Mouvement de défiance contre des banques françaises

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32332
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par politicien » 21 sept. 2011, 11:48:55

Bonjour,
"Il faut casser la spirale des peurs." La déclaration est du P-DG de la Société générale, Frédéric Oudéa, ce matin dans une interview au Figaro. La crise de la dette en zone euro attise les craintes sur l'équilibre des banques françaises.

Cela pousserait certains gros clients professionnels à vouloir retirer leur argent. Le nouveau propriétaire américain du site Meetic, Match.com a fait cette demande à sa filiale française, selon le fondateur du portail de rencontre, Marc Simoncini. Match.com aurait demandé par e-mail ce week-end que Meetic place son argent dans une banque américaine.

Pour l'heure, "il n'y a eu aucun transfert de fonds effectué d'une banque vers une autre", a toutefois assuré à l'AFP, mardi, le directeur général de Meetic, Philippe Chainieux.

(...)

Bank of China prend ses précautions
La Société générale a de son côté été obligée de faire face à une information du Financial Times selon laquelle le groupe allemand Siemens a retiré un demi-milliard d'euros pour les placer auprès de la Banque centrale européenne (BCE). Une source proche du dossier a néanmoins expliqué au Point.fr que cela n'avait pas de rapport avec d'éventuels doutes sur la solidité de l'établissement. Siemens, qui a créé sa propre banque, a la possibilité de placer directement son argent auprès de la Banque centrale européenne (BCE) dont le taux de rémunération peut être plus attractif que celui servi par les banques commerciales.

Plus grave pour les banques françaises, une concurrente chinoise, Bank of China, un des principaux acteurs du marché interbancaire du pays, aurait interrompu certaines opérations avec elles. Cela concerne les swaps et les opérations à terme sur les changes avec la Société générale, le Crédit agricole et la BNP, selon le quotidien économique chinois, Shiji Jingji Baodao, qui cite plusieurs courtiers.

(...)

Bank of China aurait par ailleurs exclu de ses opérations de swap la banque suisse UBS, frappée par un scandale de fraude sur des opérations pour un montant de 2,3 milliards de dollars.

(...)
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14525
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Narbonne » 21 sept. 2011, 15:36:08

Les swaps servant à minimiser le risque, une espece d'assurance, ce que fait la Bank of China est logique.
On ne s'assure pas dans une entreprise qui vient d'être dégradée.
Le patron de la Bank of China n'a pas envie de se faire débarquer en cas de probleme.
Actuellemnt, les banques se mefient les unes des autres. Les taux d'interet vont grimper !
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par pwalagratter » 21 sept. 2011, 20:37:18

A l'inverse de 2008 j'ai l'impression qu'il ne faudrait pas grand'chose pour que les particuliers reitrent à leur tour une partie de leurs fonds, voire la totalité.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19104
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Golgoth » 21 sept. 2011, 20:44:55

Pour ceux qui ont des fonds.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par mps » 22 sept. 2011, 08:07:25

Très mpignon, l'idée de retirer son argent des banques (quand on en a, bien entendu).

Mais pour en faire quoi ?

L'or est trop cher et ne rapporte rien, sauf à en vendre.
Garder son pognon chez soi, dans une pile de linge ? Vol, incendie, aucun rapport, aucun frein à sa dépréciation.
L'immobilier ? Impensable s'il ne s'agit pas d'un premier bien : les charges fiscales et autres ratiboisent tout.

Restent l'euro-million ou le casino, mais c'est assez aléatoire icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Papibilou
Messages : 6119
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Papibilou » 22 sept. 2011, 19:10:08

Il y a des chiffres que je ne m'explique pas très bien, sans doute parce que je n'ai pas bien réfléchi. Si certains peuvent m'éclairer ?
L'exposition des banques françaises serait de l'ordre de 5 milliards pour la BNP et 2.5 pour la Société générale. Disons qu'avec le crédit agricole ça fait 8, s'il n'y a aucun paiement. Or la dette grecque est désormais, si je ne m'abuse, de 780 milliards (elle était de 715 l'an dernier).
Question:
- même en admettant que les autres banques européennes aient 5 fois ça, ça fait 50 milliards; à qui les grecs ont-ils emprunté le reste, c'est à dire les 730 restants?
- si le défaut de paiement est de l'ordre de 50% de ces sommes, quel peut-être le problème quand on sait les bénéfices engrangés par ces banques ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par racaille » 22 sept. 2011, 19:25:21

Perso j'en ai rien à foutre que les banques françaises coulent, au contraire même, par contre je préfèrerai nettement que les banques US coulent les premières.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Cobalt » 22 sept. 2011, 19:27:50

racaille a écrit :Perso j'en ai rien à foutre que les banques françaises coulent, au contraire même, par contre je préfèrerai nettement que les banques US coulent les premières.
Est ce que nous savons qu'elle serait les conséquences pour les entreprises par exemple ?

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par lambertini » 22 sept. 2011, 20:42:09

rien a faire des banques quelles créves
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par racaille » 22 sept. 2011, 20:52:48

Cobalt a écrit :
racaille a écrit :Perso j'en ai rien à foutre que les banques françaises coulent, au contraire même, par contre je préfèrerai nettement que les banques US coulent les premières.
Est ce que nous savons qu'elle serait les conséquences pour les entreprises par exemple ?
Ben c'est simple la conséquence c'est qu'elles devront ouvrir un nouveau compte dans une banque qui n'a pas (encore) fait faillite :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Cobalt » 22 sept. 2011, 22:05:17

Oui,mais si les capitaux partaient à l'étranger,ce ne serait pas bien bon,siémens et meetic ont démenti,mais enfin....

En ligne
Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14525
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Narbonne » 22 sept. 2011, 22:12:28

C'est une photo de fin 2010 (Barclays) :

Image

Uploaded with ImageShack.us
Modifié en dernier par Narbonne le 22 sept. 2011, 22:20:57, modifié 1 fois.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par racaille » 22 sept. 2011, 22:14:19

Une chronique intéressante de P. Béchade qui présume une action concertée contre les valeurs bancaires françaises. J'ai juste zappé l'intro du texte :
21 septembre 2011 | Philippe Béchade

La Société Générale a vu son cours s’effondrer de 7% mardi après-midi. Cela fait suite à un article du Financial Times selon lequel Siemens — une multinationale qui possède depuis peu sa propre filiale bancaire — aurait retiré un demi-milliard d’euros de la Société Générale pour placer ces mêmes fonds auprès de la BCE.

Le marché apprendra plus tard dans l’après-midi que cette opération aurait eu lieu non pas il y a quinze jours en pleine crise de confiance, mais il y deux mois, c’est-à-dire avant que ne souffle le vent de panique, ce qui change tout.

Trop tard : les quelques heures qui ont précédé cette mise au point ont été un régal pour les vendeurs à découvert.

Nous ignorons en revanche quelle rumeur ou quelle anticipation de désastre a provoqué l’effondrement de 6,5% de la BNP Paribas mardi en fin d’après-midi.

Certains traders expliquaient ce plongeon par la révélation que la Bank of China aurait suspendu, il y a une quinzaine de jours, ses opérations croisées avec des banques européennes (il peut y en avoir beaucoup), dont les trois principales banques françaises.

Cela n’a peut-être rien à voir avec leur solidité financière. On ignore tout des montants en jeu — qui sont peut-être négligeables. Mais peu importe, voilà encore du pain béni pour les vendeurs à découvert.

Force nous est de constater que 48 heures après une chute de 11% de Crédit Agricole dans des circonstances toujours pas élucidées (car la banque concernée n’a pas jugé bon de communiquer à ce sujet), c’est maintenant au tour de la plus grosses des banques françaises de subir une attaque dont les causes restent inexpliquées.

L’argument de la dégradation de la dette italienne ne tient pas la route : les banques locales cotées sur le MIB 30, les premières concernées, ont terminé en hausse moyenne de 2% à Milan. Notons que les banques allemandes, espagnoles ou autrichiennes, également très exposées, n’ont pas bronché non plus.

BNP Paribas a donc inscrit mardi soir sa plus mauvaise clôture annuelle à 24,91 euros et sa capitalisation boursière est désormais comparable à celle de Danone ou Hermès.

▪ Considérer que les cours des banques “ça monte ou ça baisse” (observez que ce sont toujours les mêmes qui baissent depuis 10 jours), ce serait faire preuve d’une certaine naïveté. Tenez, prenez le coût de la fraude chez UBS qui a été revu à la hausse de 10% ce mardi : c’est du concret. Impact sur le cours : néant.

Lorsque des dizaines milliards de capitalisation boursière sont en jeu… et quand il est question de la capacité de financement de l’économie de tout un pays comme la France, alors soyez certain que les déboires de nos établissements de crédit (et spécialement ceux cotés sur le CAC 40) ne surviennent pas par hasard.

Comment ne pas s’interroger sur le feu roulant de rumeurs et d’articles véhiculés par la presse anglo-saxonne ? Il ne vise que les banques françaises en épargnant toutes les autres — surtout celles dont il serait malvenu de rappeler qu’elles sont particulièrement vulnérables.

Mais passons. Depuis quelques jours, les médias anglo-saxons s’acharnent à démontrer que ce sont nos banques tricolores — et elles seules ! — qui ne trouvent plus de liquidités ou plus de contrepartie sur les marchés.

A tel point que de nombreuses entreprises, inquiètes pour leur trésorerie, migreraient vers des établissements plus sûrs (italiens ou espagnols de préférence ?).

Le fondateur de Meetic, Marc Simoncini, a jeté de l’huile sur le feu en direct sur BFM mardi midi : il a annoncé que Match.com (le nouveau propriétaire américain du site) aurait recommandé de ne pas laisser d’argent dans les banques françaises.

Outre que la gestion des flux financiers de Meetic n’est plus de son ressort mais de celui du nouveau directeur financier, nous connaissons beaucoup d’entreprises américaines qui font rapatrier chaque soir la trésorerie vers les Etats-Unis ou un paradis fiscal qui permet de faire travailler l’argent sans taxes ni impôts. Ceci ne constitue donc pas une preuve de défiance.

S’agit-il d’une maladresse de M. Simoncini qui parle sans savoir de ce qui ne le regarde plus… ou la direction américaine de Match.com l’a-t-elle chargé d’alimenter au détour d’une question anodine la psychose ambiante sur les banques françaises ?

Encore une étranges coïncidence, et cela commence à en faire beaucoup en moins de 10 jours. Cela ressemble à une forme de harcèlement médiatique soigneusement orchestré.

▪ Certes, la Commission de Bruxelles retourne se veste et admet qu’une recapitalisation des banques “peut s’avérer nécessaire”. C’est une manière de reconnaître implicitement que la Grèce va faire défaut et que certaines d’entre elles verront se volatiliser une part significative de leurs fonds propres, ce qui est anticipé dans les cours depuis des semaines.

Mais l’avertissement de Bruxelles concerne en priorité les banques que le marché sait déjà en situation difficile ; et toutes celles-là sont miraculeusement épargnées par les “rumeurs” et les coupures de presse équivoques ou tendancieuses.

Autrement dit, le but ne semble pas provoquer de gros écarts à la baisse sur n’importe quelle banque présentant de réelles caractéristiques de vulnérabilité (elles sont légion) mais bien de déstabiliser des leaders ciblés du CAC 40.

Quelle partie de billard à trois bandes est donc en train de se jouer à l’échelon planétaire, qui place la France (à travers le discrédit de ses banques) dans une situation difficile et l’expose à la perte potentielle de son triple A ?

La stratégie poursuivie applique les principes bien connus de la prophétie auto-réalisatrice : “il n’y a pas de fumée sans feu”, “le bien ne fait pas de bruit mais le bruit ne fait pas de bien”, etc.

Alors oui, le dynamitage des banques françaises par médias interposés n’est que la partie émergée de l’iceberg. Nous donnerions très cher pour connaître le véritable niveau de cordialité des rapports entre l’exécutif français et Tim Geithner avant puis pendant le sommet de Wroclaw.

Nous le réaffirmons : quand des dizaines et même des centaines de milliards sont en jeu, rien n’arrive par hasard, et surtout pas lorsqu’il est question des banques.
http://la-chronique-agora.com/et-si-le- ... e-iceberg/
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par racaille » 22 sept. 2011, 22:18:17

Cobalt a écrit :Oui,mais si les capitaux partaient à l'étranger,ce ne serait pas bien bon,siémens et meetic ont démenti,mais enfin....
De quels capitaux tu parles ?

Et puis on dit "les banques françaises" mais il n'y a que BNP, Crédit Agricole et Société Générale qui trinquent fort.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

En ligne
Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14525
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Mouvement de défiance contre des banques françaises

Message non lu par Narbonne » 22 sept. 2011, 22:46:42

la bourse et donc la celebre "loi du marché" n'est pas rationnelle. Elle fonctionne beaucoup sur les publications de statistiques mais aussi sur les rumeurs (surtout en situation de crise).
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré