Pour sauver nos usines, faudra-t-il bientôt travailler plus pour gagner moins ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
Hector
Messages : 6176
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pour sauver nos usines, faudra-t-il bientôt travailler plus pour gagner moins ?

Message non lu par Hector » 23 mai 2018, 22:32:16

wesker a écrit :
20 mai 2018, 00:05:42
Tu accepterais, toi, de trimer 4 heures de plus gratos ? Je ne le crois pas, déjà que tu pleures au moindre centimes qu'on demande à ceux qui ne savent plus quoi faire de leur fric ?

Et, avant de se réjouir de ce projet, j'attendrais d'en connaître la teneur, autant que les salariés qui y seront recrutés, car, les constructeurs allemands, dans le pays, préfèrent recourir à des travailleurs détachés ou délocalisent dans les pays de l'Est une partie de leurs productions, il est donc assez curieux de te voir te réjouir sans avoir les tenants et aboutissants....peut être un emballement !
L'ahuri que tu es devrait comprendre que je travaille au forfait en tant que cadre supérieur. Mon temps de travail n'est pas encadré. Quant à mon fric, je ne compte pas les centimes, ce n'est pas le sujet pour ce qui me concerne.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29403
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Pour sauver nos usines, faudra-t-il bientôt travailler plus pour gagner moins ?

Message non lu par wesker » 23 mai 2018, 22:48:01

Les enjeux liés à la compétitivité sont des enjeux, réels, sérieux et qui méritent effectivement une vraie réflexion. Au moment où nous souhaitons endiguer l'évasion de devises sur notre territoire, nous devons agir, chacun à notre niveau en faveur d'une compétitivité qualité/coût qui puisse nous assurer des débouchés commerciaux solvables et durables qui incitent aux investissements de la parts des acteurs économiques.

Mais croire que l'ajustement par le salaire, forcément à la baisse, permettra de rivaliser sur des marchés où les concurrents internationaux dont certains ont des coûts que nous ne pourrons avoir n'est pas la seule option pour y parvenir et peut être les dirigeants de nos boites devront, aussi accepter d'y prendre leur part. Peut être faut il accepter de réformer le modèle économique pour y introduire les notions de partenariats commerciaux et de mise en commun de complémentarités. Il me semble, d'ailleurs que l'échelon européen pourrait être celui où se concrétisent de tels partenariats alors qu'elle est aujourd'hui le lieux où les concurrents se mènent une guerre qui ne conduit qu'au nivellement par le bas.

Hector je me permets pas de te qualifier d'ahuri au prétexte que tu défend des idées néo libérales, favorable à la gratuité du travail et aux efforts que les mêmes devraient, toujours consentir afin que les, mêmes, puissent continuer à profiter de la vie... et d'un confort consumériste illusoire. J'apprécie que tu puises respecter et entendre des idées différentes des tiennes, je n'imagine pas que tu sois aussi résolument enfermé dans tes certitudes au point de refuser la liberté d'opinions alternatives.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16988
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Pour sauver nos usines, faudra-t-il bientôt travailler plus pour gagner moins ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 26 mai 2018, 12:19:25

Nombrilist a écrit :
23 mai 2018, 07:26:18
Jeff Van Planet a écrit :
20 mai 2018, 09:00:45
Quand on est passé aux 35 heures on a bien été payé la même chose sans baisse de salaires...
Mais il y a eu l'annualisation du temps de travail. Les propriétaires d'entreprise en sont sortis gagnants.

"Cette usine inaugurée en 1997 par Jacques Chirac et Helmut Kohl a pourtant traversé des passes difficiles. En 2016, elle était menacée en raison d’un manque de commandes. Les salariés avaient alors accepté de passer aux 39 heures payées 37"

Cette partie est amusante. Il y avait moins de commande, mais il y avait en même temps plus de travail.
Pourquoi dis-tu que les patrons sont sortis gagnants avec les RTT?


Sinon pour ta question sa permet de 1) diminuer le prix de l'unité, et 2) de ne pas prendre d'intérims dû aux 4 heures en plus par membre du staff.
Sans parler de la diminution probable de pris qui peut inciter les commandes à arriver.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré