Et si la Grèce quittait l'euro ..

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par mps » 04 nov. 2011, 10:43:17

Que ce scénario menait à une situation de saison (je parle d'Halloween) ;)

Horreur et putréfaction.

Mias il semble que le message de Cannes ait été entendu : Papandréou renoncerait à son referendum, la Grèce passerait en urgence à un gouvernement d'union nationale, et sa première tâche sera de ratifier le traité d'aide et ses conditions.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par Lucas » 04 nov. 2011, 11:27:19

Si on parle chiffre bien évidemment que si la Grèce sort, la Zone Euro va s'en sortir, c'est pas ça le problème, mais si la Grèce sort, on va avoir un effet contagion -l'Italie, l'Espagne, le Portugal- ces pays là seraient les prochains à sortir.

Je ne crois pas que ça soit la solution.

Papibilou
Messages : 5972
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par Papibilou » 04 nov. 2011, 19:11:45

Et si l'Italie et l'Espagne étaient en meilleure posture que la France ?
Animons un peu le débat:
La dette de l'Italie était déjà à 120% du PIB en 1994. Elle n'a donc pas augmenté en 18 ans. D'autre part, la seule chose qui empêche l'Italie de revenir à un budget non déficitaire sont les intérêts de cette dette.
Par ailleurs, l'Espagne qui fait de gros efforts de rigueur, a une dette à 65% de son PIB, loin derrière la France qui en est à 85%.
A l'inverse de l'Italie, la dette française a explosé dans les 3 dernières années, grâce à l'énergie déployée par la présidence Sarkozy. Elle est en progrès constant, alors que celle de l'Italie est stable. Avec 85% du PIB on est loin devant l'Espagne. Enfin, si on enlève les intérêts de la dette (48 milliards l'an prochain) on ne revient quand même pas à l'équilibre budgétaire.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par lancelot » 04 nov. 2011, 19:29:41

La situation de l'italie est peu enviable, mais moins pire à mon avis que celle de l'espagne.
Le pb de l'espagne, c'est pas tellement l'endettement de l'état, mais celui de des espagnols. Leur frénésie immobilière amorcée par l'ignoble Aznar, plombe une grande partie de la population condamnée à payer un crédit sur 20 ans pour un bien qui vaut zéro. leur économie s'étant portée en masse sur ce secteur, (un peu comme les anglais sur la finance), il souffrent d'un déséquilibre chronique dans tous les domaines de l'économie, sauf l'agriculture.

Pour la France, après un second mandat chiraquien et un premier sarkozien, le bilan est cruel (vivement les élections que l'on en parle ... (lol)). L'état vit au dessus de ses moyens et creuse son trou de façon linéaire (hors crises) .

Je pense que le jour (qui arrivera) ou l'italie sera attaquée, la france le sera aussi dans la foulée, voire avant si le déficit n'est pas ramené aux critères de convergence, voire à l'équilibre.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par Ilikeyourstyle » 04 nov. 2011, 21:27:22

Papibilou a écrit :Et si l'Italie et l'Espagne étaient en meilleure posture que la France ?
Animons un peu le débat:
La dette de l'Italie était déjà à 120% du PIB en 1994. Elle n'a donc pas augmenté en 18 ans. D'autre part, la seule chose qui empêche l'Italie de revenir à un budget non déficitaire sont les intérêts de cette dette.
Par ailleurs, l'Espagne qui fait de gros efforts de rigueur, a une dette à 65% de son PIB, loin derrière la France qui en est à 85%.
A l'inverse de l'Italie, la dette française a explosé dans les 3 dernières années, grâce à l'énergie déployée par la présidence Sarkozy. Elle est en progrès constant, alors que celle de l'Italie est stable. Avec 85% du PIB on est loin devant l'Espagne. Enfin, si on enlève les intérêts de la dette (48 milliards l'an prochain) on ne revient quand même pas à l'équilibre budgétaire.
Encore des inepties. La façàn dont les agences et les banques notent les dettes nationales ne dépend pas que du ratio Dette/PIB ou Déficit/PIB, elle dépend de beaucoup d'autres facteurs qui font que dans l'ordre des mauvais la France est encore notée AAA alors que l'Espagne, l'Italie ou le Portugal sont bien plus mal notés.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par lancelot » 04 nov. 2011, 21:42:31

Tout cela est très provisoire ..... icon_mrgreen

Papibilou
Messages : 5972
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Et si la Grèce quittait l'euro ..

Message non lu par Papibilou » 05 nov. 2011, 17:43:55

Ilikeyourstyle a écrit :
Encore des inepties. La façàn dont les agences et les banques notent les dettes nationales ne dépend pas que du ratio Dette/PIB ou Déficit/PIB, elle dépend de beaucoup d'autres facteurs qui font que dans l'ordre des mauvais la France est encore notée AAA alors que l'Espagne, l'Italie ou le Portugal sont bien plus mal notés.
Passons sur les inepties, vous avez du mal à vous abstenir de mépriser vos interlocuteurs, comme si vous aviez devant vous des adversaires.
Sur le fond, vous avez raison, il y a d'autres critères. Et Lancelot a raison car pour l'Espagne le problème est la dette privée. Encore que l'on pourrait se poser la question de savoir que vient faire cette dette privée dans la notation alors que les particuliers n'empruntent pas sur le marché obligataire. Ajoutons pour l’Espagne le problème du chômage (en partie fictif, car beaucoup de travail au noir).
Quant aux autres critères, ceux qui ont conduit l'Italie a une dégradation de sa notation, tout semble liés au "problème" Berlusconi. Cependant, si ce dernier démissionne (en Janvier selon certains bruits ?!, quoiqu'il continue à se protéger de la justice en restant à son poste), le changement se traduira-t-il par une remontée de la note ? Pas si sûr. Or ce que j'ai précisé concernant l'Italie (maintien du niveau de la dette et déficit budgétaire inexistant s'il n'y a pas de remboursement des intérêts de la dette) est exact. Ce qui montrerait que les agences ont des critères quelque peu obscurs.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : wesker