Redressement des comptes publics

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Redressement des comptes publics

Message non lu par Gis » 27 juil. 2014, 12:05:40

Bonjour,


Redressement des comptes publics : plus d'un Français sur deux ne veut plus faire d'efforts

Ils sont 59% précisément selon un sondage Ifop pour le site Atlantico a refuser de faire des efforts pour le redressement des comptes publics. Ils étaient 67% à vouloir y contribuer en 2012...

La tendance s'est inversée en à peine deux ans... En 2012, plus des deux-tiers des Français souhaitaient contribuer au redressement des comptes publics. 24 mois après, on en est très loin... Ils ne sont plus que 41%.
Le site Atlantico met en avant le fait que 85% de la population estiment que le gouvernement n'a pas tenu ses engagements pour réduire les dépenses. Un sentiment de résignation qui n'encourage pas les Français à se montrer patriotes. (...)

Dans cette grisaille persistante, le sentiment de confiance et d'enthousiasme a lui quasiment disparu. 42% des Français se disent "révoltés" selon un autre sondage Ifop, "36% résignés" et "11% indifférents vis-à-vis de la situation économique et sociale"

L'article en entier sur Lci
Qu'en pensez-vous ?

Avatar du membre
Adeline
Messages : 4085
Enregistré le : 14 févr. 2011, 00:00:00
Localisation : vendée

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par Adeline » 27 juil. 2014, 12:32:50

J'en pense que les efforts doivent être fait par tous. On demande aux contribuables de payer plus, mais on ne touche pas aux gros pôles qui coûtent très chers aux finances de l'état. Donc stop !

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par johanono » 27 juil. 2014, 13:49:33

Ce sondage ne fait que confirmer ce que j'ai déjà indiqué à de nombreuses reprises : tous les Français sont (à peu près) d'accord sur le principe de réduire les déficits, mais dès qu'il s'agit de passer aux modalités concrètes de mise en œuvre de la réduction des déficits (baisse des dépenses ou augmentation des prélèvements), alors subitement, plus personne n'est d'accord, chacun a de bonnes raisons de refuser l'effort qui lui est demandé et d'expliquer que c'est aux autres de faire des efforts. Alors on peut toujours fustiger notre classe politique qui gère mal le pays : le fait est qu'avec une mentalité comme celle des Français, il sera toujours très compliqué de réduire les déficits... :mrgreen:

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par albert » 27 juil. 2014, 13:58:09

Les Français se rendent peut-être compte que les efforts qu’on leur demande depuis des années n’ont pas eu pour effet d’améliorer la situation économique du pays. Alors ils sont devenus sceptiques et ils n’ont pas tort.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par johanono » 27 juil. 2014, 14:00:49

Collectivement, l'ensemble du peuple français vit au-dessus de ses moyens, c'est-à-dire qu'il dépense plus sous forme de dépenses publiques que ce qu'il génère sous forme de prélèvements obligatoires. Mais ça, c'est difficile à admettre pour beaucoup de Français.

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par albert » 27 juil. 2014, 14:15:40

johanono » 27 Juil 2014, 14:00 a écrit :Collectivement, l'ensemble du peuple français vit au-dessus de ses moyens, c'est-à-dire qu'il dépense plus sous forme de dépenses publiques que ce qu'il génère sous forme de prélèvements obligatoires. Mais ça, c'est difficile à admettre pour beaucoup de Français.
Eh bien, montrez l’exemple et avouez ici que vous vivez au-dessus de vos moyens !
Dans un pays où il y a plus de cinq millions de chômeurs, où il y a des millions de travailleurs pauvres, difficile en effet de leur faire admettre qu’ils vivent au-dessus de leurs moyens.
Quant à ceux qui vivent vraiment au-dessus de leurs moyens, ils échappent à l’impôt en transférant leurs avoirs et leurs affaires à l’étranger. Où bien ils sont sous-fiscalisés à cause de la concurrence fiscale qui sévit en Europe.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par Georges » 27 juil. 2014, 14:37:44

albert » Dim 27 Juil 2014 - 13:15 a écrit :
johanono » 27 Juil 2014, 14:00 a écrit :Collectivement, l'ensemble du peuple français vit au-dessus de ses moyens, c'est-à-dire qu'il dépense plus sous forme de dépenses publiques que ce qu'il génère sous forme de prélèvements obligatoires. Mais ça, c'est difficile à admettre pour beaucoup de Français.
Eh bien, montrez l’exemple et avouez ici que vous vivez au-dessus de vos moyens !
Dans un pays où il y a plus de cinq millions de chômeurs, où il y a des millions de travailleurs pauvres, difficile en effet de leur faire admettre qu’ils vivent au-dessus de leurs moyens.
Quant à ceux qui vivent vraiment au-dessus de leurs moyens, ils échappent à l’impôt en transférant leurs avoirs et leurs affaires à l’étranger. Où bien ils sont sous-fiscalisés à cause de la concurrence fiscale qui sévit en Europe.
+1

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par johanono » 27 juil. 2014, 15:03:02

Le chômeur, d'une certaine façon, vit au-dessus de ses moyens, en ce sens qu'il perçoit probablement davantage sous forme de prestations que ce qu'il verse sous forme d'impôts. En disant cela, je ne porte aucun jugement moral, je ne dis pas que le chômeur est un feignant qui fait exprès d'être au chômage, je dresse simplement un constat économique. De même, les retraités dans leur ensemble vivent au-dessus de leurs moyens, en ce sens qu'ils vivent grâce à un système de retraites qui n'est pas financé. Pour ce qui est des dépenses de santé, les Français dans leur ensemble vivent au-dessus de leurs moyens, en ce sens qu'ils consomment probablement plus de soins que ce qu'ils financent sous forme de prélèvements obligatoires.

Mon propos n'est pas compris : cela confirme le grand malentendu qui existe chez beaucoup de Français concernant cette histoire de finances publiques.

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par albert » 27 juil. 2014, 15:40:50

Dire "les Français vivent au-dessus de leurs moyens" n’est pas un constat neutre (et c'est de plus une généralisation injuste). Dit comme ça, ça sous-entend qu’il y aurait un certain montant (les "moyens" dont nous disposons) qui serait fixe et en fonction duquel il faudrait ajuster nos dépenses, donc les baisser en l’occurrence. Or, ce n’est pas cela. Les rentrées fiscales dépendent à la fois de l’activité économique et de la capacité de l’Etat à prélever équitablement toutes les couches de la population sans nuire à cette activité économique. Cela pose donc la question de notre modèle économique et fiscal, sans oublier bien sûr notre système de financement qui fait appel aux marchés et qui coûte cher.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24270
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par johanono » 27 juil. 2014, 16:06:49

Je parle des Français en général, pas du comportement de tel ou tel en particulier. Par exemple, les Français ont des dépenses de santé supérieures à ce qu'ils peuvent financer sous forme de cotisations et impôts. Les retraités bénéficient d'un système qui n'est pas financé. Les chômeurs perçoivent des allocations qui ne sont pas financées.

Oui, les Français dans leur ensemble vivent au-dessus de leurs moyens. Pour que tel ne soit pas le cas, il faudrait, soit réduire les dépenses publiques qui profitent à ces Français, soit augmenter les impôts et cotisations de ces mêmes Français. Réduire les déficits publics nécessiterait une importante politique de rigueur, qui se détruirait par une dégradation du niveau de vie des Français. Les Français ont un niveau de vie qui n'est pas suffisamment financé.

Je parle des Français, mais en fait, ce constat vaut pour le monde occidental dans son ensemble.

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par albert » 27 juil. 2014, 16:50:46

Vous raisonnez d’un point de vue purement comptable alors que la question posée est politique.

Par exemple vous dites : « les Français ont des dépenses de santé supérieures à ce qu'ils peuvent financer sous forme de cotisations et impôts ». Bon, je ne dis pas qu’il n’y a aucune économie à faire dans les dépenses de santé, comprenez bien. Mais concernant les cotisations, il y a eu depuis maintenant plusieurs dizaines d’années des exonérations de plus en plus nombreuses, et l’on vient encore d’en rajouter une couche avec le pacte de responsabilité. Tout ça au nom de la compétitivité, parce qu’on s’est mis dans un système européen de concurrence sociale.

Prenons maintenant le chômage. Là encore, c’est une question politique. Le chômage résulte de la politique économique (euro cher, etc.) et d’une non réduction du temps de travail pour tenir compte des gains de productivité.

Enfin vous dites : « Oui, les Français dans leur ensemble vivent au-dessus de leurs moyens. Pour que tel ne soit pas le cas, il faudrait, soit réduire les dépenses publiques qui profitent à ces Français, soit augmenter les impôts et cotisations de ces mêmes Français. » Or il existe aussi une troisième solution : avoir une économie plus prospère.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30178
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par wesker » 27 juil. 2014, 20:36:08

Comme je ne cesse de le réclamer, je crois que les français sont conscients, lucides sur les efforts à fournir pour rétablir la situation budgétaire mais se rendent bien compte qu'en dépit d'un matraquage fiscal considérable, d'efforts importants, la situation ne s'améliore pas, mais que l'on trouve encore des fonds pour accorder des faveurs à des corporations qui savent s'organiser.

Dès lors les efforts des uns ne servant à financer que les cadeaux octroyés aux autres il est légitime que les citoyens aient un sentiment d'injustice, d'inefficacité de cette politique.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par mordred » 28 juil. 2014, 17:30:02

La semaine dernière, il y avait quatre employés de la Communauté Urbaine de Brest affairés à tondre 1500 m2 de pelouse publique. Un très gros tracteur et trois petites tondeuses. Je les ai vu.

Question : qui doit redresser les comptes publics ? Les élus ou les électeurs ?
Ces trois bonhommes en trop doivent être affectés au Secteur Privé; dans une économie française débarrassée de ses importations !
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Papibilou
Messages : 5972
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par Papibilou » 28 juil. 2014, 18:11:28

Un escalier se balaye par le haut (proverbe chinois).
Les élus doivent donc commencer par montrer l'exemple, comme ça avait été fait au Canada lorsqu'ils avaient réussi à faire baisser les déficits et la dette il y a une trentaine d'années. Tant que certains sembleront se goinfrer (cf Bygmalion etc ..) les français n'accepteront pas le principe des sacrifices.
Au delà de l'exemple, on a vu dans divers sujets les orientations possibles (santé, regroupements de communes, éducation nationale etc ...) pour réduire les déficits. Le français ne voit pas pourquoi ce devrait être lui qui commence... mais il faudra bien qu'il l'accepte un jour.

Avatar du membre
albert
Messages : 9880
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Redressement des comptes publics

Message non lu par albert » 28 juil. 2014, 20:28:28

Papibilou » 28 Juil 2014, 18:11 a écrit :Un escalier se balaye par le haut (proverbe chinois).
Les élus doivent donc commencer par montrer l'exemple, comme ça avait été fait au Canada lorsqu'ils avaient réussi à faire baisser les déficits et la dette il y a une trentaine d'années.
D'accord avec le proverbe chinois, mais il y a une trentaine d'années il y avait de la croissance. Faire baisser les déficits dans une période de récession ou de stagnation, c'est autre chose.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré