Patrons cherchent désespérément salariés

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
asterix
Messages : 1017
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par asterix » 10 août 2018, 01:30:55

johanono a écrit :
10 août 2018, 00:26:19
"Non? il lui manque quoi à cette génération? Elle a tout eu, "

Elle a tout eu, sauf :
- un marché de l'emploi plus favorable,
- un équilibre démographique plus favorable qui allègerait l'effort de financement des retraites,
- un logement moins cher,
- et donc une éducation un peu moins infantilisante.
Question emploi, cette génération n'a pas appris à le créer elle même, son emploi, le lycée lui a toujours laissé entendre qu'elle allait être salariée, et ne lui a pas transmit l'envie de créer, ni les enseignements pour le faire (aucune notion d'économie ou presque au programme du BAC). Lorsque tu vois le nombre d'entreprise individuelles qu'il y avait dans les années 80... bien que l'auto entrepreneuriat me fasse mentir actuellement. Mais honnêtement, n'est ce pas soit un salariat déguisé, soit un entrepreneuriat d'opportunisme et de niche?

Question retraite, je trouve que l'état (il est là pour ça) doit honorer ses retraites, puisqu'il les a promises, et à l'âge prévu lors de l'entrée sur le marché du travail. Lorsque l'on commence un match de foot, me semble t il, on le finit avec les même règles qu'au coup d'envoi. Même principe pour le personnel SNCF qui gardera son statut jusqu'au bout, réforme ne concernant que les nouveaux contractants. Donc, il est du devoir de l'état, et c'était largement prévisible, de soulager le déséquilibre démographique financièrement, ou de laisser rentrer du travailleur étranger. Ça après, c'est un choix politique. Mais il est inconcevable que l'état se désengage aussi bien auprès de ses vieux, qu'auprès de ses jeunes. Sinon un état ne sert à rien, alors qu'il s'en aille, et qu'on passe au mode anglo saxon. Les chinois disent toujours que nos problèmes de choix nous tueront...

Logement moins cher? c'est comme les voitures, plus on s’embourgeoise dans la norme, plus c'est cher. Une 2CV, ce n'était pas cher, mais il parait que ce n'est plus décent. Il faut un airbag, un ABS, la clim, anti patinage, correcteur de trajectoire, rétro et vitres électriques... c'est pareil dans le bâtiment ( et j'en sais quelque chose), on monte en gamme, mais les revenus sont toujours les même. Il faut savoir qu'un artisan de ville est 2 fois plus cher qu'un artisan rural, juste à cause de l'accessibilité des chantiers. Lorsque je travaille en ville, le travail "effectif" d'une journée est de 03:30h/jour maxi, le reste c'est du transport, de l'embouteillage, et de la recherche de place pour se garer. Voilà entre autre ce qui fait monter les loyers, en sus des impôts locaux toujours en inflation, tant les villes sont dans une gabegie d'équipement, tant elle deviennent des sanctuaires historiques réservées au tourisme, tant Airbnb monopolise du logement... ce qui se passe, c'est bien ce qu'on a voulu? ou pas?

La jeunesse doit réinvestir les campagnes et y relocaliser l'emploi: elle y vivra mieux avec les mêmes moyens, et y donnera un éducation à ses gosses nettement meilleure. Certains l'ont compris. Mes salariés vivent tous à moins de 5 km de leur travail! Au lieu de cela, la jeunesse s'engouffre chez Amazon, aussi bien comme demandeur d'emploi que comme consommateur. Ils n'ont rien compris. Rien de rien.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Snark
Messages : 1385
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Snark » 10 août 2018, 06:58:53

Il y a une gréve chez Ryanair :

http://www.france24.com/fr/20180810-esc ... ne-pilotes

La compagnie va peut étre réclamer le droit d'embaucher des pilotes réfugiés
dans des conditions encore plus désavantageuses que celles du personnel actuel .
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17813
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 août 2018, 19:58:57

Yakiv a écrit :
09 août 2018, 20:02:01
Jeff Van Planet a écrit :
09 août 2018, 19:05:15
C'est faux il y a des tonnes de gens qui font des carrières entières dans la restauration, et ils ne se sont pas fait opérés pour ne pas avoir d'enfants, et ils s'en occupent très bien. Je connais même une dame chef de cuisine qui a fait maison tous les petits pots de ses 3 enfants.
Si tu es bon dans ce que tu fais et que tu gagnes bien ta vie avec ça, faudrait être débile pour arrêter, faire autre chose et faire baisser le niveau de vie de ta famille.

Donc faut arrêter avec cette théorie selon la quelle pour taffer il faudrait être célibataire, car en vérité c'est le contraire: avec des gosses il te faut arrêter les ""âneries"" et tout mettre en oeuvre pour satisfaire les besoins de ta famille.
Il y a un truc auquel tu ne pourras jamais échapper pour élever un enfant digne de ce nom : c'est du temps, et pas n'importe quel temps, du temps commun avec ton ou tes enfant(s).

Ce qui veut dire la chose suivante :
il ne faut pas nécessairement être célibataire pour travailler mais élever des enfants en travaillant tous les week-end et tous les soirs, ça va être très compliqué pour la raison citée plus haut. Car jusqu'à preuve du contraire, les enfants sont libres les soirs et les week-end et le temps libre de ceux qui bossent les week-ends et les soirs est un temps où les enfants sont... à l'école, donc il n'est pas commun. A moins d'assurer l'école chez soi, ce qui permettrait effectivement d'accorder les temps de chacun mais combien le font ? Quel temps ça prend ? Et quelle prise de risque quant à l'éducation de ses mômes ?

Bien entendu, la théorie selon laquelle pour élever des enfants, il suffirait juste du fric mais pas du temps, on la connaît et à peu près tout le monde sait désormais que c'est une pure imposture.
en clair tu crois que tu peux faire ce que tu veux? il ne te passe à aucuns moment par la tête que tu ne choisis pas ce dans quoi tu es bons? Tu ne penses pas non plus que tu ne bosses pas 7/7 ou H24 les WE?


Mais travailler c'est caca car c'est du pognon et le pognon c'est de drôate :)
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par wesker » 10 août 2018, 21:38:07

Snark la nouvelle religion fait croire à ses adeptes que le fric leur apportera bonheur, plénitude et vie éternelle....Et ils ont leurs prophètes, leurs dogmes etc....Ils ne changent d'avis que lorsqu'ils réalisent que cela ne peut tout acheter.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1017
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par asterix » 10 août 2018, 22:03:06

Snark a écrit :
10 août 2018, 06:58:53
Il y a une gréve chez Ryanair :

http://www.france24.com/fr/20180810-esc ... ne-pilotes

La compagnie va peut étre réclamer le droit d'embaucher des pilotes réfugiés
dans des conditions encore plus désavantageuses que celles du personnel actuel .
Il faut savoir que beaucoup de pilotes et personnels volants sont "à leur compte" chez Ryanair... salariat déguisé, mercenaires volants... et les clients adorent. C'est un plébiscite! Des aéroports entiers sont consacrés à Ryanair, comme Ciampino à Rome par exemple.

Oui, les clients aiment que ces gens soient mal payés, c'est la garantie d'un prix au raz des pâquerettes. Tout usager de Ryanair qui vous dit le contraire est un hypocrite. A moins que Ryanair soit seul à offrir la destination désirée, ce qui fut mon cas récemment, à mon grand désappointement. Ils deviennent impossibles à boycotter.

Génération Macron. :star3:
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1017
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par asterix » 10 août 2018, 22:30:51

Jeff Van Planet a écrit :
10 août 2018, 19:58:57
Yakiv a écrit :
09 août 2018, 20:02:01

Il y a un truc auquel tu ne pourras jamais échapper pour élever un enfant digne de ce nom : c'est du temps, et pas n'importe quel temps, du temps commun avec ton ou tes enfant(s).
C'est précisément depuis que l'on consacre du "temps" au enfants qu'il vont mal, et qu'il ne grandissent plus dans leur tête.
Mes parents paysans n'ont jamais eu le temps. Mais par contre ils étaient présent (entreprise famille), et moi toujours avec eux. J'en ai beaucoup appris, j'ai senti leur patience de m'avoir dans les pattes, j'ai reçu de l'amour. Mon père m'appelait "la mouche du coche".

Donc, la restauration c'est aussi éreintant que l'agriculture, tout est possible. Ce qui ne va pas dans notre société, c'est précisément notre rapport au travail. C'est un truc tellement "dangereux" de travailler, qu'on y amène pas ces mômes, des fois qu'ils trouvent ça bien. J'ai connu une époque ou beaucoup de gens emmenait leur gosses au travail, plus ou moins fréquemment. Je me rappelle paticulièrement d'un conducteur de caterpillar, construisant l'autoroute Paris Bruxelles, qui avait avec lui son gosse émerveillé et fier, dans la cabine du chenillard le jeudi après midi (c'était le jeudi à l'époque). Mon père à employé beaucoup de femmes, qui emmenaient leur gosse avec elle assez souvent, celui qui ne savait pas se garder tout seul. Cette époque avait de cela merveilleux. Et puis on pouvait "vadrouiller" et s'éduquer entre nous, il y avait toujours quelqu'un dans le village ou dans les champs qui avait un œil sur nous. Évoquer tout cela pour dire que ce n'est pas sous prétexte de modernisation, qu'on ne peut pas rétablir un peu cette ambiance, et cette manne de renseignements pour l'enfant. Un enfant d'aujourd'hui ressemble à ces pieds de tomates sous serres qui poussent dans des boules de substrat, à un mètre du sol, connecté à un goutte à goutte! On a beau lui consacrer du temps, il n'aura jamais de saveur.

Quand j’étais au CM², tous les élèves de la classe savaient décrire avec précision et souvent fierté, le métier de leurs parents. Aujourd'hui, peu sont capables de répondre, mais il savent que le travail est dangereux, et que le patron est une enflure, comme le prof. C'est le progrès. C'est tellement on leur consacre de temps, à ne pas les éduquer. Les 35 heures ont vu se développer les sports individuels, pas du temps avec les enfants, ni même avec l'épouse ou époux. Mais là aussi, on n'emmène pas les enfants, qui trouvent ça affreusement nul.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5319
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Yakiv » 10 août 2018, 22:57:41

Jeff Van Planet a écrit :
10 août 2018, 19:58:57
Yakiv a écrit :
09 août 2018, 20:02:01
Il y a un truc auquel tu ne pourras jamais échapper pour élever un enfant digne de ce nom : c'est du temps, et pas n'importe quel temps, du temps commun avec ton ou tes enfant(s).

Ce qui veut dire la chose suivante :
il ne faut pas nécessairement être célibataire pour travailler mais élever des enfants en travaillant tous les week-end et tous les soirs, ça va être très compliqué pour la raison citée plus haut. Car jusqu'à preuve du contraire, les enfants sont libres les soirs et les week-end et le temps libre de ceux qui bossent les week-ends et les soirs est un temps où les enfants sont... à l'école, donc il n'est pas commun. A moins d'assurer l'école chez soi, ce qui permettrait effectivement d'accorder les temps de chacun mais combien le font ? Quel temps ça prend ? Et quelle prise de risque quant à l'éducation de ses mômes ?

Bien entendu, la théorie selon laquelle pour élever des enfants, il suffirait juste du fric mais pas du temps, on la connaît et à peu près tout le monde sait désormais que c'est une pure imposture.
en clair tu crois que tu peux faire ce que tu veux? il ne te passe à aucuns moment par la tête que tu ne choisis pas ce dans quoi tu es bons? Tu ne penses pas non plus que tu ne bosses pas 7/7 ou H24 les WE?


Mais travailler c'est caca car c'est du pognon et le pognon c'est de drôate :)
Tiens, tu as mal dormi ?

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5319
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Yakiv » 10 août 2018, 23:03:40

asterix a écrit :
10 août 2018, 22:30:51
Yakiv a écrit :
09 août 2018, 20:02:01

Il y a un truc auquel tu ne pourras jamais échapper pour élever un enfant digne de ce nom : c'est du temps, et pas n'importe quel temps, du temps commun avec ton ou tes enfant(s).
C'est précisément depuis que l'on consacre du "temps" au enfants qu'il vont mal, et qu'il ne grandissent plus dans leur tête.
Mes parents paysans n'ont jamais eu le temps. Mais par contre ils étaient présent (entreprise famille), et moi toujours avec eux. J'en ai beaucoup appris, j'ai senti leur patience de m'avoir dans les pattes, j'ai reçu de l'amour. Mon père m'appelait "la mouche du coche".

Donc, la restauration c'est aussi éreintant que l'agriculture, tout est possible. Ce qui ne va pas dans notre société, c'est précisément notre rapport au travail. C'est un truc tellement "dangereux" de travailler, qu'on y amène pas ces mômes, des fois qu'ils trouvent ça bien. J'ai connu une époque ou beaucoup de gens emmenait leur gosses au travail, plus ou moins fréquemment. Je me rappelle paticulièrement d'un conducteur de caterpillar, construisant l'autoroute Paris Bruxelles, qui avait avec lui son gosse émerveillé et fier, dans la cabine du chenillard le jeudi après midi (c'était le jeudi à l'époque). Mon père à employé beaucoup de femmes, qui emmenaient leur gosse avec elle assez souvent, celui qui ne savait pas se garder tout seul. Cette époque avait de cela merveilleux. Et puis on pouvait "vadrouiller" et s'éduquer entre nous, il y avait toujours quelqu'un dans le village ou dans les champs qui avait un œil sur nous. Évoquer tout cela pour dire que ce n'est pas sous prétexte de modernisation, qu'on ne peut pas rétablir un peu cette ambiance, et cette manne de renseignements pour l'enfant. Un enfant d'aujourd'hui ressemble à ces pieds de tomates sous serres qui poussent dans des boules de substrat, à un mètre du sol, connecté à un goutte à goutte! On a beau lui consacrer du temps, il n'aura jamais de saveur.

Quand j’étais au CM², tous les élèves de la classe savaient décrire avec précision et souvent fierté, le métier de leurs parents. Aujourd'hui, peu sont capables de répondre, mais il savent que le travail est dangereux, et que le patron est une enflure, comme le prof. C'est le progrès. C'est tellement on leur consacre de temps, à ne pas les éduquer. Les 35 heures ont vu se développer les sports individuels, pas du temps avec les enfants, ni même avec l'épouse ou époux. Mais là aussi, on n'emmène pas les enfants, qui trouvent ça affreusement nul.
En tout cas, ce n'est pas vous qui donnerez envie à un couple de fonder une famille...
Oui, ce n'est pas pareil lorsque les enfants accompagnent leurs parents au travail, de là à dire que c'est un contexte idéal et préférable à des week-end non travaillés, j'ai plus que des doutes.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17813
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 août 2018, 08:25:13

Mais il faut bien des gens qui bossent les WE pour que les petits socialistes moralisateurs aillent avec leurs gosses au resto les WE. Il faut bien des gens qui bossent les WE pour que les petits socialistes moralisateurs puissent aller au parc astérix, à disney land paris ou au futuroscop. Il faut bien des gens qui taffent la nuit pour que monsieur le socialiste moralisateur puisse trouver son bureau propre et sa corbeille vide le matin.

Votre génération a perdu tout sens du respect en traitant le travail de pénible, mais ça ne vous empêche pas de vivre d'apl de Rsa et de tout un tas de machin prétendument sociaux sur le dos de ces jobs qui sont trop mauvais pour vous. Mais il en faut pour vous satisfaire vos petits besoins. ça vos petits besoins ils sont pas pénibles, c'est sûr :)
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5319
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Yakiv » 11 août 2018, 09:12:55

Jeff Van Planet a écrit :
11 août 2018, 08:25:13
Mais il faut bien des gens qui bossent les WE pour que les petits socialistes moralisateurs aillent avec leurs gosses au resto les WE. Il faut bien des gens qui bossent les WE pour que les petits socialistes moralisateurs puissent aller au parc astérix, à disney land paris ou au futuroscop. Il faut bien des gens qui taffent la nuit pour que monsieur le socialiste moralisateur puisse trouver son bureau propre et sa corbeille vide le matin.

Votre génération a perdu tout sens du respect en traitant le travail de pénible, mais ça ne vous empêche pas de vivre d'apl de Rsa et de tout un tas de machin prétendument sociaux sur le dos de ces jobs qui sont trop mauvais pour vous. Mais il en faut pour vous satisfaire vos petits besoins. ça vos petits besoins ils sont pas pénibles, c'est sûr :)
Je ne sais pas pourquoi tu as soudain perdu tout sens du respect dans ce débat.
En tout cas, ce que je dis simplement c'est que certains boulots correspondent mieux à une tranche de la vie d'un individu.
Mais c'est vrai qu'il y a aussi des gens qui se sacrifient dans leur travail, soit en travaillant de nuit, soit en travaillant les week end, soit en risquant leur vie au travail. Mais est-ce une raison pour que ces sacrifices soient partagés par tous ? Autrement dit, dans ta vision des choses, il faudrait normaliser le travail de nuit parce qu'il y a des gens qui travaillent de nuit, il faudrait normaliser le travail dominical parce qu'il y a des gens qui travaillent le dimanche. Moi je suis au contraire favorable à ce que les nuits et les dimanches restent l'exception plutôt que la normalité, car dans le cas contraire, on réussirait l'exploit de nuire à la qualité de vie et de travail de l'immense majorité des salariés, sous prétexte de solidarité... Donc non seulement les nuits et les dimanches doivent rester l'exception, mais en plus ils doivent faire l'objet d'une compensation significative.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50839
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Nombrilist » 11 août 2018, 10:11:16

@Yakiv , je suis d'accord avec toi. Les jobs du dimanche, ça peut convenir à des étudiants et des jeunes ou plus généralement des gens pour qui le week-end ou la nuit ne signifient rien de particulier. Quand tu veux fonder un foyer et que tu veux que ça se passe bien, il vaut mieux pouvoir passer du temps ensemble. J'en parle en connaissance de cause avec ma femme aide-soignante que je vois trop peu et que ses enfants voient trop peu aussi à leur goût. Ce genre de situation donne lieu à de grosses frictions.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17813
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 août 2018, 14:29:24

Yakiv a écrit :
11 août 2018, 09:12:55

Je ne sais pas pourquoi tu as soudain perdu tout sens du respect dans ce débat.
Probablement par ce qu'on me dit que mon job est qualifié de "pénible" par quelqu'un pour qui ma situation relève de l'émission "rendez-vous en terre inconnu" et qu'on me dit que ces jobs sont trop "pénible" pour être fait par toi. J'ai toujours eu du mal à être respectueux envers les snobs.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30135
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par wesker » 11 août 2018, 20:34:13

Rassurez vous, ceux qui vantent les travailleurs du week end sont bien au frais, dans leurs villas climatisées

Quand j'entend le désespoir des patrons, j'avoue m'interroger et sourire...Sont ils désespérés de ne pas parvenir à faire en 4 mois le salaire d'une année ou s'inquiètent ils de ne pouvoir aller en à la dernière destination à la mode ?

Avatar du membre
asterix
Messages : 1017
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par asterix » 11 août 2018, 20:50:56

Jeff Van Planet a écrit :
11 août 2018, 14:29:24
Yakiv a écrit :
11 août 2018, 09:12:55

Je ne sais pas pourquoi tu as soudain perdu tout sens du respect dans ce débat.
Probablement par ce qu'on me dit que mon job est qualifié de "pénible" par quelqu'un pour qui ma situation relève de l'émission "rendez-vous en terre inconnu" et qu'on me dit que ces jobs sont trop "pénible" pour être fait par toi. J'ai toujours eu du mal à être respectueux envers les snobs.
Je comprends ton sentiment, lorsqu'on te dis que ton job est pénible. Tu te sens dégradé, laborieux, bon à rien d'autre. Alors qu'en fait tu es précieux et utile à la société. Je sais, ça fout en rogne...
Alors je partage ta colère, parce que je ne vais pas casser du sucre sur les "petits socialistes", leur manquer de respect c'est les conforter, mais en tout cas, dans les restos, ceux qui te font remarquer sévèrement que tu as oublié la carafe d'eau et le pain, c'est vrai qu'ils ont tous le même profil: profiter de l'instant présent, et t'humilier dès que tu perturbe cet instant. Les hédonistes, ça s'appelle. Le genre de type sur qui tu peu compter, surtout quand il s'agit de donner des leçons de vie.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5319
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Patrons cherchent désespérément salariés

Message non lu par Yakiv » 11 août 2018, 21:07:22

Jeff Van Planet a écrit :
11 août 2018, 14:29:24
Yakiv a écrit :
11 août 2018, 09:12:55

Je ne sais pas pourquoi tu as soudain perdu tout sens du respect dans ce débat.
Probablement par ce qu'on me dit que mon job est qualifié de "pénible" par quelqu'un pour qui ma situation relève de l'émission "rendez-vous en terre inconnu" et qu'on me dit que ces jobs sont trop "pénible" pour être fait par toi. J'ai toujours eu du mal à être respectueux envers les snobs.
Ouais.
Sauf que je ne sais même pas quel boulot tu fais.

Verrouillé

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré