Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Venez discuter de l'actualité politique.
Papibilou
Messages : 5129
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par Papibilou » 16 avr. 2018, 09:44:06

J'avoue avoir écouté par intermittence.
Néanmoins, l’impression que j'en ai retiré est pire que je ne craignais au départ: Bourdin se croyant autorisé à répéter ses questions en interrompant la réponse a donné le spectacle d'un de ces journalistes qui sont là non pour écouter la réponse aux questions posées mais pour essayer de déstabiliser l'interlocuteur, ce qu'il n'a pas réussi. Mais quelle sorte de journalistes avons nous qui ne sont plus capables d'écouter la réponse aux questions qu'ils ont posé ?
Par exemple Plenel posait une question à laquelle Macron répondait en 2 points (premièrement , ... deuxièmement ...) et systématiquement ce pauvre type qu'est Bourdin interrompait la réponse après le premièrement.
Ou alors c'était une question de Bourdin: "monsieur Macron (certains on regretté qu'il n'ait pas une fois dit monsieur le président) avez vous compris la colère contre l'Islam ?" ... début de réponse de Macron et Bourdin l'interrompt pour redire " mais l'avez vous bien compris ?". ben non il n'a rien compris il est c.. puisqu'il est devenu président !! Insupportable Bourdin ! Je n'aimais déjà pas sa manière mais il ne m'a pas incité à réviser mon jugement.
Nous n'avons donc rien appris de neuf et cet exercice s'il était destiné à montrer que le président est capable de tenir tête à 2 "journalistes" pugnaces, il a montré que, oui il en est capable. Mais pas de grandes visions futures. J'attendais avec impatience quelque chose sur l'intelligence artificielle, l'ai-je raté ?

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22271
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par johanono » 16 avr. 2018, 10:34:32

La propension de beaucoup de journalistes à interrompre sans cesse la personnalité politique qu'ils sont en train d'interviewer est parfois assez pénible. Mais là, je dois avouer que les deux journaleux d'hier soir, même s'ils posaient des questions très agressives et très orientées, ont laissé Macron répondre à leurs questions, sans trop l'interrompre. La conversation étaient parfois assez brouillonne, car ils passaient souvent d'un sujet à l'autre, mais globalement, ils se sont gardés de l'interrompre trop souvent et trop rapidement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 28663
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par wesker » 16 avr. 2018, 12:26:27

N'ayant pas regardé, j'ai juste écouté certains passages commenté dans les émissions radios ce matin, cela m'a suffit à comprendre qu'en dehors de l'exercice de style, relativement innovant il n'y eût pas de véritables découvertes dans cette intervention.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31552
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par politicien » 16 avr. 2018, 20:04:07

Mélenchon et LFI se réjouissent de la prestation agressive de Bourdin et Plenel

16 avr. 2018, 06:51:20

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le chef de file de La France insoumise a salué la pugnacité des deux journalistes qui ont interviewé Emmanuel Macron dimanche soir.

Image



LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le chef de file de La France insoumise a salué la pugnacité des deux journalistes qui ont interviewé Emmanuel Macron dimanche soir.



Le week-end avait commencé sous le ciel de Marseille pour Jean-Luc Mélenchon, où le leader de La France insoumise, élu des Bouches-du-Rhône depuis juin dernier, avait réuni plusieurs milliers de personnes sous un slogan explicite: «Stop à Macron» dans une marche pour dénoncer l'action du président de la République. Et si, dimanche soir, beaucoup de commentateurs et élus ont regretté le ton très agressif de l'entretien du chef de l'État par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plénel, Jean-Luc Mélenchon s'est au contraire réjoui de la prestation des deux journalistes sur BFMTV. Le chef de file de la France insoumise a ainsi salué dans un tweet un «incroyable entretien de presse». «On n'écoute plus les réponses, on attend les questions».


Un peu plus tôt, Mélenchon avait pourtant critiqué également, dans un tweet, le «nombrilisme «des deux interviewers: «Stade suprême du nombrilisme médiatique: une heure avant l'interview du président, les journalistes se mettent en scène et s'auto-célèbrent en continu».


Eric Coquerel, bras droit de Jean-Luc Mélenchon et député LFI, s'est félicité de la pugnacité de Bourdin et Plenel «Face à de vrais journalistes et non des passeurs de plat, @EmmanuelMacron a vainement tenté de justifier sa politique toujours plus à droite à coup d‘approximations, de circonvolutions et de mensonges. Jupiter est à terre».


Même soutien de la part de Clémentine Autain, la députée LFI de Seine-Saint-Denis, Selon elle, Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, ont su relever l'honneur de leur profession refusant de devenir les «laquais» du pouvoir, une qualification désuette qui rappelle la rhétorique communiste d'avant-guerre: «Le président en chocolat a bien fondu ce soir face à deux journalistes qui n'avaient pas décidé de faire les laquais».





Article complet sur http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... plenel.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Papibilou
Messages : 5129
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par Papibilou » 17 avr. 2018, 18:22:17

Tous les journalistes sont à peu près unanimes: personne n'a gagné dans ce duel:
- les journalistes parce qu'ils ne se sont pas montrés sous leur meilleur jour (parce qu'ils n'avaient pas travaillé les questions et pensaient qu'il suffisait de rentrer dans le lard de Macron pour le déstabiliser, ce qui est raté.
- Macron parce qu'il n'a pas eu les questions qui intéressent les français et que nous avons eu, en plus long une redite de son entretien 3 jours avant avec Pernaud. Le seul bénéfice pour lui c'est qu'il a montré qu'il ne se déstabilisait pas facilement, mais ça on le savait déjà.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22271
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par johanono » 18 avr. 2018, 11:16:50

Le merdier ambiant gagne du terrain :
Sciences Po Paris à son tour bloquée par une centaine d’étudiants

Le blocage de Sciences Po Paris a été voté mardi soir lors d’une assemblée générale qui rassemblait entre 70 et 250 personnes selon les versions. Les manifestants contestent la réforme d’accès à l’université et la politique «néolibérale et raciste» du gouvernement.

Image

Article complet sur http://etudiant.lefigaro.fr/article/sci ... 960e64307/
La CGT appelle à la grève et annonce «des coupures ciblées d’électricité»

Sébastien Menesplier, secrétaire général de la CGT Mines-énergies, appelle les électriciens et gaziers à rejoindre jeudi la grève des cheminots.

Image

Article complet sur http://www.leparisien.fr/economie/energ ... 669389.php
Grève à la SNCF: La CGT RATP emboîte le pas des cheminots et pose un préavis de grève de deux jours

La CGT RAPT a déposé un préavis de grève pour jeudi et vendredi et appelle à se rassembler devant le siège de la RATP puis à manifester jeudi…

Image

Article complet sur https://www.20minutes.fr/paris/2256935- ... deux-jours
Je crains que le ver ne soit dans le fruit : tous ces mouvements sociaux ne cesseront pas tant que le gouvernement ne retirera pas ses projets. C'est malheureux, et ça prouve bien que la France est un pays ingouvernable et impossible à réformer.

Mais une question se posent forcément, sachant que Macron ne fait guère qu'appliquer ses promesses de campagne : les Français savent-ils pourquoi ils votent ?

Papibilou
Messages : 5129
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par Papibilou » 18 avr. 2018, 12:39:20

Les capacités de nuisance de certains syndicats sont infinies. Il ne m'étonnerait nullement que la croissance du PIB pour 2018 en prenne un coup dans l'aile.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22271
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par johanono » 18 avr. 2018, 12:43:46

Les syndicats ne décident pas de tout. Il convient de ne pas sur-estimer leur pouvoir. Si leurs appels à la grève sont suivis, c'est parce qu'ils rejoignent un état d'esprit assez répandu dans la société française : frondeur, contestataire, assisté, irresponsable...

Avatar du membre
wesker
Messages : 28663
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par wesker » 18 avr. 2018, 13:01:36

Les organisations syndicales sont dans leur rôle et revendiquent, proposent, parfois contestent certaines orientations, elles n'ont pas la capacité de décider les citoyens à les soutenir ou non. Si ces derniers décident de se joindre à leurs manifestations,de soutenir leurs actions, c'est qu'ils contestent, également la politique gouvernementale.

Mais, au delà des légitimes oppositions, c'est davantage sur la manière, soucieux de rester en démocratie, de devenir majoritaire qu'il faudrait travailler. Bien qu'opposé, pour ma part aux orientations gouvernementales que j'estime très favorables à quelques uns mais très exigeantes pour beaucoup d'autres je suis assez réservé sur les modalités d'oppositions de ces organisations syndicales estimant qu'elles seraient inspirés, d'apporter leurs propositions, leurs contributions et leurs dynamismes à un projet qui serait plus en mesure de rassembler une majorité de citoyens.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22271
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par johanono » 18 avr. 2018, 18:01:22

Hué lors de son déplacement dans les Vosges, Macron ira «jusqu'au bout» des réformes

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Plusieurs cheminots en colère ont interpellé le président de la République au sujet de la réforme de la SNCF. Fidèle à sa méthode, Emmanuel Macron est allé au contact.

Image

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... formes.php
:ok:

Face aux professionnels de la contestation, Macron ne se démonte pas !

Avatar du membre
wesker
Messages : 28663
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par wesker » 18 avr. 2018, 23:01:43

Il y a quelques mois, les citoyens votèrent en sa faveur avec enthousiasme, puis lui donnèrent une majorité large. Aujourd'hui les mêmes viennent agiter des drapeaux, expriment leur colère et semblent s'émouvoir que des mesures, clairement annoncées soient prises. Nous n'en sommes qu'au début et espérons que les citoyens se reprennent pour reprendre leur avenir.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 256
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par Calvero » 19 avr. 2018, 11:25:32

wesker a écrit :
18 avr. 2018, 23:01:43
Il y a quelques mois, les citoyens votèrent en sa faveur avec enthousiasme, puis lui donnèrent une majorité large. Aujourd'hui les mêmes viennent agiter des drapeaux, expriment leur colère et semblent s'émouvoir que des mesures, clairement annoncées soient prises.
Euh majorité large ? La présidentielle il a été élu je crois qu'avec 18 % des voix des gens apte à voter, et pour les législatives c'est 16 %. Donc ça respire pas le plébiscite ou l'enthousiasme, c'est plutôt les balbutiement d'une démocratie...

Si on met les choses en perspectives ça signifie que 8 personnes sur 10 était opposé à cette homme qui se présentait ni de droite ni de gauche mais avait un projet ! Il a prononcé cette phrase qui n'a choqué personne sauf moi, "mais on se fou des programmes"... Fallait vraiment que les journalistes lui mange dans la main pour qu'ils ne relèvent pas...
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
karoline
Messages : 3113
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par karoline » 19 avr. 2018, 11:35:04

politicien a écrit :
15 avr. 2018, 08:58:03
Avec le duo Bourdin-Plenel, Emmanuel Macron veut «une démonstration de force»

Le président de la République « a choisi les interlocuteurs les plus crédibles », selon le politologue Jérôme Sainte-Marie…

Emmanuel Macron connaît un petit flottement dans l’opinion, il était il y a quelques jours à son point le plus bas, environ 40 % d’opinions favorables. Cela suffit pour gouverner et réformer, mais c’est aussi un élément d’alerte.
Que l'on soit satisfait ou non de la conduite politique menée par Emmanuel Macron: un président qui change ses objectifs en fonction de l'opinion du peuple d'un jour à l'autre et réagit par la démagogie est bien plus risqué pour l'avenir de la France!!

Papibilou
Messages : 5129
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par Papibilou » 19 avr. 2018, 12:16:02

johanono a écrit :
18 avr. 2018, 12:43:46
Les syndicats ne décident pas de tout. Il convient de ne pas sur-estimer leur pouvoir. Si leurs appels à la grève sont suivis, c'est parce qu'ils rejoignent un état d'esprit assez répandu dans la société française : frondeur, contestataire, assisté, irresponsable...
Répandu certes. Mais à quel niveau ? Les grévistes SNCF doivent être encore moins de 30%. Les zadistes doivent après avoir été rejoints par les anarchistes de tout poil être 700. Les bloqueurs de science po sont 70 sur un effectif total de 4000 étudiants.
On sent bien qu'il y a quelques meneurs et beaucoup de moutons enchantés soit de ne pas aller bosser, (étudiants) soit de revendiquer pour montrer ses muscles (CGT).

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 22271
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Zadistes, cheminots, étudiants... Macron, président à fronts multiples

Message non lu par johanono » 19 avr. 2018, 12:17:20

Calvero a écrit :
19 avr. 2018, 11:25:32
wesker a écrit :
18 avr. 2018, 23:01:43
Il y a quelques mois, les citoyens votèrent en sa faveur avec enthousiasme, puis lui donnèrent une majorité large. Aujourd'hui les mêmes viennent agiter des drapeaux, expriment leur colère et semblent s'émouvoir que des mesures, clairement annoncées soient prises.
Euh majorité large ? La présidentielle il a été élu je crois qu'avec 18 % des voix des gens apte à voter, et pour les législatives c'est 16 %. Donc ça respire pas le plébiscite ou l'enthousiasme, c'est plutôt les balbutiement d'une démocratie...

Si on met les choses en perspectives ça signifie que 8 personnes sur 10 était opposé à cette homme qui se présentait ni de droite ni de gauche mais avait un projet ! Il a prononcé cette phrase qui n'a choqué personne sauf moi, "mais on se fou des programmes"... Fallait vraiment que les journalistes lui mange dans la main pour qu'ils ne relèvent pas...
Merci de ne pas faire parler les abstentionnistes.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré