Migrants: la politique du gouvernement

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24021
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par El Fredo » 13 juin 2018, 12:04:02

En vertu du droit maritime c'est aux Italiens de coordonner les secours vu que le bateau est dans leurs eaux territoriales, la France n'a même pas droit au chapitre.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30016
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par wesker » 13 juin 2018, 13:03:54

Pour l'instant le Président Macron doit gérer les changements geopolitiques de notre allié américain et des mesures de rétorsion économiques prises à l'encontre des entreprises de métallurgie, de sidérurgie etc....Nous devrons, ausis, à un moment donné nous interroger sur la possibilité de développer ou non les relations commerciales auprès de pays, tels que l'Iran et, le moment venu s'affranchir d'une logique d'hostilité viscérale à l'encontre de" la Russie, car, désolé Yakiv de le constater l'allié outre passe ces considérations lorsqu'il accepte des concessions au dictateur de la Corée du Nord, en matière de redéploiement des troupes et de la gestion du bouclier anti missile en Corée du Sud.

Dianthus
Messages : 200
Enregistré le : 27 févr. 2017, 13:50:46

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Dianthus » 13 juin 2018, 19:07:16

albert a écrit :
12 juin 2018, 21:37:29
()mais n'est-ce pas la France qui s'est montrée cynique et irresponsable depuis des mois sinon des années, sur ce dossier des migrants ?
en 2017, les demandeurs d'asile se sont portés principalement sur les pays suivants:
Germany 198 310
Italy 126 560
France 91 965
Greece 56 950
United Kingdom 33 380
Spain 30 445
Et pendant ce temps, les déchets nucléaires sont stockés dans les piscines...

Dianthus
Messages : 200
Enregistré le : 27 févr. 2017, 13:50:46

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Dianthus » 13 juin 2018, 19:16:54

en 2017: 91 965 personnes ont demandé l'asile en France, parmi lesquels:

Albania 11425
Afghanistan 6600
Haiti 5600
Syria 4695
Sudan 4680
Guinea 4130
Democratic Republic of the Congo 3805
Côte d'Ivoire 3620
Algeria 2995
Kosovo 2680
Bangladesh 2620
Iraq 2345
Russia 2215
Armenia 2165
China including Hong Kong 2070
Nigeria 2030
Georgia 1895
Mali 1720
Serbia 1630
à noter Albania, Kosovo, Georgia, Serbia sont considérés comme des pays d'origine sûrs par l'Union Européenne


en 2017: 126 560 personnes ont demandé l'asile en Italie, parmi lesquels:

Nigeria 24950
Bangladesh 12125
Pakistan 9470
Gambia 8705
Côte d'Ivoire 8380
Senegal 8295
Guinea 7795
Mali 7495
Eritrea 6370
Ghana 4990
Ukraine 2720
Somalia 2010
Cameroon 1995
Morocco 1860
Iraq 1650
Syria 1570
El Salvador 1365
Sierra Leone 1105
Afghanistan 1010
à noter Senegal et Ghana sont considérés comme des pays d'origine sûrs par l'Union Européenne.

On voit sur ces chiffres que la grande majorité des migrants ne sont pas des réfugiés mais des migrants économiques.

http://ec.europa.eu/eurostat/web/produc ... JW_cur%3D2

http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui ... .%23%23%23
Modifié en dernier par Dianthus le 13 juin 2018, 20:35:12, modifié 1 fois.
Et pendant ce temps, les déchets nucléaires sont stockés dans les piscines...

Avatar du membre
johanono
Messages : 23965
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par johanono » 13 juin 2018, 19:57:11

Notons ce grave incident diplomatique entre la France et l'Italie :
Migrants : Matteo Salvini exige des excuses officielles de la France

VIDÉO - Alors que le ministre italien de l'Intérieur menace d'annuler la rencontre prévue vendredi entre le premier ministre Giuseppe Conte et Emmanuel Macron, celui-ci appelle à ne pas «céder à l'émotion que certains manipulent» sur l'affaire de l'Aquarius.

Image

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/international/20 ... france.php
Et l'on peut difficilement donner tort à Salvini. La France donne des leçons de morale à l'Italie, mais elle fait partie de ces pays qui, ces dernières années, ont laissé l'Italie se débrouiller toute seule avec cet arrivage permanent de migrants.

Avatar du membre
albert
Messages : 9781
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par albert » 13 juin 2018, 20:25:45

Dianthus a écrit :
13 juin 2018, 19:07:16
albert a écrit :
12 juin 2018, 21:37:29
()mais n'est-ce pas la France qui s'est montrée cynique et irresponsable depuis des mois sinon des années, sur ce dossier des migrants ?
en 2017, les demandeurs d'asile se sont portés principalement sur les pays suivants:
Germany 198 310
Italy 126 560
France 91 965
Greece 56 950
United Kingdom 33 380
Spain 30 445
Pourquoi vous limiter à 2017 alors que le phénomène des migrants a commencé en 2014 ? Ensuite vos chiffres portent sur tous les demandeurs d'asile et non sur la crise des migrants à laquelle l'Europe est confrontée depuis les révolutions arabes et les guerres en Syrie, Libye, Irak.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Dianthus
Messages : 200
Enregistré le : 27 févr. 2017, 13:50:46

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Dianthus » 13 juin 2018, 20:37:46

albert a écrit :
13 juin 2018, 20:25:45
()mais quelles sont vos sources?
source eurostat
http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui ... .%23%23%23
Modifié en dernier par Dianthus le 13 juin 2018, 20:40:36, modifié 1 fois.
Et pendant ce temps, les déchets nucléaires sont stockés dans les piscines...

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Incognito » 13 juin 2018, 20:39:52

Bon résumé des événements des derniers jours La France est en train de se faire ridiculiser sur ce dossier. Franchement bien mérité.
La France dans le piège italien

mer. 13 juin 2018 - 17:41

Un nouveau leadership serait-il en train de voir le jour au coeur de l'Europe ? Un groupe réfractaire, un noyau contestataire, un bloc du refus... qui aurait soudain trouvé la tête de file qui lui manquait.

Un nouveau leadership serait-il en train de voir le jour au coeur de l'Europe ? Un groupe réfractaire, un noyau contestataire, un bloc du refus... qui aurait soudain trouvé la tête de file qui lui manquait : l'Italie. On peut le craindre après avoir constaté de quelle manière redoutablement efficace, le nouveau ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, a su orchestrer au profit de ses idées hostiles à l'immigration la détresse des 629 passagers de l'Aquarius, le navire de SOS Méditerranée qui fait désormais route vers l'Espagne. Dans un premier temps, ce sont les autorités italiennes elles-mêmes qui ont demandé à cette ONG de prendre en charge des migrants repêchés au large de la Sicile, comme pour se débarrasser d'eux auprès d'un organisme dévolu à leur cause. Puis, dans un second temps, le navire s'est vu subitement interdire d'accoster dans un port italien, afin que ce énième cas d'errance prenne cette fois la dimension d'une crise à l'échelle européenne. Pour preuve, sitôt que l'Espagne s'est déclarée volontaire pour accueillir ces migrants en souffrance, Salvini a tweeté avec enthousiasme : "Victoire !" 

"La France dit que nous sommes 'à vomir'"

Dans l'esprit du chef de la Ligue, parti d'extrême-droite concentré en Italie du Nord, cette victoire n'est qu'un début. Car le nouveau président du Conseil italien, Giuseppe Conte s'est précipité sur les désapprobations d'Emmanuel Macron - qui a souligné, en Conseil des ministres, "la part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien" - pour décocher une flèche empoisonnée : "L'Italie ne peut pas accepter de leçons hypocrites de pays qui ont toujours préféré tourner la tête de l'autre côté sur l'immigration". Sur ce, le Premier ministre, Edouard Philippe, y est allé de sa propre voix en estimant que "l'Italie devrait assumer ses responsabilités". Comme pour donner satisfaction aux populistes italiens, des responsables politiques français, ont à leur tour produit des phrases assez malvenues. L'une d'entre elles, du porte-parole de LREM Gabriel Attal, a permis à Matteo Salvini une saillie particulièrement désagréable : "L'Espagne veut nous dénoncer, la France dit que nous sommes "à vomir" [en référence à la déclaration de Gabriel Attal]. Je veux bien travailler sereinement avec tout le monde, mais avec un principe : #primagliitaliani ['les Italiens d'abord']." Enfin, le ministre des Transports, porte-parole du Mouvement 5 Etoiles, Danilo Toninelli, a ironisé : "Nous remercions le Président Macron d'avoir montré une sensibilité inédite au sujet des migrants. Nous lui demandons donc d'ouvrir ses ports et de participer à un partage européen du problème des migrants." 

Pour enfoncer le clou, Salvini a invité la France à faire preuve de "générosité" envers les migrants, une leçon directement adressée à Emmanuel Macron, en prétendant que Paris s'était engagé à recevoir 9000 migrants en provenance d'Italie, mais que seulement 640 avaient pu trouver refuge en France. Décidément en verve, Salvini a ajouté qu'il exigeait des "excuses officielles "de la part de Paris, sans quoi "le Premier ministre Conte fera une bonne chose en n'allant pas en France", soit une menace directe sur le sommet franco-italien qui doit se tenir ce vendredi 15 juin. Au préalable, le ministre de l'Economie italien avait annulé la visite qu'il devait rendre à Bruno Le Maire ; l'ambassadeur de France à Rome avait eu droit à une convocation au ministère des Affaires Etrangères italien. Tout l'appareil d'une crise prestement diligentée a été mis en marche, avec, sans doute, une bonne proportion de maladresse française.  

"J'ai ressenti un énorme soulagement" (Viktor Orban)

Selon une méthode absolument basique, qui a largement fait ses preuves parmi les différentes familles populistes européennes, le sujet de l'immigration, et plus largement le rapport à l'étranger, constituent le motif central invoqué par tous ceux qui prétendent défendre la souveraineté du peuple et son identité menacée. Sauf que s'en prendre aussi subitement et aussi vivement à la France évoque de manière spécialement grinçante un précédent de sinistre mémoire : les coups de menton grotesques de Benito Mussolini, qui attaqua par surprise et fit bombarder Nice avec une lâcheté parfaite, en juin 1940. La même stupidité le poussa à attaquer dans les Alpes, avec un bilan très parlant : 800 morts du côté italien, en plus des 200 soldats gelés, contre 40 Français tués. Laissons là cette résonance malsaine ; retenons-en la récurrence anti-française d'une Italie cocardière qui fait offense à l'Italie du Traité de Rome. 

Il y a plus grave ; l'Italie rejoint une famille mal famée. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban - qui porte le flambeau, depuis 2015, des pays européens opposés à l'accueil des réfugiés - a assuré mardi l'Italie de son "total soutien". Il s'est fendu d'une déclaration limpide : "J'ai ressenti un énorme soulagement ! J'étais las d'entendre depuis des années que les frontières maritimes ne peuvent pas être protégées !" Son homologue slovaque, Peter Pellegrini, espère pour sa part que le refus de Rome d'accueillir l'Aquarius ne soit "que le début" du renforcement des frontières maritimes de l'UE.  

Question : durant la Deuxième guerre mondiale, quel était le camp de la Hongrie (gouvernée par le régent Horthy) et celui de la Slovaquie (dirigée Mgr Tiso) ? Réponse : le même que celui de Mussolini. Rassurez-vous, c'est de l'histoire ancienne... 

Article complet sur https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... ssion=true
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
johanono
Messages : 23965
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par johanono » 13 juin 2018, 22:03:41

"Un nouveau leadership serait-il en train de voir le jour au coeur de l'Europe ? Un groupe réfractaire, un noyau contestataire, un bloc du refus... qui aurait soudain trouvé la tête de file qui lui manquait."

C'est évident. L'Italie, c'est un poids lourd européen. La Hongrie et la Grèce sont des nains : si ces pays gueulent, on ne les écoute pas. En revanche, si les Italiens rouspètent, il y a le risque qu'ils déstabilisent l'UE, donc on les écoute davantage.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30016
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par wesker » 13 juin 2018, 23:50:15

On peut se montrer critique, quant à l'attitude du Gouvernement italien il s'est fait élire sur ce positionnement et semble enclin à vouloir s'y tenir.

Depuis longtemps, on déplore que les élus se fassent élire sur des projets et appliquent, ensuite des politiques sur lesquels ils ne furent pas élus, en l'occurrence, la nouvelle majorité, en Italie préfère respecter le mandat, certes à rebours des attentes des europhiles, libéraux démocrates mais en harmonie avec les exigences exprimés par des italiens, trop longtemps oubliés. Cela devrait servir d'enseignements aux autres,e n Europe mais pour l'instant, enfermés dans leur certitudes, et surtout soucieux de préserver leurs intérêts ils refusent s'envisager la pertinence de toute autre alternatives.

Dianthus
Messages : 200
Enregistré le : 27 févr. 2017, 13:50:46

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Dianthus » 14 juin 2018, 09:37:17

En 2017, 242 665 titres de séjour ont été délivrés en France.

titres de séjour délivrés en 2017 en France selon le motif :

Economique : 27 209
Familial : 87 109
Etudiants : 78 478
Divers : 14 265
Humanitaire (demandes d'asile accordées) : 35 604

Total : 242 665

https://www.immigration.interieur.gouv. ... ffres-cles

Les demandeurs déboutés du droit d'asile en 2017 (57 000) ne sont pas inclus dans ces chiffres.Beaucoup d'entre eux restent en France malgré tout (non-reconduction dans le pays d'origine).

Ces chiffres sont pour l'année 2017 seulement.
Et pendant ce temps, les déchets nucléaires sont stockés dans les piscines...

Avatar du membre
Calvero
Messages : 461
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par Calvero » 15 juin 2018, 09:24:59

Image
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
wesker
Messages : 30016
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par wesker » 15 juin 2018, 13:42:27

Nous sommes là en pleine contradiction entre les déclarations gouvernementales à destination des citoyens qui s'interrogent et expriment leurs exigences en matière migratoire et les autorités européennes qui, tôt ou tard finiront par imposer leurs exigences en terme d'accueil par les pays, comme on l'a vu en Hongrie et ailleurs, où des décisions nationales furent contredites par les décisions de la CJE

Avatar du membre
johanono
Messages : 23965
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par johanono » 10 août 2018, 11:44:48

Et ça continue, encore et encore :
La France va accueillir une vingtaine de migrants sauvés au large de la Libye

Au nombre de 87 personnes, dont 12 enfants, les naufragés ont été secourus le 2 août par un navire espagnol alors qu'ils se trouvaient sur un canot pneumatique qui dérivait en mer.

Image

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... -libye.php

Avatar du membre
wesker
Messages : 30016
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Migrants: la politique du gouvernement

Message non lu par wesker » 10 août 2018, 21:01:25

En vérité nous ne sommes pas décisionnaire, dans ce domaine de compétences....

Répondre

Retourner vers « Les débuts du quinquennat d'E. Macron »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré