Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par albert » 18 mai 2018, 15:09:44

Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

La direction du budget préconise de réduire plusieurs prestations, selon un document de travail consulté par "le Monde".

Image



Dans une note interne, dont "le Monde" dévoile le contenu ce vendredi 18 mai, la direction du budget constate que les prestations sociales constituent "un poids croissant" des dépenses publiques en France (26% des dépenses de l'Etat en 2016), et appelle à "maîtriser la dynamique" – comprendre, revoir à la baisse le niveau de plusieurs aides sociales. Il ne s’agit que de "travaux techniques", qui ne se situent pas du tout au "niveau politique", souligne auprès du "Monde" l’entourage du ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.


Pour autant, ces pistes de réflexion sont explosives. Dans les grandes lignes, la DB propose de :
  • Ne plus indexer systématiquement la progression des aides sur l'inflation ; un tel gel des prestations légalement indexées (allocations familiales, retraites) "pourrait rapporter 3,5 milliards d'euros" en 2019.
  • "Revoir les règles d'éligibilité", en prenant par exemple davantage en compte le patrimoine des prestataires ;
  • Conditionner l'octroi de minima sociaux à des critères tels que "des démarches actives de recherche d'emploi", etc.

Chômeurs : le gouvernement dévoile un nouvel arsenal de sanctions

Les prestations sociales citées


Voici les principales aides sociales citées dans le document consulté par "le Monde" :
  • L'allocation adulte handicapé (AAH). La direction du budget relève des "disparités fortes" d'un département à l'autre. Il conviendrait donc "d'uniformiser les pratiques de prescription", écrit-elle... mais aussi de "revoir plus périodiquement le stock" des bénéficiaires et "d'inciter effectivement à la reprise d'activité".
  • L'allocation personnalisée pour l'autonomie (APA). Cette aide sociale destinée à certaines personnes âgées est jugée "insuffisamment redistributive". En clair : elle est touchée par des retraités dont le patrimoine pourrait leur permettre de s'en passer. La note de la DB souligne le "contexte de vieillissement démographique", et la nécessité de "recentrer" ce type d'aides sur les "publics prioritaires".
  • Les aides personnalisées au logement (APL). "Les APL favorisent [...] les personnes inactives", s'inquiète Bercy, qui appelle à une réforme. De surcroît, "les APL étudiants sont peu ciblées et ont trop peu d'effet redistributif" : elles ne prennent en effet pas en compte les ressources des bénéficiaires. Les étudiants pourraient donc être invités à choisir entre les APL ou le rattachement au foyer fiscal de leurs parents.
  • Les bourses sur critères sociaux (BCS). 27% des étudiants en bénéficient aujourd'hui. Mais face à l'augmentation constante de leur nombre et une revalorisation supérieure à l'inflation, la facture des boursiers s'est envolée (+60% en dix ans), note la DB, qui propose plusieurs solutions radicales : abaisser les plafonds de ressources, geler les revalorisations, ou renforcer les contrôles d'assiduité : les étudiants qui sèchent trop régulièrement les cours pourraient ainsi perdre leur statut de boursier.

Le RSA (revenu de solidarité active), l'allocation de solidarité spécifique, le minimum-vieillesse, la prime d'activité et les prestations familiales sont également mentionnés dans le document, selon "le Monde", auprès de qui l'entourage de Gérald Darmanin évoque des arbitrages à venir au cours de l’été.

(...)

Article complet sur https://www.nouvelobs.com/societe/socia ... terne.html
Ainsi donc, le gouvernement, qui avait fait semblant de faire son mea culpa sur la baisse des APL, veut aller encore plus loin dans la baisse des prestations sociales... Macron, président des riches, tape sur les plus modestes.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par johanono » 18 mai 2018, 15:22:43

C'est un fait que les dépenses de protection sociale représentent une part du PIB plus importante en France qu'ailleurs. Ce faisant, elles grèvent la compétitivité de nos entreprises : elles renchérissent le coût du travail, favorisent donc les délocalisations, et donc le chômage. Le pire, c'est que l'importance des dépenses de protection sociale ne permet pas vraiment de faire diminuer le taux de pauvreté dans notre pays. En effet, d'autres pays européens affichent un taux de dépenses sociales plus faible, et également un taux de pauvreté plus faible.

Faire du maintien d'un haut niveau de dépenses sociales le moyen principal de lutte contre la pauvreté constitue donc un raisonnement à très courte vue. On réduira la pauvreté dans notre pays, non pas en distribuant encore et toujours plus d'aides sociales, mais en redynamisant notre économie. Le gouvernement en est bien conscient, et c'est pour ça qu'il a ce projet (semble-t-il assez modeste) de réforme de notre protection sociale.

J'admets toutefois que, dans un pays drogué à la dépense publique, comme la France, il est difficile de faire de faire comprendre cette nécessité à beaucoup de Français...

Donc en effet, l'opposition s'en donnera à cœur joie en faisant passer Macron pour "le président des riches". Cette critique portera assurément dans l'opinion publique, et le gouvernement sera probablement obligé d'abandonner ses (modestes) projets et de jurer que, non, non, il n'a jamais voulu baisser les dépenses sociales, et qu'au contraire, il souhaite maintenir un niveau élevé de dépenses de protection sociale, au nom, bien sûr, de la défense du "modèle social" français, ce fameux "modèle social" que le monde entier non envie, bien sûr. :mrgreen: Et alors on s'étonnera de la perte de compétitivité de notre économie. :zinzin:

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par albert » 18 mai 2018, 17:29:15

johanono a écrit :
18 mai 2018, 15:22:43
C'est un fait que les dépenses de protection sociale représentent une part du PIB plus importante en France qu'ailleurs.
Les prestations sociales soutiennent la demande et donc la croissance du PIB. Lors de la crise de 2008-2009, ce qu’on a appelé « les amortisseurs sociaux » ont permis d’avoir une récession plus faible qu’ailleurs.
johanono a écrit :
18 mai 2018, 15:22:43
En effet, d'autres pays européens affichent un taux de dépenses sociales plus faible, et également un taux de pauvreté plus faible.
Lesquels ? En réalité, la France est l’un des pays qui a le mieux résisté au développement des inégalités que l’on constate dans tous les pays développés depuis 30 ans.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par wesker » 18 mai 2018, 23:42:08

Encore une volonté d'aller réduire les revenus de ceux qui sont les plus en difficultés, mais pas une seule suggestion de baisse des subventions à des agences de l'Etat ou autres instances où ces gens de bonnes familles, n'ayant jamais réellement travaillé, roupillent !

Combien de temps encore les citoyens accepteront, docilement et passivement de telles caricatures, de telles considérations à l'égard de ceux qui rencontrent des difficultés de la vie ? Combien de temps les français accepteront de payer des indemnités aussi élevés pour des personnes qui ne cessent de les insulter, de les déconsiderer ?

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par Hector » 19 mai 2018, 00:09:46

Créer un guichet pour distribuer de l'argent , de l'assistanat, il y a la queue. Toute action entraine une réaction en physique, c'est pareil pour le social.

IL est impossible de supprimer les Bourses aux étudiants. Il est impossible de supprimer les APL, qui ont pourtant un effet pervers certain car elles font mont monter artificiellement les loyers et donc le prix de l'immobilier. Il est impossible de supprimer l'APA ou l'AAH et de dire à des handicapés d'aller bosser alors qu'il est difficile de trouver un emploi (pour la masse peu qualifiée).

Néanmoins, le déficit public est là, il faut revenir à l'équilibre des comptes et il va falloir gérer. Il va donc falloir réfléchir à des fusions de prestations/allocations, aux effets de plancher et plafond qui décourage de travailler.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 00:13:32

On les voit...Les plus riches font la queue et obtiennent des millions d'euros de faveurs fiscales, de dérogations et autres décote de leurs fiscalités, pendant que certains doivent bosser davantage.

Et le pire est que certains qui parviennent à se hisser à la classe moyenne et accède à al propriété, et croient pouvoir péter plus haut que leurs fesses croient pouvoir un jour accéder à un tel niveau de patrimoine oubliant que pour payer leurs petites maisonnettes dans laquelle ils ne passent que peu de temps, ils doivent bosser 45-50h quand les bénéficiaires de ces mesures fiscales dorment 50h....

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17808
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par Jeff Van Planet » 19 mai 2018, 08:27:11

Le social qui permettrait de financer la consommation n'est qu'un mythe. En effet, ces sommes consommées sont produite par une personne A (disons bibi) qui est ponctionné sur sa fiche de paye et qui sacrifie sa propre consommation.


En suite quand on parle du président des riches, encore de la propagande, car il s'agit bien du président des travailleurs qui financent ces dépenses en sacrifiant leurs consommations.

Il faut remettre un peu les pieds sur terre et revenir dans le monde réel de temps en temps.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 324
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 19 mai 2018, 09:45:49

Jeff Van Planet a écrit :
19 mai 2018, 08:27:11
Le social qui permettrait de financer la consommation n'est qu'un mythe. En effet, ces sommes consommées sont produite par une personne A (disons bibi) qui est ponctionné sur sa fiche de paye et qui sacrifie sa propre consommation.
Oui et non. N'oublions pas que plus ton revenu est élevé, plus ta propension à épargner est élevée. Autrement dit, l'individu A, s'il gagne une somme de 3000 euros, sans prélèvement social, consommera grâce à son revenu à hauteur de 2000 ou 2500 euros par mois.
A terme, cette somme épargnée, sur plusieurs années, lui servira éventuellement à acheter un véhicule (là, ok, il y a consommation différée) ou à faire un investissement immobilier. Quand on achète une maison déjà bâtie, est-ce favoriser la croissance ?

A l'inverse, l'individu B, s'il touche une somme de 800 euros tout compris grâce aux aides sociales... aura du mal à épargner. La totalité de son revenu sera absorbée par sa consommation.

sandy
Messages : 1383
Enregistré le : 02 août 2015, 20:51:11

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par sandy » 19 mai 2018, 10:36:52

:shock:
LOL!!!!
Rires jaunes...
Je ne demande que ca moi de travaillé et de ne pas dependre de l'etats!!!
Encore faudrait ils qu'on accepte d'embaucher les handicapé plutot que de payer l'amende...
C'est un petit poney blanc, dans les monts d'émeraude et il emporte mon cœur!

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 11:45:40

Ils ne vivent déjà que très peu dans les maisons hors de prix que ces gens là, très aisés se font construire....Cela ne sert à rien tout cela. La vie ne se résume pas à acquérir toujours plus de richesses afin de transmettre un empire, la vie consiste à savoir apprécier ce qu'on a, et à contribuer à répondre le bonheur autour de soi. Si, par l'impôt, par la solidarité et par l'acceptation des règles de notre vie en société, à laquelle nous devons participer, ils contribuent à rendre nos services publics, utiles à tous, efficaces, à réduire la pauvreté, il me semble que c'est l'une des critères de réussites dont un pays peut se targuer d'avoir relever le défi....

Avatar du membre
Snark
Messages : 1384
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par Snark » 19 mai 2018, 13:24:44

Jeff Van Planet a écrit :
19 mai 2018, 08:27:11
Le social qui permettrait de financer la consommation n'est qu'un mythe. En effet, ces sommes consommées sont produite par une personne A (disons bibi) qui est ponctionné sur sa fiche de paye et qui sacrifie sa propre consommation.
Les cadeaux fiscaux que l'on fait aux multinationales sous forme d'optimisation ou de CICE
ne finissent pas dans la consommation des assistés mais dans les paradis fiscaux et chez les actionnaires .

Qui paient les infrastructures et services dont ces sociétés profitent à leur place sinon vous ?

Combien coutent respectivement le RSA , l'optimisation fiscale et le CICE ?
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 13:33:10

Comme si un individu pouvait manger plus que son estomac ne peut recevoir. Croire qu'un consumérisme infinie est source et définition de réussite, de bonheur revient à croire qu'on peut dépenser sans compter. Mais, bien souvent ils épargnent, spéculent, en veulent toujours plus, ne vivent pas dans la bienveillance et le bonheur, ils ne vivent que pour en avoir plus....Mais à quoi cela sert il ?

A rien, c'est une véritable connerie en barre alors oui, la solidarité, l'humanisme, le respect et l'appréciation de nos éco systèmes paraissent des richesses et des vertus qui peuvent aux côtés des investissements, de l'amélioration raisonnable du confort et de la qualité de vie, constituer les moteurs d'un développement d'un pays et de l'ensemble de ces habitants.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par johanono » 19 mai 2018, 14:40:50

albert a écrit :
18 mai 2018, 17:29:15
johanono a écrit :
18 mai 2018, 15:22:43
C'est un fait que les dépenses de protection sociale représentent une part du PIB plus importante en France qu'ailleurs.
Les prestations sociales soutiennent la demande et donc la croissance du PIB. Lors de la crise de 2008-2009, ce qu’on a appelé « les amortisseurs sociaux » ont permis d’avoir une récession plus faible qu’ailleurs.
johanono a écrit :
18 mai 2018, 15:22:43
En effet, d'autres pays européens affichent un taux de dépenses sociales plus faible, et également un taux de pauvreté plus faible.
Lesquels ? En réalité, la France est l’un des pays qui a le mieux résisté au développement des inégalités que l’on constate dans tous les pays développés depuis 30 ans.
Voir ces deux diagrammes :

Image

Image

La France est donc la championne d'Europe des dépenses de protection sociale (en pourcentage du PIB).

S'agissant du taux de pauvreté, la France est certes dans la fourchette basse, mais d'autres pays font mieux, avec un taux de dépenses de protection sociale moindre (Danemark, Finlande, Pays-Bas). La Suède a un taux de pauvreté similaire au nôtre, avec 5 points de moins en taux de dépenses de protection sociale. On notera encore que l'Italie, qui se situe dans la fourchette haute pour les dépenses de protection sociale, se situe aussi dans la fourchette haute pour le taux de pauvreté.

Alors bien sûr, un système de protection sociale développé permet généralement de réduire les inégalités. Je le sais très bien. Mais je constate justement que le lien entre les deux paramètres (taux de dépenses de protection sociale et taux de pauvreté) n'est pas automatique.

Et qu'on me comprenne bien : je ne prône nullement un système à l'anglo-saxonne. Je dis juste que, si on pouvait s'inspirer du Danemark, de la Finlande ou des Pays-Bas, ça pourrait être bien.

Donc le meilleur moyen de diminuer la pauvreté ne consiste pas à distribuer toujours plus d'aides sociales, mais bien à redynamiser notre économie. Et cela passe par une amélioration de la compétitivité de nos entreprises. Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, une politique destinée à restaurer la compétitivité de nos entreprises n'est pas une politique anti-sociale, c'est au contraire une politique très sociale, car de nature à redonner du boulot à beaucoup de Français qui en sont actuellement privés.

Et puis il faut arrêter avec cette légende urbaine de la protection sociale qui stimulerait la consommation qui elle-même stimulerait la croissance économique. Cette double affirmation doit être très nuancée.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17808
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par Jeff Van Planet » 19 mai 2018, 16:58:09

Demain_Sera_Meilleur a écrit :
19 mai 2018, 09:45:49
Jeff Van Planet a écrit :
19 mai 2018, 08:27:11
Le social qui permettrait de financer la consommation n'est qu'un mythe. En effet, ces sommes consommées sont produite par une personne A (disons bibi) qui est ponctionné sur sa fiche de paye et qui sacrifie sa propre consommation.
Oui et non. N'oublions pas que plus ton revenu est élevé, plus ta propension à épargner est élevée. Autrement dit, l'individu A, s'il gagne une somme de 3000 euros, sans prélèvement social, consommera grâce à son revenu à hauteur de 2000 ou 2500 euros par mois.
A terme, cette somme épargnée, sur plusieurs années, lui servira éventuellement à acheter un véhicule (là, ok, il y a consommation différée) ou à faire un investissement immobilier. Quand on achète une maison déjà bâtie, est-ce favoriser la croissance ?

A l'inverse, l'individu B, s'il touche une somme de 800 euros tout compris grâce aux aides sociales... aura du mal à épargner. La totalité de son revenu sera absorbée par sa consommation.
Mais l'immense majorité des gens ne gagnent pas 3K€ par mois mais plutôt moins de 2K€ brut. Autrement dit celui qui gagne 1500e par mois qui se lève tôt le matin, qui paye son loyer plein pot et qui voit ses voisins qui gagnent la même chose que lui sans payer de loyer ni taffer, on ne va pas me dire que le mec qui gagne 1500€ épargne et que l'épargne c'est caca?

non ces gens là sont trop "riches" (avec 18K€!!!) pour que la gauche s'intéresse à eux et sont trop pauvres pour que la droite s'occupe d'eux. Voilà ce qui se passe pour ces gens qui payent encore et encore sans jamais recevoir quoi que se soit.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Ces aides sociales que Bercy veut réduire selon une note interne

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 20:13:34

Johanono


Certains regarderont comment vivent leurs voisins....Et ils oublieront que la stagnation de leurs revenus dépend de manière marginale des aides sociales que perçoivent les citoyens les plus modestes mais davantage des fraudeurs et de la cupidité de ceux qui perçoivent plusieurs milliers d'euros de revenus mensuels, pour, en vérité, papillonner et pas faire un travail réellement utile ou productif.

Naturellement, si nous voulons réduire la pauvreté et rétablir l'équilibre de nos comptes, objectifs relativement complémentaires, nous devons rendre les dispositifs sociaux efficaces, il est nécessaire d'accepter les contrôles à l'encontre des fraudeurs mais chacun doit avoir conscience de la marginalité budgétaire de ces fraudes, à rebours des milliards d'euros dont une poignée seulement peuvent se prévaloir !

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré