Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
GAB
Messages : 746
Enregistré le : 28 févr. 2017, 19:24:07
Parti Politique : Europe Ecologie – Les Verts (EELV)
Localisation : Centre bretagne

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par GAB » 08 janv. 2018, 07:15:53

johanono a écrit :
07 janv. 2018, 12:38:09
Je suis d'accord avec @asterix : si les dépenses publiques publiques sont si importantes en France, c'est parce qu'elles répondent à une demande sociale.
Subventionner un optimiseur fiscal qui concurrence le commerçant en bas de chez vous reléve surement de la dépense sociale : .

http://www.observatoiredesgaspillages.c ... -a-amazon/

http://www.zdnet.fr/actualites/subventi ... 785163.htm
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
johanono
Messages : 22267
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par johanono » 08 janv. 2018, 08:57:48

Les aides aux entreprises sont un sujet de réflexion déjà beaucoup plus intéressant. Un rapport publié il y a quelques années évalue leur coût à 110 milliards d'euros (source). Ce chiffre doit être nuancé, car il semble mélanger un peu tout et n'importe quoi (subventions directes comme exonérations fiscales), mais le chiffre avancé est quand même suffisamment important pour que l'on se penche dessus quelques instants.

Clairement, il y a du ménage à faire. Mais il est bien évident que si on fait ce ménage, les entrepreneurs seront les premiers à gueuler. On en revient donc à ce que j'ai déjà indiqué par ailleurs : les Français, tous les Français, y compris les corporations réputées voter à droite, sont droguées à la dépense publique, et si on enlève à telle ou telle corporation l'aide publique dont elle bénéficie, cela suscite immanquablement manifestations et protestations. Les élus locaux eux-mêmes trouvent dans ces aides une raison d'exister : si on leur retire la possibilité de verser des aides aux entreprises, ils protesteront contre le fait qu'on leur retire la possibilité de favoriser le développement économique de leur région...

Le ménage est d'autant plus compliqué à effectuer qu'il y a plusieurs cas de figure à distinguer. Certaines grosses sociétés se jouent de la concurrence internationale pour obtenir des aides. Si Amazon n'avait pas obtenu une subvention pour s'installer en Saône-et-Loire, peut-être serait-elle allée dans un autre pays. On peut alors considérer que cette aide versée à Amazon a peut-être permis de créer plusieurs centaines d'emplois en France... Il y a d'autres sociétés qui veulent s'installer en France en toute hypothèse, mais qui se jouent de la concurrence entre les collectivités locales, et qui vont s'installer dans le département ou la région qui leur offrira les aides les plus élevées.

Papibilou
Messages : 5129
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par Papibilou » 08 janv. 2018, 09:27:33

johanono a écrit :
08 janv. 2018, 08:57:48
Les aides aux entreprises sont un sujet de réflexion déjà beaucoup plus intéressant. Un rapport publié il y a quelques années évalue leur coût à 110 milliards d'euros (source). Ce chiffre doit être nuancé, car il semble mélanger un peu tout et n'importe quoi (subventions directes comme exonérations fiscales), mais le chiffre avancé est quand même suffisamment important pour que l'on se penche dessus quelques instants.

Clairement, il y a du ménage à faire. Mais il est bien évident que si on fait ce ménage, les entrepreneurs seront les premiers à gueuler. On en revient donc à ce que j'ai déjà indiqué par ailleurs : les Français, tous les Français, y compris les corporations réputées voter à droite, sont droguées à la dépense publique, et si on enlève à telle ou telle corporation l'aide publique dont elle bénéficie, cela suscite immanquablement manifestations et protestations. Les élus locaux eux-mêmes trouvent dans ces aides une raison d'exister : si on leur retire la possibilité de verser des aides aux entreprises, ils protesteront contre le fait qu'on leur retire la possibilité de favoriser le développement économique de leur région...

Le ménage est d'autant plus compliqué à effectuer qu'il y a plusieurs cas de figure à distinguer. Certaines grosses sociétés se jouent de la concurrence internationale pour obtenir des aides. Si Amazon n'avait pas obtenu une subvention pour s'installer en Saône-et-Loire, peut-être serait-elle allée dans un autre pays. On peut alors considérer que cette aide versée à Amazon a peut-être permis de créer plusieurs centaines d'emplois en France... Il y a d'autres sociétés qui veulent s'installer en France en toute hypothèse, mais qui se jouent de la concurrence entre les collectivités locales, et qui vont s'installer dans le département ou la région qui leur offrira les aides les plus élevées.
Tout à fait.
Et, on se doit d'avoir des outils permettant de faire une évaluation avant toute subvention. Mais on se doit également, lorsque l'on a décidé une subvention de prévoir dès le départ la manière dont on fera le bilan du bien fondé de la dite subvention. Je sais que c'est une de mes marottes mais j'insiste pour dire qu'une décision qui peut paraître logique au départ ne l'est pas forcément à l'arrivée et que, par conséquent, on doit pouvoir revenir dessus si elle s'avère non rentable. On voit couramment des décisions qui, in fine, se révèlent avoir permis de créer des emplois ... à des coûts exorbitants.
Dans le cadre de l'aménagement du territoire l'état doit aussi essayer de favoriser les installations dans les régions les plus sinistrées en matière d'emplois.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 28656
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par wesker » 08 janv. 2018, 11:53:08

Effectivement les citoyens sont drogués à la dépense publique et les pleureuses qui réclament, toujours des baisses de dépenses publiques sont les premières à venir quémander.

Si nous voulons rétablir l'équilibre des finances publiques, il faudra bien que les demandeurs d'emplois participent à l'effort, que les salariés consentent à des concessions, mais que les entrepreneurs, patrons et autres retraités aisés acceptent aussi, car les plus modestes de ce pays, certes nombreux ne pourront, seuls assumer le retour à l'équilibre si ceux qui ont tant continuent d'accumuler, de s'accaparer et de se soustraire à leurs obligations.

Naturellement, augmenter ou baisser la dépense publique n'est pas une idéologie, c'est aussi la conséquence de choix politique et de priorité que les citoyens expriment en terme de structures publiques en matière de sécurité, d'accueil de la vie, du traitement de la maladie, de la dépendance etc...Il nous faut, collectivement parvenir à améliorer l'efficacité de cette dépense si nous voulons en réduire le coût sans réduire les prestations qu'elles permettent d'octroyer à leurs bénéficiaires.

En ligne
Avatar du membre
asterix
Messages : 677
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par asterix » 10 janv. 2018, 19:21:29

GAB a écrit :
08 janv. 2018, 07:15:53
johanono a écrit :
07 janv. 2018, 12:38:09
Je suis d'accord avec @asterix : si les dépenses publiques publiques sont si importantes en France, c'est parce qu'elles répondent à une demande sociale.
Subventionner un optimiseur fiscal qui concurrence le commerçant en bas de chez vous reléve surement de la dépense sociale : .

http://www.observatoiredesgaspillages.c ... -a-amazon/

http://www.zdnet.fr/actualites/subventi ... 785163.htm
On peut parler de ça, je suis d'accord. Il y a des lustres que l'on dénonce moultes gaspillages, tant dans la subvention d'entreprises, tant dans la gabegie des conseil régionaux. On avait un "Jean Pierre Pernaut" qui nous en sortait des tonnes sur TF1 . Mais ce n'est pas là le gros bloc de ce qui constitue la dette, même si on ne doit pas négliger cet aspect.

Le gros bloc de la dette, c'est tout de même par exemple, d'emprunter chaque année des dizaines de milliards pour payer les trous de la sécu, pour payer les retraites des fonctionnaires, ou même leur 3 derniers mois de salaires de l'année (pour les actifs). Alors les pauvres, ils ont le droit d'être payés, c'est clair, mais un état qui en est à ce point, doit absolument cesser ce trou sans fond! Ce n'est plus possible!

La fuite en avant, ce n'est pas la petite subvention à l'un, la petite facilité à l'autre, c'est plutôt prescrire des IRM par centaine de mille comme un charcutier prescrit des crépinettes! Surtout quand un simple chipolata ferait l'affaire!! A quand un audit sur la surconsommation d'actes médicaux inutiles? Et les césariennes automatiques! A croire qu'être enceinte est une maladie!!! A quand un audit sur la dégradation des biens publics par la population, et du coût de sa réparation, de son remplacement. Un pays ou le moindre banc public finit en barbecue!!! la moindre jardinière en pissotière ou cendrier, le moindre aménagement de rond point un raccourci pour véhicule 4/4 et autres excités à 0.8 gr/l... Et la SNCF, elle n'est pas subventionnée? Pour avoir 2 trains en déroute sur 10? Avec 55 milliards d'Euros de dettes pour un réseau agonisant, mais brandissant sa prime de charbon? Et ce TGV pour Bobos qui ne sert qu'à faire bondir le prix de l'immobilier et loyers, là ou il s'arrête? Ce prix de l'immobilier qui pèse sur la CAF et autres services sociaux déversant des milliards souvent empruntés,pour réparer les dégâts sociaux?

Alors, tes quelques millions à Amazone, présentés comme la théorie du complot, que veux tu que ça me fasse à côté des monstres gargantuesques bouffeurs de milliards que je viens de citer, ou là, personne ne voit plus de théorie de complot (bizarre). C'est la démangeaison qui prend le dessus sur le sternum cassé? Une chatouille... mais qu'il faut combattre aussi, dans la mesure ou il n'y a pas de retours sur investissement. Mais n'oublie pas non plus, que là ou va Amazone et machines à sous de même espèce, ce sont les seuls endroits ou le chômage décroit. Donc, les territoires se les arrachent en brandissant la meilleure offre d'installation. Ça ne me réjouit pas, mais c'est comme ça. C'est le monde qu'on a voulu, collectivement, puisque l'on est tous clients assidus dans ces entreprises de démolition sociale, et qu'on hésite pas à y prendre emploi, au service du diable. C'est bien l'image que j'ai de notre société française: une secte sataniste, dont tous les membres œuvrent à leur tragédie narcissique schizophrène et masochiste , quelle que soit la contenance de leur compte bancaire, avec plus ou moins de lucidité.

Ce qui nous relie au banquiers psychopathes, c'est notre dette. Pourquoi ne pas couper le cordon? Les banques jubilent de notre dette: ils nous tiennent en laisse et sont devenus les vrais patrons, parce que c'est eux qui prêtent l'argent pour acheter les bonbons!

Notre souveraineté n'est ni chez Le Pen, ni chez Mélanchon, donc pas dans la non appartenance à l'Europe: elle est dans l'anéantissement de la dette. Sans dette toxique, on est souverain, même dans l'Europe! (distribution de coton tiges).

:D
Modifié en dernier par asterix le 10 janv. 2018, 19:32:07, modifié 1 fois.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

En ligne
Avatar du membre
asterix
Messages : 677
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par asterix » 10 janv. 2018, 19:23:39

wesker a écrit :
08 janv. 2018, 11:53:08
Effectivement les citoyens sont drogués à la dépense publique et les pleureuses qui réclament, toujours des baisses de dépenses publiques sont les premières à venir quémander.

Si nous voulons rétablir l'équilibre des finances publiques, il faudra bien que les demandeurs d'emplois participent à l'effort, que les salariés consentent à des concessions, mais que les entrepreneurs, patrons et autres retraités aisés acceptent aussi, car les plus modestes de ce pays, certes nombreux ne pourront, seuls assumer le retour à l'équilibre si ceux qui ont tant continuent d'accumuler, de s'accaparer et de se soustraire à leurs obligations.

Naturellement, augmenter ou baisser la dépense publique n'est pas une idéologie, c'est aussi la conséquence de choix politique et de priorité que les citoyens expriment en terme de structures publiques en matière de sécurité, d'accueil de la vie, du traitement de la maladie, de la dépendance etc...Il nous faut, collectivement parvenir à améliorer l'efficacité de cette dépense si nous voulons en réduire le coût sans réduire les prestations qu'elles permettent d'octroyer à leurs bénéficiaires.
Le Wesker que j'aime :ok:

Edit: cependant, je fais un rapprochement. Les gens qui emploient ce type de vocabulaire " choix politique et de priorité", qui n'est autre que la "novlangue", sont précisément ceux qui n'ont jamais fait reculer la dette, mais de surcroît l'on fait prospérer. Dès que l'on parle de priorités, on en voit partout, et on fait des chèques. Donc, supprimons les priorités. Il n'y a qu'à faire la queue! :D
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
johanono
Messages : 22267
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par johanono » 10 janv. 2018, 23:17:48

Il faut bien avoir conscience d'une chose : l'argent des prélèvements obligatoires (impôts, cotisations) ne disparaît pas dans un monde inconnu. Il est reversé aux Français, sous forme de salaires aux fonctionnaires, d'investissements publics et de prestations sociales. Alors on peut bien fantasmer sur le nombre de sénateurs ou les privilèges des élus ou sur tel rond-point construit inutilement. Mais c'est bien dérisoire.

S'il y a des déficits publics, c'est parce que tous ensemble, nous consommons davantage, sous forme de salaires aux fonctionnaires, d'investissements publics ou de prestations sociales, que ce que nous finançons sous formes d'impôts ou de cotisations sociales. Et de ce point de vue, il convient de garder en tête quelques ordres de grandeur. Les principaux postes budgétaires des dépenses publiques sont : les salaires des fonctionnaires qui assurent le fonctionnement des services publics, et les prestations sociales reversées aux Français eux-mêmes (y compris les dépenses de santé). Donc si on veut (vraiment) réduire les dépenses publiques, il faut être capable de dire quels postes de fonctionnaires on supprime, et quelles prestations sociales on rogne (ou supprime).

@asterix : Tu évoques la surconsommation d'actes médicaux (IRM, césariennes, etc.). C'est un sujet délicat. Les examens comme les IRM permettent parfois de détecter assez tôt de graves maladies. Le plus souvent, de tels examens permettent d'écarter des suspicions de graves maladies. Mais c'est après coup qu'on sait tout ça. Une fois que l'examen est pratiqué, et qu'on connaît son résultat négatif, c'est facile de dire qu'il n'y a avait pas lieu de le pratiquer... Mais si un médecin échoue à diagnostiquer une maladie, on lui reprochera de ne pas avoir diligenté l'examen qui s'imposait. Et si un nouveau-né garde des séquelles pour avoir manqué d'air, parce qu'il avait commencé à travailler alors que le col de sa mère ne se dilatait pas assez, on reprochera au médecin de ne pas initié la césarienne plus tôt.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 28656
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par wesker » 10 janv. 2018, 23:56:03

Johanono, il n'y a aucun fantasme ni aucune démagogie, simplement une exigence de meilleure affectation de l'argent public car il y a, tout de même des besoins dans notre pays qui priment sur le roupillement de ces messieurs./

En ligne
Avatar du membre
asterix
Messages : 677
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par asterix » 11 janv. 2018, 13:31:12

johanono a écrit :
10 janv. 2018, 23:17:48


@asterix : Tu évoques la surconsommation d'actes médicaux (IRM, césariennes, etc.). C'est un sujet délicat. Les examens comme les IRM permettent parfois de détecter assez tôt de graves maladies. Le plus souvent, de tels examens permettent d'écarter des suspicions de graves maladies. Mais c'est après coup qu'on sait tout ça. Une fois que l'examen est pratiqué, et qu'on connaît son résultat négatif, c'est facile de dire qu'il n'y a avait pas lieu de le pratiquer... Mais si un médecin échoue à diagnostiquer une maladie, on lui reprochera de ne pas avoir diligenté l'examen qui s'imposait. Et si un nouveau-né garde des séquelles pour avoir manqué d'air, parce qu'il avait commencé à travailler alors que le col de sa mère ne se dilatait pas assez, on reprochera au médecin de ne pas initié la césarienne plus tôt.
Précisément, il y a trop longtemps que les médecins se couvrent à mort en prescriptions inutiles. Je connais ça par cœur: va chez ton généraliste et dis lui que tu es dépressif, dans l'instant tu as un arrêt de travail et tous les petits bonbons roses qui vont avec. Il suffit que tu te suicide le lendemain: le médecin est couvert!
J'ai fréquenté les IRM ces dernier mois, pour des symptômes graves (perte de vision temporaire, symptômes d'AVC). Bon là OK c'est sérieux. Mais j'ai vu dans la salle d'attente des gens qui n'avaient rien à faire là, sauf assouvir leur fantasme hypocondriaque: "au moins ici on s'occupe de moi". Et j'ai des amis médecins qui ne me contredisent pas...

Moi je suis d'accord avec ton raisonnement, qui finalement résume les choses à cela: "la vie n'a pas de prix". On va donc se tuer à gagner l'argent qui va nous sauver!? Tu me diras, ça occupe une vie... mais je trouve cela psychologiquement bizarre et suspect, et permets moi de me détacher de cet absolu hygiéniste, qui somme toute est notre vraie pathologie.

Donc le sujet n'est pas délicat, c'est notre société qui l'est, débordée par l'émotif, mais paradoxalement incapable de compassion saine et de relativisation.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
johanono
Messages : 22267
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par johanono » 11 janv. 2018, 13:59:10

Attention ! Je n'ai jamais dit "la vie n'a pas de prix". Cette affirmation selon laquelle "la vie n'a pas de prix" et sa variante "la santé n'a pas de prix" sont des moyens biens commodes d'éviter le débat sur nos finances publiques. Donc évidemment : tous nos services publics ont un prix.

Je dis juste que, pour les examens médicaux, c'est compliqué de faire des économies : c'est uniquement après avoir pratiqué l'examen, une fois qu'on connaît le résultat négatif de cet examen, qu'on peut se dire qu'il n'était peut-être pas utile.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 28656
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par wesker » 11 janv. 2018, 15:40:59

Astérix

J'imagine que tu fais référence aux arrêts de maladie de complaisance mais tu oublies de dire que ces derniers font l'objet, désormais de prévention à l'encontre de la profession médicale qui conserve néanmoins autorité et compétence pour juger des capacités et des pathologies d'un individu, cela n'est pas aussi simple que tu le penses. En revanche, les voyous et fraudeurs fiscaux obtiennent des aides pour accomplir leurs méfaits et, paradoxalement je ne lis ni n'entend personne s'en émouvoir.

A la lecture coût des uns et des autres force est de s'interroger.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 3772
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par Yakiv » 12 janv. 2018, 22:48:29

wesker a écrit :
06 janv. 2018, 16:30:40
Pour réduire la dépense publique il est nécessaire, au préalable de définir les services qui sont réclamés, utiles aux citoyens de ceux qui ne permettent que de satisfaire aux paresses et aux clientélismes des politiques.

Une fois cette évaluation effectuée, il est nécessaire de soumettre aux français, lors des consultations démocratiques les services que l'on se propose de soutenir, voire de renforcer de ceux que l'on souhaite voir réduire.

Pour ma part, je pense que réduire l périmètre de France Télévision permettrait de réduire efficacement la dépense publique, supprimer le Sénat et de nombreuses agences de l'Etat où des cravatés y roupillent également. Enfin la baisse drastique des subventions aux cercles de réflexions, et autres fondations qui expliquent qu'il faut réduire la dépense publique (à nos frais) serait également à initier. En matière d'économie, je pense que la présence de l'Etat au sein de certaines entreprises qui ne paraissent plus stratégiques est une réflexion à laquelle nous ne devons pas être fermée, c'est le cas notamment d'Air France ou de Renault.
Mais nous savons aussi que ce n'est pas ce qui redonnera suffisamment de marges de manoeuvres budgétaires pour retrouver l'équilibre et dégager des capacités d'investissements.
Tu m'étonnes !
En gros, on auras complètement sabré la pensée et la culture en France pour faire des économies de bout de chandelle.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 28656
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par wesker » 12 janv. 2018, 23:10:53

Voilà un élément de réduction de la dépense publique


http://rmc.bfmtv.com/emission/assemblee ... tion/index

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 3772
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par Yakiv » 12 janv. 2018, 23:12:06

wesker a écrit :
12 janv. 2018, 23:10:53
Voilà un élément de réduction de la dépense publique


http://rmc.bfmtv.com/emission/assemblee ... tion/index
Johanono a raison.
C'est du poujadisme pur et simple.
Autrement dit, le degré 0 de la réflexion politique.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22267
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Comment réduire efficacement la dépense publique ?

Message non lu par johanono » 12 janv. 2018, 23:29:42

D'autant plus que le mec a raison : les députés n'ont-ils pas mieux à faire que d'examiner les milliers d'amendements parfois déposés sur certains projets de loi ? Ils seraient peut-être plus utiles s'ils passaient un peu moins de temps à examiner des amendements par milliers et un peu plus temps à contrôler l'action de l'administration et l'exécution des lois qu'ils votent.

Mais @wesker, aveuglé par sa haine de la classe politique, ne le comprend même pas.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré