L'aide à la Grèce coûtera 15 milliards à la France

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 24493
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 juil. 2011, 12:58:00

L'aide à la Grèce coûtera 15 milliards d'euros à la France

Le nouveau plan de sauvetage de la Grèce aura comme «conséquence indirecte» pour la France une augmentation de son endettement d'environ 15 milliards d'euros d'ici 2014, selon François Fillon.

L'endettement français sera accru d'environ 15 milliards d'euros d'ici à 2014 en raison de la mise en oeuvre du plan d'aide à la Grèce conclu jeudi soir, a déclaré vendredi François Fillon.

Le premier ministre a qualifié en outre l'accord des dirigeants européens sur un plan de sauvetage de la Grèce d'étape absolument décisive pour la zone euro.

Cet accroissement de l'endettement pourrait mettre à mal l'objectif du gouvernement de commencer à faire baisser le ratio de dette publique de la France à partir de 2013.

L'accord de Bruxelles, qui doit beaucoup aux efforts du couple franco-allemand, pemettra d'éviter une faillite de certains pays de la zone euro, a déclaré le premier ministre après avoir expliqué les décisions prises jeudi aux parlementaires français à Matignon.

La «règle d'or» qui inscrirait la nécessité de réduire les déficits dans la Constitution française est plus que jamais d'actualité, a encore dit le chef du gouvernement.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011 ... france.php

Il y en a, de l'argent, pour aider la Grèce... On a vraiment l'impression que les gouvernements européens sont prêts à tous les sacrifices financiers pour aider la Grèce, tout ça par affichage politique, pour dire que l'euro est une réussite... Et si dans quelques mois la Grèce a de nouveaux problèmes, on recommence ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 30305
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 juil. 2011, 13:50:00

En réalité, d'après les déclarations de la ministre des finances, on ne sait pas combien exactement coutera l'aide à la Grèce. Le plan actuel a d'ores et déjà un impact.

Reste à savoir si ces mesures permettront de relancer la machine ou si elles constituent des dépenses dont l'objectif est uniquement de rassurer les intervenants financiers. C'est hélàs la crainte que j'exprime car le fondement, la cause des difficultés demeurent, la capacité de remboursement de la Grèce reste inchangé, dès lors, quand les difficultés du Portugal et demain de l'Espagne se présenteront, et b ien le système explosera.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 22 juil. 2011, 17:08:00

@Johanono: inutile d'ouvrir un nouveau topic, il y en déjà assez sur la dette grecque. icon_biggrin

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32323
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 juil. 2011, 15:38:00

Bonjour,


 
 
La hausse de 15 milliards d'euros de la dette de la France liée à l'aide à la Grèce ne provoquera pas d'austérité, déclare le ministre des Finances François Baroin, dans un entretien au Monde publié samedi. Ces 15 milliards prévus d'ici 2014 n'auront qu'un impact comptable sur la dette, et aucun sur le déficit, souligne-t-il, et cette dette sera émise par le FESF et non par la France. 

"La France intervient sous forme de garantie. Or, depuis l'an dernier, les statisticiens européens nous ont indiqué que la dette du Fonds européen de stabilité financière devait être rattachée comptablement à chaque Etat pour la part qu'il garantit", déclare François Baroin.  "Au-delà de cet impact comptable, la France n'a pas besoin d'emprunter davantage et notre déficit n'est pas impacté. Ni le Fonds ni a fortiori la France ne s'appauvrissent dans l'opération", poursuit-il. 

Le surplus d'endettement devrait modifier la trajectoire prévisionnelle d'évolution de la dette publique de la France, qui s'élève à environ 1.600 milliards d'euros.  Le gouvernement prévoyait jusqu'à présent que le ratio de dette continuerait d'augmenter cette année et l'an prochain à 85,4% du produit intérieur brut fin 2011 et 86,9% fin 2012 puis baisserait à 86,4% fin 2013 et 84,8% fin 2014.  Prié de dire si la France subirait une cure d'austérité pour pouvoir tenir ses engagements, François Baroin répond : "Non."

Le Figaro
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 juil. 2011, 17:37:00

Il est clair que la solidarité grecque sera plus technique que faisant directement appel à la poche des contribuables.

Du moins, si la Grèce cesse de déconner.

Mais les contributeurs ne sont pas des enfants de choeurs : l'UE installe déjà à Athènes une Task-Force qui va assurer une étroite tutelle du gouvernement grec, et rétablir l'orthodoxie budgétaire.
Chaque secteur fiscal, social ou d'usage d'infrastrctures publiques sera miré dans la plus parfaite transparence. Plusieurs centaines de "surveillants" à qui on ne la fera plus ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 23 juil. 2011, 19:57:00

c'est marrant cette réaction à ne pas vouloir aider les gens dans le besoin de la part de gens qui s'affichent à gauche. les grecs sont plus pauvres et  avec un gouvernement de gauche ,alors,aidons les,ou est le problème?? icon_mrgreen
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juil. 2011, 10:25:00

La solidarité, c'est quand cela me rapporte !  icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 24 juil. 2011, 10:50:00

La réponse de Baroin relève exclusivement du cynisme à but mensonger. Qui oserait croire que cela ne puisse avoir qu'un impact comptable? Cela suppose donc que la dette française ne sera jamais payée intégralement ...Donc exactement comme les grecs ,un défaut partiel ou total .....
J'apprécie la pirouette qu'il fait en parlant de déficit sur une dette ,le plus béotien en gestion comptable ou non n'ignore pas qu'un déficit se calcule par rapport à un capital ou un solde positif.....Dans ce cas il ne s'agit que d'une aggravation de la dette Française , point , mais cela dit dans l'opinion générale aurait un impact négatif à  quelques mois de l'élection présidentielle..
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juil. 2011, 12:11:00

Non, toute la différence entre se portrer aval et décaisser.

Mais il y a un risque, et c'est pourquoi la Grèce sera mise sous tutelle.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 24 juil. 2011, 12:22:00

J'imagine la g..... du tuteur ,il s'est planté la première fois collectivement ,il redonne le pouvoir à ceux qui précisément ont érigé cette dette et la solution miracle serait de mettre le pays en défaut partiel. ces prétendus messies n'ont absolument rien vu venir de la crise qui sévit toujours actuellement ,il faut très peu d'imagination ou se simples réflexions pour parier ,que d'une part à moyen terme ou à très court terme ,d'une part cela n'aura servi à rien ,mais que d'autres comme le Portugal ,l'Irlande ,voir l'espagne et l'Italie seront dans le même état que la grèce aujourd'hui...C'est dire la crédibilité que l'on puisse accorder à nos propos ,nous simples forumeurs lambdas....
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
wesker
Messages : 30305
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 juil. 2011, 14:52:00

La réponse de Baroin est cynique effectivement. La France ne cesse d'aggraver son endettement et se porte désormais caution pour la Grèce à hauteur de 15 milliards d'euros. Pourtant, j'ai cru comprendre que la Grèce bénéficiait d'un plan en cash lui permettant de faire face à ses échéances avant la fin de l'année, et on nous explique qu'il ne s'agit que d'un jeu d'écritures.

Je crois, au contraire que ce jeu d'écritures se traduira par une politique d'austérité que le Gouvernement ne peut annoncer en période préélectorale et que les français seraient inspiré de s'en méfier car les engagements ne valent que pour ceux qui les reçoivent. Rappellons nous "dans les 2 ans, plus un seul sans abri.....)

Papibilou
Messages : 6106
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Message non lu par Papibilou » 24 juil. 2011, 15:29:00

Je sais que les monétaristes  détestent l'augmentation de la masse monétaire M3, synonyme, selon eux, de l'inflation. Néanmoins, une augmentation de cette masse de l'ordre de 10% réservée strictement aux états de zone euro n'aurait certainement pas pour conséquence une inflation de 10% si les dits états s'engagent volontairement dans une politique de rigueur. 

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 24 juil. 2011, 15:37:00

un artisan a écrit : J'imagine la g..... du tuteur ,il s'est planté la première fois collectivement ,il redonne le pouvoir à ceux qui précisément ont érigé cette dette et la solution miracle serait de mettre le pays en défaut partiel. ces prétendus messies n'ont absolument rien vu venir de la crise qui sévit toujours actuellement ,il faut très peu d'imagination ou se simples réflexions pour parier ,que d'une part à moyen terme ou à très court terme ,d'une part cela n'aura servi à rien ,mais que d'autres comme le Portugal ,l'Irlande ,voir l'espagne et l'Italie seront dans le même état que la grèce aujourd'hui...C'est dire la crédibilité que l'on puisse accorder à nos propos ,nous simples forumeurs lambdas....
ça nous coutera quoiqu'en dise Baroin et tous les autres. Ils avaient l'occasion en 2008 de réformer profondément le système financier mais n'ont agit qu'à la marge. Les banques ont pris tellement de pouvoir qu'elles ont empêché toute réformes pourtant nécessaires. BNP Paribas, la Société générale et le Crédit Agricole, rien que pour la France ont investi plus de 8 milliards d'€.
Ce n'est finalement  que (à peine) la moitié de ce que l'Etat français devra débourser pour qu'elles évitent de se planter avec la Grèce.
Et à nouveau sans aucun engagement de leur part... c'est même ce qui est le pire car depuis 2008 on ne cesse de financer les conneries des banques, et ça continue de passer comme une lettre à la poste.

un artisan
Messages : 1612
Enregistré le : 11 avr. 2011, 00:00:00
Localisation : CALVADOS

Message non lu par un artisan » 24 juil. 2011, 16:33:00

wesker a écrit :La réponse de Baroin est cynique effectivement. La France ne cesse d'aggraver son endettement et se porte désormais caution pour la Grèce à hauteur de 15 milliards d'euros. Pourtant, j'ai cru comprendre que la Grèce bénéficiait d'un plan en cash lui permettant de faire face à ses échéances avant la fin de l'année, et on nous explique qu'il ne s'agit que d'un jeu d'écritures.
Je crois, au contraire que ce jeu d'écritures se traduira par une politique d'austérité que le Gouvernement ne peut annoncer en période préélectorale et que les français seraient inspiré de s'en méfier car les engagements ne valent que pour ceux qui les reçoivent. Rappellons nous "dans les 2 ans, plus un seul sans abri.....)
Les gesticulations financières actuelles de L'UE se traduisent en fait pour chaque état membre et plus encore pour les états les plus puissants par une gestion ,très connue dans toute société en difficulté la cavalerie. Cela consiste à comber une dette par un crédit, un cercle sans fin qui conduit inéluctablement à la faillite tous ceux ou celles qui utilisent ce concept.
L'hypocrisie de nos dirigeants actuels se manifestant car en fait ,artificiellement ils reculent l'échéance ,non sans aggraver le problème ,qui inévitablement verra le jour à court ou moyen terme...Un premier pas a été franchi ,car les sommes " prêtées" ne couvrent pas la totalité des besoins et conduisent sur un défaut partiel de paiement.
Qui peut donc prêter du fric en étant sur de ne pas rentrer intégralement dans ses fonds ? Cela démontre la crédibilité de toutes ces actions....
Démocratie :le pouvoir pour les poux de manger les lions Clémenceau

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juil. 2011, 16:46:00

Bien sûr, tous des c... sauf toi ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré