Le Communisme libertaire

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17504
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 nov. 2017, 18:11:18

nada a écrit :
17 nov. 2017, 17:08:04
La plus grande des violences,des hors-loi est caractérisée par l'injustice sociale: elle bafoue sciemment le droit élémentaire à la vie décente.
un "droit à..." n'est pas un droit tout court et encore moins un droit fondamental.

quant au reste que je n'ai pas cité, j'avoue ne rien avoir compris.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
asterix
Messages : 914
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par asterix » 17 nov. 2017, 19:13:57

nada a écrit :
17 nov. 2017, 17:08:04
La plus grande des violences,des hors-loi est caractérisée par l'injustice sociale: elle bafoue sciemment le droit élémentaire à la vie décente.
La reproduction des classes, trait pour trait, et ce n'est pas un hasard, conduit à déduire, hors quelques exceptions ( qui ne font pas la règle, par définition ), qu'une place est réservée aux moins lotis d'entre nous: si ce n'est toi, c'est donc ton frère, mais la place est nécessairement inscrite, dans ce système.
Aucun type de société ne pourra éviter que certains ne jouent pas le jeu , on le voit clairement aujourd'hui où les plus lotis cherchent encore à échapper au fisc, laissant payer leur tribut au quidam.
Mais une amélioration nette de la condition ( économique et politique, avec gestion directe de nos affaires ) procurera à l'ensemble un énorme bol d'oxygène,un pas de géant avec responsabilité par tous et toutes de nos actes et décisions.
Cela, les responsables actuels le savent, mais préfèrent encore une société avec frustrations, vols, prisons à entretenir que d'abandonner leurs privilèges. Le prix payé pour la sécurité du système, même s'ils s'en plaignent vaut beaucoup mieux qu'une société libertaire et autogérée.
Je suis globalement d'accord, sauf avec une chose. Je ne crois pas aux "systèmes", concoctés par en haut. C'est ce qu'on aime penser par facilité et confort: nous ne sommes individuellement pas responsable de ce qui se passe: l'enfer c'est les autres, pas moi. Croire que le mal vient d'en haut, c'est déjà presque admettre que la théorie du complot contre le faible existe. Or, ce n'est pas le cas, aucun algorithme des plus sophistiqués en terme de science statistique, ne prouve que la théorie du complot est possible. Au contraire, cette science prouve le contraire.
Je crois que les vrais pouvoirs ne sont plus politiques depuis longtemps. Les pouvoirs, les vrais, se situent dans les grands trusts mondiaux pour lesquels nous votons tous avec une carte bleue. C'est un pouvoir absolument démocratique, car il est la résultante absolue de notre choix collectif le plus absolu.
Pour que les choses changent, il faut changer nos choix, non pas en terme politique, mais en termes économiques: cesser de mettre notre carte bleue dans un terminal dépourvu d'éthique! C'est aussi simple que cela. Nous avons ce choix!!! Mais nous ne le prenons pas, bien au contraire, ce sont même les plus démunis qui laissent leur allocations et autres avoir sociaux dans les terminaux les plus pourris, au détriment d'ailleurs d'une petite industrie de PME agonisante, mais pourtant beaucoup plus bienveillante et humaniste!
En gros, les pauvres, par excellence, mais aussi la classe moyenne, votent économiquement avec leur carte bleue pour la mort de la petite entreprise, pour la mort du social passif et local qu'elle représente, pour la mort du vrai service, pour la mort du maillage économique, pour la mort des campagnes, pour la morts des espèces en voie de disparition, pour la mort du service public.

Cessez de mettre votre carte bleue n'importe ou! C'est nous qui avons le pouvoir, grâce à elle, grâce à notre argent sous toutes ses formes. Mettez vous tous à cesser d'acheter du Coca ou du Round'up, et vous verrez que l'effet produit est autrement important que par politique interposée! En fait, nous demandons aux politiques de pallier au effets secondaires de nos mauvais choix de consommation!!! ...alors que nous n'avons pas besoin d'eux pour savoir ce qui est bien pour le monde.

Va falloir tout de même que l'on grandisse un jour! Si nous ne "grandissons pas, alors, ce sera la version que j'évoquais: nous irons vers un régime autoritaire, pour qu'il nous mette à l'abris de nos frasques consuméristes malsaines! Que peut bien être le vote Le Pen, sinon une expression de ce désir d'autorité souhaité par les "déclassés", comprenant qu'ils sont coupables de quelque chose, sans trop savoir quoi, mais comprenant tout de même partiellement, que tous nos maux ne viennent pas de l'immigration, mais simplement de nous, de notre manière d'acheter, et surtout à qui on l'achète.

Nous sommes tous égaux en droit: pauvres et riches ont les mêmes responsabilités, les mêmes libertés, seulement, en démocratie, et cela concerne particulièrement le pauvre: il est interdit d'ignorer, il est interdit de ne pas savoir. Car ne pas savoir conduit à l'erreur et à la perversité.

Si le pauvre ou le faible ne peut atteindre cette capacité à la liberté, alors c'est un échec de la démocratie et de l'universalisme, et il faut alors concevoir des niveaux d'humanité, des règles différentes, des castes pour les divers niveaux de capacité. Cela me glace! Mais pourtant n'est ce pas déjà le cas: il faut mettre des idéogrammes dans les gares et les aéroports pour les illettrés. C'est donc que l'on considère qu'il y a différentes sortes d'Hommes. S'il n'y avait qu'une seule sorte d'Hommes, nous ne prendrions pas cette peine.
Matière à réflexion: nous n'arrêtons pas de victimiser des minorités, c'est donc que nous ne sommes pas des citoyens de même zone. A l'heure de l'universalisme, nous œuvrons à détricoter cet universalisme. Quelque chose ne va pas: soit nous vivons dans un monde ou chacun correspond à sa propre exception, soit nous sommes tous à la même enseigne, petits ou grands, femmes ou hommes, noirs ou blancs, homos et hétéros... Expliquez moi ce chantier de la spécificité dans lequel nous nous sommes fourrés!!! Expliquez moi cette usine à loi qui ne cesse de reconnaître et ériger l’exception, et du coup à édifier des castes!!

Je n'aime pas ce que nous devenons. Et encore plus que l'on n'en comprenne pas la vraie raison.

C'est ainsi que les partisans du "transhumanisme", du programme Google par exemple, veulent faire disparaître les c... ou les trop basanés, les handicapés ou les retardés, les genres, non pas par l'holocauste, mais par "l'augmentation" capacitaire technologique et génétique. Ainsi dans 100 ans, nous aurons tous la peau blanche et un QI de 140, plus de sexe, hermaphrodite, sans maladie, et tous capacitaires à la liberté, tous capacitaires à la démocratie qui n'aura plus lieu d'être, puisque la seule vérité ne sera plus à débattre, dans un pragmatisme cybernétique absolu. C'est une resucée du programme nazi avec des formes alléchantes: pas de morts, pas de génocide. Victoire par disparition des c..., par non renouvellement ou correction technologique des tares génétiques. Bébés sur catalogue. Nous sommes dans les prémices, et celui qui refusera l'offre "d'augmentation" pour que son enfant ait un meilleur QI, se verra attaqué en justice par ce même enfant, parce que ses parents ne lui auront pas permis d'accéder à la "capacité". Déjà des enfants attaquent leur parents aujourd'hui pour refus de financement d'études. Ce qui permet de manœuvrer vers le but recherché, par l'amorce d'une pression sociale, d'une auto dictature du peuple sur lui même. Sous le sourire bienveillant de celui qui vend tout cela, sous couvert de fausse gratuité.

Ce dont je parle là, nous le finançons actuellement avec notre carte bleue, en fonction de nos choix de consommation. Nous payons un impôt sur l'avenir eugéniste. C'est un choix politique que nous faisons là, sans passer par les urnes. Comprenez bien, la grande majorité de nos choix politiques ne passent pas par les urnes, mais par des terminaux de paiement. Et ce n'est pas en regardant koh lanta ou Cyril Anouna qu'on se renseignera sur notre comportement de consommateur. Car là aussi, le choix du programme télévisé est aussi un choix politique: l'audimat finance par ce biais des trusts dont l'éthique n'est pas toujours remarquable de vertu.

Alors, voyez comme le problème est ailleurs... que dans le communisme libertaire, ou pas. Libertaires nous sommes déjà (même face aux lois): on en apprécie le résultat.

La politique n'a plus le pouvoir: dans un banc de harengs, bien malin qui sait distinguer qui est le chef, et qui impulse les directions à prendre: il n'y en a pas. C'est exactement ce qu'est devenu l'humain. C'est aussi pour cela que nous constatons notre incapacité à définir des caps: nous ne faisons plus de choix pour demain, tant il y a des choix à faire pour la minute qui vient. Ce "demain" quelqu'un nous le prépare: on aime les surprises.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 914
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par asterix » 17 nov. 2017, 19:29:06

Jeff Van Planet a écrit :
17 nov. 2017, 18:11:18
nada a écrit :
17 nov. 2017, 17:08:04
La plus grande des violences,des hors-loi est caractérisée par l'injustice sociale: elle bafoue sciemment le droit élémentaire à la vie décente.
un "droit à..." n'est pas un droit tout court et encore moins un droit fondamental.

quant au reste que je n'ai pas cité, j'avoue ne rien avoir compris.
Le "droit à la vie décente" s'obtient par le "devoir de savoir" se placer pour l'obtenir: elle est accessible il faut juste en accepter les conditions économiques ou physique (science physique). Rien n'est plus flou à définir que la décence, dans une grande puissance mondiale. Et je me dis que certaines définitions de la décence feraient bien rire les Africains Arabes ou Asiatiques.

L'éternelle confusion entre le "droit à" et le "droit de". Effectivement.

C'est curieux, depuis que Dieu n'existe plus, on se tue à le réinventer. Jésus avait définis la décence, depuis on s'est embourgeoisés. :rofl:
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14373
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Narbonne » 17 nov. 2017, 21:59:52

La théorie du complot n'existe pas mais il y une convergence d'intérêts qui amènent à des comportements assez proches
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17504
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 nov. 2017, 08:27:45

asterix a écrit :
17 nov. 2017, 19:29:06
[...]
Rien n'est plus flou à définir que la décence, dans une grande puissance mondiale. Et je me dis que certaines définitions de la décence feraient bien rire les Africains Arabes ou Asiatiques.
[...]
On est bien d'accord, ils veulent prendre aux riches temps que les riches ce n'est pas eux. Ils répondront toujours que les affricains/chinois/autres n'ont qu'à partager entre eux et que eux ne partageront pas hors de leurs pays. Mais non il n'y a pas de théorie du complot, juste des intérêts convergeant :MDR:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
asterix
Messages : 914
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par asterix » 18 nov. 2017, 10:32:36

Ce qui peut nous apparaître comme des théories du complot ne sont que des phénomènes d'opportunités dans lesquels s'engouffrent des gens qui, sans se concerter aucunement, agissent dans ce que le contexte permet, pour tirer avantage et profit: cela s'appelle la démocratie, cela s'appelle aussi l'intelligence, mais pas toujours effectivement. Il y a juste que l'on trouve louche qu'ils y ait tous pensé au même moment, alors que c'est parfaitement normal. C'est pour cela que les riches sont riches, que les puissants sont puissants.
Ce qui génère la frustration du peuple, c'est que cette intuition et cette prédisposition de certains à comprendre instantanément le monde, il ne l'a pas. Tout ce qu'il a d'intuitif, le peuple, c'est de remplir une grille de Loto un vendredi 13. Je fais juste une constatation, assez gratuite et lapidaire certes, mais sans condescendance, parce que du peuple j'en suis issus, et j'en suis toujours. Il y a un moment ou les choses doivent être dites, même si ça ne fait pas plaisir, parce que connaître la vraie raison d'une frustration, c'est déjà un soulagement, et surtout l'amorce d'une parade, pour améliorer sa condition, sans attaquer à la hache celle des élites. Que peut faire un soldat de 2ème classe sans son colonel? Tirer en l'air, des fois qu'il en descendrait quelque chose? à croire que la réussite serait un hasard?....??!!
@Jeff Van Planet c'est sur qu'en France, dans la montée des avantages sociaux, on ne s'est pas trop soucié de savoir quel est l'esclave qui fabrique le tee shirt des gamins à prix discount. Mais c'est ce mode de consommation qui a pourtant permit au petites classes sociales de se payer des vacances au ski, aux frais du Bangladesh et du Vietnam. Voilà une classe sociale qui avait des "intérêts convergents", totalement dissociés de l'internationalisme, mais qui votait à gauche quand même!
N'est ce pas?
Après on a du mal à comprendre pourquoi l'occident subit des attentats... donc on ne sait plus d'ou vient le complot... bah! forcément d'en haut! :star1:
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Calvero
Messages : 447
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Calvero » 08 mai 2018, 15:00:47

Pour ceux qui serait intéressés par l'Anarchisme voici une vidéo très bien construite qui en expliquera les bases et les courants principaux.

https://www.youtube.com/watch?v=rw4aZonBFoU
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
karoline
Messages : 3197
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Salutations !

Message non lu par karoline » 08 mai 2018, 23:44:30

Calvero a écrit :
16 oct. 2017, 10:39:48
Le communisme libertaire est basé sur l'abolition de la propriété...........
Pour revenir sur l'abolition de la propriété: n'est-ce pas déjà partiellement concrétisée?? Quelle personne sans ressources peut être réellement propriétaire d'un bien immobilier, un terrain, une voiture, un bateau sans avoir les moyens de s'acquitter jusqu'à la fin de sa vie de taxes pour contribution "sociales"?

Avatar du membre
karoline
Messages : 3197
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par karoline » 08 mai 2018, 23:58:09

Calvero a écrit :
08 mai 2018, 15:00:47
Pour ceux qui serait intéressés par l'Anarchisme voici une vidéo très bien construite qui en expliquera les bases et les courants principaux.

https://www.youtube.com/watch?v=rw4aZonBFoU
Qu'est-ce qui caractérise un homme "ordinaire"

1 Son besoin de liberté
2 Son individualisme
3 Son ambition
4 Son besoin de compétition et compétitivité
5 Ses rêves ......
Que nous considérons ces aspects comme négatifs pour la vie dans une société "idéale", c'est sans doute très juste, mais, l'anarchie nécessite une société composée d'hommes supérieures, qui acceptent de ne pas l'être!!

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4964
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Yakiv » 08 mai 2018, 23:58:48

Ce n'est certainement pas le coût des taxes qui empêche actuellement des gens modestes d'accéder à la propriété.

pierre30
Messages : 6992
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par pierre30 » 09 mai 2018, 08:50:06

asterix a écrit :
17 nov. 2017, 19:13:57
nada a écrit :
17 nov. 2017, 17:08:04
La plus grande des violences,des hors-loi est caractérisée par l'injustice sociale: elle bafoue sciemment le droit élémentaire à la vie décente.
La reproduction des classes, trait pour trait, et ce n'est pas un hasard, conduit à déduire, hors quelques exceptions ( qui ne font pas la règle, par définition ), qu'une place est réservée aux moins lotis d'entre nous: si ce n'est toi, c'est donc ton frère, mais la place est nécessairement inscrite, dans ce système.
Aucun type de société ne pourra éviter que certains ne jouent pas le jeu , on le voit clairement aujourd'hui où les plus lotis cherchent encore à échapper au fisc, laissant payer leur tribut au quidam.
Mais une amélioration nette de la condition ( économique et politique, avec gestion directe de nos affaires ) procurera à l'ensemble un énorme bol d'oxygène,un pas de géant avec responsabilité par tous et toutes de nos actes et décisions.
Cela, les responsables actuels le savent, mais préfèrent encore une société avec frustrations, vols, prisons à entretenir que d'abandonner leurs privilèges. Le prix payé pour la sécurité du système, même s'ils s'en plaignent vaut beaucoup mieux qu'une société libertaire et autogérée.
Je suis globalement d'accord, sauf avec une chose. Je ne crois pas aux "systèmes", concoctés par en haut. C'est ce qu'on aime penser par facilité et confort: nous ne sommes individuellement pas responsable de ce qui se passe: l'enfer c'est les autres, pas moi. Croire que le mal vient d'en haut, c'est déjà presque admettre que la théorie du complot contre le faible existe. Or, ce n'est pas le cas, aucun algorithme des plus sophistiqués en terme de science statistique, ne prouve que la théorie du complot est possible. Au contraire, cette science prouve le contraire.
Je crois que les vrais pouvoirs ne sont plus politiques depuis longtemps. Les pouvoirs, les vrais, se situent dans les grands trusts mondiaux pour lesquels nous votons tous avec une carte bleue. C'est un pouvoir absolument démocratique, car il est la résultante absolue de notre choix collectif le plus absolu.
Pour que les choses changent, il faut changer nos choix, non pas en terme politique, mais en termes économiques: cesser de mettre notre carte bleue dans un terminal dépourvu d'éthique! C'est aussi simple que cela. Nous avons ce choix!!! Mais nous ne le prenons pas, bien au contraire, ce sont même les plus démunis qui laissent leur allocations et autres avoir sociaux dans les terminaux les plus pourris, au détriment d'ailleurs d'une petite industrie de PME agonisante, mais pourtant beaucoup plus bienveillante et humaniste!
En gros, les pauvres, par excellence, mais aussi la classe moyenne, votent économiquement avec leur carte bleue pour la mort de la petite entreprise, pour la mort du social passif et local qu'elle représente, pour la mort du vrai service, pour la mort du maillage économique, pour la mort des campagnes, pour la morts des espèces en voie de disparition, pour la mort du service public.

Cessez de mettre votre carte bleue n'importe ou! C'est nous qui avons le pouvoir, grâce à elle, grâce à notre argent sous toutes ses formes. Mettez vous tous à cesser d'acheter du Coca ou du Round'up, et vous verrez que l'effet produit est autrement important que par politique interposée! En fait, nous demandons aux politiques de pallier au effets secondaires de nos mauvais choix de consommation!!! ...alors que nous n'avons pas besoin d'eux pour savoir ce qui est bien pour le monde.

Va falloir tout de même que l'on grandisse un jour! Si nous ne "grandissons pas, alors, ce sera la version que j'évoquais: nous irons vers un régime autoritaire, pour qu'il nous mette à l'abris de nos frasques consuméristes malsaines! Que peut bien être le vote Le Pen, sinon une expression de ce désir d'autorité souhaité par les "déclassés", comprenant qu'ils sont coupables de quelque chose, sans trop savoir quoi, mais comprenant tout de même partiellement, que tous nos maux ne viennent pas de l'immigration, mais simplement de nous, de notre manière d'acheter, et surtout à qui on l'achète.

Nous sommes tous égaux en droit: pauvres et riches ont les mêmes responsabilités, les mêmes libertés, seulement, en démocratie, et cela concerne particulièrement le pauvre: il est interdit d'ignorer, il est interdit de ne pas savoir. Car ne pas savoir conduit à l'erreur et à la perversité.

Si le pauvre ou le faible ne peut atteindre cette capacité à la liberté, alors c'est un échec de la démocratie et de l'universalisme, et il faut alors concevoir des niveaux d'humanité, des règles différentes, des castes pour les divers niveaux de capacité. Cela me glace! Mais pourtant n'est ce pas déjà le cas: il faut mettre des idéogrammes dans les gares et les aéroports pour les illettrés. C'est donc que l'on considère qu'il y a différentes sortes d'Hommes. S'il n'y avait qu'une seule sorte d'Hommes, nous ne prendrions pas cette peine.
Matière à réflexion: nous n'arrêtons pas de victimiser des minorités, c'est donc que nous ne sommes pas des citoyens de même zone. A l'heure de l'universalisme, nous œuvrons à détricoter cet universalisme. Quelque chose ne va pas: soit nous vivons dans un monde ou chacun correspond à sa propre exception, soit nous sommes tous à la même enseigne, petits ou grands, femmes ou hommes, noirs ou blancs, homos et hétéros... Expliquez moi ce chantier de la spécificité dans lequel nous nous sommes fourrés!!! Expliquez moi cette usine à loi qui ne cesse de reconnaître et ériger l’exception, et du coup à édifier des castes!!

Je n'aime pas ce que nous devenons. Et encore plus que l'on n'en comprenne pas la vraie raison.

C'est ainsi que les partisans du "transhumanisme", du programme Google par exemple, veulent faire disparaître les c... ou les trop basanés, les handicapés ou les retardés, les genres, non pas par l'holocauste, mais par "l'augmentation" capacitaire technologique et génétique. Ainsi dans 100 ans, nous aurons tous la peau blanche et un QI de 140, plus de sexe, hermaphrodite, sans maladie, et tous capacitaires à la liberté, tous capacitaires à la démocratie qui n'aura plus lieu d'être, puisque la seule vérité ne sera plus à débattre, dans un pragmatisme cybernétique absolu. C'est une resucée du programme nazi avec des formes alléchantes: pas de morts, pas de génocide. Victoire par disparition des c..., par non renouvellement ou correction technologique des tares génétiques. Bébés sur catalogue. Nous sommes dans les prémices, et celui qui refusera l'offre "d'augmentation" pour que son enfant ait un meilleur QI, se verra attaqué en justice par ce même enfant, parce que ses parents ne lui auront pas permis d'accéder à la "capacité". Déjà des enfants attaquent leur parents aujourd'hui pour refus de financement d'études. Ce qui permet de manœuvrer vers le but recherché, par l'amorce d'une pression sociale, d'une auto dictature du peuple sur lui même. Sous le sourire bienveillant de celui qui vend tout cela, sous couvert de fausse gratuité.

Ce dont je parle là, nous le finançons actuellement avec notre carte bleue, en fonction de nos choix de consommation. Nous payons un impôt sur l'avenir eugéniste. C'est un choix politique que nous faisons là, sans passer par les urnes. Comprenez bien, la grande majorité de nos choix politiques ne passent pas par les urnes, mais par des terminaux de paiement. Et ce n'est pas en regardant koh lanta ou Cyril Anouna qu'on se renseignera sur notre comportement de consommateur. Car là aussi, le choix du programme télévisé est aussi un choix politique: l'audimat finance par ce biais des trusts dont l'éthique n'est pas toujours remarquable de vertu.

Alors, voyez comme le problème est ailleurs... que dans le communisme libertaire, ou pas. Libertaires nous sommes déjà (même face aux lois): on en apprécie le résultat.

La politique n'a plus le pouvoir: dans un banc de harengs, bien malin qui sait distinguer qui est le chef, et qui impulse les directions à prendre: il n'y en a pas. C'est exactement ce qu'est devenu l'humain. C'est aussi pour cela que nous constatons notre incapacité à définir des caps: nous ne faisons plus de choix pour demain, tant il y a des choix à faire pour la minute qui vient. Ce "demain" quelqu'un nous le prépare: on aime les surprises.
Ben oui tout ça est le résultat de notre part de médiocrité et d'égoïsme qui sont la chose la mieux partagée.
Mais tout de même est il possible de ne faire que des choix éthiques sans devenir le pire des crétins dépressifs ? Il faudrait disposer d'un 2eme cerveau que Google va probablement nous ajouter :bravo:

Avatar du membre
asterix
Messages : 914
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par asterix » 09 mai 2018, 22:04:48

@pierre30 2 ou 3 cerveaux, est ce la solution? Je ne pense pas pour ma part, car c'est à mesure que nous gagnons en intelligence que le monde se complexifie. Pour les niais le monde est simple. Et les niais ont le sourire.

Pour moi ce qui peut sauver l'Homme de ses excès d'intelligence, ou plutôt de la posture pédante qu'elle lui donne, c'est l'empathie. Or, d'après plusieurs thèses et recherches universitaires, elle décroit de plus en plus vite, aussi vite que les Hommes fuient le réel et le contatct des autres.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Caberlin
Messages : 963
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Caberlin » 10 mai 2018, 09:51:16

Yakiv a écrit :
08 mai 2018, 23:58:48
Ce n'est certainement pas le coût des taxes qui empêche actuellement des gens modestes d'accéder à la propriété.
Le montant des frais de notaire sont quand même un frein ! Et sont supérieurs chez nous par rapport à l'Allemagne ou le Royaume-Uni !

Avatar du membre
wesker
Messages : 29871
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par wesker » 12 mai 2018, 18:20:31

Nous ne pouvons pas, même si nous devrions, connaître toutes les familles de pensées, néanmoins une démocratie,dynamique, doit être fière et mettre en avant ce pluralisme idéologique.

S'il pouvait, aussi s'accompagner d'un pluralisme sociologique et générationnel,nous *serions, alors une démocratie exemplaire à bien des égards permettant à tout les citoyens, quelquesoient leurs idées, leurs profils etc...d'accéder à la votation des lois qui s'appliqueraient au pays.

Dès lors, bien que ne pouvant,raisonnablement pas me reconnaître dans toutes les idées qui nous sont présentées, c'est là la responsabilité du citoyens, j'estime néanmoins que nous devrions nous attacher à ce qu'elles puissent exister et être soumise au jugement de tous qui, par leurs suffrages,n indépendamment des suffrages,des médias etc...désigner leurs représentants et les idées qu'ils souhaitent voir progresser

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4964
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Le Communisme libertaire

Message non lu par Yakiv » 12 mai 2018, 19:11:08

wesker a écrit :
12 mai 2018, 18:20:31
Nous ne pouvons pas, même si nous devrions, connaître toutes les familles de pensées, néanmoins une démocratie,dynamique, doit être fière et mettre en avant ce pluralisme idéologique.

S'il pouvait, aussi s'accompagner d'un pluralisme sociologique et générationnel,nous *serions, alors une démocratie exemplaire à bien des égards permettant à tout les citoyens, quelquesoient leurs idées, leurs profils etc...d'accéder à la votation des lois qui s'appliqueraient au pays.

Dès lors, bien que ne pouvant,raisonnablement pas me reconnaître dans toutes les idées qui nous sont présentées, c'est là la responsabilité du citoyens, j'estime néanmoins que nous devrions nous attacher à ce qu'elles puissent exister et être soumise au jugement de tous qui, par leurs suffrages,n indépendamment des suffrages,des médias etc...désigner leurs représentants et les idées qu'ils souhaitent voir progresser
Est-ce qu'on ne peut pas raisonnablement penser que les citoyens / électeurs ne veulent pas d'un pluralisme sociologique et générationnel, au moins au scrutin uninominal ? Encore que LREM a plutôt contribué au pluralisme générationnel pour cette mandature.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré