La paralysie des politiciens.

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

La paralysie des politiciens.

Message non lu par mordred » 16 août 2014, 17:33:49

Actuellement, c'est Hollande et Valls qui sont paralysés. Il FAUT réduire d'un million et demi le nombre de fonctionnaires et ils ne peuvent pas lever le petit doigt. Ils sont paralysés. Ils ont face à eux la divine Fonction Publique (qui ne sait pas le bonheur qu'elle a par rapport au Privé - les salaires sont toujours payés) et les syndicats (les salariés des syndicats) que l'on peut comparer à cette Fonction Publique sclérosée.

La Fonction Publique ne s'est jamais adaptée aux méthodes modernes liées à l'arrivée de l'Informatique. La preuve en est que les services ne sont pas reliés entre eux. Dans ma commune, on nous avait dit que l'Etat Civil de Brest serait accessible depuis la mairie. Tiens ! Il a fallu que je me déplace.
Archaïque ! Mammouth ! Orgueilleuse ! Source des déficits (trois balayeurs pour deux mégots à ramasser sur le trottoir - où alors des tessons de bouteilles sur la place et personne pour venir balayer). Incapable d'imagination (les cadres en sont les premiers responsables).

Tant que la Fonction Publique ne sera pas épurer et moderniser, il y aura des millions de chômeurs et des pauvres, des SDF.

Bref ! Mesdames et Messieurs les salariés de la Fonction Publique, comment voyez-vous votre "entreprise" ?
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par freeze » 16 août 2014, 17:37:01

je vois que tu es uniquement dans les stéréotypes
je t'ai déjà expliquer plusieurs fois
a priori tu refuses de lire les explications que l'on te donne et tu préfères continuer ta litanie .............

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par wesker » 17 août 2014, 15:13:14

Effectivement, ayant décidé de prendre des engagements budgétaires stricts, ils sont entrés dans une politique dite de l'offre qui vise à faire des réformes structurelles afin de restaurer la compétitivité de notre économie, de redonner du dynamisme et de la visibilité à nos entreprises, mais ils privent l'économie de carnet de commande et précipite, au travers le matraquage fiscal qui ne fait que commencer, l'économie vers une situation de déflation.

Ajouté aux politiques d'austérité menée partout en Europe ils se heurtent au ralentissement, aux craintes des consommateurs et des entreprises qui reportent à plus tard leurs investissements et se trouvent aujourd'hui prisonnier de la déflation, de la hausse du chômage et d'une concurrence déloyale qui se poursuit et qui est la véritable cause des difficultés. Malgré cela, le Premier Ministre ira se prélasser à l'université d'été du MEDEF, pour bien montrer, une fois encore que c'est, en leur direction que les mesures se prennent, malgré qu'ils n'embauchent ni n'investissent pas. Décidément, Sarkozy n'a pas besoin de s'inquiéter, sa politique et ses options sont mises en ouevre quotidiennement.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par mordred » 17 août 2014, 16:05:50

MM Hollande et Valls ont annoncé qu'ils ne bougeront pas d'un pouce. Ils sont comme Louis XVI enfermé dans ses certitudes. On a vu le résultat !

Je me répète, il est vrai. Mais face à des obtus, on est bien obligé de répéter en espérant qu'un jour ils prennent conscience de la réalité des choses. C'est bien beau de claquer le fric des autres ! Si au moins c'était pour obtenir des résultats ! Mais on les attend depuis VGE les résultats !
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par wesker » 17 août 2014, 20:23:21

En gardant le cap et en l'annonçant, ils pensent peut être montrer qu'ils sont courageux et savent où ils vont. En réalité ils démontrent surtout qu'ils sont dogmatiques, prisonniers d'engagements pris devant nos partenaires, sur les questions budgétaires et qu'ils ne peuvent tenir compte des attentes du peuple.

Par ailleurs, au vu de la défiance, ils en sont un peu les prisonniers, car qu'ils changent ou non leurs politiques, ce qui est aussi évident au travers cette enquête est que les citoyens ne leur font pas confiance pour résoudre les problèmes structurels, graves auxquels la France est confrontée depuis des années.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24264
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par johanono » 18 août 2014, 09:55:44

mordred » Dim 17 Aoû 2014 - 16:05 a écrit :MM Hollande et Valls ont annoncé qu'ils ne bougeront pas d'un pouce. Ils sont comme Louis XVI enfermé dans ses certitudes. On a vu le résultat !

Je me répète, il est vrai. Mais face à des obtus, on est bien obligé de répéter en espérant qu'un jour ils prennent conscience de la réalité des choses. C'est bien beau de claquer le fric des autres ! Si au moins c'était pour obtenir des résultats ! Mais on les attend depuis VGE les résultats !
En effet, face à un obtus, il faut répéter. On va donc te répéter ce qu'on t'a déjà dit. Réduire les dépenses publiques, c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est bien gentil de dire qu'il faut réduire les dépenses publiques : encore faut-il expliquer précisément quel service sera supprimé, quelle prestation sociale sera supprimée ou rabotée. On touche alors à la contradiction d'une grande majorité de Français, qui sont d'accord pour réduire les dépenses publiques, mais qui ne sont plus d'accord dès qu'on touche au service public à côté de chez eux ou à la prestation sociale dont ils bénéficient.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par albert » 18 août 2014, 10:17:58

johanono » 18 Aoû 2014, 09:55 a écrit :
mordred » Dim 17 Aoû 2014 - 16:05 a écrit :MM Hollande et Valls ont annoncé qu'ils ne bougeront pas d'un pouce. Ils sont comme Louis XVI enfermé dans ses certitudes. On a vu le résultat !

Je me répète, il est vrai. Mais face à des obtus, on est bien obligé de répéter en espérant qu'un jour ils prennent conscience de la réalité des choses. C'est bien beau de claquer le fric des autres ! Si au moins c'était pour obtenir des résultats ! Mais on les attend depuis VGE les résultats !
En effet, face à un obtus, il faut répéter. On va donc te répéter ce qu'on t'a déjà dit. Réduire les dépenses publiques, c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est bien gentil de dire qu'il faut réduire les dépenses publiques : encore faut-il expliquer précisément quel service sera supprimé, quelle prestation sociale sera supprimée ou rabotée. On touche alors à la contradiction d'une grande majorité de Français, qui sont d'accord pour réduire les dépenses publiques, mais qui ne sont plus d'accord dès qu'on touche au service public à côté de chez eux ou à la prestation sociale dont ils bénéficient.
A obtus, obtus et demi. Car ce que vous ne voulez pas entendre vous-même, c'est qu'avec un multiplicateur des dépenses publiques de 1.4, cette baisse des dépenses est contre-productive dans la situation déprimée actuelle. Vous voyez bien que tous les pays européens baissent leurs dépenses et que, néanmoins, ils ne parviennent pas à réduire leurs déficits, en revanche ils ont réussi à briser la faible reprise qui s'était amorcée en 2013. Comment pouvez-vous espérer réduire les déficits avec une inflation et une croissance quasiment nulles ? Serrer la vis davantage serait un suicide économique.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 24264
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par johanono » 18 août 2014, 10:56:55

Je répondais à Mordred, qui a ouvert le topic en nous expliquant en substance que les politiciens sont des incapables car ils n'arrivent pas à réduire les déficits...

Pour ce qui est de renoncer à réduire immédiatement les déficits, je veux bien, sauf qu'il faut alors poser la question de notre dépendance aux marchés financiers. Or notre appartenance à la zone euro nous interdit actuellement de financer notre dette autrement que par les marchés financiers.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par albert » 18 août 2014, 11:21:01

johanono » 18 Aoû 2014, 10:56 a écrit :Je répondais à Mordred, qui a ouvert le topic en nous expliquant en substance que les politiciens sont des incapables car ils n'arrivent pas à réduire les déficits...

Pour ce qui est de renoncer à réduire immédiatement les déficits, je veux bien, sauf qu'il faut alors poser la question de notre dépendance aux marchés financiers. Or notre appartenance à la zone euro nous interdit actuellement de financer notre dette autrement que par les marchés financiers.
La France n'a pas de difficulté pour se financer sur les marchés à des taux bas, donc le problème n'est pas vraiment là pour l'instant, même si je suis pour ma part partisan de revenir à la situation qui prévalait avant la réforme de 1973.
Reporter à plus tard la réduction des déficits ne servira à rien si l'on n'en profite pas pour changer de politique. Continuer, comme le fait Hollande, à attendre que la croissance tombe du ciel est très hasardeux. On risque de se retrouver, dans un an, dans deux ans, avec les mêmes problèmes de déflation et de récession sans jamais pouvoir réduire nos déficits.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par mordred » 18 août 2014, 16:19:18

C'est bien de le dire. C'est mieux de le faire. Dans mon travail, je me suis retrouvé sans capitaine; avec une collègue qui pleurait suite au départ de notre cadre non remplacée. Et ma collègue pleurait : "On y arrivera pas ! On y arrivera pas !". J'ai dit : "On a pas le choix". Et on a fait.
On ne voit aucun signe de vie; que de la paralysie.

Quels postes supprimer ? Les sénateurs et leurs assistants parlementaires. Les conseillers régionaux (remplacés par des commissions des conseils généraux). Les fonctionnaires de plus de 60 ans qui ne veulent pas partir (ça doit se trouver). Un tiers des effectifs des CAF et Caisses maladies (surnombre d'imprimés - mauvaise utilisation de l'Informatique). Un tiers de l'Encadrement des services publics. La moitié des services de voiries des collectivités locales (je ne vous fais pas le tableau de ce que je vois chaque jour dans ma commune et sur Brest !). Un tiers des services administratifs des CHU (ça jacasse plus qu'autre chose - vu de mes yeux vu !).
Voilà pour commencer. Baisse des charges sociales. Relance de l'Economie par la baisse des coûts de production et la reprise de la consommation.

Je ne suis pas disponible pour me présenter aux Elections. J'ai des problèmes handicapants de santé.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par freeze » 18 août 2014, 16:54:45

Bon je vais prendre un exemple concret pour tenter de t'expliquer la simplicité de ton raisonnement.
Je te cite : " La moitié des services de voiries des collectivités locales "
Ca tombe bien comme tu le sais je suis fonctionnaire territorial ou cantonnier si tu préfères.
Nous sommes 2 agents pour la commune a faire de la voirie et différentes tâches : ramassage scolaire, déneigement, débroussaillage etc etc
Donc on supprime 1 des 2 postes : comment cela se passe t-il pour mes congés et si je tombe malade pour continuer a faire le travail pour les habitants ?
Il est complétement débile de vouloir faire du chiffre a la sarkozy (non remplacement d'un fonctionnaire sur 2), c'est pas de la mathématique pure !!!!!!!C'est du poujadisme de bas échelle que de raisonner ainsi en jouant sur les stéréotypes : le fonctionnaire est un branleur, les politiques sont corrompus etc etc
C'est comme si je te traitais de parasite ou de faux malade parce que tu as des problèmes de santé et que tu vis des aides sociales !!!!!!!
Par contre il est évident que l'on peut faire des réductions dans les grandes structures administratives ou techniques.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par wesker » 20 août 2014, 13:43:33

Disons que les politiciens disposent du mandat et de la légitimité que les citoyens leurs octroient, par leurs bulletins de vote mais qu'ils se préoccupent trop de leurs réelection que des mesures indispensables au redressement des comptes publics et à l'intérêt commun.

Pourtant, par delà les considérations et les situations personnelles, par delà les divergences légitimes qui doivent pouvoir s'exprimer, pour être prises en compte, c'est par le redressement économique et social que viendra le dynamisme, le retour de la confiance et les perspectives de développement des entreprises et des salariés qui n'ont pas, à être systématiquement opposés alors que, dans la réalité, ils doivent, ensemble résoudre des difficultés similaires même si, j'en conviens leurs intérêts ne sont pas toujours similaires, les difficultés qu'ils doivent affronter sont semblables et exigent une cohésion et donc un dialogue, des compromis sociaux modernes et respectueux d'une réciprocité que l'Etat pourrait être le garant dans des cas d'abus ou de dérives contraires aux lois !

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par mordred » 20 août 2014, 17:22:38

wesker » 20 Aoû 2014, 13:43:33 a écrit :Disons que les politiciens disposent du mandat et de la légitimité que les citoyens leurs octroient, par leurs bulletins de vote mais qu'ils se préoccupent trop de leurs réelection que des mesures indispensables au redressement des comptes publics et à l'intérêt commun.

Pourtant, par delà les considérations et les situations personnelles, par delà les divergences légitimes qui doivent pouvoir s'exprimer, pour être prises en compte, c'est par le redressement économique et social que viendra le dynamisme, le retour de la confiance et les perspectives de développement des entreprises et des salariés qui n'ont pas, à être systématiquement opposés alors que, dans la réalité, ils doivent, ensemble résoudre des difficultés similaires même si, j'en conviens leurs intérêts ne sont pas toujours similaires, les difficultés qu'ils doivent affronter sont semblables et exigent une cohésion et donc un dialogue, des compromis sociaux modernes et respectueux d'une réciprocité que l'Etat pourrait être le garant dans des cas d'abus ou de dérives contraires aux lois !
18/20.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1126
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par fan2machiavel » 21 août 2014, 10:54:18

Il est clair que le service publique est mal organisé ce qui fait qu'il est cher et peu efficace. Les fonctionnaires en sont d'ailleurs pleinement conscients et sont les premiers à pester contre un certain nombre d’aberrations qui leurs compliquent la tache. Mais une fois cela dit, il faut garder à l'esprit que réorganiser la fonction publique n'est pas une chose aisé (justement par ce qu'il faut tout repenser) et que ça ne peut donner des résultats qu'à moyen et long terme mais qu'à court terme ça coute de l'argent.
Donc même si cette réorganisation est nécessaire, il faut la faire sereinement (ne pas penser qu'il suffit de faire des coupes sauvages qui sont au bout du compte nuisibles et couteuses) et surtout ça ne suffit pas dans la situation actuel d'urgence où on manque maintenant de liquidités

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La paralysie des politiciens.

Message non lu par wesker » 22 août 2014, 13:39:04

Le jour où les politiciens auront le courage de se débarasser de leur préoccupation électorale pour, vraiment entreprendre les réformes structurelles dont le pays a besoin, pour équilibrer ses comptes et investir, préparer l'avenir en mobilisant l'ensemble des acteurs, et bien ils pourront alors commencer à entrevoir les solutions.

Juppé, en évoquant le mandat unique s'est inscrit dans ce registre et vise, probablement à pouvoir rallier les libéraux qui espèrent des mesures d'envergure, certes tournée en faveur des entreprises qui sont les seules à pouvoir créer de l'emploi des richesses et investir pour moderniser notre économie.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : artragis, Majestic-12 [Bot]