La France insoumise a ses frondeurs

Venez discuter de l'actualité politique.
En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24223
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par johanono » 14 sept. 2018, 08:54:11

La France insoumise a ses frondeurs

Des militants LFI s’organisent en courant pour réclamer davantage de démocratie interne.

Article complet sur http://www.leparisien.fr/politique/la-f ... 887855.php
Mélenchon, ce grand démocrate... :mrgreen:

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 15 sept. 2018, 09:34:43

rien de suprenant sachant que JLM a créé ce mouvement pour une seule raison: au FDG il était remis en cause. La logique veut donc que la prochaine fois il sera candidat d'un nouveau parti (créé encore une fois pour l'occasion) et je lui suggère de l'appeller "Méluche insoumis" :mrgreen:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Spartiate
Messages : 701
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Spartiate » 15 sept. 2018, 09:52:07

On peut appliquer cette logique dans tous les partis. Jupiter a créé EM parce qu'il était inaudible au sein du gouvernement et du PS.
L'avenir a donné raison à Jupiter, comme à Mélenchon. Si le deuxième n'a pas gagné la présidentielle, il a sensiblement progressé par rapport à 2012 où, pourtant, il bénéficiait de soutiens d'appareils politiques comme le PCF.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 15 sept. 2018, 15:16:28

Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.

En ce qui conerne Notre président, il a été obligé de former son parti pour ne pas avoir à passer par la primaire du PS. Faut se souvenir que Mélenchon a refusé une primaire de toutes les gauches, alors pourquoi macron y serait allé? pour que les médias et les trolls d'internet disent qu'il était le candidat du PS? l'héritier de la politique d'hollande? bien sûr qu'il ne pouvai tpas y aller, et ça merci à méluche qui refuse toute forme de démocratie et qui ne voulait pas d'une primaire de toutes les gauches.


En ce qui conerne le Jupiter, j'aurais fais la même chose que lui dans la même situation, car après toute une campagne, dans la quelles les journalistes lui ont mis des bâtons dans les roues (en le traitant de bulle médiatique, en affirmant haut et fort qu'il était pire que lepen II car elle au moins se rendait à l'usine whirlpool etc etc) moi aussi en arrivant j'aurais annoncé la fin des offs. Et en annonçant la fin des offs, les journaleux aurianet, contre moi aussi, lancé une énième campagne de dénigrement en me traitant, probablement de président jupiterrien. Et contre moi aussi les haters du net auraient utiliser ce sobriquet comme une insulte.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30164
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par wesker » 15 sept. 2018, 17:09:34

Chacun peut prendre conscience que les associations loi 1901 qui constituent les partis politiques appartiennent à ces personnes issues du milieux politiques. On peut, une fois encore le constater que ce soit avec les Insoumis, les sociaux démocrates, les "En Marche", LR et autres FN.

En revanche, il est vrai que, lors de la présentation et l'investiture de certains candidats, la France Insoumise fit l'effort de présenter des personnes aux profils et horizons plus larges, ce qui n'empêche pas que leurs représentants sont, une fois encore issus du milieux politiques. C'est une réalité !

Concernant les discussions, les débats internes à une formation politique, ils semblent plutôt sain, à la condition qu'ils aboutissent sur un projet et une démarche constructive qui impliquerait davantage les citoyens....Attendons de voir, avant de se précipiter pour juger.

En ligne
Avatar du membre
Spartiate
Messages : 701
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Spartiate » 15 sept. 2018, 17:49:39

Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.
Bof. Demain, je peux parfaitement créer un parti et organiser une primaire dans la foulée. Qui est à même à me dire si mon électorat est suffisant, s'il est représentatif ? Définir à l'avance quels partis peuvent se présenter relève de l'arbitraire, de même que les cantonner à deux. Être sorti du bipartisme est une avancée, pas un recul.
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
En ce qui conerne Notre président, il a été obligé de former son parti pour ne pas avoir à passer par la primaire du PS. Faut se souvenir que Mélenchon a refusé une primaire de toutes les gauches, alors pourquoi macron y serait allé? pour que les médias et les trolls d'internet disent qu'il était le candidat du PS? l'héritier de la politique d'hollande? bien sûr qu'il ne pouvai tpas y aller, et ça merci à méluche qui refuse toute forme de démocratie et qui ne voulait pas d'une primaire de toutes les gauches.
Mince, moi qui pensais que Macron était le seul type de gauche. :D
Blague à part, je trouve cet argument de très mauvaise foi et tu sais comme moi qu'une telle primaire n'aurait jamais eu lieu. S'il était battu, Macron n'aurait jamais accepté de laisser à Mélenchon tout le couloir de gauche et inversement, s'il était battu, Mélenchon n'aurait jamais accepté de le laisser à Macron. Déjà que le président n'est élu qu'avec une majorité très relative au premier tour, tu voudrais en plus que les candidats à la présidentielle ne représentent eux aussi que 20-25 % du courant qu'ils croient incarner (le second tour n'apporte pas de légitimité supplémentaire, il s'agit juste de voter contre un épouvantail).
Il y avait une diversité dans les candidatures à la présidentielle et c'est heureux.
En ce qui conerne le Jupiter, j'aurais fais la même chose que lui dans la même situation, car après toute une campagne, dans la quelles les journalistes lui ont mis des bâtons dans les roues (en le traitant de bulle médiatique, en affirmant haut et fort qu'il était pire que lepen II car elle au moins se rendait à l'usine whirlpool etc etc) moi aussi en arrivant j'aurais annoncé la fin des offs. Et en annonçant la fin des offs, les journaleux aurianet, contre moi aussi, lancé une énième campagne de dénigrement en me traitant, probablement de président jupiterrien. Et contre moi aussi les haters du net auraient utiliser ce sobriquet comme une insulte.
Là encore, ce n'est pas propre à Macron et c'est même le jeu de la démocratie représentative. Chacun en prend pour sa pomme mais certains plus que d'autres. Entre nous, je ne crois pas que Macron fût le plus à plaindre de cette campagne. Il était le plus exposé parce qu'il était en tête des sondages mais je ne crois pas que la presse fût plus conciliante avec Fillon, Le Pen ou Mélenchon. Tous caricaturés avec plus ou moins de pertinence.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1121
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par fan2machiavel » 15 sept. 2018, 18:20:37

Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.

En ce qui conerne Notre président, il a été obligé de former son parti pour ne pas avoir à passer par la primaire du PS. Faut se souvenir que Mélenchon a refusé une primaire de toutes les gauches, alors pourquoi macron y serait allé? pour que les médias et les trolls d'internet disent qu'il était le candidat du PS? l'héritier de la politique d'hollande? bien sûr qu'il ne pouvai tpas y aller, et ça merci à méluche qui refuse toute forme de démocratie et qui ne voulait pas d'une primaire de toutes les gauches.


En ce qui conerne le Jupiter, j'aurais fais la même chose que lui dans la même situation, car après toute une campagne, dans la quelles les journalistes lui ont mis des bâtons dans les roues (en le traitant de bulle médiatique, en affirmant haut et fort qu'il était pire que lepen II car elle au moins se rendait à l'usine whirlpool etc etc) moi aussi en arrivant j'aurais annoncé la fin des offs. Et en annonçant la fin des offs, les journaleux aurianet, contre moi aussi, lancé une énième campagne de dénigrement en me traitant, probablement de président jupiterrien. Et contre moi aussi les haters du net auraient utiliser ce sobriquet comme une insulte.
Il est clair que grace à la primaire socialiste de 2012, Hollande a pu échapper aux frondeurs 8-)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 15 sept. 2018, 19:39:49

Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.
Bof. Demain, je peux parfaitement créer un parti et organiser une primaire dans la foulée. Qui est à même à me dire si mon électorat est suffisant, s'il est représentatif ? Définir à l'avance quels partis peuvent se présenter relève de l'arbitraire, de même que les cantonner à deux. Être sorti du bipartisme est une avancée, pas un recul.
tu mélanges beaucoup de choses. Qui a parlé de bipartisme? d'où ça sort? Après qui a parlé de décider de quels partis peuvent se présenter? J'ai, il me semble (en faite je suis sûr car j'ai relu mon propre poste :) ) que j'ai dit candidats.
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
En ce qui conerne Notre président, il a été obligé de former son parti pour ne pas avoir à passer par la primaire du PS. Faut se souvenir que Mélenchon a refusé une primaire de toutes les gauches, alors pourquoi macron y serait allé? pour que les médias et les trolls d'internet disent qu'il était le candidat du PS? l'héritier de la politique d'hollande? bien sûr qu'il ne pouvai tpas y aller, et ça merci à méluche qui refuse toute forme de démocratie et qui ne voulait pas d'une primaire de toutes les gauches.
Mince, moi qui pensais que Macron était le seul type de gauche. :D
viewtopic.php?p=545839#p545839
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Blague à part, je trouve cet argument de très mauvaise foi et tu sais comme moi qu'une telle primaire n'aurait jamais eu lieu. S'il était battu, Macron n'aurait jamais accepté de laisser à Mélenchon tout le couloir de gauche et inversement, s'il était battu, Mélenchon n'aurait jamais accepté de le laisser à Macron.
Alors que mélenchon aurait bafouer la démocratie, ça ça ne fait que peu de doutes, la preuve en est le présent sujet.
Que macron soit battu dans une primaire de toutes les gauches, ça, c'est beaucoup moins sûr. Souvenons-nous qu'en 2012 c'est le candidat le plus centriste (que les extrémistes nommaient de moue) qui a gagné, pourquoi? parce que c'est simplement la seule gauche de rassemblement, la seule de synthèse, la seule qui est fédératrice. C'est d'ailleurs la seule raison qui a fait que mélenchon ait refusé.

Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Déjà que le président n'est élu qu'avec une majorité très relative au premier tour, tu voudrais en plus que les candidats à la présidentielle ne représentent eux aussi que 20-25 % du courant qu'ils croient incarner (le second tour n'apporte pas de légitimité supplémentaire, il s'agit juste de voter contre un épouvantail).
Il y avait une diversité dans les candidatures à la présidentielle et c'est heureux.
une diversité de candidats? je pense que tu rigoles, car les candidats présents sont tous du même ressort: des gens qui ont poignardé tout ce qui bouge pour se retrouver à la tête du parti et devenir candidat et imposer ses idées (toujours les mêmes) au peuple.

Que le peuple prenne le pouvoir et impose les candidats aux partis, pas le contraire!
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
En ce qui conerne le Jupiter, j'aurais fais la même chose que lui dans la même situation, car après toute une campagne, dans la quelles les journalistes lui ont mis des bâtons dans les roues (en le traitant de bulle médiatique, en affirmant haut et fort qu'il était pire que lepen II car elle au moins se rendait à l'usine whirlpool etc etc) moi aussi en arrivant j'aurais annoncé la fin des offs. Et en annonçant la fin des offs, les journaleux aurianet, contre moi aussi, lancé une énième campagne de dénigrement en me traitant, probablement de président jupiterrien. Et contre moi aussi les haters du net auraient utiliser ce sobriquet comme une insulte.
Là encore, ce n'est pas propre à Macron et c'est même le jeu de la démocratie représentative. Chacun en prend pour sa pomme mais certains plus que d'autres. Entre nous, je ne crois pas que Macron fût le plus à plaindre de cette campagne. Il était le plus exposé parce qu'il était en tête des sondages mais je ne crois pas que la presse fût plus conciliante avec Fillon, Le Pen ou Mélenchon. Tous caricaturés avec plus ou moins de pertinence.
Mon point principal n'était pas d'en prendre plein la tête ou non, mon point était qu'il s'agit d'une insulte déviée car à la base se sont les journaleux vexés d'avoir perdu les offs qui ont lancé ce sobriquet ridicule.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 15 sept. 2018, 19:41:12

fan2machiavel a écrit :
15 sept. 2018, 18:20:37
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.

En ce qui conerne Notre président, il a été obligé de former son parti pour ne pas avoir à passer par la primaire du PS. Faut se souvenir que Mélenchon a refusé une primaire de toutes les gauches, alors pourquoi macron y serait allé? pour que les médias et les trolls d'internet disent qu'il était le candidat du PS? l'héritier de la politique d'hollande? bien sûr qu'il ne pouvai tpas y aller, et ça merci à méluche qui refuse toute forme de démocratie et qui ne voulait pas d'une primaire de toutes les gauches.


En ce qui conerne le Jupiter, j'aurais fais la même chose que lui dans la même situation, car après toute une campagne, dans la quelles les journalistes lui ont mis des bâtons dans les roues (en le traitant de bulle médiatique, en affirmant haut et fort qu'il était pire que lepen II car elle au moins se rendait à l'usine whirlpool etc etc) moi aussi en arrivant j'aurais annoncé la fin des offs. Et en annonçant la fin des offs, les journaleux aurianet, contre moi aussi, lancé une énième campagne de dénigrement en me traitant, probablement de président jupiterrien. Et contre moi aussi les haters du net auraient utiliser ce sobriquet comme une insulte.
Il est clair que grace à la primaire socialiste de 2012, Hollande a pu échapper aux frondeurs 8-)
on a déjà eu cette conversation des milliers de fois: Aubry a mis dans les pattes les frondeurs pour empêcher hollande d'appliquer son programme (celui des primaires) et ça a plutôt bien marché: 2012-2014 immobilisme le plus totale, puis les frondeurs ont mis des bâtons dans les roues d'hollande.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30164
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par wesker » 15 sept. 2018, 19:52:16

Je me souviens, à l'époque avoir expliqué, dans l'enthousiasme général, combien les primaires ne correspondaient pas à nos institutions...Le résultat, les candidats désignés par les primaires furent éliminés dès le premier. Elles contribuent à entretenir les divisions fortes au sein des partis, sans parvenir à lancer la dynamique électorale.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1121
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par fan2machiavel » 15 sept. 2018, 20:12:20

Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:41:12


on a déjà eu cette conversation des milliers de fois: Aubry a mis dans les pattes les frondeurs pour empêcher hollande d'appliquer son programme (celui des primaires) et ça a plutôt bien marché: 2012-2014 immobilisme le plus totale, puis les frondeurs ont mis des bâtons dans les roues d'hollande.
Oui...et?
Cela ne change pas fondamentalement le fond du problème. Les primaires n’empêchent pas d'avoir des frondeurs et d'ailleurs les partis qui le plus de problèmes de frondeurs sont justement ceux qui font des primaires.
Les primaires sont adaptés au système électoral américain (qui soit dit en passant est très verrouillé par les grands parts) pas au système électoral français où le premier tour joue plus ou moins le rôle des primaires américaines.
D'ailleurs à mon avis, on va plutôt reculer sur le système des primaires vu la réussite que cela a été.

En ligne
Avatar du membre
Spartiate
Messages : 701
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Spartiate » 15 sept. 2018, 21:02:56

Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:39:49
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.
Bof. Demain, je peux parfaitement créer un parti et organiser une primaire dans la foulée. Qui est à même à me dire si mon électorat est suffisant, s'il est représentatif ? Définir à l'avance quels partis peuvent se présenter relève de l'arbitraire, de même que les cantonner à deux. Être sorti du bipartisme est une avancée, pas un recul.
tu mélanges beaucoup de choses. Qui a parlé de bipartisme? d'où ça sort? Après qui a parlé de décider de quels partis peuvent se présenter? J'ai, il me semble (en faite je suis sûr car j'ai relu mon propre poste :) ) que j'ai dit candidats.
Tu dis que les candidats devraient tous passer par "des primaires". Je te demande juste combien de primaires il faut organiser, ce qui donnera donc le nombre de candidats. Il y a plein de partis qui sont surtout identifiés à leur dirigeant (DLF, Les Patriotes...), l'intérêt d'organiser une primaire est limité sinon inexistant dans ces cas de figure.
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:39:49
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Blague à part, je trouve cet argument de très mauvaise foi et tu sais comme moi qu'une telle primaire n'aurait jamais eu lieu. S'il était battu, Macron n'aurait jamais accepté de laisser à Mélenchon tout le couloir de gauche et inversement, s'il était battu, Mélenchon n'aurait jamais accepté de le laisser à Macron.
Alors que mélenchon aurait bafouer la démocratie, ça ça ne fait que peu de doutes, la preuve en est le présent sujet.
Que macron soit battu dans une primaire de toutes les gauches, ça, c'est beaucoup moins sûr. Souvenons-nous qu'en 2012 c'est le candidat le plus centriste (que les extrémistes nommaient de moue) qui a gagné, pourquoi? parce que c'est simplement la seule gauche de rassemblement, la seule de synthèse, la seule qui est fédératrice. C'est d'ailleurs la seule raison qui a fait que mélenchon ait refusé.
On peut dire de la même chose de Macron. Il aurait très bien pu perdre la primaire face à Valls, Montebourg et Hamon. Qu'il soit centriste n'y change absolument rien : Fillon a été élu sur un programme droitier. Et plutôt que "fédératrice", je dirais "mainstream".

Et quand bien même, s'il a envie de tenter sa chance envers et contre tout pour porter un programme qui, contrairement à ce que tu peux dire, se distinguait des autres en cela par exemple qu'il était le seul à vouloir un changement de Constitution, pourquoi devrait-il rester le petit doigt sur la couture ? Là encore, l'avenir lui a donné raison : 7 millions de Français ont montré leur accord avec lui.

Ton procès serait recevable si Mélenchon avait un jour tourné sa veste sur la primaire. Il a toujours été cohérent sur cette fausse bonne idée de primaire qu'on nous présente en nous disant "Voilà. Ceci est la démocratie". C'est ridicule.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30164
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par wesker » 15 sept. 2018, 22:36:28

Les primaires ne paraissent pas être efficace, contrairement aux certitudes de ses partisans, pour donner une légitimité à un candidat d'une formation politique, tout simplement parce qu'on se doit de mettre ses actes et son appartenance en cohérence avec ses idées, ses valeurs. Pour ma part ayant eu des accointances avec des formations qui, je le crois sincèrement, évoluent vers des options qui ne sont pas les miennes, j'ai simplement décidé de ne pas rester membre d'une formation qui ne défendait plus les valeurs auxquelles je crois.

Nos institutions permettent l'expression de diverses idées, aux personnalités politiques de s'y présenter ou de rester membre d'un parti au risque de devoir soutenir une ligne politique parfois éloigné. L'opportunisme ou la défense de ses véritables idées, c'est là ce que nous devons, en tant que citoyens, choisir. Pour ma part je n'accorde pas de crédibilité aux positions du Président LR, considérant qu'elles ne reflètent pas ses actions ni son engagement politique mais davantage une volonté d'exister et de se positionner, de manière politicienne. La France Insoumise, en revanche, s'est constituée d'abord par le PG et un rassemblement de forces de gauche qui refusèrent l'orientation sociale libérale sous le mandat Hollande Valls et qui se divisèrent, ensuite sur des considérations stratégiques concernant les liens et la conduite à tenir à l'égard de cette formation.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 sept. 2018, 09:39:12

Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 21:02:56
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:39:49
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 15:16:28
Alors oui on peut appliquer ça à tous les partis, voilà pouruqoi je suis favorable à interdire toute candidature qui ne serait pas passée par une primaire: exactement pour court-circuiter ces appareils.
Bof. Demain, je peux parfaitement créer un parti et organiser une primaire dans la foulée. Qui est à même à me dire si mon électorat est suffisant, s'il est représentatif ? Définir à l'avance quels partis peuvent se présenter relève de l'arbitraire, de même que les cantonner à deux. Être sorti du bipartisme est une avancée, pas un recul.
tu mélanges beaucoup de choses. Qui a parlé de bipartisme? d'où ça sort? Après qui a parlé de décider de quels partis peuvent se présenter? J'ai, il me semble (en faite je suis sûr car j'ai relu mon propre poste :) ) que j'ai dit candidats.
Tu dis que les candidats devraient tous passer par "des primaires". Je te demande juste combien de primaires il faut organiser, ce qui donnera donc le nombre de candidats. Il y a plein de partis qui sont surtout identifiés à leur dirigeant (DLF, Les Patriotes...), l'intérêt d'organiser une primaire est limité sinon inexistant dans ces cas de figure.
Pourquoi cette question? elle n'a pas de sens. Au nom de quoi devrait-on imposer un nombre limité ou obligatoire de primaires? ça n'a tout simplement pas de sens.
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 21:02:56
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:39:49
Spartiate a écrit :
15 sept. 2018, 17:49:39
Blague à part, je trouve cet argument de très mauvaise foi et tu sais comme moi qu'une telle primaire n'aurait jamais eu lieu. S'il était battu, Macron n'aurait jamais accepté de laisser à Mélenchon tout le couloir de gauche et inversement, s'il était battu, Mélenchon n'aurait jamais accepté de le laisser à Macron.
Alors que mélenchon aurait bafouer la démocratie, ça ça ne fait que peu de doutes, la preuve en est le présent sujet.
Que macron soit battu dans une primaire de toutes les gauches, ça, c'est beaucoup moins sûr. Souvenons-nous qu'en 2012 c'est le candidat le plus centriste (que les extrémistes nommaient de moue) qui a gagné, pourquoi? parce que c'est simplement la seule gauche de rassemblement, la seule de synthèse, la seule qui est fédératrice. C'est d'ailleurs la seule raison qui a fait que mélenchon ait refusé.
On peut dire de la même chose de Macron. Il aurait très bien pu perdre la primaire face à Valls, Montebourg et Hamon. Qu'il soit centriste n'y change absolument rien : Fillon a été élu sur un programme droitier. Et plutôt que "fédératrice", je dirais "mainstream".
il y a ici plusieurs chose mélangées. Première chose: Valls "jouissait" d'une mauvaise réputation, ils est plus qu'improbable qu'il ait gagné.
Dans une primaire de toutes les gauches (donc méchankon inclu) je vois mal un montebourgeois ou un hamon s'imposer face à JLM, le match aurait été macron JLM, et là il ne fait aucuns doutes que les gens se seraient mobilisés pour le plus réaliste.

La deuxième chose que je sépare, c'est la primaire LR, mettons les choses dans le contexte: Il y avait un candidat de progrès, avec un programme modéré déjà candidat, j'ai nommée EM. Dans un tel contexte, pourquoi les gens comme moi se seraient déplacés pour influencer un parti, pour le quel on n'allait de toutes façons pas voter, vu qu'on avait déjà un candidat?
Voilà aussi pourquoi au PS c'est hamon qui a gagné: les modérés et réalistes ne se sont pas déplacés pour influencer sur le choix du candidat car on avait déjà un candidat.
Résultat dans les deux cas: se sont principalement les partisans qui se sont déplacés.

[quote=Spartiate post_id=545890 time=1537038176 user_id=6472Ton procès serait recevable si Mélenchon avait un jour tourné sa veste sur la primaire. Il a toujours été cohérent sur cette fausse bonne idée de primaire qu'on nous présente en nous disant "Voilà. Ceci est la démocratie". C'est ridicule.
[/quote]

Quel procès? qu'est-ce que tu racontes? t'es ridicule.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17847
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La France insoumise a ses frondeurs

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 sept. 2018, 09:40:28

fan2machiavel a écrit :
15 sept. 2018, 20:12:20
Jeff Van Planet a écrit :
15 sept. 2018, 19:41:12


on a déjà eu cette conversation des milliers de fois: Aubry a mis dans les pattes les frondeurs pour empêcher hollande d'appliquer son programme (celui des primaires) et ça a plutôt bien marché: 2012-2014 immobilisme le plus totale, puis les frondeurs ont mis des bâtons dans les roues d'hollande.
Oui...et?
Cela ne change pas fondamentalement le fond du problème. Les primaires n’empêchent pas d'avoir des frondeurs et d'ailleurs les partis qui le plus de problèmes de frondeurs sont justement ceux qui font des primaires.
vu qu'on a un seul exemple t'as forcément raison. :mrgreen:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : johanono