Putains de camions - les dégâts du transport routier

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1649
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Spartiate » 11 mai 2019, 16:47:21

C'est le nom d'un documentaire intéressant sur le transport routier, qui nous explique qu'il nous tuera à petit feu dans les conditions actuelles :

https://www.youtube.com/watch?v=A8OBLkkyqyY

Ce qu'il faut retenir :
- Un nombre inquiétant de camions qui circulent sur les routes européennes le font presque ou totalement à vide, en raison de la promesse faite par certains de voir sa petite bricole livrée dès le lendemain. En Allemagne par exemple, c'est 37 % des camions.
- Un 40 tonnes détériore 60 000 fois plus les routes et les ponts qu'un véhicule particulier, voire-même un semi-remorque provoque autant de dégâts à la chaussée que 100 000 voitures.
- Un autre mode de transport comme le rail ne peut tout simplement pas concurrencer le camion : le transport routier est ultra-compétitif parce que non seulement son coût n'intègre pas les externalités négatives (détérioration de la chaussée, embouteillages, pollution) mais aussi parce que dans certains pays, il est même subventionné (subventions du diesel en Allemagne).
- Un manque de moyens dans le contrôle des camions en infraction, qui peuvent s'affranchir de toute la réglementation sociale et sécuritaire, faisant peser un réel danger pour eux-mêmes et les autres automobilistes.
- Pour les petites et moyennes distances, des alternatives électriques se développent : un bus électrique vaut deux fois plus à l'achat mais a beaucoup moins de frais d'exploitation. Cela dit, les recharges de batteries sont trop longues pour rendre ces véhicules encore bien rentables, au moins pour le transport de marchandises. Et dans le domaine, les constructeurs sont chinois.
- Le rail ne peut pas se développer correctement, à cause d'une désharmonisation européenne (différences d'écartement des rails, d'alimentation énergétique des locomotives, quais et virages inadaptés pour de trop longs convois).
- Un lobbying automobile important (allemand surotut) qui empêche d'avancer vers de vraies solutions.


Bref, c'est une responsabilité partagée :
- celle des consommateurs qui ne peuvent pas attendre un jour de plus avant d'être livré
- celle des décideurs publics, qui ne mènent aucune politique d'envergure notamment en raison d'institutions européennes inadaptées, le problème étant davantage européen que national.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 1994
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par les orteils » 11 mai 2019, 20:11:37

Et les camions risquent de remplacer le train de Rungis...
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3310
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Cheshire cat » 11 mai 2019, 21:08:24

C'est bien joli le train, mais chaque entreprise a une route qui passe devant chez elle, alors qu'elle n'a pas forcément une gare devant chez elle.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1649
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Spartiate » 11 mai 2019, 21:15:33

Forcément. Il y a toujours la problématique du "dernier kilomètre" qui se pose et qui n'est quasiment transporté que par voie routière. Mais pour les moyennes/longues distances, il serait plus avantageux que la route si les camions payaient réellement ce qu'ils coûtent à la collectivité. Il y aurait également la solution du ferroutage.

L'argent dépensé à réparer les dégâts des camions pourrait être réinvesti ailleurs.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3310
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Cheshire cat » 11 mai 2019, 22:08:52

Le dernier kilomètre mais aussi le premier kilomètre puisqu'il faut acheminer les marchandises du fournisseur à la gare.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
les orteils
Messages : 1994
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par les orteils » 12 mai 2019, 15:11:31

Oui mais ça fonctionne ainsi depuis des décennies donc le premier ou dernier kilomètre ne pose pas de problème.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Papibilou
Messages : 6711
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Papibilou » 15 mai 2019, 08:25:20

La comparaison rail route n'est jamais totalement objective.
Veut on réellement se poser les bonnes questions:
- cout de l'usure des routes et coût d'entretien des voies ferroviaires
- coût de la pollution
- coût du dernier kilomètre qui nécessite un transbordement.
- etc
J'ai eu à me préoccuper de faire transporter des milliers de tonnes. Malgré mon souhait initial d'utiliser le rail de préférence, j'ai été contraint de passer aux poids lourds pour des questions de coûts.
J'avais aussi fait un mémoire sur le transport par canaux, très peu polluant, mais qui pose aussi le problème du dernier kilomètre et de la lenteur ( je l'utilisais quand même pour le retour de tourets de câbles vides ). Et pourtant les allemands l'utilisent énormément.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1649
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Spartiate » 15 mai 2019, 11:39:23

C'est évident qu'en l'espèce et actuellement, on ne peut pas faire autrement que le routier. Mais il faudra bien qu'on réfléchisse à la transition un jour car les routes sont saturées, la facture de leur entretien explose et l'air est à peu irrespirable.

Cela passera par une suppression des subventions au diesel d'une part et une intégration des externalités au coût du transport d'autre part. On est arrivé à une situation où le transport est trop bon marché pour ne pas avoir un impact négatif.

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1840
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Snark » 15 mai 2019, 13:19:32

Depuis 1970 le fret ferroviaire est en perte de vitesse en France.
En 25 ans, de 1985 à 2009, ce trafic a baissé de 43%
(de 56 à 32 milliards de tonnes kilomètres), alors que le fret routier
augmentait de 123% (de 128 à 285 MdTKm).

https://www.ifrap.org/les-autoroutes-fe ... erroviaire

On sait faire des TGV , des tunnels sous la manche et des CDG express
mais pas du ferroutage qui nous économiserait beaucoup d'accidents ,
de gaspillages de carburants ,de pollution , d'encombrements etc .

Concernant la fermeture de la ligne de fret frigorifique entre Perpignan
et Rungis le PDG de la SNCF se dit choqué d'étre obligé d'en arriver là ...
La disparition de cette ligne engendrerait près de 20 000 camions sur les routes.
La transition énergétique est vachement en marche .

https://www.lindependant.fr/2019/05/14/ ... 199416.php
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
johanono
Messages : 25767
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par johanono » 15 mai 2019, 14:06:54

Snark a écrit :
15 mai 2019, 13:19:32
Depuis 1970 le fret ferroviaire est en perte de vitesse en France.
En 25 ans, de 1985 à 2009, ce trafic a baissé de 43%
(de 56 à 32 milliards de tonnes kilomètres), alors que le fret routier
augmentait de 123% (de 128 à 285 MdTKm).

https://www.ifrap.org/les-autoroutes-fe ... erroviaire

On sait faire des TGV , des tunnels sous la manche et des CDG express
mais pas du ferroutage qui nous économiserait beaucoup d'accidents ,
de gaspillages de carburants ,de pollution , d'encombrements etc .

Concernant la fermeture de la ligne de fret frigorifique entre Perpignan
et Rungis le PDG de la SNCF se dit choqué d'étre obligé d'en arriver là ...
La disparition de cette ligne engendrerait près de 20 000 camions sur les routes.
La transition énergétique est vachement en marche .

https://www.lindependant.fr/2019/05/14/ ... 199416.php
Je vais reposer la question à laquelle tu n'as jamais répondu : qui va payer les investissements à réaliser pour développer le ferroutage ?

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1840
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Snark » 15 mai 2019, 14:41:57

johanono a écrit :
15 mai 2019, 14:06:54
Snark a écrit :
15 mai 2019, 13:19:32
Depuis 1970 le fret ferroviaire est en perte de vitesse en France.
En 25 ans, de 1985 à 2009, ce trafic a baissé de 43%
(de 56 à 32 milliards de tonnes kilomètres), alors que le fret routier
augmentait de 123% (de 128 à 285 MdTKm).

https://www.ifrap.org/les-autoroutes-fe ... erroviaire

On sait faire des TGV , des tunnels sous la manche et des CDG express
mais pas du ferroutage qui nous économiserait beaucoup d'accidents ,
de gaspillages de carburants ,de pollution , d'encombrements etc .

Concernant la fermeture de la ligne de fret frigorifique entre Perpignan
et Rungis le PDG de la SNCF se dit choqué d'étre obligé d'en arriver là ...
La disparition de cette ligne engendrerait près de 20 000 camions sur les routes.
La transition énergétique est vachement en marche .

https://www.lindependant.fr/2019/05/14/ ... 199416.php
Je vais reposer la question à laquelle tu n'as jamais répondu : qui va payer les investissements à réaliser pour développer le ferroutage ?
- Les usagers : Ben oui quand méme , ca sera moins cher que par camion mais quand méme .
- La rentabilité : Moins d'accidents , d'achats de poids lourds , de carburant ( ça bouffe un camion frigorique ! )
moins de salaires de chauffeurs ( méme roumains ou polonais ) , moins de pollution ca chiffre vite .
Combien de temps va mettre un poids lourd l'hiver en face d'un train entre Perpignan et Rungis méme dernier kilomètre inclus ?
- Les impots : C'est rentable pour la collectivité , il est donc normal qu'elle participe .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

En ligne
Avatar du membre
signora
Messages : 3245
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par signora » 15 mai 2019, 15:56:21

@Snark
Tais toi malheureux tu vas nous déclencher une nouvelle épidémie jaune :(
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 25767
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par johanono » 15 mai 2019, 16:13:11

Snark a écrit :
15 mai 2019, 14:41:57
johanono a écrit :
15 mai 2019, 14:06:54
Snark a écrit :
15 mai 2019, 13:19:32
Depuis 1970 le fret ferroviaire est en perte de vitesse en France.
En 25 ans, de 1985 à 2009, ce trafic a baissé de 43%
(de 56 à 32 milliards de tonnes kilomètres), alors que le fret routier
augmentait de 123% (de 128 à 285 MdTKm).

https://www.ifrap.org/les-autoroutes-fe ... erroviaire

On sait faire des TGV , des tunnels sous la manche et des CDG express
mais pas du ferroutage qui nous économiserait beaucoup d'accidents ,
de gaspillages de carburants ,de pollution , d'encombrements etc .

Concernant la fermeture de la ligne de fret frigorifique entre Perpignan
et Rungis le PDG de la SNCF se dit choqué d'étre obligé d'en arriver là ...
La disparition de cette ligne engendrerait près de 20 000 camions sur les routes.
La transition énergétique est vachement en marche .

https://www.lindependant.fr/2019/05/14/ ... 199416.php
Je vais reposer la question à laquelle tu n'as jamais répondu : qui va payer les investissements à réaliser pour développer le ferroutage ?
- Les usagers : Ben oui quand méme , ca sera moins cher que par camion mais quand méme .
- La rentabilité : Moins d'accidents , d'achats de poids lourds , de carburant ( ça bouffe un camion frigorique ! )
moins de salaires de chauffeurs ( méme roumains ou polonais ) , moins de pollution ca chiffre vite .
Combien de temps va mettre un poids lourd l'hiver en face d'un train entre Perpignan et Rungis méme dernier kilomètre inclus ?
- Les impots : C'est rentable pour la collectivité , il est donc normal qu'elle participe .
Donc tu veux qu'on augmente les impôts pour financer des investissements lourds... Pourquoi pas, mais autant le dire clairement.

Papibilou
Messages : 6711
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Papibilou » 15 mai 2019, 18:31:00

Pour avoir utilisé camions et trains pour transporter des dizaines de milliers de tonnes de marchandises il n'est pas du tout évident que le fer puisse un jour être meilleur marché. Y a-t-il une étude sérieuse sur la comparaison fer, route, canaux ?

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1649
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Putains de camions - les dégâts du transport routier

Message non lu par Spartiate » 15 mai 2019, 18:35:52

À voir du côté de la Suisse, la taxe carbone qui y est appliquée est visiblement suffisamment dissuasive pour inciter les transporteurs à privilégier le rail. Mais en même temps, le pays s'est donné les moyens pour se doter d'un réseau adéquat.

Maintenant, sur les moyennes distances - typiquement Perpignan-Paris, ça peut être compétitif.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré