Biographie de Dominique De Villepin

Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32185
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par politicien » 19 févr. 2012, 11:20:03

Bonjour,
Dominique Galouzeau de Villepin, communément appelé Dominique de Villepin, est un homme politique, diplomate et écrivain français, né le 14 novembre 1953 à Rabat, au Maroc.

Proche collaborateur de Jacques Chirac, il est secrétaire général de l'Élysée à partir de 1995, ministre des Affaires étrangères (2002-2004), puis de l'Intérieur (2004-2005) dans les gouvernements Raffarin. Il est nommé Premier ministre par Jacques Chirac, le 31 mai 2005. Suite au mouvement contre le contrat première embauche et à l'affaire Clearstream, Dominique de Villepin renonce à toute ambition présidentielle pour le scrutin de 2007 et quitte ses fonctions le 15 mai 2007.

Membre de l'UMP jusqu'en 2011, il est le fondateur du mouvement République solidaire (RS). Il est candidat à l'élection présidentielle de 2012.

Origines et famille
Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin est fils de Xavier Galouzeau de Villepin, sénateur centriste puis UMP, et d'Yvonne Hétier, première conseillère de tribunal administratif.

La famille Galouzeau de Villepin est de haute bourgeoisie, mais n'est jamais parvenue à la noblesse1. L'avocat François-Xavier Galouzeau, après avoir épousé en 1847 Marie-Eugénie de Blair (née à Bar-le-Duc en 1818, fille d'un baron sous-préfet de Saverne et Wissembourg), se fit appeler Galouzeau de Villepin.

Parmi leur descendance, on trouve de nombreux serviteurs de l'État, officiers militaires, sénateur, diplomate, chef d'entreprises, diplômés des grandes écoles françaises (notamment Saint Cyr, Polytechnique, HEC et ENA). La descendance directe de Marie-Eugénie de Blair de Baltayock et de son époux François-Xavier Galouzeau de Villepin compte dix-huit décorés de la Légion d'honneur, dont seize à titre militaire

Dominique de Villepin passe la majeure partie de son enfance à l’étranger : en Afrique, aux États-Unis, en Amérique latine et spécialement au Venezuela.

Lycéen à Caracas, il est à quinze ans, en mai 68, le seul gréviste de son établissement. Il rentre en France, et poursuit ses études à Toulouse, d'abord au lycée privé jésuite Le Caousou où il obtiendra son bac à l'âge de 16 ans, puis à la Faculté des Lettres de Paris.

Il obtient une licence de droit à l'Université Paris II, puis entre à l'Institut d'études politiques de Paris. En 1978, il intègre l'École nationale d'administration, d'où il sortira dans la promotion Voltaire, aux côtés d'Henri de Castries, Renaud Donnedieu de Vabres, Jean-Pierre Jouyet, François Hollande et Ségolène Royal. Il se classera 25e de la promotion.

Il adhère en 1977 au Rassemblement pour la République (RPR).

Il effectue son service militaire dans la Marine comme officier sur le porte-avions Clemenceau, avant d'occuper son premier poste au ministère des Affaires étrangères.

À sa sortie de l'ENA, il entame en 1980 une carrière de diplomate en tant que secrétaire des Affaires étrangères. De 1984 à 1992, il est successivement premier secrétaire de l'ambassade de France aux États-Unis, directeur du service de presse de cette même ambassade, puis premier conseiller de l'ambassade de France en Inde.

Carrière civile
Juin 1980 : titularisé au ministère des Affaires étrangères
1980-1984 : secrétaire aux Affaires africaines et malgaches
1981-1984 : secrétaire du Centre d'analyse et de prévision
1984-1987 : premier secrétaire à l'ambassade de France à Washington
1987-1989 : deuxième conseiller à l'ambassade de France à Washington
1989-1990 : deuxième conseiller à l'ambassade de France à New Delhi
1990-1992 : premier conseiller à l'ambassade de France à New Delhi
1992-1993 : directeur-adjoint aux Affaires africaines et malgaches à Paris
1996-1999 : présidence du conseil d’administration de l’Office national des forêts (ONF)

Carrière politique
a carrière de diplomate débute en 1980 où il devient secrétaire des Affaires étrangères et se poursuite jusqu'en 1992, passant de l'ambassade de France aux Etats-Unis jusqu'en Inde.
Erudit, passionné de littérature et d'histoire, il publiera durant cette période plusieurs essais, un ouvrage sur Napoléon qui aura un beau succès ainsi que de 2 recueils de poèmes.

En mai 1995, il devient secrétaire général de la présidence de la République grâce à Jacques Chirac, président de l'époque. Il oeuvre alors au service de celui-ci, dirigeant une cellule juridique au Palais de l'Elysée, ayant pour mission de suivre et étouffer les nombreuses affaires gênantes du RPR et des emplois fictifs de la mairie de Paris.

En 1997, il est à l'origine de la décision de Jacques Chirac d'imposer la dissolution de l'Assemblée Nationale, décision fatale qui aboutira à une large défaite aux élections législatives suivantes. Sa démission, refusée par le président, n'empêchera pas les militants du RPR de garder une dent contre lui.

En 2002, suite à la ré-élection de Jacques Chirac, il devient ministre des Affaires étrangères. Cette période lui confère une image de poète et d'aristocrate. En 2003, son discours au Nations Unies est applaudi, chose extrêmement rare.
Son action est marquée par plusieurs faits retentissants :

Une tentative secrète de libération d'Ingrid Bétancourt : véritable fiasco qui obligera la France à présenter ses excuses.
Un accord de paix suite à la guerre civile en Côte d'Ivoire en 2003, cependant difficilement respecté par les forces en présence.



En 2004, il prend la succession de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur. Bien que ne s'étant jamais présenté à une élection, il est nommé Premier ministre le 31 mai 2005, à la suite de Jean-Pierre Raffarin. Il décide de nommer comme ministre de l'Intérieur son plus dangereux rival, Nicolas Sarkozy. Les deux hommes s'opposent sur de nombreux points, à commencer par un caractère radicalement différent qui implique des positionnements et des tactiques politiques très éloignées.

Des sondages très positifs, un Contrat Nouvel Embauche récemment lancé sans opposition majeure, tous les éléments sont réunis pour que son idée du CPE (Contrat Première Embauche) passe sans heurt auprès de la population. Cependant, d'importantes manifestations étudiantes couplées à une réelle opposition du PS et de la gauche en général, vont faire capoter son projet. Pressé par cette opposition surprise, le Premier Ministre décide d'utiliser l'article 49.3 de la Constitution, lui permettant ainsi de faire rapidement adopter son texte malgré les nombreux amendement déposés par ses adversaires politiques. La colère des étudiants s'intensifie et le mouvement prend une telle ampleur que le président de la République se voit obliger d'intervenir personnellement pour demander la non application de ce nouveau texte de loi. Le 10 avril 2005, la nouvelle loi est enterrée.
http://www.elections-presidentielles-20 ... -villepin/

Détail des mandats et fonctions
Fonctions au sein de partis politiques
1977 - 2002 : adhérent du RPR
2002 - 2011: adhérent de l'UMP
2010 - 2011 : président de République solidaire

Fonctions gouvernementales
1993-1995 : directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé
mai 1995 à mai 2002 : secrétaire général de la présidence de la République. Avec Alain Juppé et Jérôme Monod, il a constitué depuis 1997 le triangle de base de la revanche chiraquienne, après avoir été à l'origine de la décision de dissolution de l'Assemblée, prise en 1997 par Jacques Chirac, et qui a redonné la majorité à la gauche.
mai 2002 - mars 2004 : ministre des Affaires étrangères dans les Gouvernement Jean-Pierre Raffarin 1 et Gouvernement Jean-Pierre Raffarin 2
31 mars 2004 - 31 mai 2005 : ministre de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales dans le Gouvernement Jean-Pierre Raffarin 3
31 mai 2005 - 15 mai 2007 : nommé Premier ministre par Jacques Chirac à la suite de l'échec du référendum du 29 mai sur la ratification du traité constitutionnel européen.

Mis en cause dans l'affaire Clearstream 2 où il est plus ou moins accusé ouvertement d'avoir voulu nuir à son rival Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac lui maintient sa confiance en mai 2006. De plus en plus critiqué au sein même de l'UMP, il démissionne de ces fonctions en mai 2007, quelques jours avant la prise de fonction de Nicolas Sarkozy récemment élu président de la République.

En janvier 2008, il devient avocat au barreau de Paris. D'abord discret puis de plus en plus présent médiatiquement, il demeure un farouche opposant au chef de l'Etat. Ses déclarations sur ses ambitions à propos de l'élection présidentielle de 2012 se font de plus en plus claires.

Le procès Clearstream débute en septembre 2009 par une phrase choc de Dominique de Villepin, déclarant que sa présence sur le banc des accusés ne serait due qu'à « l'acharnement d'un homme, Nicolas Sarkozy, qui est aussi président de la République française ». En novembre 2010, il poursuit ses attaques répétées contre le chef de l'Etat, avec notament une déclaration reprise en boucle par les médias : "Nicolas Sarkozy est des problèmes de la France qu'il faut régler".

Le 14 septembre 2011, il est relaxé dans l'affaire Clearstram.

Deux mois plus tard, le 11 décembre 2011, Dominique de Villepin annonce sa candidature à la présidentielle 2012.
http://www.elections-presidentielles-20 ... -villepin/

Pour en savoir plus => http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_de_Villepin
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50833
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2012, 21:32:03

Si l'envie vous prend de voter DDV, repensez-donc aux ordonnances de 2006 et au CNE. ça devrait guérir la plupart d'entre vous.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Golgoth » 19 févr. 2012, 21:35:10

Héhé, c'est clair. Mais grâce à Nicolas, Dominique m'apparait désormais quasi-sympathique...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50833
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2012, 21:36:53

Oui, c'est pour ça que je dis ça.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Golgoth » 19 févr. 2012, 21:42:24

Souvenez-vous aussi les autoroutes bradées et la SNCM qui a failli finir donnée aux potes.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Cobalt

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Cobalt » 19 févr. 2012, 21:43:38

le bellâtre n'a aucune chance.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par lancelot » 19 févr. 2012, 23:04:10

Le CPE ne repassera pas ...

Mais j'aime bien galouzeau ... sans doute parce que son ex pote (devenu despote) a voulu le pendre à un croc de boucher ...

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14427
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Biographie de Dominique De Villepin

Message non lu par Narbonne » 28 juil. 2012, 23:28:44

Article de Villepin dans Le Monde :
L'Afrique et l'Europe ont besoin l'une de l'autre

Interessant
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Répondre

Retourner vers « Les candidats d'hier »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré