Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Venez discuter de l'actualité politique.
En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49816
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Nombrilist » 11 nov. 2017, 08:47:35

Tout peut toujours être remis en cause. Donc, tout est précaire. OK, une fois qu'on a dit ça, on n'a rien dit. Il va falloir trouver un autre mot pour dire "plus précaire que précaire".
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 12 nov. 2017, 15:58:03

wesker a écrit :
10 nov. 2017, 19:51:53
Papibilou

Lorsqu'un délinquant ou un automobiliste refusent de respecter la loi et se voit verbalisé, il ne vient à l'idée de personne d'expliquer que les sanctions doivent être plafonnées, ou minorées au prétexte d'une complexité juridique, pourtant réelle, dans de nombreux cas.
Au nom de quels principes, le fait d'être employeurs devraient ouvrir des droits à l'infraction sans qu'une sanction, évaluée eu égards aux préjudices commis par certains ou aux modalités de l'infraction ?

Il y a, dans cette démarche, une volonté de défendre les uns, alors même qu'on rédige des ordonnances dans le but de faciliter la vie des mêmes personnes dont on prétend ensuite soustraire à l'évaluation judiciaire. Je ne trouve pas que cela soit fait dans une démarche d'intérêt général, mais n'y vois davantage une volonté de défendre ses intérêts catégoriels, largement représentés par les élus de la majorité qui, pour nombreux appartiennent aux chefs d'entreprises et dont aucun, à ma connaissance n'est ouvrier, salarié, agriculteurs ou demandeurs d'emplois. Bref, on continue de lier la compétence et le souci de l'intérêt général au niveau social et, c'est une philosophie à laquelle je ne peux souscrire considérant que les bonnes idées, les compétences et la lucidité économique existe dans tout les rangs sociaux de la société.
Je ne comprend rien. Relisez vous.
Dans votre première phrase si vous voulez me dire qu'un automobiliste ne doit pas savoir que s'il dépasse la vitesse autorisée de plus de 30km/h il sera allégé de 3 points, je ne comprends pas. Pour le reste j'ai parfois l'impression de ne plus savoir lire.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permetant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 12 nov. 2017, 18:17:34

si l'on se montre si exigeant envers les automobilistes, même raisonnables, on doit l'être aussi avec les délinquants financiers, Papibilou. C'est clair ?

Pourtant envers ces derniers on trouve toujours des excuses, des justifications, des prétextes pour ne pas remettre en cause des pratiques qui, ailleurs en Europe furent proscrites il y a longtemps.

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permetant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 12 nov. 2017, 19:13:12

wesker a écrit :
12 nov. 2017, 18:17:34
si l'on se montre si exigeant envers les automobilistes, même raisonnables, on doit l'être aussi avec les délinquants financiers, Papibilou. C'est clair ?

Pourtant envers ces derniers on trouve toujours des excuses, des justifications, des prétextes pour ne pas remettre en cause des pratiques qui, ailleurs en Europe furent proscrites il y a longtemps.
Beaucoup plus clair. Et vous avez raison. Mais je crains que certaines pratiques soient plutôt encouragées en Europe par certais paradis fiscaux (Malte, Luxembourg, Irlande, îles de Man Guernesey etc ....) , j'attends avec impatience les mesures qu'a souhaité Moscovici il y a quelques jours pour faire "un peu" du ménage.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 12 nov. 2017, 21:20:49

Moscovici ? Celui qui laissa un budget considéré comme particulièrement déficitaire sous le mandat Hollande où il fut un éphémère ministre ? Permets moi d'avoir des interrogations et des doutes, mais bon !

Pour le reste, ce que tu appelles des paradis fiscaux me semble relever de la souveraineté fiscale de ces Etats, prétendre y mettre fin me semble être une faribole qu'on raconte depuis près de 40 ans. En réalkié ils continueront de faire ce qu'ils veulent, c'est davantage sur la manière de réagir, notre diplomatie et notre commerce, à l'égard de ces pays, des ressortissants qui, un jour finissent par revenir profiter d'une Sécurité sociale qu'ils honnirent durant leur vie que nous devons nous interroger. Dans le cadre européen, ce sont les projets sur lesquels nous devons discuter, nous entendre en faisant abstraction de ces pays sur lesquels nous n'avons pas de levier pour les contraindre à modifier leur fiscalité.

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 13 nov. 2017, 09:29:25

wesker a écrit :
12 nov. 2017, 21:20:49
Moscovici ? Celui qui laissa un budget considéré comme particulièrement déficitaire sous le mandat Hollande où il fut un éphémère ministre ? Permets moi d'avoir des interrogations et des doutes, mais bon !

Pour le reste, ce que tu appelles des paradis fiscaux me semble relever de la souveraineté fiscale de ces Etats, prétendre y mettre fin me semble être une faribole qu'on raconte depuis près de 40 ans. En réalkié ils continueront de faire ce qu'ils veulent, c'est davantage sur la manière de réagir, notre diplomatie et notre commerce, à l'égard de ces pays, des ressortissants qui, un jour finissent par revenir profiter d'une Sécurité sociale qu'ils honnirent durant leur vie que nous devons nous interroger. Dans le cadre européen, ce sont les projets sur lesquels nous devons discuter, nous entendre en faisant abstraction de ces pays sur lesquels nous n'avons pas de levier pour les contraindre à modifier leur fiscalité.
Je pense que l'on peut avoir des leviers. Le principal problème : la constitution européenne qui permet trop facilement à de minuscules pays de bloquer les décisions de grands.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 13 nov. 2017, 22:00:31

Tu suggères donc de lever le droit de veto des Etats, mais ne crains tu pas, alors que les Etats à faibles densité de population ne subissent, finalement l'influence de ceux qui en auraient bien davantage ?

Naturellement cette question se pose régulièrement et ce qu'elle met en lumière, finalement c'est la difficulté à réformer et à faire avancer les projets dans une Europe qui confond l'élaboration de projets d'avenir, en commun, avec l'uniformisation ou, plutôt l'alignement sur un seul. Cela n'est que la démonstration de la nécessité de sortir d'un tel modèle qui ne se pratique nulle part, ailleurs, malgré des zones économiques et préférentielles que les Etats n'hésitent pas, pour d'évidentes raisons stratégiques à pratiquer.

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 14 nov. 2017, 09:51:06

wesker a écrit :
13 nov. 2017, 22:00:31
Tu suggères donc de lever le droit de veto des Etats, mais ne crains tu pas, alors que les Etats à faibles densité de population ne subissent, finalement l'influence de ceux qui en auraient bien davantage ?

Naturellement cette question se pose régulièrement et ce qu'elle met en lumière, finalement c'est la difficulté à réformer et à faire avancer les projets dans une Europe qui confond l'élaboration de projets d'avenir, en commun, avec l'uniformisation ou, plutôt l'alignement sur un seul. Cela n'est que la démonstration de la nécessité de sortir d'un tel modèle qui ne se pratique nulle part, ailleurs, malgré des zones économiques et préférentielles que les Etats n'hésitent pas, pour d'évidentes raisons stratégiques à pratiquer.
Il est toujours difficile d'accepter d'abandonner certains prérogatives avantageuses. Mais il faut décider de ce que l'on veut: un marché ou les acteurs se font une concurrence effrénée et déloyale ou une union dans laquelle les plus favorisés s’engagent à aider ceux qui le sont moins à grimper à leur niveau. Avec des pays qui refusent l'union et n'acceptent que ce qui leur profite, l'Europe n'a pas besoin d'ennemis, elle a tout ce qu'il faut chez elle.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16054
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 nov. 2017, 17:51:56

Les vétos des états sont le boulet de la structure de l'Europe des nations.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 14 nov. 2017, 23:26:13

Papibilou

Depuis des années, on nous parle d'une autre Europe, plus sociale, plus solidaire, plus démocratique et depuis des années, cela relève de slogans de campagne qui ne me paraissent pas suivis d'effets.

En l'occurrence, les pays se mènent une concurrence féroce, au détriment des projets et partenariats qui seraient nécessaires, subissent des délocalisation intra européenne comme nous y assistons récemment et les français subissent ces situations. Favoriser les licenciements, réduire les dispositions du code du travail etc...sont des mesures qui furent mises en application en Grèce, en Espagne, en Italie, ou au Portugal par des majorités diverses d'ailleurs, ces pays ont ils une situation plus enviable que la France, sont ils plus attractifs pour les investisseurs ? Je n'en ai pas l'impression.

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 16 nov. 2017, 09:50:47

wesker a écrit :
14 nov. 2017, 23:26:13
Papibilou

Depuis des années, on nous parle d'une autre Europe, plus sociale, plus solidaire, plus démocratique et depuis des années, cela relève de slogans de campagne qui ne me paraissent pas suivis d'effets.

En l'occurrence, les pays se mènent une concurrence féroce, au détriment des projets et partenariats qui seraient nécessaires, subissent des délocalisation intra européenne comme nous y assistons récemment et les français subissent ces situations. Favoriser les licenciements, réduire les dispositions du code du travail etc...sont des mesures qui furent mises en application en Grèce, en Espagne, en Italie, ou au Portugal par des majorités diverses d'ailleurs, ces pays ont ils une situation plus enviable que la France, sont ils plus attractifs pour les investisseurs ? Je n'en ai pas l'impression.
Des mesures prises au moment de la crise ont déstabilisé certains pays du sud de l'UE, mais vous remarquerez que le nord s'en tire pas si mal. Posez vous la question du pourquoi, alors que les mesures que vous dénoncez sont souvent appliquées dans ces pays depuis longtemps.
Par ailleurs, les pays du sud on souffert quelque temps mais ils sortent le nez de l'eau: le Portugal et la Grèce vont beaucoup mieux, l'Espagne et l'Italie souffrent encore mais semblent sur la bonne voie.
Vous avez raison sur le manque d'évolutions de l'Europe, mais vous savez bien les raisons (le Royaume Uni a rendu l'UE bien malade).

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 16 nov. 2017, 13:21:27

Papibilou

Les pays d'Europe du Nord, majoritairement anglicans, luthériens, protestants, favorisent le commerce entre eux, par des accords et ont des structures économiques spécifiques adaptées à cette politique, ainsi que, pour certains des réserves énergétiques que d'autres n'ont pas.
C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles l'Union Pour la Méditerranée et les accords commerciaux avec l'Afrique du Nord permettrait à l'Europe dite du Sud de se redresser, sans qu'il soit nécessaire de procéder à des politiques hyper austéritaire, récessives....

Au nom de partenariats qui doivent être profitables à l'ensemble des pays, une telle politique commerciale est difficile car elle contrevient aux principes des traités européens, il me semble donc nécessaire de tenir compte de tout les aspects de la problématique pour être en mesure d'y apporter les bonnes réponses. En l'occurrence, nous devrions appliquer les solutions et le modèle économique hyper flexible qui fonctionnerait en Europe du Nord, au prétexte que ces pays affichent de bons indicateurs économiques, budgétaires, sociaux mais peut être faut il aussi tenir compte de l'efficacité des structures d'accompagnements qui sont en charge de réinsérer les personnes ayant subi un accident de la vie (maladie, chômage etc....)

Papibilou
Messages : 4677
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Papibilou » 16 nov. 2017, 16:28:31

wesker a écrit :
16 nov. 2017, 13:21:27
En l'occurrence, nous devrions appliquer les solutions et le modèle économique hyper flexible qui fonctionnerait en Europe du Nord, au prétexte que ces pays affichent de bons indicateurs économiques, budgétaires, sociaux mais peut être faut il aussi tenir compte de l'efficacité des structures d'accompagnements qui sont en charge de réinsérer les personnes ayant subi un accident de la vie (maladie, chômage etc....)
Et qu'est ce qui nous empêche de le faire ?

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16054
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 nov. 2017, 17:46:32

Absolument rien, et d'ailleurs c'est ce qu'on fait avec la future réforme de la formation pro.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 27555
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Un simulateur permettant d'évaluer le coût d'un licenciement fait polémique

Message non lu par wesker » 16 nov. 2017, 19:16:24

Papibilou

Ce qui nous empêche de le faire est simplement que notre peuple n'est pas le peuple allemand, qu'il a une histoire, une culture différente, à l'égard de ses administrations. Certes, ses dernières doivent évoluer, tenir compte des réalités économiques mais prétendre que le privé serait meilleur et à moindre coût en toutes circonstances est une illusion qu'entretiennent les dogmatiques afin de faire avancer, leurs intérêts. Ces derniers étant sans limites.

Contrairement à ce que tu penses peut être, je ne nous crois pas si éloignés dans nos objectifs, je pense partager certaines valeurs communes néanmoins ce que je conteste est que la politique mise en oeuvre et qui poursuit finalement les orientations précédentes soient les plus efficaces pour y parvenir. Les artisans les petits commerçants, les agriculteurs et notre modèle économique ne paraissent pas satisfaire aux besoins d'une mondialisation, peu soucieuse de l'environnement, des distances parcourues par les marchandises etc...et par une certaine conception du modèle économique. Je ne crois ni au collectivisme ni au culte du tout marché, du tout profit. Et, dans ce registre j'ai le sentiment que la France, contrairement à d'autres qui firent défaut à plusieurs reprises, a su se distinguer, par le monde. C'est cela, que je souhaite moderniser mais préserver.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré