G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
albert
Messages : 9774
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par albert » 11 juin 2018, 06:47:08

On ne peut pas être satisfait du système actuel de libre-échange puisqu'il conduit à des déséquilibres importants : certains pays accumulant des excédents colossaux et d'autres des déficits chroniques. On peut reprocher à Trump d'agir de façon impulsive et unilatérale quand il faudrait négocier, mais sur le fond il a raison de vouloir réduire le déficit commercial des USA. Je trouve en tout cas réjouissant qu'il ait sabordé le G7.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50656
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Nombrilist » 11 juin 2018, 07:57:47

El Fredo a écrit :
10 juin 2018, 18:35:01
Mes genoux oui, plus on aura de barrières douanières plus on tirera les prix vers le bas pour compenser, et après c'est un cercle vicieux. Je tiens à rappeler que Trump vient de coller à l'UE des taxes à l'importation alors que nous avons les normes sociales et environnementales les plus élevées du monde. Idem pour le Brexit dont l'un des arguments principaux était de s'affranchir des normes européennes.
CETA inhibe la progression de nos normes environnementales. Par exemple, je pense que c'est en partie en prévision de CETA/TAFTA que le règlement perturbateurs endocriniens en Europe est aussi timide. ça a du peser dans la balance. Le Canada et les USA s'étranglent car nous sommes bien plus protecteurs qu'eux, ce qui les empêchent d'importer leur m.... tranquille, alors que chez eux elle est considérée sans risque. D'où TAFTA/CETA pour nous calmer sur ce plan là.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24002
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par El Fredo » 11 juin 2018, 08:52:04

Yakiv a écrit :
10 juin 2018, 20:56:15
El Fredo a écrit :
10 juin 2018, 20:49:11
De quels épiphénomènes parles-tu ? Est-tu au courant que Trump est en train de démanteler l'EPA, l'agence environnementale US ?
Oui je sais, ou en tout cas c'est ce qu'il avait promis de faire.
Mais le libre-échange est de très très très très très loin le principal moteur de la course au moins disant fiscal / social / environnemental pour obtenir les plus bas prix possibles.
Ne vient pas nous chanter que c'est à cause du protectionnisme qu'on ne respecte plus l'environnement en citant des exemples qui sont l'exception et non la règle.
Quand on pratique le libre-échange dans un cadre comme celui de l'OMC, qui est un tribunal d'arbitrage chargé de combattre justement les distorsions de concurrence, si on s'estime lésé par l'absence de réglementations environnementales d'un pays exportateur alors on peut arguer de cette distorsion pour faire jouer des clauses de sauvegarde ou justifier des barrières douanières (respects de normes par exemple). Ce n'est pas du virtuel ou des "exceptions qui confirme la règle", c'est déjà comme ça que ça se passe. Si on sort du cadre de l'OMC alors c'est la course à l'armement en terme de déréglementation et de barrières douanières arbitraires justement, car la déréglementation redevient une arme permettant d'obtenir un avantage compétitif.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23940
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par johanono » 11 juin 2018, 09:06:50

Là, tu pars du postulat que le recours à l'OMC permettrait de défendre les normes environnementales qu'un autre pays ne respecte pas. Et ça, ça reste à vérifier.

Papibilou
Messages : 5789
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Papibilou » 11 juin 2018, 18:39:02

Quand une chaîne de supermarchés type Carrefour ou Leclerc rencontre des petites entreprises qui veulent pouvoir vendre leurs produits sur les rayons des dits supermarchés, le directeur commercial de la chaîne est en position de force et impose sa volonté en matière de prix. C'est ainsi, par exemple, que les producteurs de lait ont du mal à vivre.
Trump est un homme d'affaires et n'agit pas autrement. Un politique ferait attention quand il a en face des alliés, mais pas lui car il est dans la position de gagner à tout coup comme le Dr commercial cité plus haut.
On l'a pris pour un rigolo, mais il fait exactement ce pour quoi il a été élu.
Dans le cas des producteurs de lait ceux ci ont réussi à redresser un peu leur situation en s'alliant. A bon entendeur salut, Mme Merkel !

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5090
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Yakiv » 11 juin 2018, 21:38:12

El Fredo a écrit :
11 juin 2018, 08:52:04
Quand on pratique le libre-échange dans un cadre comme celui de l'OMC, qui est un tribunal d'arbitrage chargé de combattre justement les distorsions de concurrence, si on s'estime lésé par l'absence de réglementations environnementales d'un pays exportateur alors on peut arguer de cette distorsion pour faire jouer des clauses de sauvegarde ou justifier des barrières douanières (respects de normes par exemple). Ce n'est pas du virtuel ou des "exceptions qui confirme la règle", c'est déjà comme ça que ça se passe. Si on sort du cadre de l'OMC alors c'est la course à l'armement en terme de déréglementation et de barrières douanières arbitraires justement, car la déréglementation redevient une arme permettant d'obtenir un avantage compétitif.
J'ai toujours l'impression que tu te moques de nous sur ce sujet à tel point tes propos paraissent s'opposer à toute réalité.
Dis moi quelles sont les mesures prises par l'OMC pour éviter que les vêtements en coton que nous achetons en France soient produits dans des conditions exécrables au Bangladesh (et dont le "Rana Plaza" n'en est qu'une illustration) ?

Avatar du membre
asterix
Messages : 953
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par asterix » 11 juin 2018, 22:09:56

Papibilou a écrit :
11 juin 2018, 18:39:02
Quand une chaîne de supermarchés type Carrefour ou Leclerc rencontre des petites entreprises qui veulent pouvoir vendre leurs produits sur les rayons des dits supermarchés, le directeur commercial de la chaîne est en position de force et impose sa volonté en matière de prix. C'est ainsi, par exemple, que les producteurs de lait ont du mal à vivre.
Trump est un homme d'affaires et n'agit pas autrement. Un politique ferait attention quand il a en face des alliés, mais pas lui car il est dans la position de gagner à tout coup comme le Dr commercial cité plus haut.
On l'a pris pour un rigolo, mais il fait exactement ce pour quoi il a été élu.
Dans le cas des producteurs de lait ceux ci ont réussi à redresser un peu leur situation en s'alliant. A bon entendeur salut, Mme Merkel !
C'est assez petit de notre part de ne l'avoir pas pris au sérieux. On se disait qu'il n'oserait pas. Mais ce type est né dans le rapport de force. Même lorsqu'il se prend une dérouille, il trouve ça excitant. Le malheur avec des types comme ça, c'est que si nous n'avons pas d’homologue à lui opposer, on perd à tout les coup.
Ce qui me chagrine, c'est qu'en Europe, certains pensaient pouvoir s'affranchir de cet usurpateur, mais il n'en est rien, et je vois que le CAC40 obéit à Trump le petit doigt sur la couture du pantalon. Peugeot de Téhéran rentre au bercail, et fissa. Par contre Total a le droit d'importer la palme à polémique (pas la palme académique).

@Yakiv Préfères tu toujours Trump à Poutine? Ce fut un de nos derniers débats. Poutine n'est il pas devenu un levier intéressant pour l'Europe? N'est il pas, au point ou on en est, finalement assez conventionnel et fréquentable, relativement à Trump? Faut il vraiment encore lui parler, sachant que Macron a su parler aux américains par voix directe? A voir l'inflation d'investissements amicaux américains en France, on voit bien que l'on a pas besoin de Trump pour leur parler. Par contre et contrairement, pour atteindre les Russes, il faut parler à Poutine.
Notre vrai danger c'est nous. l'Europe est une puissance colossale que les esprits de clocher réduisent a rien. Il y a trop longtemps que l'Europe est comme une mouette derrière le chalutier USA. Trump nous avait prévenu. America first. Aucune réaction européenne, ni sur la défense, ni sur l'affirmation économique, ni sur la promotion de l'Euro comme monnaie inévitable. Notre danger n'est pas Trump finalement, notre danger est dans notre incapacité à terminer le chantier de notre mastodonte Europe. Pire, on s'expose chaque jour d'avantage en le détricotant.
Et il se trouve qu'on a pas le choix, malheureusement, à cause d'une Europe minée d'euro-scepticisme. Merci les souverainiste de pacotille. La souveraineté d'aujourd'hui aurait été d'avoir une Europe politique sociale et économique construite, et reconnue par le monde.
Il n'est pas exclus que les anglais reviennent...

Alors peut être que finalement, l'arrivée de Trump est une aubaine, ça nous pique les fesses, et c'est peut être l'occasion de prendre conscience que d'être chaperonné par les USA depuis si longtemps, nous a trop habitué a l'eau tiède.
Aucun boycott n'a jamais marché, bien au contraire. Allons faire un tour à Moscou, et nous constaterons que c'est une ville ultra modernisée, bouillonnante de culture, et beaucoup plus optimiste que Paris!! Quand à Téhéran, boycott ou pas, elle est prête pour la bombe. Boycott, ce truc de bourgeois indigné en manque de puissance, incapable d'en découdre pour laver son honneur.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Incognito » 11 juin 2018, 22:38:19

Nombrilist a écrit :
11 juin 2018, 07:57:47
El Fredo a écrit :
10 juin 2018, 18:35:01
Mes genoux oui, plus on aura de barrières douanières plus on tirera les prix vers le bas pour compenser, et après c'est un cercle vicieux. Je tiens à rappeler que Trump vient de coller à l'UE des taxes à l'importation alors que nous avons les normes sociales et environnementales les plus élevées du monde. Idem pour le Brexit dont l'un des arguments principaux était de s'affranchir des normes européennes.
CETA inhibe la progression de nos normes environnementales. Par exemple, je pense que c'est en partie en prévision de CETA/TAFTA que le règlement perturbateurs endocriniens en Europe est aussi timide. ça a du peser dans la balance. Le Canada et les USA s'étranglent car nous sommes bien plus protecteurs qu'eux, ce qui les empêchent d'importer leur m.... tranquille, alors que chez eux elle est considérée sans risque. D'où TAFTA/CETA pour nous calmer sur ce plan là.
Le principe général des traités du style CETA, c’est de favoriser le commerce international sans essayer d’aligner les règles des signataires. En pratique donc, les entreprises canadiennes doivent suivre les règles européennes si elles veulent exporter vers l’UE. Et vice versa pour les entreprises européennes qui veulent exporter au Canada. Donc, il n’y a strictement aucune raison pour que le CETA ou tous les autres traités du même style inhibent les règles environnementales européennes.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Incognito » 11 juin 2018, 22:41:27

El Fredo a écrit :
11 juin 2018, 08:52:04
Yakiv a écrit :
10 juin 2018, 20:56:15
El Fredo a écrit :
10 juin 2018, 20:49:11
De quels épiphénomènes parles-tu ? Est-tu au courant que Trump est en train de démanteler l'EPA, l'agence environnementale US ?
Oui je sais, ou en tout cas c'est ce qu'il avait promis de faire.
Mais le libre-échange est de très très très très très loin le principal moteur de la course au moins disant fiscal / social / environnemental pour obtenir les plus bas prix possibles.
Ne vient pas nous chanter que c'est à cause du protectionnisme qu'on ne respecte plus l'environnement en citant des exemples qui sont l'exception et non la règle.
Quand on pratique le libre-échange dans un cadre comme celui de l'OMC, qui est un tribunal d'arbitrage chargé de combattre justement les distorsions de concurrence, si on s'estime lésé par l'absence de réglementations environnementales d'un pays exportateur alors on peut arguer de cette distorsion pour faire jouer des clauses de sauvegarde ou justifier des barrières douanières (respects de normes par exemple). Ce n'est pas du virtuel ou des "exceptions qui confirme la règle", c'est déjà comme ça que ça se passe. Si on sort du cadre de l'OMC alors c'est la course à l'armement en terme de déréglementation et de barrières douanières arbitraires justement, car la déréglementation redevient une arme permettant d'obtenir un avantage compétitif.
A ma connaissance, l’OMC ne permet pas de poursuivre un autre pays pour manque de législation environnementale ou sociale.

Par contre, les traités bilatéraux de l’UE tels le CETA contiennent des clauses environnementales et sociales. Mais elles sont très peu contraignantes pour un pays comme le Canada. Par contre, ces clauses posent problème au Vietnam par exemple.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24002
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par El Fredo » 11 juin 2018, 22:44:01

Yakiv a écrit :
11 juin 2018, 21:38:12
El Fredo a écrit :
11 juin 2018, 08:52:04
Quand on pratique le libre-échange dans un cadre comme celui de l'OMC, qui est un tribunal d'arbitrage chargé de combattre justement les distorsions de concurrence, si on s'estime lésé par l'absence de réglementations environnementales d'un pays exportateur alors on peut arguer de cette distorsion pour faire jouer des clauses de sauvegarde ou justifier des barrières douanières (respects de normes par exemple). Ce n'est pas du virtuel ou des "exceptions qui confirme la règle", c'est déjà comme ça que ça se passe. Si on sort du cadre de l'OMC alors c'est la course à l'armement en terme de déréglementation et de barrières douanières arbitraires justement, car la déréglementation redevient une arme permettant d'obtenir un avantage compétitif.
J'ai toujours l'impression que tu te moques de nous sur ce sujet à tel point tes propos paraissent s'opposer à toute réalité.
Dis moi quelles sont les mesures prises par l'OMC pour éviter que les vêtements en coton que nous achetons en France soient produits dans des conditions exécrables au Bangladesh (et dont le "Rana Plaza" n'en est qu'une illustration) ?
On est libre de lever une clause de sauvegarde pour protéger notre industrie textile si on s'estime lésé par les importations bangladaise, et si on ne le fait pas c'est notre problème (ou alors c'est qu'on ne s'estime pas si lésés que ça...). Mais ce n'est pas de ça dont je parle. Je dis que hors de tout cadre de type OMC c'est le règne du n'importe quoi en terme de relations commerciales. Et je le rappelle, l'OMC n'est pas une instance exécutive qui prend des décisions (des "mesures" comme tu dis), mais un tribunal.

Un exemple parlant : la Chine n'est membre de l'OMC que depuis 2001, et depuis les Chinois et les Etatsuniens passent leur temps à se faire des procès en concurrence déloyale. Pourquoi ? Parce qu'ils le peuvent. Avant 2001 qu'est-ce qui se passait ? Rien du tout. L'invasion chinoise du marché US s'est faite depuis les années 80 malgré les barrières douanières, Walmart a pu saturer le marché de ses produits Made In PRC sans que les producteurs locaux ne puissent l'en empêcher, il faut dire que ça arrangeait un peu tout le monde vu que leur économie était en pleine tertiarisation. Est-ce que c'est le libre-échange qui a provoqué ça ? NON. Pourquoi ? Parce qu'il n'y avait pas de libre-échange entre Chine et USA (et il n'y en a toujours pas, pas plus qu'avec l'UE).

Je constate qu'avant son adhésion à l'OMC la Chine n'avait aucune réglementation environnementale sérieuse et a pollué massivement pendant des décennies pour répondre aux cahiers des charges ultra-cheap de ses clients occidentaux. Depuis qu'elle adhère à l'OMC elle a mis en place des normes (*), et même si la situation environnementale reste très mauvaise les choses s'améliorent de façon spectaculaire sur de nombreux points dont les EnR et la propulsion électrique.

J'affirme que la fin du multilatéralisme incarné par l'OMC, que les opposants appellent bêtement le "libre-échangisme", s'accompagnera de catastrophes sociales et environnementales.


(*) même s'il n'y a pas de relation directe de cause à effet, il y a une relation indirecte car ces normes accompagnent son ouverture économique
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24002
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par El Fredo » 11 juin 2018, 22:54:30

Incognito a écrit :
11 juin 2018, 22:41:27
A ma connaissance, l’OMC ne permet pas de poursuivre un autre pays pour manque de législation environnementale ou sociale.
Poursuivre un pays, non, mais elle permet de mettre en place des normes ou des réglementations environnementale du type taxe carbone qui favorisent la production domestique sans pour autant être considérées comme des distorsions de concurrence. Et il y a des précédents où l'OMC a rendu des décisions dans le sens du mieux-disant environnemental et sanitaire, comme l'amiante Canadien ou l'essence nouvelle formule aux USA.

Et puis la France fait jouer la clause de sauvegarde depuis de nombreuses années à propos des OGM.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23940
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par johanono » 12 juin 2018, 09:31:29

Il est vrai que l'OMC n'est jamais qu'un organisme chargé de faire respecter certains traités internationaux par les États qui les ont signés. Il en va de même de la Commission européenne qui, d'une certaine façon, n'a pas le pouvoir décisionnaire, et a pour principale mission de faire respecter les traités européens par les pays membres de l'UE. Si libre-échange il y a aujourd'hui, ce n'est pas de la faute de l'OMC ou de la Commission européenne, mais de la faute des dirigeants des pays qui ont signé, d'une part, les accords du GATT/OMC, et d'autre part, les traités européens.

Ceci dit, @El Fredo fait preuve d'une crasse mauvaise foi quand il nous explique qu'un pays membre de l'OMC pourrait actionner des clauses de sauvegarde pour se protéger d'une concurrence étrangère déloyale. Car en réalité, c'est un peu plus compliqué que ça. Le principe des clauses de sauvegarde existe bien, mais son usage est très limité. Sur le site de l'OMC, on peut lire ceci :
Un Membre de l'OMC peut prendre une mesure de “sauvegarde” (c'est-à-dire restreindre temporairement les importations d'un produit) pour protéger une branche de production nationale donnée contre un accroissement des importations d'un produit qui cause ou menace de causer un dommage grave à ladite branche de production.

Les mesures de sauvegarde ont toujours été autorisées par le GATT (article XIX). Cependant, elles ont rarement été appliquées, certains gouvernements préférant protéger leurs branches de production nationales par des mesures de la “zone grise” (accords d'autolimitation des exportations de produits tels que les automobiles, l'acier et les semi-conducteurs).

L'Accord de l'OMC sur les sauvegardes a innové en prohibant les mesures de la “zone grise” et en établissant des délais d'application (“clause d'extinction”) pour toutes les mesures de sauvegarde.
Autrement dit, le recours à une clause de sauvegarde doit être temporaire, avec des délais très limités. Et c'est logique : si on instaure un libre-échange tout en permettant aux pays membres d'actionner à leur guise des clauses de sauvegarde pour se protéger de la concurrence étrangère, alors on ruine le principe de libre-échange que l'on veut instaurer. Donc le recours à ces clauses de sauvegarde est forcément très limité.

S'agissant du conflit avec le Canada au sujet de l'amiante : l'interdiction des importations d'amiante a été justifiée par le recours à l'article 20 qui dit que :
Sous réserve que ces mesures ne soient pas appliquées de façon à constituer soit un moyen de discrimination arbitraire ou injustifiable entre les pays où les mêmes conditions existent, soit une restriction déguisée au commerce international, rien dans le présent Accord ne sera interprété comme empêchant l'adoption ou l'application par toute partie contractante des mesures
a) nécessaires à la protection de la moralité publique;
b) nécessaires à la protection de la santé et de la vie des personnes et des animaux ou à la préservation des végétaux;
(...)
Autrement dit, on peut refuser des importations de produits dont on estime qu'ils menacent la santé publique en France, et à condition encore que la fabrication de ces produits en France soit elle-même interdite.

Mais contrairement à ce que laisse entendre @El Fredo, il n'est pas possible de dire : on refuse les importations de produits textiles en provenance du Bangladesh parce qu'ils ont été fabriqués dans des conditions pas très sociales et qui constituent une concurrence déloyale.

En résumé : même si les traités du GATT/OMC permettent le recours (provisoire) à des clauses de sauvegarde, même s'ils permettent certaines restrictions aux importations pour des motifs sanitaires ou de moralité publique, il n'est pas possible de dire qu'ils permettent de s'opposer à toute concurrence déloyale.

Et l'affirmation selon laquelle "hors de tout cadre de type OMC c'est le règne du n'importe quoi en terme de relations commerciales." reste à étayer. Car c'est aujourd'hui, malgré l'OMC, que l'on constate un règne du n'importe quoi. Les importations massives en provenance de pays à bas coûts de production sont une réalité. Ce libre-échange généralisé génère un bilan carbone catastrophique. A part ça, tout va bien. :mrgreen:

Avatar du membre
Jean
Messages : 4485
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Jean » 12 juin 2018, 12:52:03

La France n'est pas très concernée on exporte pas d'acier ni d'aluminium et je doute que les américains se jettent avidement sur nos Renault ou nos Peugeot.

Cela dit, si on veut exister sur le terrain de jeu il faut soutenir l'Europe et donc l'Allemagne.

J'ai l'impression que Trump a traité ce communique commun comme je traite les pétitions qu'on me tend dans la rue. Il a signé pour se débarrasser du truc et de ceux qui le tannaient mais très vite il a déclarer qu'il n’était pas d'accord.

C'est son droit.

Par contre cela nuit à sa crédibilité.


J'ose espérer qu'il n'était pas honnête et qu'il n'a pas changé d'avis sous la pression de ses conseillers. Cela serait plus inquiétant car cela montrerait une certaine incompétence.

Papibilou
Messages : 5789
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Papibilou » 12 juin 2018, 19:11:49

Jean a écrit :
12 juin 2018, 12:52:03
La France n'est pas très concernée on exporte pas d'acier ni d'aluminium et je doute que les américains se jettent avidement sur nos Renault ou nos Peugeot.

Cela dit, si on veut exister sur le terrain de jeu il faut soutenir l'Europe et donc l'Allemagne.

J'ai l'impression que Trump a traité ce communique commun comme je traite les pétitions qu'on me tend dans la rue. Il a signé pour se débarrasser du truc et de ceux qui le tannaient mais très vite il a déclarer qu'il n’était pas d'accord.

C'est son droit.

Par contre cela nuit à sa crédibilité.


J'ose espérer qu'il n'était pas honnête et qu'il n'a pas changé d'avis sous la pression de ses conseillers. Cela serait plus inquiétant car cela montrerait une certaine incompétence.
Il a peut-être voulu montrer à Kim Jong Un qu'il était le patron du G7 et qu'il valait mieux le respecter.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4485
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: G7: Trump retire son soutien au communiqué commun, le sommet tourne au fiasco

Message non lu par Jean » 13 juin 2018, 11:40:06

Papibilou a écrit :
12 juin 2018, 19:11:49
Jean a écrit :
12 juin 2018, 12:52:03
La France n'est pas très concernée on exporte pas d'acier ni d'aluminium et je doute que les américains se jettent avidement sur nos Renault ou nos Peugeot.

Cela dit, si on veut exister sur le terrain de jeu il faut soutenir l'Europe et donc l'Allemagne.

J'ai l'impression que Trump a traité ce communique commun comme je traite les pétitions qu'on me tend dans la rue. Il a signé pour se débarrasser du truc et de ceux qui le tannaient mais très vite il a déclarer qu'il n’était pas d'accord.

C'est son droit.

Par contre cela nuit à sa crédibilité.


J'ose espérer qu'il n'était pas honnête et qu'il n'a pas changé d'avis sous la pression de ses conseillers. Cela serait plus inquiétant car cela montrerait une certaine incompétence.
Il a peut-être voulu montrer à Kim Jong Un qu'il était le patron du G7 et qu'il valait mieux le respecter.

Peut-être aussi.


Il a peut-être aussi voulu montré aux européens que c'était lui le patron du G7 en rappelant qu'il pouvait faire mal en taxant les voitures européennes de luxe voire en leur retirant la protection militaire américaine....

Il a malheureusement raison, depuis des décennies (depuis 1945 à vrai dire) Europe vit sous la protection militaire des américains.

Cette sujétion a toujours pesé sur notre tête mais on la baissait humblement et on engrangeait les économies que nous permettait un budget de la défense raplapla...

La France a essayé d'alerter l'Europe sur cette dépendance militaire qui inquiétait De Gaulle. En 1963 il a essayé (dès que la France s'était dégagée du problème algérien et pouvait donc un peu respirer...) de créer une alliance autour du couple France-Allemagne. Les députés allemands "influencés" par les USA ont rajouté au traité franco-allemand un préambule rappelant la primauté de l'alliance militaire avec les USA... Tout était dit. La France a alors décidé de faire cavalier seule pour sa propre défense...

Depuis on dort tous. L'Europe se sentant protégée par les USA et la France plus particulièrement se sentant à l'abri de son propre parapluie atomique.

Mais voilà le monde bouge autour... et les USA sont maintenant concurrencé par la Chine et tend à se recentrer sur cette menace...

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré