Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26044
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par El Fredo » 03 mai 2021, 23:07:17

Nombrilist a écrit :
03 mai 2021, 17:40:47
johanono a écrit :
03 mai 2021, 15:46:31
Non, ce n'est pas mécanique. Si l'IR augmente de 10%, par exemple, alors il augmente de 10% pour tous les contribuables concernés, actifs ou retraités.
Non, c'est faux. Tu ne peux pas augmenter l'IR d'un % fixe. Tu ne peux qu'augmenter des tranches.
Si, il suffit d'augmenter le taux de chaque tranche de 10%.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58916
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Nombrilist » 03 mai 2021, 23:49:11

El Fredo a écrit :
03 mai 2021, 23:07:17
Nombrilist a écrit :
03 mai 2021, 17:40:47
johanono a écrit :
03 mai 2021, 15:46:31
Non, ce n'est pas mécanique. Si l'IR augmente de 10%, par exemple, alors il augmente de 10% pour tous les contribuables concernés, actifs ou retraités.
Non, c'est faux. Tu ne peux pas augmenter l'IR d'un % fixe. Tu ne peux qu'augmenter des tranches.
Si, il suffit d'augmenter le taux de chaque tranche de 10%.
Oui en effet, je n'y avais pas songé. :ok: Mais c'est aussi possible de faire autrement et de n'augmenter que les tranches supérieures.

Avatar du membre
johanono
Messages : 31862
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par johanono » 04 mai 2021, 12:32:16

Il n'en demeure pas moins qu'une augmentation réservée aux tranches supérieures de l'IR frappera pareillement les retraités et les actifs. Elle n'effacera donc pas la distorsion entre les actifs et les retraités.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 11812
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Yakiv » 04 mai 2021, 12:38:12

johanono a écrit :
04 mai 2021, 12:32:16
Il n'en demeure pas moins qu'une augmentation réservée aux tranches supérieures de l'IR frappera pareillement les retraités et les actifs. Elle n'effacera donc pas la distorsion entre les actifs et les retraités.
Tu ne veux donc pas surtaxer les retraités parce qu'ils sont plus riches mais parce qu'ils sont retraités...

Avatar du membre
johanono
Messages : 31862
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par johanono » 04 mai 2021, 12:40:56

C'est plus compliqué. Il existe une distorsion entre les retraités et les actifs, c'est cette distorsion qu'il faut résorber. Je serais, effectivement, tenté d'aller plus loin, mais si on pouvait, au moins, faire en sorte que les retraités payent autant que les actifs, ce serait déjà bien.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 11812
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Yakiv » 04 mai 2021, 12:46:02

johanono a écrit :
04 mai 2021, 12:40:56
C'est plus compliqué. Il existe une distorsion entre les retraités et les actifs, c'est cette distorsion qu'il faut résorber. Je serais, effectivement, tenté d'aller plus loin, mais si on pouvait, au moins, faire en sorte que les retraités payent autant que les actifs, ce serait déjà bien.
Qu'est-ce que tu appelles "payer autant que les actifs" ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58916
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Nombrilist » 04 mai 2021, 12:49:03

Yakiv a écrit :
04 mai 2021, 12:46:02
johanono a écrit :
04 mai 2021, 12:40:56
C'est plus compliqué. Il existe une distorsion entre les retraités et les actifs, c'est cette distorsion qu'il faut résorber. Je serais, effectivement, tenté d'aller plus loin, mais si on pouvait, au moins, faire en sorte que les retraités payent autant que les actifs, ce serait déjà bien.
Qu'est-ce que tu appelles "payer autant que les actifs" ?
Souvent les actifs ont des enfants. A revenu égal, les actifs paieront donc moins d'impôts car non ou moins concernés par les tranches supérieures.

Avatar du membre
johanono
Messages : 31862
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par johanono » 04 mai 2021, 12:56:27

Yakiv a écrit :
04 mai 2021, 12:46:02
johanono a écrit :
04 mai 2021, 12:40:56
C'est plus compliqué. Il existe une distorsion entre les retraités et les actifs, c'est cette distorsion qu'il faut résorber. Je serais, effectivement, tenté d'aller plus loin, mais si on pouvait, au moins, faire en sorte que les retraités payent autant que les actifs, ce serait déjà bien.
Qu'est-ce que tu appelles "payer autant que les actifs" ?
Le taux de CSG sur les pensions de retraite est inférieur au taux de CSG sur les revenus du travail. Ce n'est pas juste. La CSG devrait être identique pour tous les types de revenus. Macron a très partiellement remédié à cette anomalie, qui subsiste donc.

De nombreux retraités peuvent être exonérés de taxe foncière à partir d'un certain âge, et sous certaines conditions de revenus. Pourquoi donc ? S'ils ont les moyens d'être propriétaires, sans crédit à payer, ils ont les moyens de payer une taxe foncière.

Pour le calcul de l'IR, les retraités bénéficient toujours de la déduction des frais professionnels. Pourquoi donc ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58916
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Nombrilist » 04 mai 2021, 13:09:37

Là-dessus, je suis d'accord.

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 227
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Mewtow » 04 mai 2021, 14:54:37

Il y a aussi l’exonération de la redevance télé au-delà de 60 ans, sous conditions de revenus. Alors que certaines personnes au RSA doivent continuer à la payer (un projet de réforme de la redevance est en cours pour éliminer ce cas particulier). Il n'y a pas à dire, mais notre système fiscal conserve un paquet de scories qu'il est difficile d'enlever sans faire des réformes d'ampleur, qui finiront forcément par léser une catégorie de la population.

Avatar du membre
johanono
Messages : 31862
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par johanono » 04 mai 2021, 15:30:55

J'avais oublié cette histoire de redevance... On peut l'ajouter à la liste des privilèges dont bénéficient les retraités.

On s'aperçoit en effet que notre système social et fiscal est perclus de privilèges catégoriels et dérogations en tous genres qui nuisent à sa cohérence et qui créent des formes d'injustice.

Il faudrait supprimer tous ces archaïsmes et transférer le financement sur l'IR (à défaut de TVA). Par exemple :

- Suppression de la CSG et des cotisations d'assurance maladie et transfert de ce financement sur l'IR.

- Suppression de la taxe foncière et de la taxe d'habitation et transfert du financement de l'IR (chaque collectivité locale déciderait donc d'un taux applicable au revenu fiscal de référence de chaque foyer, en plus de l'IR proprement dit).

- Suppression des frais professionnels pour les retraités.

- Clarification du mécanisme du quotient familial.

pierre30
Messages : 8933
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par pierre30 » 04 mai 2021, 18:28:31

La réforme fiscale et celle des retraites sont à faire. On est d'accord.

Avatar du membre
Hector
Messages : 10987
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Hector » 05 mai 2021, 23:41:19

johanono a écrit :
04 mai 2021, 15:30:55
J'avais oublié cette histoire de redevance... On peut l'ajouter à la liste des privilèges dont bénéficient les retraités.

On s'aperçoit en effet que notre système social et fiscal est perclus de privilèges catégoriels et dérogations en tous genres qui nuisent à sa cohérence et qui créent des formes d'injustice.

Il faudrait supprimer tous ces archaïsmes et transférer le financement sur l'IR (à défaut de TVA). Par exemple :

- Suppression de la CSG et des cotisations d'assurance maladie et transfert de ce financement sur l'IR.

- Suppression de la taxe foncière et de la taxe d'habitation et transfert du financement de l'IR (chaque collectivité locale déciderait donc d'un taux applicable au revenu fiscal de référence de chaque foyer, en plus de l'IR proprement dit).

- Suppression des frais professionnels pour les retraités.

- Clarification du mécanisme du quotient familial.
Tu t'inscris dans la démagogie populiste. Par ailleurs l'IR rapporte 70 Milliards par an aujourd'hui, et les dépenses de l'assurance maladie coûtent 200 milliards, il faut que tu nous explique l'équation compte-tenu que seulement 50% des foyers fiscaux sont imposables.

Pourquoi les retraités n'encaisseraient ils plus de frais professionnels quand ils se remettent à bosser? Qu'est ce que c'est encore que cette blague ?

Moi je te propose un impôt sur la connerie, cela règlerait beaucoup de question dans ce pays. :woohoo2:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Papibilou
Messages : 9988
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par Papibilou » 06 mai 2021, 09:02:30

johanono a écrit :
04 mai 2021, 15:30:55
J'avais oublié cette histoire de redevance... On peut l'ajouter à la liste des privilèges dont bénéficient les retraités.

On s'aperçoit en effet que notre système social et fiscal est perclus de privilèges catégoriels et dérogations en tous genres qui nuisent à sa cohérence et qui créent des formes d'injustice.

Il faudrait supprimer tous ces archaïsmes et transférer le financement sur l'IR (à défaut de TVA). Par exemple :

- Suppression de la CSG et des cotisations d'assurance maladie et transfert de ce financement sur l'IR.

- Suppression de la taxe foncière et de la taxe d'habitation et transfert du financement de l'IR (chaque collectivité locale déciderait donc d'un taux applicable au revenu fiscal de référence de chaque foyer, en plus de l'IR proprement dit).

- Suppression des frais professionnels pour les retraités.

- Clarification du mécanisme du quotient familial.
votre idée conduirait à une simplification. Mais, personnellement, je suis favorable a des impôts ( ou taxes) dont on sait précisément à qui et à quoi elles vont servir.
Les taxes foncières et taxes d'habitation doivent être perçues pour une utilisation locale exclusive. Et , sauf cas particuliers, les montants doivent être utilisés localement. Idem pour la région, idem pour l'état avec l'IR etl'IS, idem pour le budget social avec les cotisations sociales. Il est insupportable d'avoir une taxe carbone qui, par son nom doit être utilisée pour l'environnement et se retrouve à 80% fléché vers le budget général et le régional ( un des motifs du mouvement des gilets jaunes).
Certes, un tel système conduit à faire comprendre à chacun ce que lui coute chaque rouage du système social.

Avatar du membre
johanono
Messages : 31862
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les retraités français sont-ils vraiment des privilégiés ?

Message non lu par johanono » 06 mai 2021, 09:35:45

Hector a écrit :
05 mai 2021, 23:41:19
Tu t'inscris dans la démagogie populiste. Par ailleurs l'IR rapporte 70 Milliards par an aujourd'hui, et les dépenses de l'assurance maladie coûtent 200 milliards, il faut que tu nous explique l'équation compte-tenu que seulement 50% des foyers fiscaux sont imposables.
Point de logique populiste. Il convient de bien lire ce que j'ai écrit.

Les tranches de l'IR peuvent être modulées, évidemment, si on intègre à l'IR le financement de la protection sociale. On peut imaginer une première tranche, à taux unique, dès le premier euro, donc payée par tout le monde. Cette première tranche ressemblerait alors à la CSG.
Pourquoi les retraités n'encaisseraient ils plus de frais professionnels quand ils se remettent à bosser? Qu'est ce que c'est encore que cette blague ?
S'ils travaillent, il est logique qu'ils puissent déduire les frais professionnels sur leurs revenus d'activité.

Mais déduire les frais professionnels des pensions de retraite, pour moi, c'est non.
Papibilou a écrit :
06 mai 2021, 09:02:30
votre idée conduirait à une simplification. Mais, personnellement, je suis favorable a des impôts ( ou taxes) dont on sait précisément à qui et à quoi elles vont servir.
Les taxes foncières et taxes d'habitation doivent être perçues pour une utilisation locale exclusive. Et , sauf cas particuliers, les montants doivent être utilisés localement. Idem pour la région, idem pour l'état avec l'IR etl'IS, idem pour le budget social avec les cotisations sociales. Il est insupportable d'avoir une taxe carbone qui, par son nom doit être utilisée pour l'environnement et se retrouve à 80% fléché vers le budget général et le régional ( un des motifs du mouvement des gilets jaunes).
Certes, un tel système conduit à faire comprendre à chacun ce que lui coute chaque rouage du système social.
Quand tu payes une taxe foncière et/ou une taxe d'habitation, tu ne sais pas par avance à quoi elles vont servir. Pour chacun de ces prélèvements, il y a une part communale, une part intercommunale, une part départementale, une part régionale.

Et les versements ainsi opérés alimentent le budget général des collectivités concernées, sans fléchage particulier des dépenses.

L'intégration des taxes locales à l'IR ne changerait pas cet état de fait. Chaque collectivité voterait un taux, et l'IR serait composé d'une part nationale (en fonction du barème voté chaque année par le parlement), d'une part régionale (selon le barème voté par la région), d'une part départementale (selon le barème voté par le département), etc.

Répondre

Retourner vers « Supports pédagogiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré