Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 31 oct. 2019, 19:54:48

Personnellement je ne suis pas sûr de voter. ça peut choquer, mais on vote pour élire des représentants, s'ils ne me représentent pas, alors ils ne méritent pas mon vote.
Et de toutes façon peut importe ce qu'on vote, peut importe la politique qu'on choisie, à la fin ce sont les fonxs les agriculteurs, les taxis et consorts qui décident.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Hector » 31 oct. 2019, 20:41:34

johanono a écrit :
31 oct. 2019, 08:47:48
Alors pour qui songes-tu à voter en 2022 ?
Je verrai selon le catalogue des candidats investis. Pas pour Marine Le Pen, c'est clair et pas non plus pour Asselineau ou Dupont-Aignan, deux autres étatistes socialistes nauséabonds. Marion Maréchal peut-être, ou on verra bien.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
signora
Messages : 3806
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par signora » 31 oct. 2019, 20:53:31

Papibilou a écrit :
30 oct. 2019, 22:22:00
J'ai déjà écrit que je pense que cette réforme a du plomb dans l'aile. Et la chasse vient de s'ouvrir.
Comment voulez vous faire accepter une réforme qui va rogner certains avantages ( SNCF, RATP , profs, ...) ou piquer la caisse des régimes autonomes excédentaires ?
Si vous rajoutez l'âge pivot qui officialise le report de l'âge de départ ( sauf à y laisser des plumes, encore une métaphore de chasse ), vous avez tous les ingrédients d'un blocage total du pays.
C'est pourquoi, plus préoccupé par l'équilibre financier que par le régime à points, je serais favorable à viser les régimes spéciaux qui coûtent trop ( SNCF, RATP ) par une convergence progressive vers le régime général, et faire admettre l'âge pivot. Et donc retarder le régime à points et les régimes autonomes à une phase ultérieure. Car je préférerais des changements réels même si insuffusants à pas de changements du tout.
Solution la plus sage ... et ... la plus équitable. Mais comme le citoyen lambda ne fait pas grève vous verrez qu'ils feront le contraire.
On va instaurer un régime à point pour "tous" avec des accords spéciaux pour les régimes ... spéciaux -ils viendront quant ils seront prêts- la bonne blague :( seront prêts les nouveaux entrants ... dans 40 ans ! Et jusque là on compensera avec nos impôts ces régimes déficitaires.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2370
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par les orteils » 31 oct. 2019, 21:13:57

Eh oui...vous avez bien raison. Enfin, attendons un peu mais les paris sont pris.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 01 nov. 2019, 19:56:59

tout à fait @signora mal heureusement ça fait trop longtemps qu'on aurait dû réformer le système de retraites, mais on ne l'a pas fait. Si on l'avait fait il y a 40 ans, on serait actuellement tous au système par points, là comme les gouvernements successifs n'ont rien fait, on y sera que dans 40 ans.

De toutes façons c'est soit ça soit on les paye.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Hector » 02 nov. 2019, 18:21:05

«Retraites: salariés du privé et indépendants vont-ils être les seuls à trinquer?»
TRIBUNE - Faire converger les régimes spéciaux uniquement pour les nouveaux entrants, comme l’envisage le gouvernement, serait perpétuer une grave inégalité au préjudice des salariés du privé et des travailleurs indépendants, s’alarme Agnès Verdier-Molinié directrice de la Fondation Ifrap (think-tank libéral).

Par Agnès Verdier-Molinié
Publié le 31 octobre 2019 à 18:25, mis à jour hier à 17:24

La «clause du grand-père», sans cesse évoquée depuis quelques jours au sujet de la réforme des retraites, serait une capitulation en rase campagne pour le gouvernement. La justification de la réforme tient en effet à l’iniquité de notre système de retraites liée aux régimes spéciaux publics avec leurs modes de calcul hyper favorables.

De quoi s’agit-il? La «clause du grand-père», utilisée surtout en droit américain permet, lors de l’adoption d’une nouvelle loi, que les conditions de l’ancienne loi puissent s’appliquer à ceux qui en bénéficiaient déjà, généralement pour une période limitée.

Les précédents gouvernements se sont déjà servis de cette clause notamment pour les embauches chez Orange qui se font maintenant sous contrat alors que les agents de France Télécom étaient des fonctionnaires sous statut. Cette clause sera utilisée aussi à la SNCF puisque toutes les nouvelles embauches se feront sous contrat (et non plus sous statut de cheminot) à partir de 2020.

On comprend que pour les régimes spéciaux, la convergence ne s’appliquerait que pour les nouveaux entrants
L’idée d’une «clause du grand-père» était présente en miniature dans le programme d’Emmanuel Macron puisqu’il s’était engagé à ce que les salariés qui étaient à cinq ans de la retraite ne soient pas touchés par la réforme. Celle-ci était donc censée commencer en 2025, et pour 90 % des actifs «seulement».

Puis, plus récemment, le gouvernement a envisagé de faire converger les régimes spéciaux publics en plus de temps (quinze ou vingt ans) que les actifs affiliés au régime général.

Et désormais, on comprend que pour les régimes spéciaux, la convergence ne s’appliquerait que pour les nouveaux entrants!

Rappelons l’ampleur des injustices actuelles: un retraité perçoit 2636 euros de pension par mois en moyenne pour une carrière complète à la SNCF, 3700 euros en moyenne pour une carrière complète à la RATP et… 1900 euros par mois en moyenne pour une carrière complète dans le régime général.

Certes, un agent de la SNCF perdrait entre 19 % et 36 % du montant de sa pension si on calculait sa pension en appliquant les règles de calcul en vigueur dans le privé. Mais c’est précisément parce que les modes de calculs différents dans les 42 caisses sont inéquitables! Et c’est pourquoi l’État verse chaque année plus de 7 milliards avec nos impôts pour financer les pensions de la SNCF, de la RATP, etc.

Les agents publics, quels que soient leurs régimes, seront perdants si une vraie réforme est menée à bien
Les agents publics, quels que soient leurs régimes, seront perdants si une vraie réforme est menée à bien, car les Français soutiennent l’harmonisation des différents régimes au nom de l’égalité entre les cotisants.

Or le président de la République a déclaré: «Moi je comprends tout à fait quelqu’un qui est à EDF, à la RATP ou à la SNCF, qui a 48 ou 50 ans, et qui proteste. Et donc il faut qu’on trouve une solution intelligente. Il est rentré avec un pacte avec la nation, on lui a dit: “Vous allez travailler dans cette entreprise, voilà vos droits”. Sans doute il ne faut pas tout bousculer pour lui.»

Pour le président, il semble que seuls les agents du public aient un pacte avec la nation. Ceux qui travaillent dans le privé, eux, peuvent avoir des règles de calcul qui varient au cours du temps et un système d’âge pivot depuis 2019 sans que cela n’émeuve personne. Étrange.

Ce n’est pas la première fois qu’on nous inflige une inégalité de traitement entre salariés du public et du privé. Le rapport de la Cour des comptes sur les régimes spéciaux de juillet dernier nous l’a rappelé: l’allongement de la durée de cotisation (réforme Fillon) est intervenu en 2004 pour la fonction publique, mais seulement en 2008 pour les régimes spéciaux ; le relèvement des bornes d’âge (réforme Woerth) a eu lieu en 2010 pour le privé mais seulem ent en 2017 pour les régimes spéciaux ; idem pour la réforme Touraine et l’allongement de la durée de cotisation: il faudra 172 trimestres pour les assurés du privé nés en 1973 mais ce même nombre de trimestres ne sera exigible des agents de la SNCF que pour ceux nés en 1978 (voire en 1981 pour les agents de conduite).

«Clause du grand-père»
Sans compter que les réformes ont été négociées en contrepartie de mesures dites d’accompagnement qui ont coûté en définitive plus cher que les économies attendues.

Ainsi, soit le gouvernement veut appliquer la «clause du grand-père» à tous les Français et, à ce moment-là, la réforme n’aura lieu que dans… 43 ans ; soit le gouvernement a oublié le but de la réforme et il n’entend l’appliquer, une fois de plus, qu’au secteur privé.

Dans la première hypothèse il faut dire aux déjà retraités de s’attendre à un gel de leurs pensions dans les prochaines années puisque le système est non finançable en l’état (plus de 15 milliards de déficit prévus en 2020).

Dans la seconde hypothèse, la «clause du grand-père» utilisée uniquement pour les régimes spéciaux serait encore plus injuste pour les travailleurs du privé qui subiraient la réforme avant eux.

La conclusion s’impose: il faut reporter l’âge de départ pour tous à 65 ans d’ici 2028 et faire converger dès maintenant les modes de calcul des pensions des salariés du public sur celles du privé. C’est la seule mesure équitable.
Excellente tribune d'Agnès Verdier-Molinié.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
signora
Messages : 3806
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par signora » 02 nov. 2019, 18:40:52

Pour le président, il semble que seuls les agents du public aient un pacte avec la nation. Ceux qui travaillent dans le privé, eux, peuvent avoir des règles de calcul qui varient au cours du temps et un système d’âge pivot depuis 2019 sans que cela n’émeuve personne. Étrange.
Enfin ! quelqu'un souligne cette incohérence.
Comme dans le privé la sécurité de l'emploi n'existe pas, personne n'osera faire de grève, pourquoi donc se gêner ? Si Macron fait une réforme à 2 vitesses, je vote blanc ou je reste chez moi.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Hector » 02 nov. 2019, 18:44:09

johanono a écrit :
16 avr. 2018, 22:39:21
Aujourd'hui, tout le monde n'a pas les mêmes droits. D'une profession à l'autre, d'un statut à l'autre, les droits ne sont pas les mêmes. Et le pire, c'est que les privilèges des uns sont compensés par les autres (compensations entre régimes, etc.). Tu trouves tout ça juste, peut-être ? Donc oui, je pense que l'idée, formulée par Macron pendant la campagne, selon laquelle un euro cotisé doit offrir les mêmes droits quelle que soit le statut professionnel de celui qui cotise, me semble tout à fait juste.
Tu devrais relire Verdier-Molinié un peu plus haut pour juger du niveau de justice sociale de ce qui ce prépare.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par johanono » 07 nov. 2019, 16:44:08

Réforme des retraites: «la clause du grand-père» recalée par Jean-Paul Delevoye

Le Haut commissaire à la réforme des retraites, interrogé par Le Parisien, considère que son nouveau système universel ne peut pas s’appliquer aux nouveaux entrants sur le marché du travail.

suite
La position de Jean-Paul Delevoye est sensée et courageuse. Mais Macron suivra-t-il ?

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 07 nov. 2019, 19:44:09

Je le pense aussi: il ne faut pas appliquer aux futures. Je me pose la même question: est-ce que le gouvernement va céder ou essayer de forcer au risque que "certains groupes" réussissent à faire capoter cette réforme?
Parce que franchement, on a déjà 40 ans de retard sur les "up dates" du régime de retraites, alors doit-on risquer de ne pas en faire du tout? C'est une question à la quelle je n'ai pas de réponse.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
signora
Messages : 3806
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par signora » 07 nov. 2019, 20:57:12

«Clause du grand-père»
Sans compter que les réformes ont été négociées en contrepartie de mesures dites d’accompagnement qui ont coûté en définitive plus cher que les économies attendues.

Ainsi, soit le gouvernement veut appliquer la «clause du grand-père» à tous les Français et, à ce moment-là, la réforme n’aura lieu que dans… 43 ans ; soit le gouvernement a oublié le but de la réforme et il n’entend l’appliquer, une fois de plus, qu’au secteur privé.

Dans la première hypothèse il faut dire aux déjà retraités de s’attendre à un gel de leurs pensions dans les prochaines années puisque le système est non finançable en l’état (plus de 15 milliards de déficit prévus en 2020).

Dans la seconde hypothèse, la «clause du grand-père» utilisée uniquement pour les régimes spéciaux serait encore plus injuste pour les travailleurs du privé qui subiraient la réforme avant eux.

La conclusion s’impose: il faut reporter l’âge de départ pour tous à 65 ans d’ici 2028 et faire converger dès maintenant les modes de calcul des pensions des salariés du public sur celles du privé. C’est la seule mesure équitable.
Je reprends le texte d'Agnès Molinié ...
Les arguments sont excellents et il n'y a pas d'autres possibilités.
S'ils font leur réforme pour tous de suite ils mettent la moitié de la France dans la rue ...
S'ils laissent en l'état ce n'est pas tenable ...
Donc alignement de tous sur le secteur privé, en préservant la pénibilité, peut être aussi jouer sur l'age de départ à la retraite (en laissant une marge au fonctionnaires qui nous diront que l'état avait un engagement ...).
Et, mettre de suite les entrants au système par points ...
En gros je vois les choses ainsi, pour préserver la paix sociale, sans aller dans le mur ... Et, installer un système pour l'avenir ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par johanono » 08 nov. 2019, 11:06:44

Macron est en colère après Delevoye :
Retraites : la grosse colère de l’Elysée et Matignon après les déclarations de Delevoye

Les conseillers de l’exécutif se sont étranglés en lisant l’entretien que nous a accordé Jean-Paul Delevoye sur la très sensible réforme en cours. Coulisses d’un pataquès au sommet de l’Etat.

suite
Les choses sont désormais claires : la priorité de Macron est d'acheter la paix sociale, et tant pis si ça implique d'atténuer énormément la réforme des retraites telle qu'elle était prévue initialement. Celui qui promettait de réformer le pays se chiraquise de plus en plus. Mais je ne lui en veux même pas : peut-être qu'à sa place, je ferais pareil. Mais c'est triste. :star8:

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par johanono » 08 nov. 2019, 11:26:23

Près de la moitié des Français hostiles à la réforme des retraites

En l’espace d’un mois, la défiance envers l’explosive réforme des retraites a nettement progressé.

suite
Bon, voilà, l'opinion publique est en train de se retourner. C'est foutu. Cette réforme ne verra pas le jour. Macron a compris cela, c'est pourquoi il en train de préparer une capitulation en rase campagne.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 nov. 2019, 19:14:45

ça, c'est typiquement le genre de réforme qu'il faut faire en début de mandat, pas à mis chemin.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Réforme des retraites : Bientôt une unification des régimes de retraite ?

Message non lu par Hector » 09 nov. 2019, 00:24:46

johanono a écrit :
07 nov. 2019, 16:44:08
Réforme des retraites: «la clause du grand-père» recalée par Jean-Paul Delevoye

Le Haut commissaire à la réforme des retraites, interrogé par Le Parisien, considère que son nouveau système universel ne peut pas s’appliquer aux nouveaux entrants sur le marché du travail.

suite
La position de Jean-Paul Delevoye est sensée et courageuse. Mais Macron suivra-t-il ?
Delevoye a mangé son chapeau ce matin, sinon il était viré ce soir. Il a au moins eu le courage de le dire et une bonne formule : la clause "du grand-père" crée un 43ième régime ... En effet, dire que la loi s'appliquera seulement aux nouveaux entrants dans le monde du travail à partir de 2025 fait que le gars de 18 ans qui entre dans un régime spécial en 2024 (donc un gars né en 2006) partira en retraite sous ce régime spécial très tard; s'il est conducteur à la RATP, il partira en retraite en 2024-18+52 = 2058. Dans d'autres Régimes, il partirait en 2068 ou au delà. Avec une telle clause, les Régimes Spéciaux seraient liquidés, y compris après obsèques des veuves et des veufs après 2100. Réfléchissez, le même gars épouse une fille de 20 ans à ces 40 ans donc en 2046 (et donc une fille née en 2026), la fille pourra vivre 110 ans voire plus et toucher une pension de réversion jusqu'en 2136 ...

Je vous le dis très clairement, nous sommes face à une farce, et je suis donc désormais contre cette réforme. Maintenir une réforme inutile mais clivante car elle demeurera incomprise des masses leurrées par l'EG, l'ED et les syndicats.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré