Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par johanono » 08 nov. 2019, 09:33:36

Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Dans une interview à The Economist, le président de la République invite à «repenser le schéma macroéconomique».

Le président français Emmanuel Macron, qui plaide pour une politique d'investissement active en Europe, a estimé jeudi que la règle sur le maintien du déficit public des pays de la zone sous la barre des 3% du PIB relevait d'un «débat d'un autre siècle».

suite
Rappelons que, pendant la campagne présidentielle, Macron prônait le respect, par la France, de ses engagements européens en matière de réduction des déficits publics. Désormais, il semble converti à l'idée de relance économique par la dépense publique. Peut-on lui en vouloir ? En France, quel que soit le gouvernement, les objectifs de réduction des déficits publics se fracassent toujours contre la pression populaire.

En ligne
Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13180
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Baltorupec » 08 nov. 2019, 09:55:17

Le problème d'un certains nombre de politiques, c'est qu'ils n'ont aucuns problèmes pour tenir un discours et faire une politique opposée.

A mon sens, il faut recadrer tout ce débat de dette et tout ça, dans une perspective plus grande : la relation de notre économie aux ressources. Nous exploitons déjà toutes les ressources que nous pouvons, un certains nombre s'épuisent. Même des ressources auquel on n'aurait pas pensé s'épuiseraient (attention, temps libre).

On ne peut pas envisager le débat de la dette sans envisager celui de la croissance... Et de la décroissance.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
signora
Messages : 3806
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par signora » 08 nov. 2019, 10:45:23

@johanono

Se fracasse contre la pression populaire et aussi devant la réalité ... non ?
Je crois que certains, sans être malhonnêtes, se font des illusions sur la réalité et les possibilités qu'ils auront à faire changer le système ; sans doute aussi sur l'acceptation de la population qui refuse les contraintes supplémentaires.
Les Chinois «investissent massivement», a-t-il dit. «Les États-Unis ont creusé le déficit pour investir sur des éléments stratégiques et relancer sur les classes moyennes» a-t-il ajouté.

Les Allemands «sont les grands gagnants de la zone euro, y compris avec ses dysfonctionnements», a poursuivi Emmanuel Macron. «Aujourd'hui simplement il faut que le système allemand intègre que cette situation n'est pas durable», a-t-il lancé. «A un moment donné ils vont devoir repivoter» a assuré Emmanuel Macron en concédant que le «stimulus budgétaire» restait pour l'heure un «tabou
».

Prise de conscience :ok:
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par johanono » 08 nov. 2019, 10:59:12

Baltorupec a écrit :
08 nov. 2019, 09:55:17
Le problème d'un certains nombre de politiques, c'est qu'ils n'ont aucuns problèmes pour tenir un discours et faire une politique opposée.
Pendant deux ans, Macron a mené une politique économique tout à fait conforme à ses promesses de campagne. C'était une politique économique d'inspiration (modérément) libérale, une politique de l'offre, avec un objectif de réduction (douce) des déficits publics. Et puis il y a eu lies révoltes que l'on sait, et le gouvernement a dû lâcher plusieurs dizaines de milliards d'euros pour acheter la paix sociale. Parce que la France est un pays où toute politique de restriction des dépenses publiques se heurte immanquablement à la contestation sociale.
signora a écrit :
08 nov. 2019, 10:45:23
@johanono

Se fracasse contre la pression populaire et aussi devant la réalité ... non ?
Oui, la réalité de la contestation sociale.

En ligne
Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13180
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Baltorupec » 08 nov. 2019, 12:11:06

@johanono Bien sûr, parce malheureusement il y a une part de profonde souffrance dans une bonne part de la population, plus des contestataires professionnels et dogmatiques.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2589
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Spartiate » 08 nov. 2019, 14:00:17

Cette règle des 3 % n'a pas de justification économique. Le Portugal et l'Espagne ont relancé leur économie devenue moribonde par de la dépense publique. Je ne dis pas que leur modèle est transposable mais qu'il faut savoir prendre des risques.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3761
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Cheshire cat » 08 nov. 2019, 19:19:52

Les déficits publics, c'est comme la cocaïne, pendant un certain temps, ça améliore les performances.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Hector » 09 nov. 2019, 00:09:17

johanono a écrit :
08 nov. 2019, 10:59:12
Baltorupec a écrit :
08 nov. 2019, 09:55:17
Le problème d'un certains nombre de politiques, c'est qu'ils n'ont aucuns problèmes pour tenir un discours et faire une politique opposée.
Pendant deux ans, Macron a mené une politique économique tout à fait conforme à ses promesses de campagne. C'était une politique économique d'inspiration (modérément) libérale, une politique de l'offre, avec un objectif de réduction (douce) des déficits publics. Et puis il y a eu lies révoltes que l'on sait, et le gouvernement a dû lâcher plusieurs dizaines de milliards d'euros pour acheter la paix sociale. Parce que la France est un pays où toute politique de restriction des dépenses publiques se heurte immanquablement à la contestation sociale.
signora a écrit :
08 nov. 2019, 10:45:23
@johanono

Se fracasse contre la pression populaire et aussi devant la réalité ... non ?
Oui, la réalité de la contestation sociale.
J'affirme ici qu'il y a contestation sociale parce qu'il y a une faiblesse de gouvernance, un manque de fermeté et un populisme fâcheux de la part des pouvoirs mollassons qui se succèdent dans notre pays. Mon expérience personnelle des conflits sociaux montre qu'il ne faut jamais rien lâcher, la défaite des grévistes tue la grève et les syndicats révolutionnaires là ou la mollesse, la négociation et le laxisme alimente la grève et ces syndicats.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53551
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Nombrilist » 09 nov. 2019, 07:48:15

En élisant Mélenchon en 2017, on aurait gagné 2 ans.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par johanono » 09 nov. 2019, 08:15:41

Hector a écrit :
09 nov. 2019, 00:09:17
johanono a écrit :
08 nov. 2019, 10:59:12
Baltorupec a écrit :
08 nov. 2019, 09:55:17
Le problème d'un certains nombre de politiques, c'est qu'ils n'ont aucuns problèmes pour tenir un discours et faire une politique opposée.
Pendant deux ans, Macron a mené une politique économique tout à fait conforme à ses promesses de campagne. C'était une politique économique d'inspiration (modérément) libérale, une politique de l'offre, avec un objectif de réduction (douce) des déficits publics. Et puis il y a eu lies révoltes que l'on sait, et le gouvernement a dû lâcher plusieurs dizaines de milliards d'euros pour acheter la paix sociale. Parce que la France est un pays où toute politique de restriction des dépenses publiques se heurte immanquablement à la contestation sociale.
signora a écrit :
08 nov. 2019, 10:45:23
@johanono

Se fracasse contre la pression populaire et aussi devant la réalité ... non ?
Oui, la réalité de la contestation sociale.
J'affirme ici qu'il y a contestation sociale parce qu'il y a une faiblesse de gouvernance, un manque de fermeté et un populisme fâcheux de la part des pouvoirs mollassons qui se succèdent dans notre pays. Mon expérience personnelle des conflits sociaux montre qu'il ne faut jamais rien lâcher, la défaite des grévistes tue la grève et les syndicats révolutionnaires là ou la mollesse, la négociation et le laxisme alimente la grève et ces syndicats.
Posons la question clairement : serais-tu choqué si les flics tiraient à balles réelles sur les bloqueurs et casseurs qui sévissent lors de chaque manifestation ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33162
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par politicien » 09 nov. 2019, 09:52:38

En même temps pourquoi avoir fixer 3%, pourquoi pas 2%, 2.5 ? Ou tout simplement 0 ?

Est-ce qu'aujourd'hui avec des taux d'intérêt négatif cette règle du 3% a t-elle encore un sens ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2589
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Spartiate » 09 nov. 2019, 11:03:50

Oui, c'était le sens de mon propos. On ne peut pas en même temps dévaloriser l'épargne ET l'investissement. Le contexte actuel se prête bien davantage à des politiques de relance qu'à des politiques d'austérité.

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Hector » 09 nov. 2019, 11:13:33

johanono a écrit :
09 nov. 2019, 08:15:41
Hector a écrit :
09 nov. 2019, 00:09:17
johanono a écrit :
08 nov. 2019, 10:59:12
Baltorupec a écrit :
08 nov. 2019, 09:55:17
Le problème d'un certains nombre de politiques, c'est qu'ils n'ont aucuns problèmes pour tenir un discours et faire une politique opposée.
Pendant deux ans, Macron a mené une politique économique tout à fait conforme à ses promesses de campagne. C'était une politique économique d'inspiration (modérément) libérale, une politique de l'offre, avec un objectif de réduction (douce) des déficits publics. Et puis il y a eu lies révoltes que l'on sait, et le gouvernement a dû lâcher plusieurs dizaines de milliards d'euros pour acheter la paix sociale. Parce que la France est un pays où toute politique de restriction des dépenses publiques se heurte immanquablement à la contestation sociale.
signora a écrit :
08 nov. 2019, 10:45:23
@johanono

Se fracasse contre la pression populaire et aussi devant la réalité ... non ?
Oui, la réalité de la contestation sociale.
J'affirme ici qu'il y a contestation sociale parce qu'il y a une faiblesse de gouvernance, un manque de fermeté et un populisme fâcheux de la part des pouvoirs mollassons qui se succèdent dans notre pays. Mon expérience personnelle des conflits sociaux montre qu'il ne faut jamais rien lâcher, la défaite des grévistes tue la grève et les syndicats révolutionnaires là ou la mollesse, la négociation et le laxisme alimente la grève et ces syndicats.
Posons la question clairement : serais-tu choqué si les flics tiraient à balles réelles sur les bloqueurs et casseurs qui sévissent lors de chaque manifestation ?
Lors de chque manifestation,je serai certainement choqué. Mais lorsque les vandales GJ et BB brûlent les Champs-Elysées, je ne serais pas choqué.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par Hector » 09 nov. 2019, 11:14:18

politicien a écrit :
09 nov. 2019, 09:52:38
En même temps pourquoi avoir fixer 3%, pourquoi pas 2%, 2.5 ? Ou tout simplement 0 ?

Est-ce qu'aujourd'hui avec des taux d'intérêt négatif cette règle du 3% a t-elle encore un sens ?
2.5, 3 ou 3.5 n'a aucune importance. La bonne gestion est 0%. :vieux:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Macron sur le déficit public: la règle des 3% du PIB est «un débat d'un autre siècle»

Message non lu par johanono » 09 nov. 2019, 11:21:08

politicien a écrit :
09 nov. 2019, 09:52:38
En même temps pourquoi avoir fixer 3%, pourquoi pas 2%, 2.5 ? Ou tout simplement 0 ?

Est-ce qu'aujourd'hui avec des taux d'intérêt négatif cette règle du 3% a t-elle encore un sens ?
Le seuil de 3% est forcément arbitraire. Ça pourrait être 2%, ou 4%, ou 0. L'idée, c'est de s'obliger à une certaine discipline budgétaire. D'autant plus que, quand on a renoncé à monétiser, on est dépendant des taux d'intérêt fixés par les marchés financiers. En ce moment, les taux sont très bas, mais ça ne durera pas. Et quand ils vont remonter, ça va faire mal.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré