Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Venez débattre ici des élections Européennes 2019, actualité, candidats, c'est à suivre ici
Avatar du membre
johanono
Messages : 26236
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par johanono » 15 avr. 2019, 10:14:55

Jeff Van Planet a écrit :
14 avr. 2019, 18:24:00
je comprends bien tous les mots, c'est juste la relation de cause à effets qui n'a aucuns sens. Avant la commission il y avait-il ou non une Europe? la réponse est oui donc supprimer la commission ne supprime pas l'Europe.
CQFD
Hector a écrit :
14 avr. 2019, 19:01:06
Avant la Commission, il n'y avait pas d'Europe. La Commission européenne a été instituée par le Traité de Rome et elle donc consubstantielle de l'Europe. Une fois de plus, Marine Le Pen raconte des conneries pour un public électoral de c....
Il convient de parler clairement pour éviter les malentendus. L'Europe est un continent. L'UE est une organisation internationale créée par le Traité de Rome sous le nom de CEE, puis modifiée par les traités subséquents. L'Europe existait avant le Traité de Rome, l'UE n'existait pas avant le Traité de Rome.

En l'occurrence, c'est bien de l'UE que l'on parle.

Nombrilist a écrit :
14 avr. 2019, 11:53:53
Jeff Van Planet a écrit :
14 avr. 2019, 11:43:52
Nombrilist a écrit :
14 avr. 2019, 09:52:53
Supprimer la Commission Européenne, c'est supprimer l'UE.
Pas du tout. Pas plus d'ailleurs que de supprimer le poste de premier ministre reviendrait à supprimer la france. C'est juste un changement d'institutions, ni plus ni moins.
Etant donné que le RN ne la remplacerait par rien et que tous les traités font référence à la Commission et la placent même au centre du jeu, la proposition du RN revient à supprimer tous les traités et donc l'UE elle-même.
Oui, la Commission européenne est consubstantielle à l'UE. Je ne sais pas en quoi consisterait une UE sans Commission européenne. Peut-être qu'au FN, ils ne le savent pas non plus. Sans doute l'UE sans Commission européenne sera-t-elle très différente de l'UE actuelle : je n'en disconviens pas.

Mais je veux parler de ce qui se passerait si le FN accédait au pouvoir en France.

Dans l'immédiat, il n'y a que deux possibilités :
- soit on reste dans l'UE (avec l'espoir de modifier les traités),
- soit on sort unilatéralement de l'UE.

Si on reste dans l'UE avec l'espoir de modifier les traités, alors il faut obtenir l'accord de tous les autres pays européens pour modifier ces traités. Chose totalement illusoire. Et à défaut d'obtenir cet accord, et bien la France dirigée par le FN resterait dans l'UE et se condamnerait à supporter la Commission européenne, et à respecter les engagements qu'elle a pris par le passé.

Le FN, en affirmant sa volonté de rester dans l'UE, a posé les bases de ses propres échecs et de ses propres renoncements pour le cas où il accèderait au pouvoir. S'il accède au pouvoir et s'il demande à réviser les traités pour (notamment) supprimer la Commission européenne, les autres pays refuseront, et le FN ne pourra rien faire d'autre, n'aura aucun moyen de pression.

Mélenchon, au moins, était crédible : il avait compris que, pour obtenir une renégociation des traités, il avait utiliser des moyens de pression importants, notamment en agitant le spectre d'une sortie de la France de l'UE. C'était le sens des histoires de plan A et de plan B qu'il avait évoquées pendant la campagne présidentielle.

Si le FN entreprend de renégocier les traités sans agiter cette menace, il se condamne à l'échec. Comme avec Hollande, qui avait promis de renégocier le Pacte de stabilité mais qui dut renoncer, faute de se donner les moyens de pression nécessaire pour faire plier les autres pays (dont l'Allemagne). Comme Tsipras, muni d'une belle légitimité démocratique dans son pays, mais qui refusa de sauter le pas d'une sortie de l'UE, et qui se condamna donc à accepter les conditions financières imposées par les autres pays.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52846
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2019, 10:44:11

Ce que je voulais dire, c'est que cette histoire de suppression de la Commission, ce sont des carabistouilles. C'est du grand n'importe quoi.
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26236
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par johanono » 15 avr. 2019, 11:04:49

Et bien nous sommes d'accord.

Si le FN accède au pouvoir en France, la France restera dans l'UE. C'est ça qui compte.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 19928
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Jeff Van Planet » 15 avr. 2019, 19:09:30

Voici comment je vois la chose:

Le RN vois l'Europe comme un état et les états qui la compose comme des citoyens. Dans une telle perspective, la commission comme un système de représentation des citoyens dans cette état. Supprimer la commission reviendrait à une Europe des nations totale, autrement dit à une démocratie directe des citoyens (ici les états) sans représentations (ici la commission) ce qui ne supprime pas l'état pour autant.



Ceci étant dit oui c'est du grand nwak olympique car ils n'arriveront jmais à le faire. Mais peut importe, dans 2/3 ans le FN changera encore d'avis comme ils le font depuis toujours. Ils peuvent se le permettre ils ne sont qu'un vote de contestation de toutes façons.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32936
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par politicien » 19 mai 2019, 11:57:43

Bonjour,

Européennes: LaREM dénonce la présence de Steve Bannon à Paris

L'ex-stratège de Donald Trump et conseiller de Marine Le Pen est actuellement à Paris pour observer l'élection européenne qui aura lieu dans une semaine.

"Une atteinte à la souveraineté": à une semaine des élections européennes, les responsables LaREM de la liste de la majorité ont fustigé ce samedi la présence à Paris de Steve Bannon, ex-stratège de Donald Trump et soutien de Marine Le Pen.

"Tranquillement Steve Bannon pose ses valises à Paris dans sa suite du Bristol à 2500 euros la nuit pour faire gagner Le Pen! C'est une atteinte à la souveraineté de l'élection dans la ligne droite de la stratégie des nationalistes ... à vomir", s'est ému sur Twitter le directeur de campagne Stéphane Séjourné.

(...)

"Je suis un conseiller informel, je ne me fais pas payer"

La semaine dernière, plusieurs députés et sénateurs de différents bords, y compris LaREM, avaient réclamé une commission d'enquête sur les liens entre le RN et Steve Bannon après la diffusion d'un reportage d'Envoyé spécial dans lequel on voit les dirigeants RN Louis Aliot et Jérôme Rivière proposer à Steve Bannon d'assister à des réunions entre Marine Le Pen et des hauts fonctionnaires français.

Steve Bannon y évoque aussi les besoins financiers du RN. "Ils veulent rembourser cet emprunt aux Russes (pour la présidentielle, NDLR) et obtenir d'autres financements", dit l'ancien conseiller.

(...)

https://www.bfmtv.com/politique/europee ... 73f68XBQk8
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
johanono
Messages : 26236
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par johanono » 19 mai 2019, 12:11:06

J'en pense qu'il va falloir se poser des questions sur les amitiés étrangères des partis dits "populistes" en Europe. Rien que ces derniers jours, nous avons :
- le vice-chancelier autrichien qui vient de démissionner pour des liens affairistes avec la Russie,
- un reportage diffusé par Envoyé Spécial, révélant l'existence de réunions secrètes entre Bannon et des représentants du RN, réunions où il semble être question du financement du parti,
- le même Bannon qui est en train de faire publiquement le tour des capitales européennes pour soutenir les différents partis dits "populistes" : lea Lega italienne, le RN français, etc.

Ces partis-là semblent subir une influence politique et financière très forte, en provenance, pour partie de certains réseaux américains, et pour partie des autorités russes. Sont-ils devenus, chacun en ce qui les concerne, le parti de l'étranger ?

Avatar du membre
signora
Messages : 3564
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par signora » 19 mai 2019, 12:21:19

Je vois là, l'intention de ces grandes puissance de faire "exploser" l'Europe.
Une Europe forte n'est pas à leur avantage !
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9110
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Nolimits » 19 mai 2019, 13:09:32

signora a écrit :
19 mai 2019, 12:21:19
Je vois là, l'intention de ces grandes puissance de faire "exploser" l'Europe.
Une Europe forte n'est pas à leur avantage !
Pas mieux.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24818
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par El Fredo » 19 mai 2019, 15:04:11

Dans la grande tradition du "5 minutes pour Hitler, 5 minutes pour les Juifs", on apprend que notre gloire nationale en matière de journalisme objectif j'ai nommé Jean-Jacques Bourdin va recevoir Steve Bannon demain. Est-ce qu'il va lui demander le prix du ticket de métro à New York ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52846
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Nombrilist » 19 mai 2019, 21:41:31

El Fredo a écrit :
19 mai 2019, 15:04:11
Dans la grande tradition du "5 minutes pour Hitler, 5 minutes pour les Juifs", on apprend que notre gloire nationale en matière de journalisme objectif j'ai nommé Jean-Jacques Bourdin va recevoir Steve Bannon demain. Est-ce qu'il va lui demander le prix du ticket de métro à New York ?
MDR !
Les intelligences artificielles, certaines seront de formidables ennemis qu'il faudra combattre.

Papibilou
Messages : 6875
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Papibilou » 20 mai 2019, 10:37:00

La commission européenne a la quasi initiative des lois de l'UE. Certes il y a validation par les chefs d'état et le parlement, mais l'initiative c'est eux.
Donc supprimer la commission c'est en l'état actuel des choses supprimer l'organe qui propose. Donc 2 solutions:
- soit, sans initiative législative l'UE va se défaire peu à peu par immobilisme. Et c'est peut-être le souhait de MLP.
- soit l'initiative des lois est donnée à un organe élu : conseil européen ou parlement.
Votre avis ?

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2008
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Spartiate » 20 mai 2019, 12:26:56

La Commission n'a même pas l'initiative. Elle ne peut faire que ce qui a été unanimement approuvé les 28 du Conseil européen.
Et le Conseil européen est encore moins légitime démocratiquement que la Commission à prendre des décisions sur l'UE, en ce sens où ce sont des représentants nationaux alors que la politique européenne l'est par des représentants européens.

À mon sens, un Etat devrait avoir pour seul pouvoir d'adhérer/de quitter l'UE. Le reste devrait être confié au Parlement européen, élisant à son tour les commissaires européens. Quitte à ce qu'une résolution, pour être adoptée, doive recueillir une majorité qualifiée.

On en est très loin et je crois que dans 15 ans, on sera encore en train de débattre de ça. Après tout, on en débattait déjà il y a 15 ans.

Avatar du membre
Hector
Messages : 7824
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Hector » 20 mai 2019, 14:46:25

politicien a écrit :
14 avr. 2019, 09:31:54
Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

À 24 heures de la présentation du programme de Marine Le Pen pour les élections européennes, lundi après-midi à Strasbourg, Europe 1 vous en révèle les principales mesures.

Image



Marine Le Pen présentera lundi à Strasbourg ses 25 propositions pour les européennes. Mais déjà, Europe 1 vous en dévoile les contours dimanche matin. Dans ce programme intitulé "Pour une Europe des nations et des peuples", le Rassemblement national acte un changement assez notable : plus question de sortir de l'Union européenne, ni même de revenir au franc.

[/url]Plus de Frexit, mais des traités révisés


Après de longs mois de flou, la position du RN est désormais claire : il faut modifier le fonctionnement de la zone euro, mais pas de revenir à la monnaie nationale. Marine Le Pen avait d'ailleurs dit comprendre la peur des Français sur le sujet. Même chose pour le Frexit, passé aux oubliettes. Désormais, Marine Le Pen défend la révision des traités européens, avec notamment la suppression de la Commission européenne (mais le maintien du Conseil européen et du Parlement). Autant de propositions qu'il faudra faire accepter par les autres pays de l'Union, ce qui est bien loin d'être gagné.


La présidente du RN mise donc sur un bras de fer au niveau européen entre "patriotes et européistes", selon ses mots, entre nationalistes et progressistes, diront d'autres.

[/url]Des mesures écolos, d'autres très classiques au RN

(...)

Par Hadrien Bect, édité par Anaïs Huet
Article complet sur https://www.europe1.fr/politique/inform ... 1555225418
Qu'en pensez vous ?
On se demande ce qui reste des idées du FN d'antan.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9110
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par Nolimits » 20 mai 2019, 17:24:34

Steve Bannon est-il en train de devenir le boulet du RN ?
Steve Bannon, ex-très proche de Donald Trump, est à Paris pour soutenir ouvertement le Rassemblement national, dans la dernière ligne droite des européennes. Un soutien qui pourrait coûter cher au parti de Marine Le Pen.

Un Américain qui avait déjà fait parler de lui en France pendant la campagne présidentielle, c'est Steve Bannon. Il est réputé être celui qui a porté Donald Trump au pouvoir, en 2016. Il se consacre désormais au rassemblement des populistes et des nationalistes européens.

En France, il roule pour le Rassemblement national (RN)

La République en Marche ne s'y est pas trompé : dans un contexte où le parti de Marine Le Pen doit déjà gérer le scandale de corruption russe qui éclabousse son parti allié en Autriche, l'occasion est toute trouvée pour ensevelir le RN sous les accusations de soumission à des puissances étrangères.

Côté RN, officiellement, on pointe le "complotisme délirant" de ces attaques. En réalité, beaucoup sont gênés aux entournures : "On subit le truc complètement"
RTL -ICI
Qu'est ce qu'il vient f*** là lui ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32936
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Pour les européennes, le RN abandonne officiellement la sortie de l'UE et le retour au franc

Message non lu par politicien » 20 mai 2019, 21:57:49

Pour Marine Le Pen, Steve Bannon "n'est pas conseiller politique": ça a bien changé
Attaquée sur sa proximité avec le sulfureux ex-conseiller de Donald Trump Steve Bannon, Marine Le Pen s’est défendue ce lundi 20 avril de toute collusion avec une puissance étrangère, réclamant qu’on en finisse avec le “complotisme” entourant ses relations avec les Etats-Unis et la Russie.

“Nous nous sommes rapprochés de lui parce que c’est un ancien financier et nous cherchions une banque européenne pour pouvoir trouver un financement. Nous lui avons donc demandé s’il connaissait une banque européenne. Lui non plus n’a pas trouvé”, a reconnu sur France Info l’ancienne candidate à la présidentielle, dont des membres éminents de son parti ont été filmés avec Steve Bannon dans un récent reportage d’Envoyé Spécial.

Pour autant, assure Marine Le Pen, Steve Bannon “n’est pas un conseiller politique” du Rassemblement national. Steve Bannon “n’a jamais interféré de quelque manière que ce soit sur notre projet politique”, avait déjà assuré dimanche l’eurodéputé Nicolas Bay, candidat sur la liste du RN, dans l’émission “Questions Politiques” de France inter, France Télévisions et Le Monde.

(...)

“Conseiller informel” de Marine Le Pen

Aujourd’hui encore, Steve Bannon se voit comme un “conseiller informel” de Marine Le Pen et de l’extrême droite européenne. “Je n’ai jamais donné de capital et personne ne m’en jamais demandé. Je suis un conseiller informel, je ne me fais pas payer. Même avec Trump, j’étais bénévole. Ce que je fais en revanche, c’est faire des observations à certains partis et donner des conseils sur la levée de fonds”, s’explique-t-il dans un entretien accordé au Parisien.

Et d’insister: “Mon rôle est de faire des connexions, de donner des conseils généraux. Je leur ai par exemple soufflé l’idée que Macron organisait un référendum sur lui-même. Ils le savaient déjà, mais je leur en ai parlé.”

Depuis l’offensive de la majorité LREM, en retard dans les sondages, contre Marine Le Pen et Steve Bannon, le parti nationaliste assure que l’ex-conseiller de Donald Trump n’a pas interféré dans leur campagne européenne. Marine Le Pen assure elle-même ne pas l’avoir revu depuis trois mois. “Je ne savais même pas qu’il était à Paris”, a-t-elle assuré sur France Info. Le journaliste du Parisien, qui a interviewé Steve Bannon dans sa luxueuse chambre du Bristol à Paris, assure pourtant sur Twitter y avoir croisé “deux cadres du RN qui venaient de s’entretenir avec lui”.

(...)

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pou ... 035b93537a
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Election Européennes 2019 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré