Carburants : les prix et la consommation augmentent

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31758
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 18 déc. 2010, 13:51:00

Bonjour,  La consommation de carburants a progressé de 0,9% en novembre, a annoncé mercredi l'Union française des industries pétrolières (Ufip), tandis que les prix à la pompe ont atteint la semaine dernière un nouveau plus haut depuis plus de deux ans. «Les livraisons de carburants sur le marché français se sont élevées à 4 millions de mètres cubes en novembre 2010», en hausse de 0,9% sur un an, a indiqué l'organisation professionnelle dans un communiqué.    Les livraisons d'essence (super sans plomb 95 et 98) ont baissé de 0,6% tandis que celles de gazole (78% de la consommation française) ont augmenté de 1,3%. «Deux mois après, les chiffres confirment» que les mouvements sociaux contre la réforme des retraites d'octobre 2010 «n'ont pas modifié l'évolution structurelle de la consommation française de carburants», souligne l'Ufip. La consommation française de carburants a augmenté de 0,7% entre décembre 2009 et novembre 2010 par rapport aux 12 mois précédents. Les prix à la pompe au plus haut Par ailleurs, les prix des carburants ont à nouveau progressé la semaine dernière, atteignant un nouveau plus haut niveau depuis plus de deux ans, selon les chiffres de la Direction générale de l'Énergie et du Climat (DGEC). Le gazole s'est vendu la semaine dernière au prix moyen de 1,2203 euro par litre toutes taxes comprises, soit son plus haut niveau depuis la semaine du 10 octobre 2008. Le super sans-plomb 95 s'est lui vendu à 1,4096 euro/litre, un sommet depuis la semaine terminée le 12 septembre 2008. Quant au super sans-plomb 98, il coûtait 1,4485 euro/litre en moyenne et n'a jamais été aussi cher depuis la semaine du 12 septembre 2008. Les prix à la pompe sont encore loin de leurs records historiques, de 1,4541 euro/litre pour le gazole (en mai 2008) et de 1,4971 euro/ litre (en juin 2008) pour le SP 95, et de 1,5326 pour le SP 98 (en juin 2008). Les prix de la DGEC sont des prix moyens calculés sur le territoire national, qui peuvent donc varier d'un jour à l'autre ou d'une station-service à l'autre.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard,  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50138
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 déc. 2010, 14:20:00

Le bon côté de la chose, c'est que ça incite aux économies d'énergie.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 déc. 2010, 17:04:00

Bof .... quand tu as trente bornes à faire pour aller au boulot tu vas pas réduire le trajet  ....
Pour le chauffage au fuel .... je crois qu'il y a déjà longtemps que les utlisateurs ont réduit leur conso ....

Après c'est une question de pouvoir d'achat ...., les classes supérieures s'en moquent de la hausse du carburant.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50138
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 déc. 2010, 17:15:00

"quand tu as trente bornes à faire pour aller au boulot tu vas pas réduire le trajet"

Certes, mais tu peux opter pour un modèle de voiture économique, ainsi que la conduite qui va avec.

"les classes supérieures s'en moquent de la hausse du carburant."

C'est vrai. Le droit à polluer va bientôt devenir un luxe.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 déc. 2010, 22:44:00

Oui, bien sur on peut acheter une caisse qui pollue moins, consomme moins (forcément), mais faut encore avoir sous le pied 20 000€ pour l'acheter ...

C'est pas le français moyen qui peut le faire, en tout cas pas de façon si réactive .... puis il faut pouvoir.

En ce qui concerne les classes aisées (j'aime pas le mot classe, mais bon, je fais vite et n'ai pas le temps d'en trouver un autre) ils s'en foutent.

Le droit à polluer, via le malus écolo existe déjà et ces mecs , fans de grosses cylindrées et de 4x4 se sont affranchis, via ce malus de toute  notion de responsablilité.

La vision écolo de la droite à ce niveau est pitoyable.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 déc. 2010, 16:21:00

Incapable de discuter d'un sujet sans se rouler dans la lutte des classes ! icon_biggrin

Les prix du carburant augmentent en raison des pleins tardifs des cuves à mazout, de l'hiver rigoureux, et des variations de change.
La faible augmentation de consommation des voitures signifie simplement des comportements moins récessifs : fin de la crise.

Les "riches" ne sont pas indifférents au coût du chauffage, leurs maisons étant généralement très grandes.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50138
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 déc. 2010, 16:26:00

On parle de carburants automobiles ici, mps.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 déc. 2010, 17:20:00

J'ai répondu sur les deux.

Le carburant-bagnole est certes un peu cher à mon goût, mais c'est un mal nécessaire pour de nombreuses familles :

- gain de temps, quand il faut déposer les gossesà l'école, rejoindre le travail, repasser doser les médicaments de mère-grand,passer au super marché, etc. Sans voiture, cela prendrat la journée ...
- gain d'argent aussi, s'il fallait financer tous les déplacements familiaux en transports en commun.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 19 déc. 2010, 22:31:00

mps a écrit :Incapable de discuter d'un sujet sans se rouler dans la lutte des classes ! icon_biggrin
Les prix du carburant augmentent en raison des pleins tardifs des cuves à mazout, de l'hiver rigoureux, et des variations de change.
La faible augmentation de consommation des voitures signifie simplement des comportements moins récessifs : fin de la crise.

Les "riches" ne sont pas indifférents au coût du chauffage, leurs maisons étant généralement très grandes.
Les riches, du moins ceux qui réfléchissent évitent d'avoir des chauffage couteux à l'usage, même si cela leur coûte plus cher en installation, ils se rattrapent largement plus tard, mais évidemment, il faut avoior des moyens suffisants au départ.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29247
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 déc. 2010, 13:06:00

mps aura toujours le dernier mot....Si les prix augmentent, c'est bon puisque les riches payeront davantage et que les pauvres feront des restrictions jugées necessaires....Evidemment, la conséquence se traduira par des arbitrages qui porteront un coup à la croissance dont notre pays a tant  besoin pour assurer son redressement et son developpement.

Encore une fois, cette augmentation n'est pas justifiée par un accroissement de la demande mais resultent de tensions sur les marchés auxquels les travailleurs n'accèdent pas. L'Etat, ruiné ne peut assouplir ses recettes fiscales et se montrent passif devant une situation qui devient difficilement supportable pour nombre de français modestes.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré