La France est elle attractive ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33715
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 11 déc. 2009, 21:50:00

Bonjour,
 Officiellement, la France reste attractive. Même si la crise à gelé de nombreux projets, le montant des investissements directs étrangers (IDE) dans notre pays progresse régulièrement depuis 2000. En 2008, il a atteint 66,3 milliards d'euros, plaçant la France au deuxième rang mondial, juste derrière les Etats-Unis. Cependant, une étude de la Banque de France remet sérieusement en cause ce tableau idyllique.    Selon elle, les investissements directs en France seraient au mieux restés stables sur la période 2000-08 et surtout, ils sont beaucoup moins élevés que prévu : à peine 205 milliards d'euros sur la période concernée, au lieu des 487,1 milliards avancés par l'Insee. En 2008, il n'y aurait eu que 9,7 milliards d'euros d'investissements étrangers en France et non pas 66,3 milliards ! Un écart invraisemblable que l'on doit ... à l'existence des paradis fiscaux.  En effet, les grandes entreprises gèrent de nombreuses activités au travers de filiales implantées dans des pays à fiscalité favorable. Ces filiales peuvent par exemple, se voir déléguer la création de nouvelles entreprises, la reprise de sociétés déjà existantes, la centralisation à l'échelle régionale, européenne par exemple, du financement du groupe, une émission obligataire sur les marchés internationaux, etc. Un système qui tend à gonfler artificiellement les IDE : "bien souvent, ce que l'on prend pour des prêts intragroupe ou des bénéfices réinvestis (deux éléments qui rentrent dans la définition des investissements directs) ne sont en fait que des opérations visant à payer moins d'impôts", analyse un expert.  Une fois le ménage effectué dans les statistiques, notamment sur les prêts intragroupe, on s'apperçoit que les flux et les stocks d'IDE sont largement inférieurs aux données publiées. Pis, les premiers investisseurs étrangers en France seraient en fait ... les entreprises françaises qui re-investissent une partie de leurs bénéfices dans notre pays par le biais de leur filiales implantées dans les centre off shore ! Le groupes étrangers, eux, n'occuperaient plus qu'une place marginale.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard,  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 déc. 2009, 22:45:00

Je n'avais aucun chiffre, mais cette très faible performance rejoint ce que je pressentais.

Même si l'image de la France s'est légèrement améliorée avec Sarkozy, son instabilité sociale, l'insécurité de ses grandes villes et sa fiscalité dissuasive ne sont pas contrebalancés par la douceur de son climat et le charme de ses paysages, pour des investisseurs qui y passent éventuellement un séjour, mais ne confieraient pas un cent à ce pays qui avait tous les atouts en main il y a 50 ans, et les a grillés quasi scientifiquement.

L'argent ne va pas où on ne l'aime pas, c'est tout simple.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 12 déc. 2009, 21:20:00

on n aime pas les exploiteurs, mais un investisseur honnete n est pas mal venue..
de toutes facons le monde change, un jour les chinois aussi voudront etre payers correctement.
je pense a un syndicat internationnal.
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré