fait possible que, sous l'influence de certains proches, il change d'avis également pour les retraites. Aux dernières nouvelles, il serait question d'une concertation supplémentaire de quelques mois...

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré