Que se passe t'il à France Télécom ?

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 14 sept. 2009, 07:20:00

Bonjour,  La macabre série se poursuit à France Télécom. Une femme de 32 ans est décédée, vendredi, après s'être jetée par la fenêtre de son bureau. Chargée des recouvrements chez Orange, elle venait d'apprendre qu'elle changeait de chef d'équipe, a expliqué un responsable.    C'est le vingt-troisième suicide en dix-huit mois. « Il faut écouter [les salariés en souffrance] et améliorer les dispositifs d'accompagnement des réorganisations », explique le directeur des ressources humaines. Olivier Barberot précise qu'il a envoyé, samedi, un « courrier à tous les médecins du travail du groupe pour leur demander de nous indiquer, dans les limites du secret professionnel, les cas de salariés en situation de fragilité ». Pour autant, alors que la direction s'était engagée, jeudi, à suspendre provisoirement les mobilités et à recruter des DRH et médecins du travail, elle a indiqué, hier, exclure « tout arrêt des restructurations » avec son lot de postes supprimés et de mutations. « C'est inenvisageable ou alors la concurrence doit être gelée et la technologie cesser d'évoluer », estime Olivier Barberot.  "L'entreprise passe son temps à réorganiser les services, à délocaliser, à sous-traiter et à déménager. Le seul but: faire des économies de bouts de chandelle", a dénoncé Sébastien Crozier. La femme qui s'est défenestrée appartenait à un service qui avait déménagé il y a quelques mois et son activité était en cours de réorganisation, a-t-il précisé.  Les syndicats dénoncent les méthodes de management au sein de l'entreprise et déplorent la pression exercée sur les salariés pour les inciter à partir. En trois ans, 22 000 postes ont été supprimés et 7 000 personnes ont été mutées. Pour les syndicats, l'État doit « prendre ses responsabilités », en tant que premier actionnaire de France Télécom, avec 27 % du capital. Le ministre du Travail, Xavier Darcos, doit rencontrer le PDG, Didier Lombard, en début de semaine.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 sept. 2009, 08:53:00

Il faut être sérieusement perturbé pour qu'un déménagement de bureaux pousse à se suicider !

Autre constat : si l'ambiance est si ignoble, ce sont des démissions qu'il faudrait enregistrer et pas des suicides.

La liberté, il faut l'avoir en soi, et ne pas l'attendre des autres. 

Mo conseil à EDF : mieux testr l'équilibre psychologique de ceux qu'elle embauche.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 18 sept. 2009, 17:47:00

Il est clair que pour arriver à ce geste fatal il faut être à bout.

Sur ces 25 suicides ou tentative de suicide il y a quand même ce point commun qui prête à se poser des questions, France télécom.
Il est toujours facile de pousser à bout un employé et de lui dire si t'ais pas content va voir ailleurs surtout à cette période on l'on peut trouver sans pb un travail. icon_cheesygrin
je pense que certains cadres qui n'arrive plus à passer entre les portes oublient un peu qu'ils ont à faire à des humains , leurs responsabilités leurs autorise à avoir du respect et un peu d'humanité envers leurs collégues.
Et dire que certains cadres en rentrant le soir reprenne leur vie de famille et éduque leurs enfants sa fait peur............................

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 sept. 2009, 21:25:00

Bonjour,

D'ici fin octobre, France Télécom proposera à ses employés un questionnaire sur le stress au travail, réalisé par un comité de pilotage paritaire et le cabinet Technologia, choisi par une majorité de syndicats du groupe, a-t-on appris vendredi 25 septembre. Le 26 août dernier, l'entreprise s'était engagée à ouvrir des négociations sur le stress au travail après une vague de suicides chez les salariés du groupe. Le questionnaire serait distribué soit par l'intranet, soit par des copies-papiers. La question n'est pas encore tranchée, la direction souhaitant assurer de "bonnes conditions de confidentialité".
Technologia travaillera sur trois volets, la définition du questionnaire avec le comité de pilotage", des interviews "en face à face" d'un échantillon représentatif de salariés et "l'analyse sous un angle médical des suicides des derniers mois", selon un compte-rendu de la réunion que s'est procuré l'AFP.

Cette méthode avait déjà été utilisée en 2008 au Technocentre de Renault-Guyancourt, également après une série de suicides. La CFDT, FO, la CFTC et la CGC qui représentent un peu plus de la moitié des voix chez France Télécom, ont désigné Technologia parmi les trois cabinets proposés par la direction, alors que Sud et la CGT proposaient Secafi-Alpha.
"Le questionnaire pourrait passer par l'intranet, ce n'est pas décidé; nous ne sommes pas dans un conflit avec l'entreprise, nous voulons donner une chance à cette négociation", a expliqué Pierre Dubois, délégué syndical CFDT. "Nous n'avions jusqu'ici jamais pu avoir les études réalisées par France Télécom. Cette fois, les salariés pourraient avoir la possibilité de s'exprimer vraiment", même si "le cahier des charges n'est pas encore établi, il y aura des rencontres la semaine prochaine", a-t-il ajouté.

Ce questionnaire "ne passera pas forcément par l'intranet mais plutôt par le papier, même s'il y a une habitude du recours très large à l'électronique chez France Télécom. Dans le cas précis, les gens sont aussi très méfiants", a cependant souligné Sandrine Le Roy, déléguée syndicale FO. "Il ne faudrait surtout pas que ce questionnaire soit un échec parce que les gens ont peur de ne pas s'exprimer librement, pour des raisons de confidentialité".
La négociation avec les syndicats de France Télécom sur le stress au travail se poursuivra la semaine prochaine. Cinq groupes de travail s'attaqueront aux chantiers identifiés : l'organisation du travail, les conditions de travail, la mobilité, l'équilibre vie privée-vie professionnelle et le fonctionnement des institutions représentatives du personnel.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 30 sept. 2009, 13:28:00

je ne peux m'empêcher de relativiser par rapport a FT ....

Quel est le taux de suicide ? sur d'autres forums, on chiffre le taux comme étant a peu près dans la moyenne nationale.
Même si c'est un poil plus élevé, je suis quand même très perplexe :
- il faut être gravement malade (psychologiquement parlant, bien sur) et dans ce cas, que fait la medecine du travail ?
(je rappelle a tous que celle ci a le pouvoir de prononcer une inaptitude au poste, voire a tous les postes de l'entreprise, et c'est une chose courante, 20% de mes dossiers traitent de ce problême tous les ans)
- Incontestablement, FT se restructure et adopte un mode de fonctionnement que ceux qui bossent dans le privé connaissent bien. c'est certes plus dur qu'avant, mais .... c'est pour tout le monde pareil en ces temps de vaches maigres.
- l'environnement familial me parait également défaillant ... que feriez vous si un ami, ou votre conjoint donnait des signes de dépression profonde, avec un risque de mettre sa vie en jeu ?

Hormis le fait que je ne comprenne pas que l'on puisse se suicider a cause d'un travail, je suis également dubitatif sur l'activité des syndicats a ce niveau. Ils sont pourtant très implantés dans cette entreprise, alors ? Ne croyez vous pas qu'au lieu de demander la tête du DRH de FT France il eut été plus judicieux de défendre au cas par cas, devant les tribunaux si nécessaire, les "probables" harcèlements dont font l'objet les victimes de ces suicides ?

Personellement, mon avis, qui n'engage que moi, c'est que les salariés, les élus du personnel et les centrales syndicales vivent encore du temps de france télécom entreprise d'état, ou il faisait bon vivre tant le plan de charge était mince et l'ambiance plutot décontractée. Hélas pour eux les temps ont changé. Maintenant, il faut bosser ....

PS : j'ai eu l'occasion de défendre des suicidés qui s'étaient ratés. Ils ont tous obtenu gain de cause devant le conseil de prud'hommes.
Tous se sont réinsérés, sauf un, qui après une belle victoire judicaire (y compris en appel et en cassation) ... s'est donné la mort 2 ans après avoir été dédommagé. Je pense sincèrement que dans son cas, le travail n'était en fait qu'un prétexte et j'ai un peu le sentiment qu'il en est de même pour certains cas de FT.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 01 oct. 2009, 09:13:00

lancelot a écrit :je ne peux m'empêcher de relativiser par rapport a FT ....
Quel est le taux de suicide ? sur d'autres forums, on chiffre le taux comme étant a peu près dans la moyenne nationale.
Même si c'est un poil plus élevé, je suis quand même très perplexe :
- il faut être gravement malade (psychologiquement parlant, bien sur) et dans ce cas, que fait la medecine du travail ?
(je rappelle a tous que celle ci a le pouvoir de prononcer une inaptitude au poste, voire a tous les postes de l'entreprise, et c'est une chose courante, 20% de mes dossiers traitent de ce problême tous les ans)
- Incontestablement, FT se restructure et adopte un mode de fonctionnement que ceux qui bossent dans le privé connaissent bien. c'est certes plus dur qu'avant, mais .... c'est pour tout le monde pareil en ces temps de vaches maigres.
- l'environnement familial me parait également défaillant ... que feriez vous si un ami, ou votre conjoint donnait des signes de dépression profonde, avec un risque de mettre sa vie en jeu ?

Hormis le fait que je ne comprenne pas que l'on puisse se suicider a cause d'un travail, je suis également dubitatif sur l'activité des syndicats a ce niveau. Ils sont pourtant très implantés dans cette entreprise, alors ? Ne croyez vous pas qu'au lieu de demander la tête du DRH de FT France il eut été plus judicieux de défendre au cas par cas, devant les tribunaux si nécessaire, les "probables" harcèlements dont font l'objet les victimes de ces suicides ?

Personellement, mon avis, qui n'engage que moi, c'est que les salariés, les élus du personnel et les centrales syndicales vivent encore du temps de france télécom entreprise d'état, ou il faisait bon vivre tant le plan de charge était mince et l'ambiance plutot décontractée. Hélas pour eux les temps ont changé. Maintenant, il faut bosser ....

PS : j'ai eu l'occasion de défendre des suicidés qui s'étaient ratés. Ils ont tous obtenu gain de cause devant le conseil de prud'hommes.
Tous se sont réinsérés, sauf un, qui après une belle victoire judicaire (y compris en appel et en cassation) ... s'est donné la mort 2 ans après avoir été dédommagé. Je pense sincèrement que dans son cas, le travail n'était en fait qu'un prétexte et j'ai un peu le sentiment qu'il en est de même pour certains cas de FT.
Ce n'est pas ts les jours Lancelot, mais je contresigne des deux mains ce que vous dites! Sauf que je me pose toutefois la question sur ce PDG qui voit 25 de ses salariés se suicider en un an et qui ne se pose pas de question sur son management! Qui trouve juste à dire que c'est un effet de mode qui doit cesser!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 01 oct. 2009, 11:34:00

Là aussi, je ne peux qu'approuver ce qu'a dit maître Lancelot, avec cependant cette remarque:

Dans les entreprises "privées", lorsqu'on souffre de la pression d'une hiérarchie ou de contraintes insupportables, on... cherche une autre place et on donne sa démission. A FT, les salariés et particulièrement les cadres, sont-ils enchaînés à leurs postes de travail ?
Autre question: lorsqu'ils y sont entrés à FT, n'étaient-ils pas informés des "contraintes" qu'ils devraient y subir en contre partie d'une certaine stabilité de l'emploi, et d'une retraite prise plus tôt que dans le privée et mieux rémunérée ?
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 oct. 2009, 14:38:00

Keserasera il n'est de toute façon pas normal de souffrir de sa hiérarchie et de contraintes insupportables qui ne devraient pas avoir lieu dans un environnement sain. Que ce soit dans le privé ou le public.

D'autre part, dans le privé on ne démissionne pas comme ça alors qu'on est à 10% de chômage dans le pays.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 02 oct. 2009, 18:39:00

 23 ça commence à faire beaucoup, je ne pense pas qu'on puisse uniquement parler de cause individuelle, le style de management, probablement autoritaire, est surement à remettre en cause dans cette histoire.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 02 oct. 2009, 19:52:00

J'ai essayé, personnellement, de comprendre le geste du dernier employé qui s'est suicidé à France Télécom : d'abord il avait le même âge que moi (à quelques semaines près), un peu le même type d'emploi, le même genre de vie (mais des enfants plus jeunes) et comble du comble, le même prénom !

On l'a poussé à faire un autre travail et il s'est senti dévalorisé, pris dans une nasse : pas question de démissionner, il y a la maison à payer et à 50 ans... pas question d'aller ailleurs, les enfants vont devoir changer d'école, l'épouse doit trouver un autre emploi, tout cela à cause de lui.
Alors quoi faire , subir, prendre sur soi ? Eh bien des fois ce n'est pas possible ! Oh bien sur, il faut savoir surmonter la difficulté de se sentir être devenu une larve... mais des fois la limite est atteinte et puis ce pont dans la banlieue d'Annecy, si haut, c'est bien tentant pour fuir... définitivement...


Ce gars-là, vous savez je le comprends encore plus que vous ne le croyez !!

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 oct. 2009, 21:31:00

Il va bientôt être plus dangereux de travailler à Francetélécom que d'être militaire en Afgahanistan.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 03 oct. 2009, 19:17:00

les hommes ne sont pas des machines, bien qu il soie plus facille de replacer un homme qu une boite de vitesse icon_mrgreen
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 03 oct. 2009, 22:40:00

Libre penseur a écrit : 23 ça commence à faire beaucoup, je ne pense pas qu'on puisse uniquement parler de cause individuelle, le style de management, probablement autoritaire, est surement à remettre en cause dans cette histoire.
Le patron l'a dit : ce n'est pas une simple coïncidence c'est un "effet de mode" (je cite).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

papibilou

Que se passe-t-il à France Telecom ?

Message non lu par papibilou » 04 oct. 2009, 10:29:00

keserasera a écrit :Là aussi, je ne peux qu'approuver ce qu'a dit maître Lancelot, avec cependant cette remarque:

Dans les entreprises "privées", lorsqu'on souffre de la pression d'une hiérarchie ou de contraintes insupportables, on... cherche une autre place et on donne sa démission. A FT, les salariés et particulièrement les cadres, sont-ils enchaînés à leurs postes de travail ?
Autre question: lorsqu'ils y sont entrés à FT, n'étaient-ils pas informés des "contraintes" qu'ils devraient y subir en contre partie d'une certaine stabilité de l'emploi, et d'une retraite prise plus tôt que dans le privée et mieux rémunérée ?
 Lorsque l'on ne réussit pas à s'adapter à une entreprise, on démissionne parfois, mais le plus souvent on est f. à la porte. Pas à FT qui comprend encore 60 000 fonctionnaires. Dans une entreprise privée on licencie et, s'il y a suicide c'est hors entreprise, pas dans ce cas.
Par ailleurs, les techniciens fonctionnaires de FT sont passés au second plan alors qu'ils ont été longtemps le métier essentiel de FT. Désormais on pense plus commercial que technique. Comme, par ailleurs cette technique a évolué et requiert parfois jusqu'à'à 10 fois moins de personnes pour la même tâche qu'avant, il faut bien recaser ces techniciens quelque part. Or les seules unités ou on leur fait de la place sont les centres d'appel, postes peu atractifs lorsque l'on s'est considéré, parfois à raison, comme un maillon indispensable de l'entreprise.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 oct. 2009, 13:23:00

Le numéro 2 de FT. a démissionné.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré